Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 14/06/2017

La SIA lance monjob@futurauto, une opération séduction pour la filière automobile

Représentant des ingénieurs automobile dans l’ensemble de la filière automobile, la SIA lance au moment d’Equip’Auto la première édition d’une opération de communication pour sensibiliser les ingénieurs à l’attractivité de la filière automobile.

"Avec les mutations qui sont en cours dans l’automobile, il va se passer plus de choses dans les 10 ans qui viennent qu’en un siècle. Nous avons une opportunité rare de mettre en avant les changements en cours dans l’industrie automobile", explique Hervé Gros, nouveau directeur général de la SIA. L’association, créée en 1927, qui fête cette année ses 90 ans veut mener la bataille de l’attractivité de la filière automobile auprès des jeunes diplômés. "Nous participons à des congrès internationaux qui montrent que l’ingénierie automobile française est la meilleure du monde. La question est de la faire comprendre", explique Hervé Gros qui veut se rapprocher du monde académique pour développer les relations avec l’industrie.
"Nous devons à la fois influencer les lieux de formations pour leur faire intégrer les besoins de la filière et aussi former les ingénieurs tout au long de leur carrière pour qu’ils acquièrent les compétences dont on a besoin", souligne Hervé Gros.
Pour faire passer le message, la SIA travaille sur une opération baptisée monjob@futurauto qui aura lieu le 19 octobre prochain à l’occasion d’Equip’Auto et réunira des étudiants et des ingénieurs dans le but de créer le "RDV annuel de l’attractivité de la filière". 
La SIA dont les ingénieurs sont issus de tous les secteurs et tous types d’entreprises (constructeurs, équipementiers, sociétés d’ingénierie, start-up, pôles de compétitivité, écoles, universités ou centres de recherche) possède la neutralité et la crédibilité de ses savoirs techniques pour porter ce projet en lien avec la PFA au nom de l’ensemble du secteur.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Ce n'est pas d'ingénieurs que la filière Auto a besoin mais de philosophes..
PS : je suis sérieux ! Chaque Constructeur devrait embaucher un philosophe pour réfléchir sur le sujet de la Bagnole et de savoir quel est ce besoin humain de se déplacer en permanence...
;0)
Lucos, Le mercredi 14 juin 2017

...dont la filière...
;0)
Luc os, Le mercredi 14 juin 2017

Ils se gourent au SIA, car si un ingénieur se lance dans une carrière, et s'il n'a jamais entendu parler de l'automobile...il ne faut pas l'embaucher!
Le message est à adresser aux non ingénieurs!
Jo Duchene, Le mercredi 14 juin 2017

Vous ne comprenez pas?
Exemple, ou alors la France est au niveau du Portugal où pour recruter là bas des ingénieurs en gestion de production il a fallu aller chercher des chimistes pour remplir les cours et leur dire que l'industrie n'était plus aussi sale que par le passé !
Jo Duchene, Le mercredi 14 juin 2017



Marché moto : le meilleur mois de mai depuis 2011
Le Salon automobile de Lyon dans les starting-blocks



Copyright © 1195 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017