Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 05/03/2019

La nouvelle Clio ambitionne de séduire la clientèle premium

Star du salon de Genève, la nouvelle Clio bénéficie d’un "affinage" de son style extérieur et d’un renouveau de son design intérieur. La qualité des matériaux employés et la richesse des équipements proposés doivent lui permettre de conquérir une partie de la clientèle premium.

La génération actuelle de Clio, lancée en 2012, n’a pas été élue "Car of the Year", à la différence de la première (en 1991) et de la troisième génération (en 2006), mais elle a réalisé des volumes de vente en constante progression depuis son lancement, même au cours de sa dernière année, "avec 450 000 unités dans le monde, dont 365 000 en Europe", souligne Frédéric Clermont, responsable marketing gamme A et B de Renault. "Son style extérieur, bien plus émotionnel que les générations précédentes, ressort comme la principale raison d’achat, dit-il. Ce design plaît toujours et c’est ce qui a dicté nos choix de ne faire évoluer que par petites touches sa 5e génération", que la marque dévoile aujourd’hui sur le Salon de Genève.

Révolution intérieure
A l’intérieur, en revanche, elle a fait un bond gigantesque. Le design, les matériaux utilisés et les deux écrans, de compteurs et central, tout est plus qualitatif. "Auparavant, nous n’avions que la coiffe de tableau de bord en matériau moussé, désormais ce sont les zones au premier plan qui sont privilégiées, avec un déploiement progressif en fonction de la finition, sur les accoudoirs, les médaillons de porte, la coiffe de tableau de bord, la console suspendue, etc. Au plus haut niveau de finition, seule la partie basse, peu visible, reste en plastique dur", indique Magali Gouraud, designer Intérieur de la Clio.
L’écran central, deux fois plus grand que le précédent, est légèrement tourné vers le conducteur qui est accueilli dans un cockpit plus enveloppant, avec une boîte de vitesse surélevée, comme sur le segment premium, pour tomber facilement sous la main. Le design de sa planche de bord lui est dédié et se différencie ainsi de celui de la future Captur (pour 2020).
L’espace intérieur est aussi mieux agencé pour offrir des rangements plus grands (dans les portes, la boîte à gants et la zone centrale) mais aussi plus de place : à l’avant, grâce à une colonne de direction réduite et une planche de bord moins intrusive, et à l’arrière avec 26 mm gagnés aux genoux grâce aux sièges avant creusés. Le coffre dont l'ouverture et les côtés ont été élargis a également gagné 25% d’espace, à 391 litres, ce qui en fait le leader du segment. L’accès au coffre a par ailleurs été surélevé pour le rendre plus facilement accessible et éviter que le hayon ne soit pas endommagé en cas de chocs.

De la conquête sur le premium
Les prix de cette nouvelle Clio seront révélés en avril prochain. "Nous aurons toujours un prix  attractif sur l’entrée de gamme, qui ne représente en général que 5% des ventes, et nous allons élargir la fourchette de prix vers le haut par rapport à la Clio précédente, car nous avons l’ambition de faire de la conquête sur le premium, notamment avec la version Initiale Paris" 
Parmi les équipements distinctifs, la Clio sera la première Renault à proposer la caméra 360° (technologie Nissan). Elle sera également dotée d’un frein de parking électrique (au 3e niveau de finition), rare sur le segment, d’une alerte d’angle mort grande portée (grâce à un radar dans le bouclier arrière et pas seulement un système d’ultrason). Elle proposera un large choix de taille d’écran (4, 7 ou 10 pouces pour l’écran digital du compteur et 7 à 9,3 pouces pour l’écran central). Avec l’option "Multisense", inaugurée sur l’Espace, le conducteur pourra personnaliser le comportement moteur (éco, sport, standard), la résistance du volant et l’ambiance lumineuse et digitale.
Dès l’entrée de gamme, la Clio aura droit à des feux LED à l’avant et à l’arrière. Elle sera également dotée de série d’une caméra et d’un radar à l’avant, pour proposer dès le premier niveau l’alerte de distance, le freinage d’urgence (même de nuit), l’alerte de franchissement de ligne (par une vibration dans le volant), la reconnaissance des panneaux, et le régulateur-limiteur de vitesse. Autant d’équipements de série qui vont lui permettre d’obtenir la meilleure note au test EuroNCAP. Enfin, elle héritera de la technologie Nissan pour le niveau 2 d’autonomie.

Moteur hybride au premier semestre 2020
De nouvelles motorisations sont proposées : en essence, un moteur d’entrée de gamme, le 1,0 l. de 65 ou 75 ch, développé à partir du moteur de la Kwid ; un moteur essence cœur de gamme, le 1,0 l Tce 100 ch qui remplace le Tce 90 ; un moteur haut de gamme, le 1,3 l. de 130 ch qui remplace le 1,2 l. de 120 ch. Ils pourront être assortis à la boîte Xtronic CVT (issue de Nissan) "qui simule les passages de rapports et est dotée de deux vitesses mécaniques pour éviter au moteur de « mouliner » sur autoroute", explique Christophe Péjout, directeur produits gamme A et B.
En Diesel, le 1,5 dCi en 85 ou 115 ch, doté d’un catalyseur SCR, n’est plus proposé en boîte auto (tout comme la nouvelle Peugeot 208, pour cause de consommation trop élevée).
La version hybride, e-tech, sera lancée au premier semestre 2020. Elle permettra de rouler 80% du temps en électrique en ville, ce qui doit générer des économies de carburant de 40% par rapport au moteur thermique seul.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Alléluia !
Le CVT intelligent est enfin arrivé...
;0)
Lucos, Le mardi 05 mars 2019

.... mouais à voir ...la Corolla en phase de lancement embarque une cvt "intelligente" sur sa version 180 ch ... les résultats ne sont guère probants et c'est fort dommage car le modèle est fort réussi par ailleurs ...
Après il faudra juger cette boîte de la clio dans la "vraie vie"...

Chez Publicis , les créatifs associés au compte Renault vont pouvoir partir en vacances ... Vont recycler le fameux slogan : "elle a tout d'une grande" ...

On comprend que la cible en haut de gamme c'est l'Audi A1 ...çà tombe bien chez Audi ils semblent avoir abaissé le niveau de qualité et pas simplement que la "perçue" !
ADEAIRIX, Le mardi 05 mars 2019

Ouais mais il y a les jeux olympiques sur le capot...
;0)
Lucos, Le mardi 05 mars 2019

... Et Lucos vous voulez dire que pour les fans de "jeux olympiques" ...
çà change tout !
Effectivement pour faire de la "conquête" çà sera dur ..tant les adhérences ont la vie dure ...
"Seules sont perdues les batailles que l"on ne mène pas" en même temps
Bon courage tout de même aux "Gros Marcel" arborant le losange sur la pochette...
ADEAIRIX, Le mardi 05 mars 2019

Quand ambition rime avec déception.

Je souhaite à Renault d'avoir raison mais au poker arrivé à ce niveau de la partie je préfère me coucher.

La clientèle premium ce n'est plus en France qu'il faut la chercher. Voir le flop de la gamme DS hormis la DS3.
Et à l'étranger Renault est un outsider plus qu'un leader.

Alors oui une A1 même haut de gamme c'est juste risible le ratio prix/prestation/matériaux mais à ce niveau de prix il faut croire que l'acheteur préfère croire en Saint-Blason qu'en Saint-Juste.
Grumly Ours, Le mardi 05 mars 2019

Clio Baccara ....le retour
alain boise, Le mardi 05 mars 2019

"Quand ambition rime avec déception [...] Et à l'étranger Renault est un outsider plus qu'un leader."

Clio 4 première citadine vendue en Europe et deuxième meilleure vente d'Europe lors de toute sa carrière ... sacrée outsider quand même ptdr
Frédéric LANGLOIS, Le mercredi 10 avril 2019



articles connexes

MEETDEAL, transformez vos leads en business !
Europe : les émissions de CO2 n’ont baissé qu’en Norvège et aux Pays-Bas en 2018



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017