Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 14/10/2015

La marque Volkswagen pousse plus loin sa stratégie électrique et généralise l’AdBlue

Parmi les décisions stratégiques annoncées par Herbert Diess, président du directoire de la marque Volkswagen, la réorientation de la stratégie produit vers plus de véhicules électriques et hybrides remet la marque dans une posture offensive.

Semblant tétanisés depuis la révélation de la fraude sur les émissions de NOx de leurs véhicules aux Etats-Unis, les dirigeants de la marque Volkswagen ont annoncé ce mardi 13 octobre une redéfinition de leurs axes stratégiques qui pourrait marquer un tournant dans la gestion de cette affaire.

Dans son malheur, on peut dire que la marque Volkswagen a la chance d’être dirigé au moment où éclate ce scandale par un nouveau venu, qui plus est précédemment en poste chez BMW, un constructeur reconnu pour ses résultats en matière d’environnement. Débauché par Volkswagen en fin d’année dernière, Herbert Diess a pris ses fonctions au 1er juillet à la tête du directoire de la marque Volkswagen (poste où il succède alors à Martin Winterkorn, qui cumulait cette fonction avec la présidence du groupe), soit moins de 3 mois avant que n’éclate l’affaire (le 21 septembre).

On pourrait même dire qu’il a le CV idéal pour gérer cette situation puisqu’il a fait une partie de sa carrière chez Bosch (équipementier fournisseur du logiciel incriminé) entre 1989 et 1996, avant de rejoindre BMW où il a été patron des méthodes d’abord pour la production et ensuite pour la division moteurs et technologie. Au directoire de BMW, il sera ensuite en charge des achats et du réseau fournisseur puis du développement. 

Les annonces faites aujourd’hui par Volkswagen portent incontestablement la marque de cette expérience. Parmi une série de décisions, deux sont emblématiques d’une nouvelle orientation résolument tournée vers l’environnement. Elle résonne avec ce que nous avait dit Sébastien Mena, professeur en management à la Cass Business School, City University of London. « Ce scandale peut justement être une opportunité pour Volkswagen de prendre une toute autre direction. Le groupe pourrait par exemple tenter le pari de se dégager à terme totalement des énergies fossiles pour retrouver son image d’entreprise soucieuse de l’environnement. Une telle stratégie est bien entendu très coûteuse mais c’est une façon de motiver et de redonner de la fierté aux équipes en montrant qu’il est possible de rebondir", nous avait-il dit.

Création d'une plateforme électrique, Phaeton exclusivement électrique

Certes il restera des moteurs fonctionnant aux énergies fossiles encore longtemps dans la gamme VW mais l’intention est là. "Une matrice électrique MEB destinée au segment des véhicules compacts va être développée sur la base de l'expérience acquise sur les architectures automobiles existantes. Il s'agira d'une matrice multimarques, adaptée à la fois aux voitures particulières et aux véhicules utilitaires légers, qui exploitera les synergies d'autres projets de véhicules électriques du groupe. Le système standardisé sera conçu de manière à pouvoir être utilisé sur toutes les structures de châssis et tous les types de véhicules, ce qui permettra de créer des concepts de véhicules particulièrement attractifs et d'atteindre une autonomie de 250 km à 500 km en mode électrique", explique la marque dans son communiqué.

Le premier programme de développement modifié par ce changement de direction sera celui de la Volkswagen Phaeton. Pour ce véhicule qui incarne "les ambitions de la marque " la motorisation sera "exclusivement électrique avec une autonomie accrue" (on pense au range extender type BMW i3, par exemple).

La plateforme MQB pour la généralisation des moteurs hybrides

La plateforme MQB (matrice standardisée) qui vise le développement de modules communs aux marques du groupe et dont la responsabilité incombe à la marque VW sera utilisée pour accélérer le développement de motorisations hybrides. "L'accent est mis sur les hybrides rechargeables avec une gamme élargie, sur les véhicules électriques avec une autonomie pouvant atteindre 300 km, sur un système d'alimentation électrique 48 volts (hybride léger), ainsi que sur l'amélioration de l’efficience des concepts diesels, essence et gaz naturel", explique le communiqué.

Ces nouveaux axes s’accompagneront d’une hiérarchisation des projets de développement pour faire face à la réduction du plan d'investissement de 1 milliard d’euros par an qui a également été annoncé. Il y a une semaine Matthias Müller, président du directoire du groupe, expliquait aux salariés qu'il y aurait du tri dans les investissements.  

Même si elles ne concernent que la marque VW, ces coupes paraissent faibles par rapport au plan d’investissements de 86,5 milliards d’euros (hors les 22 milliards d’euros de ses coentreprises chinoises) annoncés pour la période 2015 à 2019, soit une moyenne de 17,1 milliards d’euros par an.

A cela s’ajoute une décision indispensable aux Etats-Unis et hautement symbolique en Europe d’équiper "le plus rapidement possible" tous les moteurs Diesel des technologies SCR et AdBlue "en Europe et en Amérique du Nord". "Les véhicules diesel seront tous équipés de systèmes d'émissions utilisant la meilleure technologie environnementale disponible", promet la marque. Dans le contexte actuel, c’était bien le minium. Elle conduira cependant à renchérir le coût du Diesel notamment sur les compactes. Actuellement, cette technologie n'est disponible que sur les Sharan, Tiguan, nouveau Touran, Passat et Touareg, et pas sur tous les moteurs.

Pour faire face aux coûts directs et indirects de cette affaire, la marque annonce également des économies de coûts supplémentaires (sans les chiffrer) avec notamment   "une réduction des coûts fixes".

Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Le titre de l'article est très bien choisi par Florence car VW va en effet "plus loin" dans une stratégie définie de longue date.
Pas grand chose de révolutionnaire, contrairement à ce que j'ai entendu ce matin sur une radio d'infos en continu qui a parlé des futurs revêtements routiers conçus par Colas qui seraient en mesure de fournir de l'électricité, et pas qu'un peu.
Bruno HAAS, Le mercredi 14 octobre 2015

Comme disait en son temps le président Chirac : plus c'est gros, mieux ça passe. VW se remet "dans une posture offensive" : ben voyons ! Vous allez voir que sous peu, on n'aura même oublié qu'ils ont honteusement triché ! Comme on a oublié les déboires de Toyota ou de Firestone, sans doute. Comme s'il suffisait de lancer un programme electro-hybride pour se dédouanner de tout le reste. Comme si le groupe allait cesser de vendre majoritairement des véhicules exclusivement à combustion. Comme si VW était devenu brusquement vertueux... alors que dans le même temps ils ont avoué avoir preparé un second logiciel "espion" pour les "gérer" les mesures de pollution sur les modèles 2016 (au moins Euro 6, donc) !
ça suffit maintenant : halte aux lèche-bottes et autres veaux marins de l'information. VW ne pourra pas se cacher derrière son petit doigt : ce serait trop facile. Quant à pressurer les sous-traitants et fournisseurs pour leur faire payer la facture de leur inconduite, c'est presque le plus indécent (ils ont annoncé 3 milliards, rien que ça, à gagner sur les achats auprès des fournisseurs. En gros, quand on fait des bêtises, c'est à vous de les payer : c'est à vomir).
Réveillons-nous, et surtout, surtout, ne suivons pas leur exemple (oui, je crois encore à un peu de justice et aux bienfaits de faire son travail avec passion et honnêteté)
Gardons les yeux ouverts et ne mettons pas tout le monde dans le meme panier, mais ne nous laissons pas non plus abuser par des campagne de communication de crise visant à lancer des leurres aussi grossiers. Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...
Marquito, Le mercredi 14 octobre 2015

Faut pas s'énerver comme ça, vous augmentez votre production de CO²...
;0)
Lucos, Le mercredi 14 octobre 2015

Pensez donc ! Je suis d'un calme olympien, mais d'une détermination froide ! :0)
Marquito, Le mercredi 14 octobre 2015

Concernant la généralisation de l'AdBlue, ils nous feraient presque croire qu'ils nous font une fleur ! De toutes façons, rares seront les moteurs n'y ayant pas recours d'ici Euro6c...
Par contre il faut leur reconnaitre que, contrairement à d'autres plus dogmatiques, ils n'ont pas mis tous leurs oeux dans le même panier : ils ont à la fois en portefeuille de l'essence, du diesel, du GNV, de l'hybride et de l'électrique. Ils peuvent donc jouer un peu sur les "curseurs" pour réorienter en partie leur mix de motorisation. Ce que ne pourront pas faire aussi vite ceux qui n'ont investi quasiment que sur le diesel (je ne vise personne...)
newduff, Le mercredi 14 octobre 2015

Faudra quand même prévenir les clients que l'ADBlue gèle à -10° C...
;0)
Lucos, Le mercredi 14 octobre 2015

-"Mais dites-moi donc mon cher Charles-Edouard, quel est ce petit bouchon bleu si mignon sur votre nouvelle voaâââture ?"
-"C'est pour l'ADBlue chère Marie-Edmonde."
-"Lady Blue ?? Ne me dites pas que vous avez encore une nouvelle maitresse ?"
-"Point donc ma chère, c'est un nouveau système antipollution qui réduit les Nôôôx"
-"Lennox ? Cette chère Annie comment va-t-elle ?"
-"Hahaha !"
-"Huhuhu !"
;0)
Lucos, Le mercredi 14 octobre 2015

Très en verve, Lucos aujourd'hui !
Marquito, Le mercredi 14 octobre 2015

Encore faudrait-il que les clients mondiaux en aient ENVIE d'avoir du WV en macaron au bout du capot!
Sans envie pas d'achat, pas d'achat, et donc marchandise sur les bras!
Les lampistes vont payer les pots cassés...au niveau mondial, France comprise!
Si VW veut sortir des gammes électriques et hybrides sans fiabilité et maturité...c'est encore pire!!
Jo Duchene, Le jeudi 15 octobre 2015



Près de 250 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2017
Business Lead déploie son logiciel de réception d’appels dans les concessions



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017