Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 10/09/2019

L'hybride rechargeable, un compromis qui ne convainc pas

(AFP) - Un moteur essence pour les longues distances, et un moteur électrique pour rouler en ville : très présente au salon automobile de Francfort, la voiture hybride rechargeable semble un compromis intéressant, mais cette technologie coûteuse ne convainc pas.

Ces modèles hybride rechargeable (PHEV), qui prennent souvent la forme de gros SUV, permettent de parcourir plus de 50 km avec la seule énergie des batteries et d'abaisser drastiquement les émissions de CO2 calculées selon les normes d'homologation. Une aubaine pour les constructeurs qui cherchent à respecter des contraintes réglementaires de plus en plus drastiques. La promesse a de quoi séduire les automobilistes, gros rouleurs et adeptes de véhicules haut de gamme, pour qui le tout électrique ne répond pas encore aux besoins, faute d'autonomie suffisante.
Mais les ventes déçoivent. "Les véhicules tout électriques se vendent beaucoup mieux que les hybrides rechargeables", constate Felipe Munoz, expert automobile pour Jato Dynamics.
De janvier à juillet, près de 93 000 unités de PHEV ont été écoulées en Europe, en baisse de 16% par rapport à l'an dernier, pour une part de marché inférieure à 1%, selon Jato. Dans le même temps, les ventes de pures électriques se sont envolées de 90% dans des volumes deux fois supérieurs.

Domination des 100% électriques
Les hybrides rechargeables "ont été victimes de la suppression des aides publiques pour ces modèles sur certains marchés", or les gens "les achètent non pas parce que ce sont de bonnes voitures, mais parce qu'elles sont subventionnées".
Les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont notamment retiré leurs aides, jugeant le bénéfice écologique inexistant après avoir constaté que la plupart des conducteurs ne rechargeaient pas leurs véhicules et recouraient uniquement au moteur essence.
"Le plug-in, c'est cher et ce n'est pas bien", assure Ferdinand Dudenhöffer, directeur du Center Automotive Research (CAR), basé en Allemagne. Selon lui, "non seulement ça coûte 10 000 euros de plus qu'une voiture équivalente essence ou diesel, mais en plus il y a le risque que la technologie soit rapidement dépassée", avec comme conséquence notable de diminuer la valeur de revente.
Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo, reconnaissait récemment que la demande pour les hybrides rechargeables n'était pas à la hauteur des prévisions. Il table désormais sur une très large domination des voitures purement électriques par rapport à ces doubles motorisations. "Il y a quelques années, j'aurais prévu une répartition à 50-50. Ce qu'on voit aujourd'hui, c'est plutôt 80-20", a-t-il déclaré lors d'un déjeuner avec des journalistes.
  
Produit de niche
Pour Eric Espérance, expert automobile chez Roland Berger, l'hybride rechargeable a été conçu comme une technologie de transition. Mais, selon lui, celle-ci "n'avait de sens que quand on avait des autonomies de voitures tout électriques inférieures à 300 km".
Or plusieurs modèles électriques dépassent déjà les 400 km et le prix des batteries continue de baisser. "Maintenant cela fait sens d'aller directement vers le 100% électrique", estime-t-il.
Pour nombre d'experts, l'hybride rechargeable cumule le pire des deux univers, soit les inconvénients des moteurs thermiques (pollution de l'air) et ceux des moteurs électriques (poids et prix élevés à cause des deux motorisations).
Quand elles ne sont pas régulièrement rechargées, ces voitures souffrent d'une consommation très élevée. Les concessionnaires ont d'ailleurs vu revenir quantité de clients déçus qui souhaitaient repasser au diesel.
Mais, utilisé correctement, et pour certains conducteurs qui cumulent longues distances sur autoroutes et usage urbain, l'hybride rechargeable reste une alternative au gazole, tombé en disgrâce depuis le scandale des moteurs truqués de Volkswagen.
C'est en fait un produit de niche, réservé à une clientèle aisée, et prisé surtout des entreprises qui ont besoin d'afficher de faibles émissions de CO2 pour des raisons fiscales.
"Les gens se sont un peu enflammés sur cette technologie", estime Gilles Normand, directeur des véhicules électriques chez Renault, pionnier et leader européen du 100% électrique. Il voit cependant dans l'hybride rechargeable, qui équipera certaines versions du nouveau SUV Captur du constructeur, une motorisation complémentaire.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Pour ma part ça me convient,entre 1/2 litres au cent,des pleins pour 1500kms d’autonomie on va où on veut,on angoisse pas....et ça roule au 85....malgré ce qu'affirme Lucos
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

1. A la base mettre 2 moteurs dans un véhicule a toujours été considéré comme une aberration technique.
2. Nous savons depuis le début que les hybrides ne sont qu'une étape intermédiaire vers le VE.
3. Le point de basculement vers le VE semble bien arriver maintenant, comme l'avait prédit Carlos…
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

La modèle S de Tesla pèse deux tonnes et la X 2,5.
Lucos vous allez voir comment le gros Marcel va s’échiner A faire boire des ânes qui n’ont pas soif.
La Prius a plus de vingt ans.....et roule toujours....aucun VE ne roule encore a cet âge....ou si peu.
Carlos avait peut être raison du fond de sa cellule commeCervantes au fond de la sienne avec ses moulins....mais sans aide et bâton.....plouf le VE.
D’ailleurs pourquoi aide t’on autant le VE et si peu la recherche,et puis la sempiternelle question ,de l’électricité pourquoi pas ,mais avec quoi la fabrique t’on?
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

Peut on avoir le nom de la personne de l’AFP qu vous passe ses papiers?
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

l'AFP vend ses articles…
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

L'offre des PHEV n'est-elle pas tout simplement limitée comparée aux VE ? Ma Passat GTE, excellent véhicule, toujours utilisée en électrique en ville, toujours chargée dès que j'arrive chez moi, avait tout simplement disparu du catalogue en 2018.
Attendons donc que l'offre soit plus importante, notamment l'arrivée des 508 et 3008 avant d'enterrer les PHVE.
Quant au discours récurrent de la propreté de l'électricité, quel est le coût en CO2 d'un litre de carburant AVANT son utilisation dans un véhicule ?
Bruno, Le mardi 10 septembre 2019

Bonjour M. Boise,
Je suis curieux de savoir comment vous obtenez ce record de 1/2l au 100 km.
Si votre PHEV a une autonomie de 50 km en électriques (ce qui n'est pas le cas de tous PHEV), cela voudrait dire que vous auriez une consommation de 1l au 100 km.
La nouvelle Prius est donnée pour 3l4 au 100 km, et on le sait tous, les valeurs constructeurs sont rarement réalistes.
Mais là, vous faites encore mieux que Toyota !
Comment faites vous ? Vous roulez 50 km en électrique, 33 km en thermique et le reste en poussant votre voiture sur la BAU ? :)

PS : je ne suis pas pro VE ou anti PHEV, je roule d'ailleurs dans ma bonne vieille Clio 2 1l6 essence qui a 343000 km avec une conso mixte à l'année de 5,9l au 100 km
Frédéric, Le mardi 10 septembre 2019

Frédéric,
Alain est capable de raconter n'importe quoi pour avoir raison et c'est malheureusement ce qui pourrit ses messages et toute sa crédibilité ici..
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

@Frédéric, je pense que M.Boise voulait simplement dire qu'il "tient le 0.5 l/100km...

Il peut parfaitement faire 50km/j en tout élec pendant 4 semaines de travail (A/R au travail situé à 25km par exemple), du lundi au vendredi en rechargeant tous les soirs…
… puis faire un weekend 100km en "tout thermique" à 5.5l/100km

Résultat : 5.5 l en 1100 km... 0.5 l/100km

Mais bon... dans ce cas il aurait dû acheter une Zoé .-P
KLiT, Le mardi 10 septembre 2019

Les PHeV sont supers...pour ceux qui en ont l'utilité.

Oui pour celui qui fait 15km le matin en urbain ou péri-urbain se branche la journée et rentre le soir le PHEV c'est super lorsque l'on travaille. Et puis pour les vacances moyennant une consommation de 10L/100km sur autoroute (SUV PHeV) on va où l'on veut.


Où comment découvrir que la terre est ronde !? Parfois je me demande si nous (professionnels de l'automobile) n'avons pas une mémoire d'ingénieur poisson rouge !?

Non sérieusement le tournant est effectivement sur les capacités des batteries, Tesla avec sa TM3 et ses chargeurs est en train de démontrer que l'on peut utiliser un VE comme seul et unique véhicule du foyer.
Et c'est maintenant que certains généralistes (français) sortent leur gamme PHeV; mais qu'est ce que l'on se marre !!!
Grumly Ours, Le mardi 10 septembre 2019

10 l /100 km ?? euh plus personne ne fait ça à 130 km/h ??
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

... Ou alors c'est là que l'Ourson grommelle : "ben justement si je prends l'autoroute c'est pas forcément pour rouler à 130 km/h, peuchère" .
C'est que l' Ourson il aime bien être devant Vincent (zut je bugge) ... bon après avec certains PHEV Japonais ...y a pas de quoi faire des folies non plus ...(?).
;0)
Sinon concernant les constructeurs tricolores ...le dilemne sera plutôt de fourguer des Zoé ou des e-208 face à l'ID3 de VW ...Dans un cas au mieux deux citadines "compactes" dans l'autre une vraie compacte ... A voir et à suivre dans les prochains mois ... ...
ADEAIRIX, Le mardi 10 septembre 2019

@Lucos plus personne?
Outlander PHeV, Rav4 PHeV un peu moins... Voilà pour les exemples.
Forcément un cube de 2T alimenté par un moteur essence et lancé à 130km/h sur un terrain un peu vallonné cela ne remets pas en cause les principes fondamentaux de la physique.

Encore une fois c'est là où une TM3 et demain d'autres véhicules vont définitivement enterrer les PHeV..
Grumly Ours, Le mardi 10 septembre 2019

Si vous aimez les fers à repasser…
;0)
Lucos, Le mardi 10 septembre 2019

Excuser je revient pour nettoyer les crachats habituels de Lucos.
Oui en effet je fait a peu près 1500kms avec le plein de la PR3 plug in.
Pour cela il faut faire tt les jours le même parcours inférieur à 20 KMs ...en été et 17 km/h l’hiver.
Il faut brancher 4 fois par jour avec une durée de recharge d’une heure et demie( batterie de 5,5 KW) sur une prise 16. Classique.
Il faut une pédale douce et ne pas dépasser les 90 K M /h mais ça m’amuse,je cherche à battre des records sur la toile ou l’on s’envoie des photos du tableau de bord,si ça vous intéresse donnez moi vos adresses et je vous l’envoie.
Lucos les vendanges s’annoncent Excellentes vous devriez vous y mettre ça vous calmerait un peu,ou de la culture dans le potager
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

Pour Kilt je ne peux rouler en elec car si je dois aller à la capitale ça le fait pas,ma PR3 plug in peut faire 800 bornes sur autoroute ...sans arrêt,j’aime pas m’arreter.
Comme en ULM ....un temps un Cap et roule ma poule.
Et puis avec la chance que j’ai yaura toujours un gus en train de charger ....et puis j’aime pas les odeurs d’urine sur les parkings de Routiers
alain boise, Le mardi 10 septembre 2019

On critique les VE sur le fait qu'il faut les brancher souvent, mais au final M. Boise nous annonce la couleur :"Il faut brancher 4 fois par jour avec une durée de recharge d’une heure et demie" et "il faut faire tt les jours le même parcours inférieur à 20 KMs ...en été et 17 km/h l’hiver".
Mince, et moi qui croyait, comme tous les automobilistes, que l’intérêt d'une hybride était justement de se passer de la prise électrique parce qu'elle se recharge en roulant.
Après, comme le dit l'AFP "Les concessionnaires ont d'ailleurs vu revenir quantité de clients déçus qui souhaitaient repasser au diesel.". On se demande bien pourquoi...
M. Boise avez vous pensé au vélo (électrique pourquoi pas), ce serait encore plus économique et écologique vu les distances que vous parcourez.
Frédéric C., Le mardi 10 septembre 2019

On critique les VE sur le fait qu'il faut les brancher souvent, mais au final M. Boise nous annonce la couleur :"Il faut brancher 4 fois par jour avec une durée de recharge d’une heure et demie" et "il faut faire tt les jours le même parcours inférieur à 20 KMs ...en été et 17 km/h l’hiver".
Mince, et moi qui croyait, comme tous les automobilistes, que l’intérêt d'une hybride était justement de se passer de la prise électrique parce qu'elle se recharge en roulant.
Après, comme le dit l'AFP "Les concessionnaires ont d'ailleurs vu revenir quantité de clients déçus qui souhaitaient repasser au diesel.". On se demande bien pourquoi...
M. Boise avez vous pensé au vélo (électrique pourquoi pas), ce serait encore plus économique et écologique vu les distances que vous parcourez.
Frédéric C., Le mardi 10 septembre 2019



Filippo Perini nommé chef designer de Genesis Advanced Design Studio en Europe
En Allemagne, quand l'automobile tousse, l'économie s'enrhume



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017