Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 05/01/2011

Cinq assureurs envisagent de mutualiser leurs achats et leurs réseaux de réparation

Pacifica, Generali, Aviva, Thélem assurances et Sogessur ont signé une lettre d’intention pour mutualiser leurs achats liés à la gestion des sinistres IARD (dommages) et utiliser un même réseau de 1 300 à  1 500 réparateurs.

Pacifica, Generali, Aviva, Thélem assurances et Sogessur envisagent de mutualiser leurs achats "afin de maîtriser les coûts et développer de nouveaux services pour les clients", indiquent-ils dans un communiqué commun.
Pour ce faire Pacifica, Thélem assurances et Sogessur vont adhérer au GIE Kareo, structure qui réunit déjà Generali France et Aviva France. Elle deviendra la structure d’échange entre ces compagnies sur les mutualisations possibles en matière d'achats liés à la gestion des sinistres comme le bris de glace, l'expertise dommages aux biens, le corporel grave…
De leur côté, Generali et Aviva vont entrer au capital d’Assercar, la société qui gère le réseau de réparateurs agréés de Pacifica, Sogessur et Thélem assurances.

Un réseau de réparateurs commun
L’accord entre ces assureurs, qui représentent avec leurs filiales entre 8 et 10% de l’assurance automobile en France, va avoir un impact sur leurs prestataires de services, experts et carrossiers. "Aujourd’hui, explique Gérard Bonnet, président de Kareo et directeur de l’indemnisation de Generali France, nous travaillons avec un réseau de 2 240 garages alors qu’Assercar en compte entre 800 et 900. L’objectif est de créer un réseau commun qui comptera entre 1 300 et 1 500 réparateurs". Cela signifie qu’une grande partie du réseau de Kareo va perdre son agrément. Toutefois, précise le dirigeant : "La moitié de notre réseau fait déjà moins d’une réparation par mois pour notre compte. En outre, nous respecterons la Charte de bonne conduite en appliquant des délais suffisants aux réparateurs qui ne seraient pas sélectionnés mais dont l’activité dépend fortement de nous". Dans le cahier des charges que le carrossier devra respecter, outre la mise à disposition d’un véhicule de remplacement et le lavage des véhicules, il devra être capable de réparer un pare-brise.
Parmi les autres mutualisations possibles, les assureurs pourraient mettre en commun leur réseau d’expertise, sachant que Pacifica, Thélem assurances et Sogessur  ne travaillent qu’avec le BCA, alors que le GIE Kareo confie ses missions aussi bien au BCA qu’à des indépendants.
"Si les négociations en cours aboutissent, la mise en oeuvre de l’organisation cible pourrait prendre effet à compter du 1er avril 2011", précise le communiqué.
Xavier Champagne

 

Partagez cet article :

Réactions

Ces "braves" gens devraient monter des garages mutualistes !
D'autres s'y sont essayé par les passé...
CP, Le mercredi 05 janvier 2011



L'Annuaire 2011 des groupes de distribution et de leurs fournisseurs est paru
L'espoir de montée dans Chrysler dope le titre Fiat



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017