Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Equipementiers - 07/06/2018

Christophe Le Ligné, R&D visibilité de Valeo : "L’éclairage va se transformer en projecteur comme sur une scène de théâtre"

La technologie Led a totalement révolutionné la fonction éclairage et on en a encore rien vu, si l’on peut dire. D’ici les 3 prochaines années les changements seront spectaculaires avec un éclairage qui deviendra communiquant et intelligent. Ce qui nous attend avec Christophe Le Ligné, directeur R&D et marketing produit pôle systèmes de visibilité (éclairage et essuyage) du groupe Valeo.

Autoactu.com : Quels sont les enjeux dans le domaine de l’éclairage ?
Christophe Le Ligné :
Le critère important pour les constructeurs c’est la performance : la capacité d’avoir une meilleure visibilité de nuit et par tous les temps. Comme vous le savez on voit beaucoup mieux en feux de route qu’en codes. Nous avons donc développé des systèmes anti éblouissements qui permettent de conduire en plein phare avec une vue parfaite sans éblouir les voitures qui arrivent face à vous ou qui vous doublent.
Les tout premiers systèmes ont été commercialisés il y a une dizaine d’année de manière très confidentielle sur du haut-de-gamme allemand. Sur ces premières générations, une caméra détecte la voiture qui arrive en face et par un système mécanique qui obture une partie du faisceau de l’éclairage on crée un tunnel d’ombre autour de ce véhicule. Nous avons eu de très bons retours de cette première phase qui a permis d’augmenter le taux d’utilisation de l’éclairage plein phare, donc un confort de conduite et une sécurité accrue.
Aujourd’hui nous sommes passés à une technologie numérique avec les Led qui permet d’améliorer cette performance et nous développons des Led à 1 million de pixel.

Autoactu.com :  C’est quoi la performance ?
Christophe Le Ligné :
La performance, c’est que sur la zone éclairée vous voyiez comme en plein jour. Pour cela il faut créer une lumière très homogène de façon à ne pas perturber le champ de vision, une lumière qui permet de voir très bien à courte distance et à longue distance. Si on projette à la même intensité sur deux zones à des distances différentes, l’une sera très éclairée et l’autre beaucoup moins. Avec les systèmes à Led et à matrice on est capable de moduler l’intensité pour avoir une lumière très homogène.La performance, c'est cette capacité à adapter l’éclairage en fonction de la situation. 

Autoactu.com : Aujourd’hui, vous ne mettez plus sur le marché que des éclairages à Led ?
Christophe Le Ligné :
Il y a encore de l’halogène dans certaines régions, comme l’Inde par exemple. En Europe, nous estimons qu’en 2023 tous les nouveaux véhicules commercialisés seront équipés de Led. Nous avons encore des halogènes en production mais nous ne développons plus cette technologie.
La Led a beaucoup d’avantages : une lumière plus blanche, une température de couleur plus proche de celle du soleil donc une meilleure perception, un éclairage qui est beaucoup plus homogène, une réduction de la consommation et une durée de vie accrue. Là où une lampe halogène a une durée de vie de 1 500 à 3 000 h, la Led dépasse 20 000 h, ce qui est supérieur à la durée de vie d’un véhicule. La fiabilité des composants est largement suffisante pour que l’éclairage soit conçu pour ne plus être changé.

Autoactu.com : Quelle sera la technologie de demain ?
Christophe Le Ligné :
La led, c’est notre présent et notre futur. Notre objectif est toujours d’améliorer la sécurité, la performance et la consommation électrique. La Led nous permet de cocher toutes les cases. Elle est pilotée par l’électronique que l’on peut connecter avec tous les systèmes d’aide à la conduite. Cela nous permettra d’amener de la valeur avec des nouvelles fonctionnalités.
Aujourd’hui nous mettons sur le marché des Matrix qui ont entre 20 et 30 Led, bientôt, en 2019, nous en aurons à 72. Dans le futur, nous serons sur des technologies beaucoup plus pointues avec 1 million de Led. Nous approcherons d’une résolution que l’on a sur un projecteur vidéo ce qui va nous permettre d’être beaucoup plus précis pour créer une ombre autour des voitures. Nous viendrons détourer précisément en allumant ou éteignant les Led une par une.

Autoactu.com :  Aucune autre technologie ne peut rivaliser avec la Led ?
Christophe Le Ligné :
A un moment nous avons développé du laser comme étape suivante des Led. Nous avons sorti des projecteurs qui étaient capables d’éclairer à 600 m que l’on commercialise aujourd’hui chez BMW et Audi. C’est resté anecdotique. La performance des Led évolue tellement vite que le Laser n’est pas encore une alternative suffisante. Cela reste encore plus cher que la Led. La Led on en trouve partout et cela permet d’avoir des prix intéressants. Et le delta de performance aujourd’hui n’est pas suffisant par rapport au delta coût pour que le laser soit une vraie alternative.  
Plusieurs technologies permettent de réaliser le 1 million de pixels. Le DMD est un système de micro-miroirs avec par composants 400 000 micro-miroirs sur une surface d’à peine un 1 cm2. On vient éclairer ces miroirs avec une Led et on oriente chaque miroir. Nous développons également nos propres composants avec une nouvelle génération de Led monolithique et on est capable de faire des micro Led. Il faut imaginer que chaque Led devient une matrice de Led avec 1 million de pixels. On fait appel à des technologies silicium. Ce sont des brevets que nous avons développé avec des compétences assez pointues et qui vont arriver sur le marché assez vite. On va sortir les premières générations à 4 000 pixels en 2021. La Led monolithique à un 1 million de pixels sortira en 2023/2024. Ce sera de l’éclairage haute définition.

Autoactu.com : Sur quelles fonctionnalités nouvelles travaillez-vous ?
Christophe Le Ligné :
Le véhicule autonome aura besoin de communiquer et c’est une question à laquelle il faudra répondre.  Vous êtes en ville la nuit et vous voulez traverser. La première chose que vous faites c’est de savoir si le conducteur vous a vu et que vous avez la perception qu’il vous a vu. On voit bien qu’une voiture autonome aura besoin de communiquer avec l’extérieur. L’éclairage est un élément très intéressant pour projeter de l’information sur la route. L’éclairage va se transformer en projecteur et on sera capable d’éclairer comme sur une scène de théâtre pour avoir la lumière exactement là où on en a besoin. Par exemple, dans un environnement de forêts, on va pouvoir mettre plus de lumière sur les côtés, si la caméra infra rouge ou un Lidar détecte un danger on va pouvoir sur-éclairer la zone de danger. Ce sera une dimension interface homme machine supplémentaire. L’éclairage a un beau futur : on va être capable d’améliorer la sécurité et aussi projeter de l’information sur la route.
On fera la même chose sur l’arrière. Aujourd’hui, les constructeurs investissent beaucoup dans le style des feux arrière pour l’affirmation de la marque et vous êtes capables de reconnaître une marque parce qu’elle a une signature spécifique. Demain cet éclairage sera communiquant. Il va participer aussi à l’appropriation du véhicule par ce que l’on appelle les "welcome senarios" qui vont donner vie à votre véhicule. Le feu arrière va devenir un afficheur, ce pourra être un bouquet de fleur, le niveau de charge du véhicule et bien d'autres choses… . On peut imaginer un véhicule autonome qui signale "Attention je suis en niveau 3, je passe en véhicule autonome niveau 5".
On passe de la performance associée à la conduite à un éclairage beaucoup plus technologique et communiquant.

Autoactu.com :  Quel est le calendrier de ces évolutions ?
Christophe Le Ligné :
Quand on parle d’un projecteur 1 million de pixel, c’est 2021/2022. Sur les feux arrière on est à peu près sur le même type de calendrier. Ces innovations sont tirées par les constructeurs premium mais arrivent aussi chez les constructeurs généralistes. Dans les villes qui vont interdire les véhicules à combustion, si c’est un véhicule hybride rechargeable, l'éclairage pourra permettre de signaler si le véhicule est en mode électrique. Nous avons aujourd’hui des discussions pour définir une nouvelle règlementation pour des couleurs spécifiques qui permettrons d’afficher que le véhicule est en mode électrique ou pas, ou aussi s’il est en mode autonome.

Autoactu.com :  Comment évoluent les coûts ? Les prix des Led sont-il aujourd’hui équivalent à ceux de l’halogène ?
Christophe Le Ligné :
Puisqu’il y a de l’électronique, le Led est forcément un peu plus cher que l’halogène, mais nous ne sommes plus très loin. C’est très difficile à comparer parce que les performances sont très différentes. Comme pour la performance des composants électroniques les changements sont très rapides avec des nouvelles générations de Led tous les 6 mois/1 an. Aujourd’hui, sur l’entrée de gamme Led les prix sont entre le Xénon et l’halogène, sur le très haut de gamme on peut monter jusque 2 ou 3 fois le prix que l’on avait avec le Xenon.

Autoactu.com :  En 2024, aurez-vous réduit suffisamment des coûts sur ces Led à 1 million de pixels ou compte tenu de la performance les prix pourront être plus élevés ? Cela représente quoi en valeur ?
Christophe Le Ligné :
Un projecteur halogène c’était une trentaine d’euros. Aujourd’hui sur du très haut de gamme un projecteur peut dépasser 500 euros. Mais on ne parle plus du tout de la même chose. L’éclairage aujoudr'hui c’est un métier qui fait appel à l’optique, l’électronique, le logiciel et l’intelligence artificielle est en train d’arriver. 
Plus on va être connecté aux systèmes d’aides à la conduite et aux caméras plus on sera capable de prendre conscience du contexte dans lequel on est et d’y adapter l’éclairage. La prochaine étape avec l’intelligence artificielle dans laquelle Valeo investit beaucoup ce sera aussi de prendre en compte dans l’éclairage le conducteur ou les passagers : on va adapter l’éclairage en fonction de l’environnement extérieur, intérieur,  proposer des fonctionnalités supplémentaires et même faire de l’adaptatif. Comme pour les téléphones, on peut imaginer que vous pourrez charger sur Valeo.com des applications pour adapter votre éclairage. On rentre dans la digitalisation.
Certains constructeurs pensent même à utiliser l’éclairage arrière pour faire de la publicité. Beaucoup de "business case" vont pouvoir être créés. Par exemple, si les voitures sont interconnectées on pourra utiliser la voiture devant vous pour vous informer. Nous aurons un éclairage avant qui sera capable de projeter de l’information et un éclairage arrière qui sera capable d’afficher de l’information. L’éclairage devient communiquant et performant avec pour vocation l’amélioration de la sécurité et du confort.
Une de nos grandes questions ces dernières années a été "Si le véhicule est autonome, est-ce que l’on a besoin d’éclairage ?". On s’est aperçu que c’est tout à fait de contraire. Il y a eu des constructeurs qui ont testé des véhicules autonomes de nuit éclairage éteint. Je vous défie de rester dans la voiture, c’est extrêmement anxiogène.  Ensuite, le véhicule a besoin de communiquer et avec l’éclairage on peut faire plein de choses. La lumière est un vecteur de communication extrêmement intéressant et rapide : on réagit plus vite à la lumière qu’au son.
Propos recueillis par Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

C'est pour quand le traitement par un psy des angoisses de la voiture autonome... Risque-t-on le suicide de certaines et quand elles vont se faire attaquer et brûler dans les banlieues craignos vont-elles crier de douleur où elles appellent elles mêmes les pompiers?
Jo Duchene, Le jeudi 07 juin 2018

"Nous avons aujourd’hui des discussions pour définir une nouvelle règlementation pour des couleurs spécifiques qui permettrons d’afficher que le véhicule est en mode électrique ou pas, ou aussi s’il est en mode autonome"
Le grand flicage est en train de se mettre en place...
Attention au taux d'acceptabilité par la population d'utilisateurs, personne n'en tient compte.
La liberté de demain sera la voiture non connectée et non autonome et principalement les 2 roues. On en reparlera.
;0)
Lucos, Le jeudi 07 juin 2018

"on réagit plus vite à la lumière qu’au son"
c'est sûr qu'entre 320 m/s et 300 000 km/s il n'y a pas photo...
;0)
Lucos, Le jeudi 07 juin 2018

Les prix annoncés sont ceux de la première monte.
En seconde monte on peut compter sur du x10.
Ce qui fait l'optique LED haut de gamme à 5000€ pièce
Et quand on tape, il faut changer les 2.
Pour peu que ceux derrières soient aussi à changer par effet carambolage, la facture va assez vite dépasser le prix de la voiture.
Qui paye ?

Sinon d'accord avec Lucos : pour être libre il ne faut pas être connecté et encore moins sous contrôle d'une soi-disant autonomie.
Frédéric, Le jeudi 07 juin 2018

Tiens je vais créer une start-up !
Freedrive.biz
Nous déconnectons tous les systèmes de votre voiture pour le respect votre vie privé et ne plus subir le contrôle de masse des citoyens (qui a commencé avec le puçage SIM obligatoire sous prétexte d'Ecall)
Nos fers à dessouder sont chaud et nous ne vous enregistrerons pas dans une base de donnée clients.
Ya un avenir certain dans ce nouveau business.
;0)

Lucos, Le jeudi 07 juin 2018

Je ne peux que résumer ce que j'ai déjá dit plusieurs fois....tous ces ingénieurs en mal de sensations et qui ont lu trop Capitaine Marvel et Batman me donnent envie de vomir...et ils sont impuissants à battre les apprentis terroristes de marketing qu'ils nourrissent en leur sein.
Rien est fait pour aider le conducteur mais plutôt l'infantiliser et le dépouiller.
Ils seront méprisés et déconsidérés dans l'avenir. Tout ceci est d'autant plus vrai quand on est dans un grand continent aux grands espaces naturels ( bientôt dans le silence et sans biodiversité). Il y a trop d'argent et de liquidités dans le monde pour permettre d'écraser l'homme!
Les alternatives pour l'homme sont lá fiables et pas chères et le plus rigolo c'est que l'homme américanisé à déjá engendré d'autres hommes qui regardent cette espèce caricaturale qu'est l'homme de GAFA. Ceux-ci ont déjá plusieurs points d'avance, ils connaissent déjá tous les vices et turpitudes de "automobile autonome" qui marche sur un paroxime schizophrène de mensonge et illusion marchande. Tous les six mois nous verrons sortir un plus malin que malin.
Jo Duchene, Le jeudi 07 juin 2018



La ville de Paris met au vote le Plan Climat Air Energie qui prévoit la suppression des motorisations thermiques d’ici 2030
Lamborghini fait son retour au Mondial de Paris



Copyright © 1926 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017