Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 20/03/2019

Etats-Unis : La forte rentabilité de l'après-vente attire les investisseurs

La concentration du secteur de la distribution automobile aux Etats-Unis s'est accélérée en 2018, même si les 6 groupes cotés se sont désengagés pour investir dans des plateformes de vente de VO en ligne. Malgré la baisse du marché VN, la forte rentabilité de l'après-vente et ses perspectives de croissance, continuent d'attirer les investisseurs, selon le cabinet Kerrigan Advisors.

Le cabinet de conseil Kerrigan Advisors, spécialisé dans l’achat-vente de concessions automobiles aux Etats-Unis, a révélé, dans son étude "Blue Sky Report", les chiffres de la concentration du secteur au cours de l’année passée : 216 transactions ont eu lieu, soit 7% de plus qu’en 2017, dont 65 portaient sur plusieurs concessions (+27%) et 151 ne portaient que sur une seule (stable).

Les 6 groupes de distribution cotés en Bourse (*) se sont toutefois recentrés cette année, cédant 48 points de vente et en achetant seulement 26. "Ils profitent de la forte demande pour vendre leurs actifs sous-performants et les redéployer vers des opportunités de retour sur investissement plus élevées, comme des plateformes de vente de VO en ligne", indique le cabinet qui s’attend à ce que ces acteurs continuent d’investir dans le digital en 2019 (**), notamment pour améliorer leurs valorisations de marché. "Malgré des pertes significatives, la capitalisation boursière de Carvana (***) est 73% plus élevée que celle du premier groupe de distribution américain (voir graphique 1)", souligne-t-il.

61 groupes à plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires, dont 21 à plus de 2 milliards

Les rachats de concessions ont ainsi été opérés à 93% par des groupes de distribution privés l’année dernière. Ils sont désormais 176 à compter plus de 10 points de vente (contre 107 en 2009) et 61 à réaliser plus d’un milliard de dollars de chiffre d’affaires. Kerrigan Advisors s’attend à une accélération de cette concentration, prévoyant que les bi-milliardaires, au nombre de 21 actuellement, vont plus que doubler en 2024.
"Alors que la tendance du marché VN est à la baisse, l’intérêt pour le secteur ne se dément pas, bien au contraire, constate le cabinet. Les investisseurs sont conscients que le chiffre d’affaires de la distribution automobile va probablement baisser à l’avenir mais aussi que le rebond des ventes au cours des 10 dernières années se traduit par un rebond de l’activité après-vente, presque dix fois plus rentable", souligne-t-il.
En effet, selon les chiffres de la Nada (association des "dealers" américains), la marge brute des distributeurs n’a cessé d’augmenter depuis 5 ans, pour atteindre près de 6,9 millions de dollars en moyenne, soutenue par l’après-vente qui a assuré 49,6% de cette marge en 2018, contre 45,2% en 2014 (voir graphique 2). Le taux de rentabilité moyen de la profession reste ainsi élevé, à 2,2% de leur chiffre d’affaires, même s’il se dégrade depuis le record de 2012, à 2,8%.
Autre intérêt du secteur : les coûts variables, qui représentent 75% des coûts totaux, permettent des ajustements rapides lorsque les ventes diminuent, souligne le cabinet. "Ainsi, même si les ventes déclinent en 2019, nous ne serions pas surpris de voir les concessionnaires réduire leurs coûts pour maintenir leurs profits".
Selon lui, les investisseurs n’ont pas à s’inquiéter d’une "disruption" du secteur avant de nombreuses années : "Les achats de véhicules ont augmenté 1,7 fois plus vite que la population dans les grandes villes entre 2012 et 2017 ; L’autopartage a décliné de près de 50% en deux ans (12% d’utilisateur réguliers contre 23% en 2017) ; l’électrification du parc, qui va générer une moindre activité après-vente, ne sera que de 7% d’ici 2030 (selon l’Edison Electric Institute)". Kerrigan Advisors s’attend donc à une nouvelle progression du nombre d'acquisitions en 2019.
Xavier Champagne

(*) AutoNation, Penske, Car1Max, Groupe 1, Lithia, Asbury et Sonic.

(**) AutoNation et Lithia ont annoncé des investissements stratégiques dans les nouvelles plateformes de vente de VO en ligne au cours du dernier trimestre. AutoNation a investi 50 millions de dollars dans Vroom et Lithia est devenu le principal actionnaire de Shift avec un investissement de 54 millions de dollars. Penske a également évoqué le succès de ses plateformes de voitures d'occasion à prix unique aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, qui ont généré un chiffre d'affaires de 1 milliard de dollars en 2018 et une impressionnante rentabilité de 3,9%.

(***) Plateforme de vente de VO sur Internet, créée en 2012, capable désormais de livrer le lendemain de la commande dans 105 villes aux Etats-Unis.


Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017