Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Réseaux - 14/03/2019

L’Autorité de la Concurrence affine son analyse dans le cadre du rapprochement Emil Frey France/Bernard

L'Autorité de la Concurrence a autorisé le rapprochement des groupes Bernard et Emil Frey France et en a profité pour affiner sa méthode de mesure de la concentration en étudiant le poids des acteurs dans leur zone de chalandise locale et non plus dans le département.

Le rachat par Emil Frey France (ex-PGA Motors) des 40% du groupe Bernard que détenait le groupe belge Alcopa vient seulement d’être autorisé par l’Autorité de la Concurrence. L’opération avait pourtant été soumise à la Commission européenne en juillet 2018 et son instruction n’aurait du prendre que "quelques semaines", prévoyaient les intéressés. Mais la direction de la concurrence de la CE a finalement transmis le dossier à l'Autorité de la concurrence française estimant qu’elle était la mieux placée pour étudier une opération de concentration qui concernait son territoire national.
Cette opération, explique l'Autorité de la concurrence dans un communiqué de presse, "a été l'occasion de revoir notre méthode d'analyse des opérations de concentration dans le secteur de la distribution automobile"… "L'examen du dossier a conduit l'Autorité à modifier la délimitation géographique des marchés ainsi que sa méthodologie d'analyse de ces marchés".
Ainsi, désormais la zone locale de chalandise se substitue au département pour déterminer le poids des opérateurs. Cette zone de chalandise est définie par le temps de trajet que les consommateurs sont prêts à parcourir pour acquérir un véhicule (soit entre 30 et 60 minutes, selon les marchés concernés). Dès lors, la part de marché des acteurs n’est plus définie en fonction des immatriculations, données disponibles uniquement au niveau départemental, mais en fonction de leur nombre de points de vente sur la zone concernée comparée à celui de leurs concurrents . "L’objectif est de pouvoir juger si les consommateurs disposeront, après l'opération, de points de vente alternatifs à ceux des parties au sein de la zone dans laquelle ils procèdent à leurs achats".
Le détail du dossier Emil Frey France/Bernard sera publié prochainement.
Xavier Champagne

 

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 6498 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017