Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 03/10/2018

GAC Motors reporte son introduction aux Etats-Unis à 2020

Le jeune constructeur chinois GAC Motor a choisi le Mondial de Paris pour révélér pour la première fois ses modèle sur un salon européen. Il ne s'est pas encore fixé de date de commercialisation en Europe et annonce le report à 2020 de son introduction aux Etats-Unis, en raison de la guerre commerciale entre les deux pays.

Après les tentatives avortées de Landwind, Brillance et Qoros, le constructeur GAC Motor sera-t-il le premier chinois à réussir à franchir les portes du marché européen ? La marque, qui fête ses dix ans cette année, a en tout cas décidé de faire parler d’elle, en exposant pour la première fois ses modèles sur un salon automobile européen. Après le Mondial de Paris, Yu Jun, le patron de la marque, n’exclut pas d’exposer également à Genève et à Francfort.
"Nous avons déjà fait 4 fois Détroit mais aussi Los Angeles, New-York, Moscou", souligne-t-il. Mais pour autant, la marque n’est distribuée ni aux Etats-Unis, ni en Russie. "Nous étudions le marché américain depuis 2016, nous y avons créé un centre de R&D dans la Silicon Valley en 2017 et nous avons rencontré des dealers, à l’occasion de la Nada, pour préparer notre introduction en Amérique du Nord, programmée pour 2019.  Nous avons même commencé à communiquer sur CNN et NBC mais, compte tenu de la guerre commerciale qui oppose la Chine et les Etats-Unis,  nous sommes contraints de reporter notre déploiement à 2020. Cela se fera à travers la création d’une filiale qui couvrira les Etats-Unis, le Canada et le Mexique", a-t-il expliqué. Son déploiement en Russie reste en revanche programmée pour fin 2019.
Pour l’heure, la marque GAC Motor est distribuée dans 15 pays étrangers, en Asie, Moyen-Orient et Afrique (elle possède une usine d’assemblage au Nigeria) mais l’essentiel des 508 000 véhicules vendue en 2017 (en hausse de 37%) l’ont été en Chine, où elle compte 600 concessions. "Dans certains pays, nous avons un réseau en propre mais en Europe nous nous appuierons sur des opérateurs privés", indique le dirigeant. "Nous ne savons pas encore quels produits nous distribuerons en priorité en Europe, ni à quelle échéance, reconnaît-il. Le plus vite possible mais les réglementations en Europe sont très exigeantes, en matière de pollution comme de sécurité".  
Le véhicule électrique pourrait être un point d’entrée. "Il a un grand potentiel en Europe. Pour notre part, nous comptons en produire 200 000 unités par an (sur une capacité totale d’un million de véhicules en 2020) et sortir deux nouveaux modèles électriques tous les ans", dit-il.  La marque expose au Mondial son petit SUV électrique, le Ge3, lancé en Chine l’année dernière. Il serait doté d’une autonomie de 410 km, selon les normes de calcul chinoises (et de 530 km à une vitesse constante de 60 km/h).
La marque, qui a lancé son premier modèle en 2011, a adopté un positionnement milieu-haut de gamme. Elle compte pas moins de 4 000 personnes dédiées à La R&D et elle a l’ambition de "ne pas imiter, ne pas copier" tout en misant sur la qualité : "Nous sommes fiers d’avoir obtenu ces 5 dernières années la meilleure note des constructeurs chinois (11e en 2017 si l'on tient compte des JV, NDLR) pour la qualité initiale de nos produits, selon JD Power", souligne le dirigeant. Son GS4 se classe même troisième en 2017 sur le segment des SUV compacts, derrière le Hyundai Tucson et le Kia KX3.
Le Mondial de Paris est l’occasion de révéler un tout nouveau modèle, le GS5, un  grand SUV de près de 4,70 m, doté d’un moteur essence de 1.5 l turbo de 166 ch. Le Diesel n'est pas encore d'actualité.
Si la marque GAC Motor est une marque récente, sa maison mère GAC, qui emploie 85 000 personnes et a réalisé l'an dernier 80 milliards de dollars de chiffre d'affaires, travaille depuis plus longtemps en co-entreprise avec Toyota, Honda, Mitsubishi et FCA pour assurer leur présence en Chine.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Avis aux amateurs industriels distraits et inconscients...toutes les places sont déjà prises (ou presque) en Chine, et il suffit de regarder le chiffre d'affaires de GAC Motors même avant d'arriver chez nous ou aux US.
Jo Duchene, Le mercredi 03 octobre 2018



Organigrammes des constructeurs : Pour savoir "qui fait quoi ?"
Le marché automobile en Espagne subit le contrecoup du WLTP en septembre



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017