Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Equipementiers - 27/05/2015

Eurocities demande d’intégrer un critère "d’abrasion" dans l’étiquetage des pneumatiques

Le réseau des villes européennes Eurocities, suivi de plusieurs associations, demandent à la Commission européenne d’intégrer de nouveaux critères dans le système d’étiquetage des pneumatiques afin de sensibiliser les consommateurs sur les émissions de particules issues de l’abrasion de leurs pneus.

La Commission européenne va bientôt démarrer la procédure de révision du règlement portant sur l’étiquetage des pneumatiques. Entré en vigueur en 2012, ce dernier impose aux fabricants d’apposer sur leurs pneumatiques des étiquettes permettant aux consommateurs de comparer leur niveau de consommation de carburant, leur adhérence au sol et leur niveau sonore.
Dans le cadre de son réexamen, la Commission européenne va notamment évaluer la nécessité d’étendre ce système aux pneus rechapés et d’introduire de nouveaux paramètres tels que le kilométrage (longévité). L’exécutif devra remettre son rapport au Parlement au plus tard le 1er mars 2016.
Dans ce cadre, le réseau Eurocities et différentes associations ont demandé à la Commission d’inclure en effet la longévité comme nouveau paramètre mais ils demandent d’ajouter également celui de "l’abrasion" des pneumatiques. A travers ce deuxième critère, Eurocities entend permettre aux consommateurs de prendre connaissance du niveau d’émissions de particules provoquées par l’abrasion de leurs pneumatiques. "Nous reconnaissons que le règlement sur l’étiquetage des pneumatiques n’est pas le cadre approprié pour contrôler les émissions provenant des pneus mais nous croyons que cet examen est une bonne occasion pour commencer la collecte d’informations sur cette question", écrit Eurocities dans son courrier adressé à la Commission européenne. "L’abrasion des pneumatiques a un impact direct sur la quantité de particules dans l’air et sur la longévité des pneus. La réduction de l’abrasion et l’amélioration de la durabilité pourraient réduire les coûts d’entretien des véhicules", ajoute le réseau européen.
Une récente publication du centre commun de recherche européen (JCR) recense les résultats des quelques études portant sur les émissions issues de l’abrasion des pneumatiques et des plaquettes de frein. D’après cette littérature scientifique, sous l’effet de l’abrasion, les pneus des véhicules particuliers et utilitaires légers émettraient en moyenne 6,3 mg/km de PM10 et 0,3 mg/km de PM2,5. Pour les pneus poids lourds, ces chiffres montent à 40 mg/km de PM10 et à 2mg/km de PM 2,5. A titre de comparaison, un véhicule Diesel aux normes Euro 6 ne peut pas émettre plus de 5 mg/km de particules (PM) à l'échappement.
Emilie Binois

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017