Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 02/08/2019

La rentabilité de BMW divisée par deux ce semestre

Impacté par une provision de 1,4 milliard d'euros et d'importants investissements en R&D et dans ses usines, le groupe BMW a divisé par deux son résultat opérationnel ce semestre, à 2,79 milliards. Il s'attend à une hausse de ses ventes sur l'ensemble de l'année et à une marge automobile comprise entre 4,5 et 6,5%.

Dans la course au leadership mondial des marques premium, BMW a rattrapé une partie de son retard sur Mercedes ce semestre, derrière à seulement 59 000 unités, contre 130 000 un an plus tôt. Il faut dire que BMW a été la seule du trio allemand à voir ses ventes progresser ce semestre, de 1,6%, à 1,076 million d’unités, portée par sa gamme de SUV (+23%) qui a représenté 43,4% de son mix, contre 35,8% un an plus tôt. La marque a notamment fortement progressé en Chine (+21,8%) et aux Etats-Unis (+7,5%).
L’ensemble du groupe BMW (y compris Mini, Rolls Royce et la moto) a vendu près de 1,253 million de véhicules ce semestre (+0,8%) pour un chiffre d’affaires de 48,177 milliards d’euros (+1,1%). Son résultat opérationnel (Ebit) a nettement chuté (-49%) à 2,79 milliards, en raison d’une provision de 1,4 milliard d’euros passée dans le cadre de l’enquête pour entente illicite menée par la Commission européenne.
Cette provision a fait tomber sa marge automobile à 2,8% sur le semestre (contre 9,2% un an plus tôt). Toutefois, la provision n’est pas seule en cause : sur le second trimestre, non impacté par la provision, sa marge automobile a aussi baissé, à 6,5% (-1,9 point), en raison d’importants investissements pour préparer l’avenir : 1,4 milliard d’euros (+6%) de R&D et 1,176 milliard d’euros (+39%) investis dans ses usines pour les rendre plus flexibles et capables d’intégrer sa gamme électrifiée. Pour rappel, le groupe a avancé de 2 ans, à 2023, son programme d’électrification, avec 25 modèles prévus, dont plus de la moitié en 100% électrique.
Le groupe vise une légère augmentation de ses livraisons clients cette année et s'attend à une marge automobile comprise entre 4,5 et 6,5%. Sans la provision, sa fourchette cible reste entre 6 et 8%.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

La machine à tuer est en marche
alain boise, Le vendredi 02 août 2019

… Tendance baissière de la plupart des marchés … "Hénaurmité" des investissements au regard de l'électrification des modèles … Les partenariats dans ce domaine semblent se multiplier pour mieux répartir les conséquences négatives sur le cash … le cash, le cash, le cash …
La tendance est à la rationalisation des coûts chez BMW comme chez d'autres et la gamme va être resserrée … Cà rigole plus !

Plusieurs modèles actuels ne seront pas reconduits…
Il faut reconnaître qu'avec une stratégie commerciale genre "la multiplication des petits pains" certains modèles rencontrent une diffusion plus que limitée …
Il se chuchote même que le Z4 (plateforme commune avec la Supra + "le bouilleur" éventuellement) ne connaitrait pas de suite et ce serait fort dommage …. Pour l'instant le modèle actuel est une réussite un peu tempérée par un niveau de prix qui a connu une certaine inflation (ou une inflation certaine) au regard des Z4 et 3 précédents …

Au passage compte tenu des différentes provisions dans les comptes de BM , constater que PSA est en gros au même niveau de marge que BMW traduit le travail réalisé chez le généraliste tricolore … l'on conçoit bien que cela ne s'est pas fait sans grincement de dents dans les "coursives et ateliers … La survie a un prix et la vie est cruelle pour les zautres !
ADEAIRIX, Le vendredi 02 août 2019

Bonjour Adeairix, le roadster Z4 est en effet une bagnole "désirable" mais Mazda et son MX-5 ou Miata est une telle réussite que les "autres" ne font pas le poids.
Depuis la toute première version, ce roadster est parfait : léger, bien motorisé, joli sans ostentation, fiable, excellente valeur de revente... Imbattable !
Bruno HAAS, Le vendredi 02 août 2019

Bruno … Comment dire le contraire ?
Aujourd'hui pour les raisons que l'on sait, en VN on peux hésiter (me semble-t-il) entre la MX5 et le spider 124 … La version Abarth étant prétentieuse surtout au niveau prix …
Mon garage étant très encombré … Du coup un de mes deux véhicules est un CC (je laisse deviner) …Certes, il y a l'effet sac à dos du toit mais en contrepartie, bien motorisé, une jolie polyvalence d'usage ..Même à "Ajaccio, la belle vie l'ami" N'en déplaise à Jonas ..
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 02 août 2019

Excellent choix que le CC ! j'imagine que c'est le 307, à mon avis le plus réussi.
Quand le RAV4 ne passera plus son CT, c'est très certainement le CC que j'achèterai, et surement le 307.
Bruno HAAS, Le vendredi 02 août 2019

… Cher Bruno, le RAV4 vient de passer le CT avec succès, très bien

… Donc, sauf incident que je ne vous souhaite pas, vu la solidité de l’engin c’est pas pour tout de suite … 307 CC dites vous … Mon père en a eu une et pour l’avoir conduit sur un retour de Corse, j’ai trouvé cette auto « assez » homogène …. Un peu + tard, une 308CC BVA6 (coucou « qui tu sais ») lui succéda … Ce qui finit par me convaincre … D’abord par l’acquisition d’un 163 hdi (un coupé cabriolet Diesel, quelle horreur pourrez-vous dire…) ; vu la souplesse (et pas que) de l’engin pas besoin d’une BVA, en revanche … Après 7 ans de bons et loyaux services, ne me résolvant pas à changer de formule (même si Ajaccio ne vaut pas Miami, selon Jonas), je me mis en quête d’un THP 200 … Comme vous le savez, les 308 CC ne sont plus commercialisées (comme les RCZ, snif, snif) et trouver un exemplaire assez faiblement kilométré, avec un suivi documenté et garanti par le monsieur de chez Peugeot, ne fût si aisé que cela (les « gros Marcel » savent de quoi je …)
… Voili, voilou … un manière de « coming out » …
La 308CC, au mieux (quoique), la « Portofino du pauvre », au pire la « voiture du garçon coiffeur » (sans blesser personne), en tous cas, un très bon rapport qualité prix sur pas mal d’aspects …

Il était très simple de monter dedans le 180 HDI ou le THP 225 après un petit face lift « brésilien », mais Monsieur TAVARES ou Picat, un jour de 2015, en décida autrement pour cause de rationalisation de la gamme … Rationalisation de la gamme, nous y revoilà !
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 02 août 2019



Le marché moto progresse de 12,2% sur les 8 premiers mois de l’année
L'Autorité de la Concurrence adopte une nouvelle méthode d'analyse de la concentration dans le secteur de la distribution automobile



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017