Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 06/06/2019

Corsa e : Comment Opel a utilisé la boîte à outils de PSA pour sa nouvelle génération de voiture électrique

Développée en un peu moins de deux ans et demi, la nouvelle Opel Corsa existera en versions thermiques, essence et diesel, et électrique. Cette dernière jouera un rôle-clé pour atteindre les objectifs CO2 européens.

"Nous ouvrons aujourd’hui un nouveau chapitre de l’histoire d’Opel, celui d’une mobilité électrique accessible", attaque d’emblée Michael Lohscheller, directeur général d’Opel. Et il espère que cette troisième génération de véhicules électriques de l’histoire récente d’Opel rencontrera le succès. Après les deux générations d’Opel Ampera sur base GM, voici l’Opel Corsa e conçue en utilisant les technologies du groupe PSA. Au-delà de celles-ci, Opel épouse évidemment la philosophie du groupe français, celle d’une variante électrique d’une Corsa qui sera également proposée avec des motorisations thermiques, essence et Diesel.
Cette nouvelle Corsa est emblématique de l’entrée d’Opel dans le groupe PSA. Cette sixième génération  est la première voiture développée entièrement en utilisant les technologies PSA. Rappelons que les Crossland X, Grandland X et Combo sont des véhicules qui ont été conçus en coopération avec le groupe de la Grande Armée à l’époque où Opel était toujours sous la tutelle de General Motors.

Et Christian Müller, Vice President Engineering d'Opel, nous précise la genèse tourmentée de cette Corsa. Il y eut tout d’abord un premier projet, à l’époque GM, d’une Corsa reprenant les mêmes éléments techniques que sa devancière de 2014. Il s’agissait d’une évolution et d’une optimisation de la voiture mais sans rupture. Quand les discussions entre GM et PSA se sont intensifiées au cours de la seconde moitié de 2016 et que l’idée de la cession d’Opel apparaissait, les ingénieurs allemands ont saisi l’occasion pour travailler sur une alternative reposant sur la plateforme CMP de PSA. Dès l’hiver 2016-2017, les ingénieurs Opel ont eu accès à quelques éléments techniques de cette plateforme et cela leur a paru immédiatement fort prometteur à la fois en termes de packaging que d’allègement. "Puis le projet a fonctionné à plein régime dès le mois de mars 2017,  poursuit Christian Müller. Grâce à cette plateforme et  l’usage d’aciers à haute limites élastiques nous avons allégé la voiture de 100 kg avec de nouvelles proportions synonymes de meilleure aérodynamique".

Ainsi, la nouvelle Corsa est plus basse de 48 mm que sa devancière et le conducteur y est assis 28 mm plus bas. L’ensemble apporte un gain aérodynamique conséquent et qui se révèle important pour tous les types de motorisation disponibles. Cette aérodynamique participe donc à l’obtention d’une autonomie de 330 km pour la Corsa e sur le cycle WLTP. Pour le marché français, les prix de toutes les versions de la gamme Corsa, ainsi que celui du Grandland X hybride rechargeable, seront dévoilés le 4 juillet prochain. Mais, d’ores et déjà, autoactu.com vous révèle que le premier prix de la Corsa électrique sera de 29 900 euros sur le marché allemand. Avec une offre de LOA à 299 euros par mois.

Et Opel annonce, pour la Corsa électrique, un coût d’usage 50% inférieur à celui de la Corsa essence.  Opel lancera la production de la Corsa à l’usine de Saragosse au cours du premier trimestre 2020 avec les premières livraisons au printemps 2020. Et Michael Lohscheller ajoute "dans toutes ses versions, la nouvelle Corsa émettra moins de CO2 que ses devancières". Et plus précisément, la Corsa e, la future Mokka X électrique, le Vivaro électrique et le Grandland X hybride rechargeable contribueront fortement à la réduction des émissions moyennes de la marque en Europe. "En 2020, la moyenne CO2 d’Opel sera inférieure à 95 g/km de CO2. Nous répondrons à la demande du législateur", promet Michael Lohscheller.
Bertrand Gay 

 

Partagez cet article :

Réactions

Une réussite cette Corsa-e ! Merci à PSA ! parce que la variante GM était out of techno...
FXLB, Le jeudi 06 juin 2019

Du bien fondé des synergies techniques dans un groupe…
Gains en temps de développement, en coûts…
Bonne chance à la Corsa et aux futures autres petites de PCA...
clerion, Le jeudi 06 juin 2019



Les gains d'émissions de CO2 en cycle de vie des véhicules électriques selon RTE
L'OCDE relance le débat sur les taxes routières et les péages urbains



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017