Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 13/12/2016

La Zoé sera prête pour la charge ultra-rapide en 2019

La Zoé a doublé son autonomie, à 400 km NEDC, mais a également doublé son temps de charge. Elle sera  néanmoins compatible avec les chargeurs ultra-rapide en norme CCS-Combo d'ici 2019.

Les commandes de la nouvelle Zoé ont été ouvertes le 1er octobre, lors du Mondial de Paris, pour une arrivée en concession en cette fin d’année. A peu de chose près, son design est identique mais c'est sous le capot, ou plutôt sous le châssis, qu’elle évolue. Elle double en effet sa capacité de stockage d’énergie avec 41 kWh embarqués contre 22 kWh avec la précédente batterie, sans pour autant augmenter son encombrement et très peu son poids (305 kg contre 290 kg auparavant).
Son autonomie est ainsi passée à  400 km NEDC, un record. Même si "c'est faisable", selon Renault, cette autonomie théorique sert surtout de point de comparaison avec les autres constructeurs. Au cours des tests en conditions réelles que nous avons réalisés, à une température extérieure d’une dizaine de degrés, nous avons dépassé les 330 km en roulant entre 50 et 70 km/h en zone péri-urbaine mais nous sommes tombés sous les 200 km sur un trajet autoroutier (entre 110 et 130 km/h). Ainsi, la citadine électrique de Renault confirme l’autonomie "réelle" de 300 km promise par le constructeur, dans le cadre d’un usage correspondant à sa vocation.

Un temps de charge doublé 
L’envers de la médaille c’est qu’avec une autonomie doublée, le temps de charge double également. Ainsi, en charge "accélérée" à 22 kW (32 A), il faudra 2h40 à la Zoé dotée du moteur Renault pour se recharger à 100%, 1h40 pour se charger à 80% ou 30 mn pour récupérer 80 km d’autonomie.
Sur une borne Autolib’, dont la puissance est inférieure à 3kW, la Zoé pourra récupérer 80% de son autonomie en restant branché toute la nuit, entre 20h et 8h, pour un coût de 4 euros. Toutefois, 90% des charges se font à domicile ou au bureau, selon les données recueillies par Renault auprès de ses clients.  A domicile, selon la puissance de la Wallbox installée, le temps de charge à 100% variera de 15 h (avec une puissance de 4 kW) à 7h30 (avec 7kW).
En revanche, le doublement de l’autonomie de Zoé, ne se traduit pas, heureusement, par un doublement de son prix. Il n’a augmenté que de 1 500 euros, à 23 600 euros pour la version de base (moteur Renault) et 24 100 euros pour la version recharge rapide (moteur Continental), hors bonus écologique et hors location de batterie (*).
"Depuis, son lancement en mars 2015, nous vendons en majorité notre propre moteur, plus économe, plus silencieux et plus performant pour des charges entre 3 à 11 kW, explique Eric Feunteun , directeur de la division véhicule électrique de Renault. L’ancien moteur est destiné à ceux qui souhaitent faire des recharges rapides dans les corridors autoroutiers (bornes équipées d’une prise T2 de 43 kW, d’une prise CHAdeMO et d’une prise CCS ou Combo, NDLR)", explique-t-il. La Zoé équipée du moteur Continental peut ainsi se recharger à 100% en 65 mn sur une  borne de charge rapide 43 kW (64 A) mais sera moins performante que la Zoé de base sur les charges lentes.

Adoption du standard européen CCS en 2019
"D’ici 2019, pour des charges supérieures à  22 kW, nos véhicules adopteront le standard européen CCS-combo pour  pouvoir se recharger sur les bornes ultra-rapides (150 kW en 2017 et jusqu’à 350 kW en 2019, NDLR)", indique Eric Feunteun. "Nos véhicules sont prêts à accepter de fortes puissances de charge, poursuit Nicolas Schottey, directeur du programme batterie et infrastructure de Renault. En revanche, on peut se poser des questions sur la capacité de l’infrastructure à alimenter de nombreux véhicules électriques en même temps. L’énergie sera disponible mais pas forcément à l’endroit où l’on en aura besoin. C’est là que les batteries d’occasion pourront jouer un rôle dans les stations-service pour stocker l’énergie et la redistribuer. Sachant que nous garantissons 75% de la capacité de nos batteries au bout de 10 ans, elles ont un fort potentiel de seconde vie".
Dès cette année, Renault propose aux propriétaires d’anciennes Zoé de reprendre leurs batteries en échange de nouvelles avec l’autonomie doublée, pour un coût de l’ordre de 3 500 euros (hors location). Toutefois, le constructeur s’attend surtout à faire beaucoup de reprises de Zoé en 2017, notamment avec la fin des premières LOA de 3 ans. Comme l’a fait Nissan pour sa Leaf, Renault lancera un label VO dédié à l’électrique en 2017 pour s’assurer que ses Zoé conservent une bonne valeur de revente face à des VN bénéficiant d’un bonus élevé et d’une autonomie deux fois supérieure.
Xavier Champagne

(*) Renault propose désormais deux formules de location de batterie aux particuliers : à 69 euros/mois pour 7 500 km/an et 5 cts par km supplémentaires, ou  à 119 euros/mois avec kilométrage illimité. 

Partagez cet article :

Réactions

Curieux hier dans ces colonnes tout le monde tapait sur les normes NEDC et ce matin on nous parle de 400 kilomètres inatenayables,les normes Tesla et son comparateur paraissent plus réalistes.
De toute façon c'est pas grave puisque la Zoé va devenir obligatoire chez les élus et fonctionnaires d'après RAF,adieu week end a la campagne.....
On commence à toucher du doigt le prix de revient des branchements et abonnements des prises 30A.
Il va falloir aussi un débat pour savoir de quelle façon on fabrique nos électrons ,l'hypocrisie ça suffit.
Tout ne tient qu'avec la carotte et le bâton .
En tout cas un Breton file plus vite que le vent dans les mers Australes et c'est bien les couleurs tricolores que le Galois mercenaire aperçoit dans sa longue vue,file mon chacal Finistérien,toute la Bretagne est derriere toi
alain boise, Le mardi 13 décembre 2016

En fait d'électrique tout cela ressemble plutôt à une usine à gaz et il serait temps de répondre à la bonne question énoncée dans l'article : "on peut se poser des questions sur la capacité de l’infrastructure à alimenter de nombreux véhicules électriques en même temps". en clair il est quasi impossible aujourd'hui de proposer des stations service capable de recharger 10 voitures en même temps ...
franz Schmut, Le mardi 13 décembre 2016

Vous savez Franz lors découpures d'elec les pompes à essence étaient équipées de pompe à main hélas disparues(j'ai gardé la mienne pour le solex de M Haas 2 temps),alors pourquoi pas des génératrices velocypedes dans les stations .
Le 21 ieme siecle sera électrique et la Chine a le projet de construire 102 reacteurs,en avant le progres
alain boise, Le mardi 13 décembre 2016

Sans faire de la peine à quiconque ou bien ?
Selon un retour d'essai publié dans les colonnes de l'observatoire des véhicules automobiles (ARVAL)si l'autonomie de la Zoé a certes progressé ...Faire un Paris Deauville serein relève de la gageure ....
Oui mais "on" a dit que c'était une citadine...alors !

C'est bien ce je disais.... la Zoé un produit adapté aux besoins des ménages multi motorisés et résidant dans un logement avec garage pour la wall box ....
ADEAIRIX, Le mardi 13 décembre 2016

Alain, les 102 réacteurs nucléaires sont une élégante partie de la solution : c'est moins pire que le charbon actuel.
Mais pour l'auto, je me perds beaucoup dans les chiffres, et j'ai l'impression que c'est volontaire de la part des gouvernements successifs.
. Disons pour simplifier que 4 € / jour, c'est hors de prix, surtout quand on paye les batteries (location de la moitié du prix de l'auto = mode de calcul incompréhensible). Qui met 4 € jour de gazole dans sa voiture, à part de gros rouleurs qui exigent de l'autonomie ?
- Disons surtout que puisque la mode est à la consommation "réaliste" (vaste programme) il serait bien qu'on fasse des tests sur route façon Ségolène Royal et que les constructeurs annoncent la pollution au puits, et pas à la roue, recyclage des batteries compris.
Difficile d'imposer un modèle quand on ne donne (surtout volontairement) pas de chiffres.
Pierre l'Alpin, Le mardi 13 décembre 2016

Deauville en Zoé...
Vous n'y pensez pas !
Les douaniers vont pas vous laisser passer...
Pas assez cher mon fils...
;0)
Lucos, Le mardi 13 décembre 2016

Mais Pierre pourquoi "une élégante solution"la Chine crève avec son air pollué ,les écoles sont fermées une bonne partie de l'hiver,tout les indicateurs sont rouges,il est temps de decarboner et supprimer ces poussiers tueuses et radioactives!
alain boise, Le mardi 13 décembre 2016

Zoé à Calais, Tesla à Deauville, Cayenne à Courchevel. C'est beau la pluralité automobile... ;-)
clerion, Le mardi 13 décembre 2016

3500€ pour remplacer un composant en location (qui donc n'appartient pas au possesseur de la voiture) Ç’a fait chère la main d’œuvre. Combien pour remplacer une batterie arrivée en fin de vie automobile (80% de capacité) ?
Je pensais que c'était compris dans le service de location.
Alexandre Stoehr, Le mardi 13 décembre 2016

Je fais le même constat que l'internaute Alexandre...et je ne doit pas être le seul.
Ceci dit pour les riches les bonnes affaires sont là...car ce même petit riche futé peut acheter en ce moment par exemple sur la Centrale une Panamera hybride de seulement deux ans et 46.000 km, et au vu des photos nickel chrome, pour la modique somme de 69.000 euros, ce qui fait une baisse de 40.000 euros ou plus par rapport au tarif officiel constructeur.
Alors pourquoi acheter un VE aujourd’hui si on est pauvre ou riche et si on achète petite ou grande caisse?
Le grand public a de quoi voir venir et et éviter de se ruiner dans ce Barnum ruineux de la caisse électrique et qui ne va même pas jusqu'à Deauville A/R.sans galère.
Adeairix en plus met le doigt là ou il fait mal, à savoir:
"la Zoé (est) un produit adapté aux besoins des ménages multi motorisés et résidant dans un logement avec garage pour la wall box ...."
Ceci sera vrai encore pour dix ans...et beaucoup de milliards seront encore investis pour rien par les constructeurs à cause de mauvaises décisions stratégiques et feignantes d'aveuglement.
Exemple:
Chez Renault ils attendent 2019 pour qu'un client puisse charger une ZOE sur des bornes de 350Kw...alors que dans le nord de l'Europe tous les bornes seront bientôt à 350Kw...
Chez Renault nous voyons tout de suite qu'ils vont faire des étincelle à l'export...mais pour Carlos le cador génie de l'automobile il lui suffit d'investir en Russie, le gros eldorado a venir !
Jo Duchene, Le mardi 13 décembre 2016

Oui Jo ,la Russie s'éveillera et le monde tremblera,CG a raison de rester mais en attendant ca coute les deux bras!!
alain boise, Le mardi 13 décembre 2016

Alain, c'était sans ironie : l'électricité au charbon est calamiteuse, en particulier en Chine. Mais souvent nos politiques demandent à la fois plus d'électricité avec moins de centrales nucléaires.
Et là, j'ai comme un doute.
- Sur leur honnêteté.
Pierre l'Alpin, Le mardi 13 décembre 2016

Le client VE se trouve un peu dans la situation du client téléphone portable au début : il ne comprend rien aux tarifs, dont la complexité obscure semble organisée par des pouvoirs publics qui veulent imposer leurs lubies.
Pierre l'Alpin, Le mardi 13 décembre 2016

A quand la batterie de 40kWh dans ma super Renault Fluence ZE Edition Limitée. Il reste encore de la place dans le coffre... Je pourrai enfin faire de la grande route avec ma berline. Un QuickDrop en 3 mn et c'est bon je repars pour 300km réel (400km NDEC). Ca ressemble bientôt à une Tesla... à la française.
P Deschamps, Le mercredi 14 décembre 2016



Près de 250 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2017
Véhicules électriques : Royal veut doubler le crédit d’impôt pour l’installation d’un système de recharge à domicile



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017