Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 19/11/2019

Hydrogène : Les fourgons et les bus sur la bonne voie, pas encore les camions

Selon l'Afhypac, le plan de déploiement des VUL et des bus à hydrogène se présente bien. En revanche, les choses avancent moins vite sur le marché du poids lourds. L'association prépare une feuille de route pour accélérer le déploiement du camion à hydrogène en France, qui sera publiée au premier trimestre 2020. 

Le Salon Solutrans, dédié au transport routier et urbain, ouvre ses portes aujourd’hui à Lyon. Renault y propose à l’essai ses deux fourgons électriques dotés d’un prolongateur d’énergie à l’hydrogène : le Kangoo, commercialisé dès cette fin d’année, et le Master grand volume, qui sera lancé au premier semestre 2020.
Grâce à la pile à combustible de Symbio, les deux fourgons électriques disposent de plus de 350 km d’autonomie (contre 230 km et 120 km pour leurs versions uniquement électriques). Ces modèles hybrides élargissent ainsi le champ d’action des modèles purement électriques et autorisent des recharges rapides, en quelques minutes, sur une station hydrogène en complément de la recharge, bien plus longue, sur une prise électrique.
PSA ne laissera pas Renault longtemps seul sur ce marché. Il lancera dès 2020 les versions électriques de ses fourgons compacts (Peugeot Expert, Citroën Jumpy, Opel Vivaro) et des versions à hydrogène en 2021.
Les deux constructeurs se positionnent ainsi pour participer au "Plan National Hydrogène" défini en juin 2018 par Nicolas Hulot, alors ministre de l’écologie, dont l'objectif est de déployer, d'ici 2023, 5 000 VUL, 200 véhicules lourds et 100 stations alimentées en hydrogène produit localement (puis en 2028, 20 000 à 50 000 VUL, 800 à 2 000 véhicules lourds et 400 à 1 000 stations).
Pour l'heure, le nombre de stations est de 29 (contre 76 en Allemagne) et 42 sont en projets d'ici à 2021 (voir le détail sur le site Vighy).

100 millions d'euros d'aide
Dans le cadre du Plan, une enveloppe d’aide de 100 millions d’euros a été confiée à l’Ademe pour accompagner les projets lancés par les régions :"Entre 30 à 35 millions d’euros ont été mobilisés pour accompagner les 11 projets «mobilité» sélectionnés en début d’année, indique Valérie Bouillon-Delporte, Vice-Présidente l’Afhypac (*), l’association qui représente la filière hydrogène. 11 millions d’euros financent 5 projets «Industrie». Les 50 millions restant seront utilisés sur des appels à projet en cours et dont les résultats seront connus début 2020".
Le plus gros projet en cours est celui de la Zero Emission Valley qui prévoit la création de 20 stations de charge et de 14 électrolyseurs dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, ainsi que la mise sur le marché de 1 000 véhicules à hydrogène, essentiellement des fourgons, d’ici à 2023. Afin d’assurer la rentabilité des stations, elles ne seront construites que lorsque 50 véhicules à hydrogène seront vendus à des flottes captives situées à proximité. Une aide à l’achat pouvant aller jusqu’à 18 000 euros (**) est proposée qui doit compenser le surcoût d’un Kangoo à hydrogène (48 300 euros HT) par rapport à un Kangoo Diesel.

Démarrage des bus à hydrogène mais pas des camions

Des aides européennes permettent aussi d’accompagner le déploiement de bus à hydrogène (voir carte) : "c’est près de 150 bus qui vont être déployés dans les 18 mois et les projets actuels des villes portent sur un total 300 bus", souligne Valérie Bouillon-Delporte. Dès septembre 2020, les collectivités locales pourront commander directement leur bus auprès de l’Ugap, la centrale d’achat publique, et n’auront plus besoin de passer leurs propres appels d’offres.
Sur le marché du poids lourds, les choses avancent moins vite, les constructeurs européens n'ayant pas misé sur l'hydrogène, à la différence des américains et des asiatiques. "C’est ainsi que Hyundai a remporté un appel d’offres portant sur 1 000 camions à hydrogène en Suisse. Compte-tenu des taxes très élevées sur les autoroutes suisses, c’est un choix qui est déjà économiquement rentable", souligne Valérie Bouillon-Delporte.
C’est aussi un choix nécessaire : "Le gaz permettra peut-être d’atteindre l’objectif intermédiaire de 15% de baisse des émissions de CO2 en 2025 pour les poids lourds mais pour atteindre les 30% d’ici 2030, l’hydrogène sera indispensable, avec l'avantage d'offrir une autonomie et une charge utile proche des camions Diesel, ce qui est loin d'être le cas des véhicules électriques à batterie". L’Afhypac a lancé une étude visant à définir les conditions d’émergence et un plan de déploiement du camion hydrogène en France ainsi que le potentiel à l’export pour les fabricants français. Cette étude sera publiée au premier trimestre 2020.
Xavier Champagne
(*) Association française pour l’hydrogène et les piles à combustible.
(**) L’aide se répartit entre 8 600 euros par la Région, 6 000 euros par l’Etat et 3 400 euros par l’Europe.

Partagez cet article :

Réactions

Vieux motard que jamais ?
… Il est bien temps de se préoccuper de la filière « poids lourds » hexagonale … Je ne parle pas de la filière bus ...

Aujourd’hui le seul opérateur qui subsiste c’est Renault Trucks (ex RVI ex Berliet) qui appartient en réalité à Volvo AB … avec quand même plusieurs sites industriels sur le territoire et les emplois qui vont avec … !

Du 3,5 au 44 tonnes, la bande passante est large … !
Sur les petits tonnages (genre Maxity), l’on peut imaginer que Renault Trucks constitue très vite une offre en collaboration par exemple avec Symbio ou le groupement Michelin Symbio Faurecia … Après tout, il existe depuis récemment une version hydrogène du Master (en fait un VE avec prolongateur à hydrogène …) donc la transposition ne devrait pas être si « compliquée »
En revanche pour les porteurs 15/19 tonnes et plus encore le marché du semi 44 tonnes, il y a, comment dire, du boulot avant de présenter les premières applications … A moins que des protos ne circulent déjà à l’insu de notre plein gré …

En suisse, l’initiative a été inspirée au moins avec l’aide d’un grand distributeur ou apparenté … Au fait sur ce « thème », que font les Carrefour, Auchan, Leclerc, Super U et autres mousquetaires de la distribution en France voire Ikéa … Pas grand-chose on dirait, ce serait pourtant bon pour le bilan RSE !

Pas une raison pour rester les bras croisés en attendant que passer les trains … de camions …
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 19 novembre 2019

....et de voir passer des camions de 45 tonnes sur des petits ponts !!
Jo Duchene, Le mardi 19 novembre 2019

La Suisse a, par contre, du retard en stations. Seulement 2, toutes situées en Suisse allemande et quelques privées. Grâce au déploiement de 1000 camions à pile à combustible, l'offre va s'étoffer.
Voici un lien intéressant:
https://www.news.hyundai.ch/un-ecosysteme-a-base-dhydrogene-unique-en-son-genre-compose-dhydrogene-vert-et-lancement-en-suisse-de-vehicules-utilitaires-electriques-hyundai-fonctionnant-a-lhydrogene-en-2020#
Marc Flury, Le mardi 19 novembre 2019

.... Oui Hyundai a une offre immediatement disponible (une fois de plus) et bravo à eux ...!
N'y a-t-il pas quand même suffisamment de ressources humaines et financieres chez les operateurs que sont Volvo trucks , Scania, Man ou Mercedes (des fois c'est les mêmes !) de sorte de "tenter" de préserver au moins l'emploi continental.(en + c bon pour la planète ?)...Si l'on se réfère à l'evolution du marché du pneus PL en Europe, faut faire gaffe ! ?
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 19 novembre 2019



articles connexes

Marchés05/12/2019|L’hydrogène, nouveau cheval de bataille pour le gouvernement Marchés20/11/2019|L’Allemagne veut accélérer sur l’électrique et l’hydrogène Constructeurs23/09/2019|Pile à combustible : quelques nouveautés tout de même à Francfort Marchés05/08/2019|Symbio annonce l'objectif de production de 200 000 piles à hydrogène en 2030 Marchés16/07/2019|Le plan "1 000 bus hydrogène" rejoint par l’Ugap Marchés12/07/2019|L’Afhypac diffuse une carte des stations-service hydrogène en fonction ou en projet Constructeurs24/06/2019|Safra livre le premier bus hydrogène 100% français conçu avec Symbio/Michelin Equipementiers06/06/2019|Symbio annonce l'objectif de production de 200 000 piles à hydrogène en 2030 Marchés13/05/2019|L’Ademe va accompagner 11 projets en faveur de la mobilité hydrogène Autour de l'auto12/04/2019|Zero Emission Valley : une cinquième station hydrogène prévue à Riom Autour de l'auto03/04/2019|La Zero Emission Valley a bouclé son tour de table de 70 millions d’euros Autour de l'auto03/04/2019|La filière hydrogène demande à l'Etat de s'engager davantage Equipementiers12/03/2019|Michelin et Faurecia unissent leurs forces dans la pile à combustible Marchés22/02/2019|Hydrogène : Toyota va livrer plus de 500 Mirai à la société de taxis Hype Constructeurs29/10/2013|Air Liquide s’associe à Toyota Tsusho pour créer des stations à hydrogène au Japon Constructeurs29/01/2013|Daimler, Ford et Nissan vont développer un système de pile à combustible commun Constructeurs10/10/2012|Honda, Toyota, Nissan et Hyundai moteurs du marché de l’hydrogène dans les pays scandinaves
MEETDEAL, disrupte le marché du lead et recrute 10 talents
CAR Avenue : 7,5% de l’effectif en contrat d’apprentissage



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017