Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 25/07/2019

Daimler : première perte trimestrielle depuis 10 ans

Le groupe Daimler a provisionné pour 4,2 milliards d’euros au second trimestre, en raison des risques de procédures judiciaires liées au "Dieselgate" et des rappels d'airbags Takata. Même sans cette perte exceptionnelle, le groupe aurait vu son résultat opérationnel du second trimestre baisser.

Dix ans après la crise de 2009, année au cours de laquelle Daimler avait enregistré une perte nette de 2,6 milliards d'euros, le groupe allemand est retombé dans le rouge au cours du second trimestre 2019. Cette fois, sa perte nette de 1,2 milliard d'euros est due à des provisions exceptionnelles de 4,2 milliards d'euros, résultant principalement, explique le groupe, "d’une réévaluation des risques liés aux procédures gouvernementales et judiciaires en cours et des mesures prises en ce qui concerne les véhicules Diesel (2,5 milliards d’euros), ainsi que d’une réévaluation des risques liés au rappel prolongé des véhicules équipés d’airbags Takata (987 millions d'euros)".
Le groupe a déjà prévenu les investisseurs par deux fois, les 23 juin et 12 juillet dernier, que ses résultats 2019 seront moins élevés qu'initialement prévus pour les raisons citées mais aussi en raison d’une remise à plat de son portefeuille d’utilitaires et d’une croissance plus faible du marché automobile mondial.
Signe que la situation est tendue, le résultat opérationnel (Ebit) du groupe au second semestre aurait légèrement baissé même sans les pertes exceptionnelles, à 2,611 milliards d’euros (-1%), soit 6,1% de marge. Pourtant, malgré des ventes en baisse (-1%, à 822 000 unités, dont -3% pour Mercedes-Benz Cars, à 576 000 unités), le groupe a vu son chiffre d’affaires progresser de 5%, à 42,7 milliards d’euros, grâce au dynamisme de son activité camions (+14%, à 10,5 milliards d’euros) tandis que le VP chutait (-1%, à 22,3 milliards d’euros).
Face à ses difficultés, Ola Källenius, le nouveau patron du groupe, a promis "d'intensifier" les mesures d'économies lancées par son prédécesseur, Dieter Zetsche, et de se "concentrer au deuxième semestre sur l'amélioration de la performance". Il s'attend à un résultat opérationnel (Ebit) "significativement inférieur" à celui de l'an dernier qui était de 11,1 milliards d'euros. La marge dégagée par la voiture devrait se situer entre 3 et 5%, celle de l'utilitaire sera négative, entre -15 et -17%, mais heureusement compensée par le camion (7 à 9%), le bus (5 à 7%) et les services financiers (17 à 19%).
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

@autoactu : n'y a t-il pas une erreur sur le montant de la réévaluation de la provision "Takata" ? Moins d'1 million d'€ ?
Yaa, Le jeudi 25 juillet 2019

Qui vous serine constamment en dénonçant l'idiotie de la course au volume ?
Qui vous dit à longueur d'année que le classement résultat financier devrait être le seul qui vaille ?
Qui vous embête sans arrêt en disant que le Volume est un fantasme de ceux qui en ont une petite ?
Bruno HAAS, Le jeudi 25 juillet 2019

En effet, c'est un erreur (corrigé dans le texte) c'est 987 millions et non 987 000 euros. merci pour votre intervention.
xavier champagne, Le jeudi 25 juillet 2019



Garac : 13 stagiaires sur 16 signent un CDI en concession VGF à l’issue de leur CQP
Le groupe Volkswagen améliore de 6,5% son bénéfice au premier semestre malgré des ventes en baisse



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017