Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 11/10/2018

La Bulgarie, la Pologne et la Slovaquie veulent une protection contre les exportations VO

Les ministres de l’Environnement de la Bulgarie, de la Pologne et de la Slovaquie ont profité du Conseil de l’Union européenne du mardi 9 octobre pour attirer l’attention de leurs homologues sur les exportations de véhicules d’occasion à destination de leur pays. Ils demandent que des mesures soient prises pour lutter contre cette "fuite de carbone intra-UE".

Les délégations bulgare, polonaise et slovaque ont fait inscrire à l’ordre du jour du Conseil de l’Union européenne du mardi 9 octobre le problème des exportations massives de véhicules polluants vers leur pays. Alors que le principal sujet en discussion était l’adoption d’une position commune sur les ambitions de réduction de CO2 des voitures et camionnettes pour 2030, ils ont voulu attirer l’attention des députés de l’environnement sur une probable "fuite de carbone intra-UE".
En effet, ils constatent que les interdictions de circuler dans de grandes villes européennes ont conduit à un boom des exportations VO vers leurs pays.
"Malgré les mesures législatives adoptées au niveau national, le nombre croissant de voitures (en particulier de diesel) importées d'Etats membres à revenu moyen élevé, où des restrictions ont été introduites pour ces véhicules, vers les Etats membres à revenu moyen inférieur, demeure un problème urgent. Le nombre de villes d'Europe occidentale qui adoptent des interdictions, des restrictions, des redevances, etc. liées au mouvement des véhicules à moteur à combustion interne, y compris les véhicules diesel, est en augmentation constante. En Bulgarie, entre juillet 2017 et avril 2018, le nombre total de voitures diesel, neuves et d'occasion, a augmenté de 7%", écrivent les délégations bulgare, polonaise et slovaque dans une note d'information.

Ce problème concerne aussi d'autres pays et lors des discussions sur les objectifs CO2 de 2030, le représentant de la Lituanie avait soulevé cette question : "Il faut trouver une solution qui permette d’endiguer le flux des véhicules d’occasion qui va des pays les plus riches vers les pays les moins riches", avait-il dit.
Conscient que ce problème ne peut pas être résolu en interdisant l'importation de ces voitures dans l'Etat membre concerné, ils demandent cependant que des mesures soient prises, alors qu'en principe les règles européennes empêchent toute entrave à la circulation des biens au sein de l’Union.
"Une approche équitable exige que celui qui fausse le marché assume la responsabilité de telles actions. Cela signifie que les Etats membres instaurant de telles interdictions ne devraient pas pouvoir "exporter" des voitures qui ne sont pas "rénovées" et ne répondent pas à certaines normes. Cependant, pour être opérationnelle, cette responsabilité doit être définie à un niveau européen et supranational", peut-on lire dans ce document.
La Bulgarie, la Pologne et la Slovaquie veulent obtenir des mesures, y compris législatives, pour faire face au problème au niveau européen.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Sont marrants, ce sont eux qui viennent les chercher !
;0)
Lucos, Le jeudi 11 octobre 2018

Font les vierges effarouchées, mais ça repart en Bielo,Ukraine, Kazaks,etc etc
alain boise, Le jeudi 11 octobre 2018

Un passeport pour l'export pour ne plus vendre de cochonneries ?
;-)
La règle de base du commerce, c'est quand même de répondre à la demande par une offre...
clerion, Le jeudi 11 octobre 2018

Zonka envoyer leur Traban en Afrique, c'est ça le renouvellement du parc !
Bruno HAAS, Le jeudi 11 octobre 2018

Au printemps de l’année dernière qu’est que j’ai vu comme vieilles merdes allemandes fumantes diesel en Croatie chez les croates!
Par contre les retraités teutons en fumantes récentes ne mouftaient pas... « schade » pour les pauvres mais ils ont apporté tous les produits chimiques (interdits) dans les super marchés de la bas pour netoyer à fond le pays et la crasse... la civilisation allemande est en marche en Croatie!

Jo Duchene, Le jeudi 11 octobre 2018



Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
Scott Keogh nommé président de Volkswagen Group Amérique du Nord



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017