Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 12/06/2019

L'Assemblée vote l'objectif de la fin de la vente des véhicules à carburants fossiles en 2040

(AFP) - L'Assemblée nationale a voté mardi l'objectif de la fin de la vente des véhicules à carburants fossiles (essence, Diesel et gaz naturel) d'ici à 2040, délai que des députés d'opposition ont tenté en vain de raccourcir.

L'article du projet de loi d'orientation des mobilités (LOM), qui inscrit aussi l'objectif d'atteindre la neutralité carbone des transports terrestres d'ici 2050, a été adopté par 62 voix contre 6 et 17 abstentions. "La France est au rendez-vous de l'urgence du défi climatique, et notre majorité marque sa détermination à engager de manière ambitieuse et crédible nos transports sur la voie de la mobilité propre", s'est félicitée la ministre des Transports Elisabeth Borne dans un communiqué.
Dans la nuit de vendredi à samedi, le co-rapporteur Jean-Luc Fugit (LREM), qui avait introduit dans le texte ces objectifs en commission, a défendu une trajectoire "réaliste" et "ambitieuse", estimant que fixer une échéance "en 2025 ou 2030" laisserait "trop peu de temps aux acteurs" pour s'adapter.
Une interdiction en 2030 engendrerait des "difficultés financières" pour des Français qui auraient acquis des véhicules neufs auparavant, a-t-il argumenté. "Cela signifie que si l'un de nos concitoyens achetait en 2025 un véhicule Diesel ou essence, même hybride, à partir de 2030 il n'aurait plus le droit de le vendre d'occasion", a-il ajouté, s'adressant notamment à Delphine Batho (non inscrite).
L'ex-ministre de l'Ecologie a porté plusieurs amendements pour ramener l'échéance d'interdiction à 2030, estimant que la date de 2040, retenue par le gouvernement dans son plan climat, "n'est pas compatible avec les conclusions du rapport publié par le GIEC", sur le réchauffement climatique, rendu en octobre 2018.
Le socialiste Dominique Potier, qui a défendu une proposition similaire, a appelé en vain gouvernement et majorité "à être plus radicaux" tout en plaidant pour "la création d'un fonds pour le financement de la mutation" de ce secteur.
A la reprise des débats mardi, Jean-Marie Sermier (LR) a critiqué une "politique d'affichage", estimant que la France ne pouvait pas "porter seule la responsabilité de casser une filière automobile existante sans projet pour cette filière".
L'Insoumis Loïc Prud'homme a précisé que son groupe voterait "pour" mais avec des réserves, soulignant notamment que "le tout électrique ne semble pas être un horizon tenable".
Hubert Wulfranc (PCF) a lui jugé "indécent" qu'il n'y ait "pas de garanties données aux salariés" de l'industrie automobile.
Dans la foulée, des amendements portés notamment par Mme Batho et l'ex "marcheur" Matthieu Orphelin, pour interdire progressivement la publicité pour les véhicules polluants ont été rejetés.
Le rapporteur a jugé la mesure "excessive", rappelant que les députés avaient déjà prévu un message dans les publicités incitant à des mobilités plus propres. La ministre a aussi jugé "mieux" que les publicités soient l'occasion d'inciter "les citoyens à des mobilités actives ou partagées".
Pour M. Orphelin, se contenter de tels messages est "une vraie erreur, ça ne suffira pas même si ça va dans le bon sens".
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Maintenant les bagnolards savent ou sont leurs ennemis!
Incroyable scénario nocturne,les écolos sont des spécialistes des basses manœuvres .
La politique ou tu la fais ou tu la subis,triste et écoeurant.
alain boise, Le mercredi 12 juin 2019

Depuis des mois, des années, je suis sidéré par l'autisme collectif dont font preuve la population, les élus, les écolos...
Tout ce beau monde encense la.voiture électrique mais personne ne démontre qu'il s'agit de la solution à la pollution, à la préservation de la planète.
Nos politiques jouent aux apprentis sorciers en légiférant de la sorte.
On interdit sans proposer, sans vision des alternatives avec une frénésie à vouloir être le prétendu mieux disant.
De quelle compétence les députés peuvent-ils se prévaloir pour prendre des décisions aussi radicales et mortifères pour l'industrie automobile et pour l'environnement car tous les spécialistes démontrent bien que la voiture électrique n'a rien d'écologique.
A quand un Grenelle de l'avenir de l'automobile avec autour de la table des compétences avérées sur les possibilités que l'industrie est capable de mette en oeuvre dans les 20 prochaines années ?
MAC GYVER57, Le mercredi 12 juin 2019

Un peu de responsabilité parmi les irresponsables ?
Incroyable de se contenter de peu ...
… Une parodie de démocratie AUSSI … Le dévoiement de la fonction de député chez certain(e)s…
Manifestement, le territoire de certains députés proposant des amendements "extrêmes" ne doit pas receler trop d'emplois dans l'industrie auto …
Pour exemple, Ingrandes n'est pas située sur la 2ème circonscription des deux sèvres même si géographiquement çà n'est pas très éloigné … Cerizay / Mauléon se situe dans le nord du département
Sous réserve de vérification, Guillaume CHICHE ne doit pas être trop vaillant sur ce sujet (la défense des emplois auto dans les territoires) non plus ...
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 12 juin 2019

Les masques tombent chez les Socialistes fossoyeurs de l’industrie d’excellence Française,honte à eux,faites leur savoir.
J’enrage Devant ces traîtres au bonheur d’avoir un emploi,dehors
alain boise, Le mercredi 12 juin 2019

Le citoyen Français n'apprend pas c'est bien connu et il ne sait pas gérer une industrie.

Le seul moyen de lui faire comprendre est de le placer au milieu des décombres qu'il a lui-même produits. Là il reconstruira.
C'est exactement ce que l'Assemblée est en train de créer à force d'idéologie.
L'évolution vient d'abord des technologies disponibles, ensuite c'est le marché qui décide, jamais les politiques.


Quand on compare avec les autres pays industriellement développés, chez eux les efforts sont constants pour optimiser et se développer, dans un environnement également construit pour favoriser l'excellence.
Dataceodeux, Le mercredi 12 juin 2019

Le changement est toujours stressant et incertain mais en l'occurence il est nécessaire.
A quoi ca sert un emploi dans la voiture fossile, si on n'a plus de planète pour rouler?
Moi je m'en fout j'ai pas de gosses, mais la population mondiale ne cesse d'augmener donc il y en a bien qui se reproduisent, ils feront quoi eux?

Je vous conseille tous d'aller lire ca: https://www.eea.europa.eu/highlights/eea-report-confirms-electric-cars
Arnaud C., Le mercredi 12 juin 2019

Non mais Arnaud vous vous moquez de qui ?regardez avec quoi sont fabriqués vos électrons ......particulièrement à l’Est de nos frontières.
Avant de dérouler votre propagande lisez les cartes et revenez!
Êtes vous dans la bagnole ou faites vous partie de la cinquième colonne verte de gris?
Vive la bagnole et vive le Diesel
alain boise, Le mercredi 12 juin 2019

Moi aussi je vous donne un conseil allez sur électricity map.com.....et vous comprendrez vos erreureurs.
Vade rétro Satanas
alain boise, Le mercredi 12 juin 2019

Cher Arnaud C.
Evitez nous les lieux communs sur le caractère stressant et incertain du changement …C'est un peu rance et un rien condescendant en +.

Ce qui est en jeu ce sont les décisions à l'emporte pièce non accompagnées d'un plan de transition, par exemple …
Quant à la démographie mondiale (vaste sujet) au regard des effets de la pollution hexagonale … Les enjeux ne sont pas les mêmes !

Il s'agit pas d'être dans le statu quo mais d'accompagner une transition … Pour l'instant, on voit surtout les injonctions chez les politiques (pratiquement de tous poils) … Et c'est pas le résultat récent des européennes qui vont inverser la tendance …

Un exemple au hasard … Lorsque l'"on" ne s'occupe pas ou que l'"on" néglige les contraintes des territoires… ils finissent par se rappeler au souvenir des "zurbains" bien pourvus ou pas !
;0)
ADEAIRIX , Le mercredi 12 juin 2019

Pendant que ça râle d'autres agissent…
;0)
Lucos, Le mercredi 12 juin 2019

Oui Lucos … Par exemple, vous faites quoi, précisément ?
;0)
ADEAIRIX , Le mercredi 12 juin 2019

Je ne parlais pas de moi.
En l'occurrence je travaille sur le recyclage et reconditionnement des batteries de VE.
Etonnant non ?
;0)
Lucos, Le mercredi 12 juin 2019

Notez que je ne parlais pas de vous non plus…
;0)
Lucos, Le mercredi 12 juin 2019

Pour revenir au sujet, soyons un peu plus précis car je n'ai pas encore vu dans les discussions et amendements que j'ai lu de la LOM d'interdiction de vente de VEHICULES à carburant fossile, mais de voitures et utilitaires léger.
Les motos par exemple semblent totalement oubliées pour l'instant.
Je vous le disais la liberté de la mobilité du futur passera par le roues..
;0)
Luc os, Le mercredi 12 juin 2019

..le 2 roues..
(Je hais le gars qui a mis le Verr Num si près du Suppr..)
;0)
Lucos, Le mercredi 12 juin 2019

Allez Pico parlez nous du recyclage que l’on rigole un peu,comment ça marche et à quel prix?
Matières premières ,avenir etc etc venez nous apporter vos lumières
alain boise, Le mercredi 12 juin 2019

Tiens moi aussi je relis les amendements dès Khmers.....rien pour le chauffage et tou5 pour les bagnolards.....bizarre vous avez dit bizarre .......comme c’est bizarre,non?
alain boise, Le mercredi 12 juin 2019

… Lucos merci … votre phrase était ambigüe ou terriblement universelle … Dans les deux la précision s'imposait …

Justement Il me semble que çà n'est pas la 1ère fois que vous intervenez sur les batteries de VE … Mais là ...c'est un dossier en cours parmi d'autres ou vous avez changé de positionnement professionnel, récemment … Je sais chuis l....
;0)
ADEAIRIX , Le mercredi 12 juin 2019

Juste l'application des obligations de la REP sur tout le matos qui arrive des chaines…
;0)
Lucos, Le mercredi 12 juin 2019



Les gains d'émissions de CO2 en cycle de vie des véhicules électriques selon RTE
PSA Retail recrute des talents présents aux Rencontres Emploi



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017