Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 04/12/2018

L’Etat doit plus de 80 millions d’euros aux concessionnaires

La semaine dernière le président du CNPA écrivait au Premier ministre pour l’alerter sur l’urgence de revoir le système de remboursement des bonus et primes à la conversion. Depuis l’organisation professionnelle a fait les comptes et le chiffrage pourrait atteindre 100 millions d’euros.

Alors que les distributeurs ont subi ces dernières semaines une baisse de fréquentation et de chiffre d’affaires (liée aux blocages des gilets jaunes), ils sont à nouveau confrontés aux retards de remboursement des avances qu’ils font à leurs clients sur les bonus et les primes à la conversion.

Une lettre ouverte de Francis Bartholomé la semaine dernière alertait le Premier ministre sur l’urgence de réformer le système de remboursement.
Hier, ce sont les services du Président de la République qui ont été alertés par le CNPA. L’organisation professionnelle était reçue pour faire le point sur la situation catastrophique des auto-écoles (une baisse de 60% des inscriptions aux permis de conduire) depuis qu’Emmanuel Macron a brutalement annoncé une "baisse drastique du coût du permis de conduire". Elle en a profité pour faire part aux services du président de l'ampleur des avances de trésoreries faites pour le compte de l'Etat par les concessionnaires. Sur une soixantaine de groupe de distribution qui ont depuis la semaine dernière fait remonter leurs pointages, l’addition dépasse 80 millions d’euros. "Je crains que l’on atteigne le chiffre sidérant de 100 millions d’euros, ce qui est tout à fait inacceptable du point de vue de l’exemplarité de l’Etat", nous a dit Xavier Horent, délégué général du CNPA.

C’est la deuxième fois cette année que le retard cumulé dépasse 80 millions d’euros. En septembre dernier, le gouvernement avait débloqué 85 millions d’euros déjà pour des retards de remboursement.

"Il est plus qu'impératif que l’Etat fasse débloquer les fonds, à nouveau en urgence, et que l’on remette ensuite à plat les process avec l'ASP avec le ou les ministères concernés en assurant un vrai pilotage dans le traitement de la problématique, qui s'étend de la distribution au recyclage", nous a dit Xavier Horent. C’est ce message qu’il a fait remonter aux services du Président de la République.

Le CNPA qui n’a pas eu de retour de son courrier de la semaine dernière demande à être reçu par les services du Premier ministre. "Cette situation inadmissible ne fait qu’accentuer l’exaspération d’entreprises qui doivent continuer à assumer leurs responsabilités économiques et sociales. (...) les entreprises concernées doivent être - enfin - remboursées en compensation de leur appui au renouvellement du parc automobile. Il s’agit en effet d’une fraction parfois très substantielle de leurs résultats annuels prévisionnels alors que certains retards constatés remontent au printemps 2018", écrit l’organisation dans un communiqué.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

L’Etat les a t’ils les 100 boules,ça prend l’eau de partout.
Une idée pour nos dirigeants ,qu’il les prennent sur les 7 Miliards de la CSPE au lieu de les donner aux fabriquants d’éoliennes Étrangers .
Voilà une taxe qui ne sert pas les intérêts du pays,alors que les concessions ont besoin de trésorerie.
Et bientôt les jeux Olympiques,le grand Paris,etc etc
alain boise, Le mardi 04 décembre 2018

Parce que toutes les voitures sont fabriquées en France peut être, sans même parler des équipementiers. Vos arguments sont toujours aussi foireux.
Il n'empêche que l'État est toujours très fort pour faire des lois qu'il ne respecte pas.
JL S, Le mardi 04 décembre 2018

Foireux JLS....êtes vous sur que la TVA est payée par les exploitants étrangers de nos parcs éoliens,au fait tournent elles dans votre belle vallée aujourd’hui
alain boise, Le mardi 04 décembre 2018

Effet pervers du système : je promets côté Etat de reverser aux concessionnaires les primes pour les ventes de véhicules vertueux du point de vue des rejets polluants. Côté concessionnaire : intérêt économique de vendre des véhicules vertueux au risque de creuser ma dette pour cause de primes de l'Etat non reversées ?
A méditer...
clerion, Le mardi 04 décembre 2018

Foireux et hors sujet comme d'hab..
;0)
Lucos, Le mardi 04 décembre 2018

Foireux et hors sujet et vous étiez hors sujet lorsque vous incitiez le gouvernement à poursuivre l’affrontement avec les gilets jaunes.......je relis vos phrases pleine de haine et de violences......triste.
Heureusement nos dirigeants sont plus intelligents ( que vous)et l’apaisement est enclenché.
Je vous voyait plus grand !
alain boise, Le mardi 04 décembre 2018

Mais c'est qu'il est vexé...
;0)
Lucos, Le mardi 04 décembre 2018

Vexe non juste écœuré par vous ,ceux qui incitent à la haine m’ont toujours apporté ce sentiment,heureusement nos dirigeants sont plus grands que vous
alain boise, Le mardi 04 décembre 2018

La tramontane faisait bien tourner les pales du Minervois, du Lauragais et des Corbières.
Vive le vent, vive le vent...
JL S, Le mardi 04 décembre 2018



articles connexes

Vivacar et Vivafi, deux outils emblématiques de la stratégie digitale de CGI FINANCE
Ford Lorient a récolté 6 000 euros pour les sauveteurs en mer



Copyright © 157 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017