Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 09/01/2019

La croissance du marché automobile mondial pourrait être nulle en 2019

Selon l’Observatoire Cetelem, le marché automobile mondial pourrait stagner en 2019, après une année 2018 en hausse d’environ 1%. En Europe de l’Ouest, la majorité des pays sera en recul, à l’exception de l’Espagne. La France pourrait perdre entre 3 et 4%.

Depuis sa chute en 2008 et 2009, le marché automobile mondial (VP et VUL) n’a cessé de remonter la pente, réalisant 9 années de croissance consécutives jusqu’à l’année dernière qui devrait progresser d’environ 1%, selon l’Observatoire Cetelem. Mais s’en est terminé, estime la cellule d'études et de veille économique qui table au mieux sur une stabilisation en 2019.
Pour la première fois depuis 20 ans, la Chine a vu ses ventes mensuelles diminuer en 2018 : -11,6% en septembre, -11,7% en octobre, -13,9% en novembre. "Beaucoup de Chinois avaient anticipé leurs achats ces deux dernières années pour profiter de la réduction fiscale sur les petits véhicules. Mais le gouvernement a clairement indiqué qu’il ne comptait pas reconduire les baisses de taxes. Après une perte de 3% environ en 2018, la reprise encore incertaine du marché ne devrait pas excéder 4% en 2019, dans un contexte de ralentissement de l'économie, de tensions commerciales et tarifaires avec les Etats-Unis avec de surcroît un contrôle plus strict du crédit à la consommation", analyse l’Observatoire.
Les Etats-Unis, "en haut de cycle et à des sommets historiques depuis 2016, devraient perdre environ 4%", prévoit L’Observatoire. Après une stabilisation en 2018 (+0,7%), le Japon devrait pour sa part reprendre sa tendance structurellement baissière liée à son déclin démographique.
Quant à l’Europe de l’Ouest, elle devrait baisser de plus de 2%, tirée par l’Allemagne (-1%), la France (-3,4%) et le Royaume-Uni (-2,6%) L ’Italie (stable) et l’Espagne (+2,2%) résisteront mieux et la reprise se poursuivra en Russie, au Brésil et en Inde.
En France, "en dépit du renforcement des primes à la conversion et des progrès sur le marché de l’emploi, la poursuite du ralentissement économique et la multiplication des mesures de restriction de circulation dans les grands centres urbains aboutiront à une régression des ventes de véhicules légers. Cependant, la montée en puissance du leasing, adopté par 35% des ménages acheteurs français en 2017, jouera un rôle d’amortisseur grâce à la mécanique de renouvellements programmés des contrats de location", estime l’Observatoire.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Pas une bonne nouvelle pour l'industrie automobile mais une excellente nouvelle pour notre petite planète.
Bruno HAAS, Le mercredi 09 janvier 2019

Tardivement "des croissants" ... ? Désolé Gros Marcel approved !
;0)
Cependant pas un signe prédictif folichon pour l'économie et le good welfare … Mais jpeux me tromper ...
Et contrairement à d'autre, j'ai l'impression que le machin du CETELEM ne se plante pas dans sa "prédiction" … Hélas …
Pas bon du tout pour le "coude à la portière" d'une manière générale (tensions, ulcères, j'en passe et des pires…)
;0)
Côté natalité mondiale, le CETELEM "y pense" quelque chose ?
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 09 janvier 2019



La moto gagne 9% en 2018 !
Après une bonne année 2018, le marché du VI va baisser en 2019



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017