Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 03/07/2019

FO demande une relocalisation d’une partie de la nouvelle 208 à Poissy

Désigné comme site lanceur de la nouvelle 208, le site slovaque de PSA à Trnava doit gérer pour la première fois la mise en production d’un nouveau modèle en même temps que la forte demande pour le C3 Aircross. Pas si simple.

Le syndicat FO, première organisation professionnelle chez PSA et majoritaire à Poissy, tire la sonnette d’alarme sur la situation sur le terrain. "C’est la première fois que l’usine de Trnava lance un véhicule. C’est une usine jeune d’à peine 25 ans et qui avait toujours bénéficié de notre expérience et de celle d’Aulnay. Lancer un véhicule qui n’existe pas en faisant tout de A à Z ce n’est pas pareil que de lancer un véhicule quand le travail a été prémâché par les autres usines", nous a dit Brahim Aït-Athmane, délégué syndical FO PSA Poissy et secrétaire de FO Val de Seine.
L’usine doit faire face à ce défi avec pour corser l’affaire la production d’une version électrique de la 208 sur les mêmes lignes que les versions thermiques. Elle doit aussi répondre au succès commercial du C3 Aircross. Compte tenu de sa charge de travail l’usine tourne actuellement en quatre équipes et selon Brahim Aït-Athmane "les collègues n’arrivent pas à fournir".
Cette situation pourrait engendrer "de sérieux problèmes de production et de qualité", alerte FO PSA qui est "en contact étroit avec les représentants du personnel de cette usine slovaque du groupe PSA".

Pour le site de Poissy ce serait l’opportunité de revenir dans la course pour une partie de la production de la 208 alors que de son côté les prochains mois s’annoncent en sous activité.
"Nous appartenons à un grand groupe. Cela permet d'envisager facilement le soutien nécessaire à une bonne gestion de la production, surtout sur un même continent", souligne Brahim Aït-Athmane. "Nous proposons d'accueillir à Poissy en 2020 une partie de la production de Trnava, soit 20 000 à 30 000 véhicules. Cela permettrait de soulager nos collègues slovaques mais aussi d'assurer la transition à Poissy en évitant un trou de production important en 2020."
Dans le nouveau schéma industriel, qui pour l’heure n’a pas changé nous a confirmé le groupe PSA, l’usine de Poissy a été dédiée au premium après avoir été le site principal de la 208. Cette responsabilité a été transférée à Trnava tandis que le site secondaire sera l’usine de Kénitra au Maroc inaugurée le 20 juin dernier.

Poissy qui produit encore la génération actuelle de 208 n’aura plus que la DS3 Crossback jusqu’en 2021 date après laquelle le site produira aussi un modèle SUV de segment B Opel. L’année 2020 s’annonce difficile pour une partie des équipes (1 000 personnes, selon FO) qui seront en sous-activité. "Travailler ne nous a jamais fait peur. Ce qui nous fait peur c’est de nous retrouver avec des gens en sous-activité", nous a dit Brahim Aït-Athmane.
Après 230 000 véhicules en 2018 (dont 160 000 unités de 208), les prévisions pour 2019 sont de 110 000 véhicules, puis 70 000 en 2020 avant une remontée attendue de la production à 180 000 véhicules en 2021, précise FO.

Les représentants syndicaux doivent rencontrer Yann Vincent, le directeur des fabrications du groupe la semaine prochaine.
FO entend mettre en avant pour faire valoir son point de vue des bénéfices sur plusieurs plans : un bénéfice écologique "puisque 50% des 208 vendues en France seraient fabriquées à Poissy" ; un bénéfice social avec ce transfert qui "traduira dans les faits l'ambition du groupe PSA en matière de RSE", et aussi un bénéfice économique si l’on tient compte du coût global de la baisse de production de Poissy en 2020 avec "chômage partiel, immobilisation de l'outil de production, sans oublier le risque de perte de compétences technique et de motivation des équipes de Poissy". Le délégué syndical rappelle aussi que les difficultés d'une usine lors du lancement d'un nouveau véhicule se traduisent souvent par des clients mécontents.
"La priorité, c'est l'emploi et cela passe par la qualité irréprochable de la production. Nous avons donc bon espoir de convaincre rapidement la Direction. La solidarité doit aussi se manifester entre les sites du groupe afin de trouver une solution gagnant-gagnant", précise Brahim Aït-Athmane.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Alors que Toyota ramène sa production et ouvre de nouvelle lignes pour la Corolla en France.....les Français se tirent.
Il serait bon de lancer une étude pour comprendre ce qui est bon pour l’un est mauvais pour les autres.
Ce matin Conforama moins 2000.
Fessenheim moins 3000.
Hambach?
Il faut renverser la tendance et lancer un plan de reindustriliation Français
alain boise, Le mercredi 03 juillet 2019

Ou la reindustrialisation ouf
alain boise, Le mercredi 03 juillet 2019

Fessenheim c'est 1900 personnes et 5000 selon l'INSEE avec les emplois induits.
Si cette vieille chaudière nous pète à la gueule c'est 1 700 000 personnes qu'il va falloir évacuer dans un rayon de 100 km, dont 7000 PSA de Mulhouse par exemple…
;0)
Lucos, Le mercredi 03 juillet 2019

Fess une des plus sûres de France sinon la meilleure,honteux de la fermer à cause de gens comme vous.
La Suisse et les Américaines viennent d'être Prolongées à 70 ans....quel gâchis l’écologie politique .
Quand à l’éCoterrorisme quelle violence,on va se priver d’un machine bonne pour vingt ans et faire tourner les chaudières Teutonnes pollueuse......triste toutes ces fermetures d’usines
alain boise, Le mercredi 03 juillet 2019

Phillipulus sors du corps de Lucos....et vite et n’oublie pas la cloche
alain boise, Le mercredi 03 juillet 2019

Regardez le, le Boise qui nous fait son cocorico pour se rassurer et aller dormir tranquille.
Mais bien sûr ma poule, c'est la meilleure centrale du monde, de l'univers, du cosmos.. si ça vous fait plaisir...
;0)
Lucos, Le mercredi 03 juillet 2019

Je vous trouve bien familier ,peut être étiez vous passé au bar....mais pendant mon absence.
Et la Tour Eiffel quelle âge à t’elle ? Il faut l'abattre aussi ?
Regardez les rapports de l’ASN une des meilleures que l’on vous dit,un radier tout neuf,19 groupes électrogènes en cas de Tsunami........fréquent en Alsace.
Vous n’aimez pas le chantage à l’emploi et moi je n’aime Pas les petits casseurs d’industrie.
Quel temps fait il a Singmaringen?
alain boise, Le mercredi 03 juillet 2019

Cocorico… Ma poule… ?
Nan ? Bof !
Tant pis !
;0)
Lucos, Le jeudi 04 juillet 2019

Fessenheim, la centrale nucléaire la plus sure de France ... dit-il ! Ouai, pourquoi pas ... elle est première en partant de la fin, c'est ça ?
- https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/fessenheim-centrales-nucleaires-plus-touchees-dysfonctionnements-document-mediapart-1540752.html
- https://www.sortirdunucleaire.org/les-centrales-face-au-risque
- http://www.fessenheim.fr/fileadmin/fichiers/DICRIM_maj_2012_b.pdf
Frédéric LANGLOIS, Le jeudi 04 juillet 2019



Derrière le Club Identicar, des hommes et des femmes
Peter Schäfer, nouveau Président du directoire de Porsche Engineering



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017