Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 21/11/2017

Face à Google ou Tesla, Carlos Ghosn parie toujours sur les "vieux constructeurs"

Lors de son intervention ce week-end à la Cité de la Réussite, Carlos Ghosn a dit sa conviction que les constructeurs automobiles garderaient la maîtrise de leur produit face aux géants des nouvelles technologies.

Le thème de la marginalisation des constructeurs, représentants de la vieille industrie, a été récurrent dans les questions qui ont été adressées à Carlos Ghosn, lors d’une intervention samedi 18 novembre à la Cité de la Réussite, manifestation qui se tient tous les 2 ou 3 ans à La Sorbonne à Paris, et dont le thème 2017 était "L’éloge de la transmission".  
Entre les géants de la nouvelle économie et les "vieux constructeurs" comme Renault, il y a complémentarité a en quelque sorte expliqué Carlos Ghosn. "Nous allons travailler ensemble sur un produit qui sera toujours le nôtre", a-t-il répondu à une question qui envisageait que Renault puisse devenir sous-traitant de Google.
"Google, Apple, Uber, et plein d’autres entreprises sont intéressées à nous aider à développer des voitures qui vont servir leurs propres intérêts. Il ne faut pas voir une concurrence avec les entreprises technologiques il faut voir surtout un partenariat. Ils sont très nombreux à vouloir travailler avec des constructeurs qui sont aussi très nombreux. Il va y avoir des mariages, des partenariats, tout le monde ne va pas réussir", a-t-il dit, soulignant cependant qu’il n’y avait pas une compétition entre ces deux mondes.
Ce rapprochement va cependant aboutir à une transformation en profondeur de la voiture qui sera "du même ordre que la transformation du téléphone". "C’était un outil pour communiquer c’est devenu un outil multifonctionnel très différents de ce qu’il était il y a 10 ans. Vous aurez exactement la même chose qui va se passer sur la voiture : ce sera un outil de transport connecté qui va permettre de faire des tas de choses", a dit Carlos Ghosn.

De l'effroi et de l'excitation, en même temps
Dans ce contexte extrêmement ouvert, que ressent celui qui dirige une entreprise du vieux monde :  de l’effroi ou de l’excitation ?, lui a-t-on demandé. Les deux en même temps, a répondu Carlos Ghosn : "Si vous êtes effrayé et que vous n’êtes pas excité, vous avez déjà perdu. Si vous êtes excité et que vous n’êtes pas effrayé vous allez vous planter, parce que ce qui est en train de se passer nécessite en même temps une très forte rigueur sur l’industrie de court terme pour être compétitif. Et en même temps que l’on fait ça, il faut garder un œil sur le long terme et ce qui risque de se passer dans 5 ou 10 ans", a-t-il dit.
Se pose également la question de l’attractivité des constructeurs alors que les étudiants et les ingénieurs sont plus attirés par une entreprise comme Tesla. Comment est-ce que Renault va attirer les ingénieurs fascinés par le style Elon Musk ? "Je connais bien Elon Musk, nous sommes des alliés. Quand nous avons décidé de partir sur la voiture électrique il a été le premier à dire, vous allez vous occuper du cœur du marché avec la Leaf pour Nissan, la Zoé pour Renault, et la Kangoo électrique pour les véhicules utilitaires, moi je vais faire le premium. Nous sommes des alliés", a raconté Carlos Ghosn. "Il est dans un monde différent du mien, c’est un monde qui vous passionne et je le comprends. C’est le monde des start-up, parce que Tesla c’est toujours une start-up", a dit Ghosn rappelant les chiffres : 80 000 voitures pour Tesla en 2016, 10,6 millions pour l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi.

"Je préfère être dans ma position que dans la sienne"
Il a souligné que le crédit d’Elon Musk auprès des marchés financiers ne serait pas éternel et qu’il allait un jour devoir rendre des comptes alors que sa capitalisation boursière (50 milliards d’euros) est sans commune mesure avec ses volumes (80 000 voitures en 2016). "Je préfère être dans ma position que dans la sienne. Pourquoi ? il a beaucoup vendu, beaucoup d’idées. Il y a un moment où le marché va lui demander de réaliser et comme ce moment est en train de s’étirer dans le temps vous ne savez jamais quand le marché va dire c’est fini. A partir de ce moment-là, si vous ne présentez pas des résultats vous aurez un effondrement complet. Le marché a son timing que vous ne pouvez pas prévoir et il est impitoyable quand il se retourne", a dit Ghosn.
"Les start-up ont plus de crédit parce qu’elles vendent une idée pour l’avenir mais attention il y a un moment, et vous ne savez pas quand, où le marché va dire maintenant on va regarder les résultats. Si vous n’y êtes pas vous allez voir des plongeons de 25, 30, 40%. Vous devez délivrer et ce n’est peut-être pas le moment que vous avez choisi", a-t-il ajouté.
Renault n’est donc pas en situation de ce faire dépasser par Tesla, comme Nokia l’a été par Apple avec l’Iphone. "Il ne faut pas être arrogeant. C’est une possibilité, mais c’est une possibilité qui n’a pas de réalité aujourd’hui. Tout ce que fait Tesla nous ne faisons. L’innovation est un danger quand vous n’y croyez pas, et que tout d’un coup cela marche et vous vous retrouvez dépassé."
La grande force des constructeurs de l’Alliance et ses 10,6 millions, c’est l’échelle a souligné le dirigeant : "Notre industrie est basée essentiellement sur une très grande compétitivité en matière de robustesse, de qualité, de fiabilité et de coûts. C’est une industrie d’échelle où plus vous êtes gros, plus vous êtes compétitif si vous savez utiliser votre échelle. A ce jeu-là nous sommes infiniment plus avantagés que les petites entreprises."
Les constructeurs sont des architectes qui assemblent des pièces faites par des fournisseurs et des start-up, a rappelé Carlos Ghosn. "Dans une voiture il y a 4 000 pièces qui viennent de 120 pays différents. Je suis obligé de détecter les meilleures pièces et les meilleures technologies et de les assembler de la manière la plus intelligente possible. Et quand j’achète 10,5 millions de pièces je les achète beaucoup moins cher quoiqu’il arrive qu’à quelqu’un qui achète 100 000 ou 200 000 ou 500 000/ et la partie elle se joue là" a dit Ghosn soulignant que "95 millions de voitures sont vendues dans le monde tous les ans, les dinosaures vendent 94 millions 920 000."
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Comment faire peur au marché en une interview..
;0)
Lucos, Le mardi 21 novembre 2017

Ne manque plus que le De profundis a Saint Louis des Invalides pour les Funérailles de Tesla.
alain boise, Le mardi 21 novembre 2017

C'est ça tous les outils industriels de Tesla seront à la casse demain matin...encore il faudrait savoir ce que c'est un outil et des actifs industriels !!! Pfff...
Plus on est gros plus la casse est grande...et Tesla peut s'en passer des marchés export, (la Californie lui suffit) ce que n'est pas le cas de gros constructeurs.
En cas de réchauffement climatique la circulation des marchandises ne les fera pas baisser celles-ci de prix!
Jo Duchene, Le mardi 21 novembre 2017

Lisez entre les lignes le discours de Carlos, nous sommes alliés mais je te flingue quand même...
Quel est le but ?
Eliminer un concurrent ?
Racheter quand ça vaudra plus rien ?
Montrer qui est le plus fort ?
Se faire plaisir ?
je ramasse dans une heure...
;0)
Luc os, Le mardi 21 novembre 2017

Racheter!Tesla futur Infiniti de la régie?
alain boise, Le mardi 21 novembre 2017

La plupart du temps les propos de Carlos Ghosn ne sont pas inattendus ( ?), il est dans son rôle.

Pas inattendu, non plus, le passage concernant les risques de retournement de la communauté boursière devant les difficultés de concrétisation du projet Tesla 3 ; capacité de l'outil productif de TESLA à atteindre les cadences annoncées et à livrer tout simplement les candidats « acheteur » ... Et la présentation du nouveau Roadster et du semi remorque n’y changeront pas grand-chose … Cela permet juste de temporiser … Dans d’autres secteurs cela pourrait s’assimiler à de la « cavalerie ».

Dans la bouche d’un « allié » prétendu c’est plus surprenant … !
A ce tarif « Gardez-moi de mes alliés, quand à mes concurrents, je m'en charge » pourrait rétorquer MUSK …

Ghosn reprend le terme d’allié pour désigner Tesla et non de concurrent et retrace les propos d’Elon Musk : « vous allez vous occuper du cœur du marché avec la Leaf pour Nissan, la Zoé pour Renault, et la Kangoo électrique pour les véhicules utilitaires, moi je vais faire le premium». C’est beau comme un Yalta du VE ? …
On aimerait connaître l’avis des autres « alliés » présents ou futur BMW, VW, GM voire Apple ( ?) sur ce partage du marché si pratique …
Il a dit « allié » le patron de l’Alliance … Pas « partenaire » comme Panasonic avec Tesla… Imaginez des Kangoo électriques badgés Tesla allant à la rencontre du vaste monde …Fouyaya ... Sérieusement, cette prestation de Carlos Ghosn semble respecter la tradition de communication de son auteur … L’ego y a toute sa place et les arrière pensées en nombre ... Cà mange pas de pain ...

Cela dit, en 2018, la nouvelle version de la LEAF (design moins clivant et performances techniques majorées) sera commercialisée … Pour l’instant, avec la Bolt de GM (Ampera E enterrée après le deal Opel/Psa), c’est quand même l’offre produit la plus aboutie pour assurer une diffusion un peu « significative » du VE … Pour la Tesla 3, c'est encore une "promesse" ... A suivre
ADEAIRIX, Le mardi 21 novembre 2017

JE suis obligé....
quand J'achète des pièces...
Décidément....
Bruno HAAS, Le mardi 21 novembre 2017

Adeairix fait bien de remarquer qu'Il a dit « allié » le patron de l’Alliance.
les mots ont leur importance, qu'ils soient volontaires ou qu'ils sortent du subconscient.
Vont bientôt nous mettre Tesla dans les résultats consolidé de l'alliance...?
Mystère et boule de lithium..
;0)
Lucos, Le mardi 21 novembre 2017

Ca y est le panneau solaire commence a cracher ses premiers Watts a 9h30 ,pourvu que ça dure ,que dit lâ meteo ?ah nuageux,bon alors pourvu que le vent se lève pour charger mes batteries,sinon tant pis je redémarre le groupe a Papa car il faut etre à Lorient avant 17 heures,quelle angoisse.
Pourtant il etait pratique le super chargeur Tesla dommage qu'il a été coupé pour impayé,ohhh non les Mouettes ont encore chié sur mon panneau Chinois garanti 3 ans ,ca y est le rendement và encore baisser oû il faut demander a Gwen de monter sur le toit avec son éponge,ca và me coûter en Muscadet ,il avale le Gwenn.
Bienvenue au 21 ieme siecle de Notre Drame de Paris
alain boise, Le mardi 21 novembre 2017

Ne rabaissez pas SVP le débat avec ce copier-coller habituel et alors qu'il y a eu force 4 toute la nuit...
;0)
Lucos, Le mardi 21 novembre 2017

Ne rabaissez pas le débat non plus SVP avec votre expérience de pleine lune et vos panneaux solaires ,stop aux insultes à la science,regardez le site eco 2 mix ,instructif non? Du VE peut être mais sans subventions et avec de l'lectricité propre ,stop au charbon Allemand!!!
alain boise, Le mardi 21 novembre 2017

Et pour vous Jo croyez vous que les 33000 employés dElon ne pourrait vivre que de la Californie?z'etes pas Catalan des fois?
alain boise, Le mardi 21 novembre 2017

Ça va sans dire. Faut croire ça va mieux en le disant. Après la lecture de ce discours, on situe mieux le niveau du public. Hélas.
Pierre l'Alpin, Le mardi 21 novembre 2017

Encore de la mémoire courte...ils sont 330 millions de consommateurs plus la Californie aux US...faites un tour là bas!
Les myopes n'on pas vu que si le patron de Tesla fait un camion c'est pour trouver une clientèle qui veut rêver et qui sera adepte de sa cause...et au fait un show avec Carlos n'emoustille personne et personnellement des fois ses propos me donnent envie de gerber!
Le patron de Tesla est un semi menteur mais son show fait rigoler, pas les autres!
Les débiles croient que les clients finaux n'ont pas un autre choix que d'acheter, non, on achète si on a envie d'acheter! Les pauvres n'ont pas le choix mais il est très difficile de faire des marges avec! Les tristes sires je les voit arriver d'avance!
Jo Duchene, Le mardi 21 novembre 2017

Faut bien qu'on vous titille Alain, c'est à ce carburant que vous marchez nan..?
;0)
Luc os, Le mardi 21 novembre 2017

Si l'on lit bien la fin du propos de Carlos GHOSN sur l'effet de levier que constitue un gros volume d'achats et que l'on fusionne tout cela à l'éclatante exclamation de ce "cher" Jo concernant un marché qui massifie juste "330 millions de consommateurs" .... On comprend tout d'un coup (des fois qu'avant décidément non...) pourquoi le ticket d'accès à la mobilité automobile est nettement moins élevé aux zétats-unis comparativement à celui dans notre vieille Europe ... qui s'appuie donc sur des séries plus limitées ...
Bon c'est un peu à la portée d'un enfant un peu évolué tout cela mais çà méritait d'être pointé ...
"On" peut ajouter un niveau de finition ou de fabrication (les ajustages, les matières ...) pas complètement équivalent, même si sur ce point, les productions US s'améliorent et donc sont quand même là aussi moins coûteuses ... Euréka
ADEAIRIX, Le mardi 21 novembre 2017

Jo yen a marre du caca de Tesla des finitions absentes,des tableaux de bord mal ajustés,des coutures qui craquent,le Merkel Land fait bien mieux et moins cher ,quant à la modele Trois elle paraît fabriquée à Arles par des Arlésiennes .
Combien de fois faut il vous rappeler que les US sont composés de 50 états et bientot le cinquante et une ieme avec les British.....
alain boise, Le mardi 21 novembre 2017

Si vous vous y mettez aussi à la scato...
Le niveau baisse..
;0)
Lucos, Le mardi 21 novembre 2017

Ben oui je cause le Jo maintenant,pour le vent c'est tombé encore ,que faire Cavaliere ?m'autorisez vous a allumer le sale groupe qui tue ?j'en perds mon Latin mais pas vous ,je sais
alain boise, Le mardi 21 novembre 2017

@ Florence:
Renault n’est donc pas en situation de ce (se ?) faire dépasser par Tesla
RL, Le mardi 21 novembre 2017

En Capi ou volume?
alain boise, Le mardi 21 novembre 2017

"vieux constructeurs", "vielle industrie", "dinosaures", "dirigeant d'une entreprise du vieux monde", "Renault sous-traitant de Google"...
Comment Renault va attirer les étudiants et les ingénieurs plus séduits par une entreprise comme Tesla ?
les questions étaient très orientées et un peu de pragmatisme, de retour aux réalités n'était pas de trop.
rien de choquant dans les propos de Carlos Ghosn si ce n'est le "moi je".
gilles maestro, Le mardi 21 novembre 2017

Tout ce que Alain dit est vrai concernant Tesla ...sauf batterie que pour l'instant aucun constructeur arrive à battre!
C'est facheux, très fâcheux, mais il faut dire ça aux américains...et même des allemands en achètent sans compter les norvégiens!
Comme dit Bruno il y a la place pour tout le monde!
Bizarre que les allemands ait eu le temps de faire mieux...mais aucune concession peut m'en vendre et même pas une copie de Prius non plus. Je suis au Portugal et la Smart VE est sortie ici... et la presse est unanime contre... les allemands sont traités de filous et menteurs concernant le nombre de km que la Smart peu faire sans charger!
C'est ballot non?
Jo Duchene, Le mercredi 22 novembre 2017

Ici au Portugal quand on voit passer une Smart c'est forcément un riche au volant, car les pauvres veulent de la place pour moitié prix!
Les riches attendaient de pouvoir frimer en VE Smart ... et pour qu''ils aient la dent aussi dure c'est que les teutons se sont bien foutu de la gueule des riches et ils ne le supportent pas!
Les mensonges allemandes passent mal!
Jo Duchene, Le mercredi 22 novembre 2017



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Le groupe Sofida va reprendre la concession Peugeot de St-Omer



Copyright © 4087 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017