Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Equipementiers - 13/06/2018

Hamid Derakhshanmanesh, director digital program Schaeffler Automotive Aftermarket : "La bataille n'a pas encore commencé"

A l'instar des autres membres du consortium TecAlliance, Schaeffler Automotive Aftermarket compte bien s'assurer l'accès aux milliards de données que le véhicule connecté va exponentiellement produire. Et, à l'heure de la transformation digitale de tous les services liés à la mobilité, Schaeffler compte être en mesure de proposer de nouveaux services à forte valeur ajoutée. Ce sont quelques-unes des raisons qui expliquaient la présence au premier Caruso Partner Connect du directeur programme digital de Schaeffler Automotive Aftermarket, Hamid Derakhshanmanesh, avec qui Autoactu.com s'est entretenu.

Autoactu.com : Pourquoi Schaeffler Automotive Aftermarket s'implique autant dans la dataplace Caruso ?
Hamid Derakhshanmanesh :
Il y a deux raisons. D'une part, les données sont devenues de plus en plus pertinentes pour l'après-vente automobile. Dans le passé, le produit avait le rôle-clé. A l'avenir, cela s'étendra à des services basés sur les données. Voilà pourquoi être en étroite collaboration avec Caruso est vital pour nous.
D'autre part, Schaeffler Automotive Aftermarket a une longue expérience des solutions à échelle industrielle. Nous soutenons pleinement l'initiative de TecAlliance et le développement de Caruso. Cela, d'autant plus que nous sommes membre et co-fondateur de TecAlliance.

Autoactu.com : Pourquoi la "neutralité" des serveurs qui hébergent les données sur Caruso est si cruciale ?
Hamid Derakhshanmanesh :
Vous n'êtes pas sans savoir les discussions politiques sur le sujet dans le marché automobile… Je pense que pour avoir une concurrence libre, il est primordial d'avoir accès aux données. On pourra toujours faire valoir qu'avoir accès à ces données constitue une base pour proposer de nouveaux services à l'après-vente indépendant. Nous ne cherchons pas à constituer de marché captif, comme les constructeurs, mais un marché ouvert de services digitaux pour l'aftermarket indépendant.

Autoactu.com : Collaborez-vous avec les autres équipementiers actionnaires de Caruso ?
Hamid Derakhshanmanesh :
Vous le savez, TecAlliance est à l'origine de Caruso. A travers ces deux entités, nous partageons avec les autres équipementiers beaucoup de cas d'usage, de scenari variés. Les présentations vues lors du Caruso Partner Connect d'aujourd'hui montrent les multiples pistes que nous explorons, par exemple de maintenance prédictive et d'optimisation des procédures. Nous discutons activement de tous ces sujets.

Autoactu.com : Quels sont les cas d'usage qui concernent Schaeffler ?
Hamid Derakhshanmanesh :
En voilà un que nous avions présenté lors du lancement de Caruso, en novembre 2017. Il s'agit d'un cas de RMI (Repair and Maintenance Information) avec Caruso. Aujourd'hui, nous offrons à nos garages une solution RMI à travers celle de TecAlliance. A terme, nous voulons donner aux garages la liberté de choisir et d'avoir accès à de multiples fournisseurs de services RMI. Utiliser la plateforme Caruso pour agréger ces différentes sources fait sens. Nous les offrirons à nos clients via notre portail Schaeffler REPXPERT (*), où ils pourront choisir les données RMI qui correspondent à la réparation qu'ils ont à faire. Cela rendra notre portail d'autant plus riche et utile aux garages.

Autoactu.com : Croyez-vous qu'un jour la donnée devienne plus importante que la pièce de rechange elle-même ?
Hamid Derakhshanmanesh :
C'est une bonne question (rires) ! Personnellement, je pense que les pièces resteront la base d(u business de notre industrie. Cela dit, les services [digitaux, NDLR] offrent une gamme de possibilités si large que cela dépasse le cadre des acteurs traditionnels de l'après-vente. Pas seulement d'un point de vue industriel, mais aussi pour la valeur ajoutée que gagne le client.

Autoactu.com : Cette valeur se déplace-t-elle du giron des constructeurs vers les nouveaux acteurs de l'après-vente ?
Hamid Derakhshanmanesh :
Si l'on se penche sur les différentes projections et études disponibles aujourd'hui, on pourrait dire que la bataille n'a pas encore commencé. Qui, des constructeurs, des équipementiers, des distributeurs, des tech-companies, qui d'entre eux gagnera sa place dans la chaîne de valeur ? Le jeu est encore complètement ouvert.
Propos recueillis par Ali Hammami

(*) : Schaeffler REPXPERT est le portail de la branche Automotive Aftermarket de l'équipementier qui réunit des outils spéciaux, des tutoriels et des informations sur les produits de la marque, les procédures de réparation et de maintenance avec les pièces de rechange de la marque.

Partagez cet article :

Réactions

" la valeur ajoutée que gagne le client"
c'est le discours ambiant au sujet de la "numérisation" des véhicules.
Mais quelle est donc cette valeur ajoutée que le client réclame tant ??
;0)
Lucos, Le mercredi 13 juin 2018



Carlos Ghosn et Carlos Tavares unis pour "la survie" de la filière automobile en France
Andreas Bareis nommé directeur de ligne de véhicules de McLaren Automotive



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017