Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 05/02/2020

Le gouvernement confirme l’entrée en vigueur le 1er mars du eCoC et du barème WLTP

Le décret confirmant l’entrée en vigueur au 1er mars 2020 du barème WLTP du malus avec l’obligation d’utilisation du certificat électronique de conformité (eCoc) serait sur le point d’être publié. Un système dérogatoire sera mis en place pour les véhicules d'importation parallèle.

A ce jour aucun texte officiel ne garantit l’entrée en vigueur du barème WLTP du malus le 1er mars et la nervosité gagne les professionnel de l'automobile.

La définition de ce barème WLTP a en effet été votée dans la loi de finances pour 2020 sans date d’application. On sait cependant que son entrée en vigueur est conditionnée à la mise en œuvre du certificat de conformité sous forme électronique (eCoC) qui se substituera au "certificat de conformité sur support papier".

Un arrêté du 12 novembre 2019 a défini les conditions de mise en place du eCoc et depuis le 17 novembre son fonctionnement est testé par les constructeurs et leurs réseaux en prévision de sa généralisation au 1er mars prochain.
Le eCoC aurait déjà dû entrer en vigueur le 1er janvier dernier et a été repoussé pour donner plus de temps aux services techniques gérant le SIV (système d’immatriculation des véhicules) pour finaliser son intégration et s'assurer que les constructeurs seront prêts. Les tests menés ces dernières semaines seraient concluant et permettent d’envisager une généralisation du eCoC comme prévu le 1er mars. Renault, par exemple, nous a dit avoir passé des immatriculations des marques Dacia et Alpine depuis le 15 janvier pour rôder les différentes connexions constructeur/Utac-OTC/SIV. Le constructeur a passé plus de 4 000 immatriculations avec moins de 5% de soucis à régler et prévu une montée en puissance avec l’ouverture du eCoC pour la marque Renault ce mois-ci.

Pour autant, le décret généralisant l'utilisation du eCoC n’étant toujours pas paru à moins d’un mois de l’échéance, les rumeurs d’un possible report ont circulé, ce qui aurait retardé également la mise en œuvre du barème du malus selon la grille WLTP.
Le service presse du cabinet d’Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire nous a confirmé que "la nouvelle grille de malus 2020 entrera bien en vigueur le 1er mars 2020".
Cette date a également été confirmée par la DGEC (Direction Générale de l’Énergie et du Climat) lors d’une réunion la semaine dernière avec des mandataires. Représentés par la FNA ces professionnels se sont inquiétés d’une différence de traitement entre les véhicules neufs homologués pour être vendus sur le marché français et les véhicules neufs importés d’autres pays de l’Union européenne.
Dans la loi de finances 2020, il est prévu que les véhicules qui ne disposent pas d’un certificat électronique eCoC aient un barème de malus basé sur leur puissance administrative et pas sur leurs émissions de CO2.
Cela entrainera à cette date un traitement discriminatoire pouvant être considéré comme une entrave à la concurrence. D’autant plus que le barème fondé sur la puissance administrative comporte des effets de seuils très importants (*). La FNA cite pour exemple un Renault Kadjar DCI 115 EDC Intens dont le CO2 en WLTP sera à 135g/km et donc sans malus (qui démarre à 138g/km dans le barème WLTP). Le même s’il est importé aura un malus de 3 125€ sur la base de sa puissance administration de 6 CV.

Pour apporter une solution à cette distorsion de fiscalité à partir du 1er mars l'administration a modifié sa position. Les véhicules neufs "n'ayant jamais été immatriculés avant leur arrivée sur le territoire français" bénéficieront du barème WLTP puisqu'il sera possible de les rattacher à un eCoC.
Le problème se posera pour les véhicules d’occasion importés qui ont déjà été immatriculés dans le pays d'export (même à 0km) puisque le eCoC est réservé aux véhicules neufs et il n'y aura donc pas de valeur WLTP accessible pour eux. A ce stade le SIV ne permet en effet pas la saisie manuelle du CO2. Cette saisie sera possible à la suite d’une évolution du SIV prévue "au dernier trimestre 2020" ce qui permettra d’appliquer le barème WLTP aux véhicules qui auront été immatriculés dans le pays d’export après le 1er mars 2020.
En attendant cette évolution du SIV, ces véhicules "immatriculés" continueront d’être traités dans le système actuel avec leur valeur NEDC corrélée et donc le barème de malus actuellement en vigueur qui ne sera prolongé que pour les véhicules d'occasion importés ayant été immatriculés dans le pays d’export.

Le décret d'application du eCoC qui conditionne la mise en oeuvre du barème WLTP aurait même été signé et sa publication est attendue dans les jours qui viennent.

Florence Lagarde


(*) Barème selon la puissance administrative 

Inférieure ou égale à 5 : 0€
Supérieur ou égale à 6 et inférieure ou égale à 7 : 3 125€
Supérieur ou égale à 8 et inférieure ou égale à 9 : 6 250€
Supérieur ou égale à 10 et inférieure ou égale à 11 : 9 375€
Supérieur ou égale à 12 et inférieure ou égale à 13 : 12 500€
Supérieur ou égale à 14 et inférieure ou égale à 15 : 16 625€
Supérieur ou égale à 16 et inférieure ou égale à 17 : 18 750€
Supérieur ou égale à 18 : 20 000€

Partagez cet article :

Réactions

Quel b.....
Une très grande majorité des véhicules "neufs" vendus en France ont été produits dans la Communauté européenne. Cela aurait été un signe très positif pour cette organisation internationale de mettre en oeuvre, non seulement une norme technique unifiée (WLTP), mais aussi une forme de fiscalité cohérente et unifiée sur toute l'étendue de son territoire.
Cet article confirme la présence potentielle d'entraves à la concurrence et évoque les importations de véhicules "neufs (0 km) et immatriculés" (à l'étranger). Qu'en sera-t-il, en termes de Malus-WLTP, des importations véhicules (VO-étrangers) à très faibles kilométrages (juste les qq km ou les qq semaines) nécessaires pour être (officiellement ?) déjà qualifiés de VO...) ?
FrancoisX, Le mercredi 05 février 2020

Bonjour (message pour FrancoisX,

Expert juridique dans la rubrique liée à la fiscalité automobile, je peux vous y répondre sans problème, de mon côté j'ai déjà préparé un dossier. Récemment en ma qualité d'observateur lors d'une affaire administrative jugée au TA très proche aux questions posées ici, le rapport puis le président mon donné raison. Effectivement l’État ne pourra pas garder cette position, d'autres pays de l'UE ont été condamnés par la CJUE pour avoir imposé de telles restrictions fiscales. Bonne journée.
ROBERT FOURNIER, Le mercredi 05 février 2020

Erreur le rapporteur public et non pas le rapport.
ROBERT FOURNIER, Le mercredi 05 février 2020

Exactement comme en bourse... une correction est inéluctable... la hausse non justifiée des prix de commercialisation des voitures au public en Europe est un véritable scandale depuis 5 ans !
Le manque de maturité industrielle de la nouvelle filière de VE accroît le scandale... et les administrations faute de réglementation et développement des infrastructures y est pour beaucoup... et les automobilistes européens vont donner le coup de grâce... en refusant d’acheter ces mêmes véhicules électriques !
Il fallait une transition vers les hybrides et rechargeables qui n’a pas été faite... par paresse et manque de stratégie industrielle des constructeurs auto surtout européens !
Ils ont eu plus de dix ans pour le faire!!!
Jo Duchene, Le mercredi 05 février 2020

Encore une fois par mauvaise stratégie industrielle les constructeurs auto européens ce sont lancés dans une électrification lourde des voitures sans maîtriser la fabrication des batteries en laissant la place aux chinois, qui eux ne maîtrise pas recherche des composants électroniques pour les mêmes, qui sont dans la main des américains. Double handicap !!
Em Allemagne les premières générations de VE sont abandonnées ( BMW i3)... sur des usines neuves improductives. Les premières générations de ZOE sans chargeurs DC ( et en option sur les nouvelles) sont obsolètes et pire incapables de sortir des villes même pour parcourir de moyennes distances !
Les bornes de recharges sont obsolètes et maintenant deviennent chers à la minute de chargement !!
Tout possesseur d’un ancien VE perd de l’argent et des heures à charger sur les nouvelles bornes et le public ne peut pas payer par carte de crédit comme dans une pompe à essence!
C’est l’anarchie administrative et industrielle !!
Jo Duchene, Le mercredi 05 février 2020

La distorsion, même provisoire, entre le traitement des VN France et des imports est inacceptable et va soulever un tollé général de la profession.
La Ministre et ses services vont devoir revoir le projet du décret.
Décidemment nous sommes dans l'improvisation permanente.
;0)
Lucos de Beuliou eCoC Tipi, Le mercredi 05 février 2020

Tous les Kadjar vendus dans toute l'Europe sont fabriqués à Palencia, en Espagne, me semble-t-il ? On entend par "importé" tous les "véhicules qui ne disposent pas d’un certificat électronique eCoC" sans doute, qui n'est que vaguement corrélé à l'endroit de fabrication.

On peut regretter, avec Francois X, que la fiscalité européenne ne soit pas harmonisée. Mais tout cela suppose un traité européen. Pour le moment, la politique fiscale reste l'affaire des Etats, et on peut le comprendre, tant les enjeux de démocratie correspondants sont importants (que dirait le français et l'européen moyen si son taux d'imposition sur le revenu était décidé à Bruxelles ?). Ceci étant, les taux de TVA nationaux sont encadrés par une Directive européenne. Alors pourquoi pas aussi un encadrement européen des taxes sur l'automobile, qui est un produit "qui circule" au sens commercial du terme ... Mais pour cela, il faudrait beaucoup de temps et de salive !

Dans l'attente, les problèmes de timing de mise en place de la fiscalité française sont symptomatiques du fonctionnement de l'Administration (et pas seulement de l'Administration française).
Louis-Jean Hollebecq, Le mercredi 05 février 2020

J'ai déjà dénoncé ce barème inepte qui ressemble comme deux gouttes d'eau à la super vignette qui avait été retoquée par Bruxelles. Ca fera pareil.

@Jo : vous êtes têtu Jo en rabâchant que le client n'achètera pas de VE et que les constructeurs devraient (auraient dû) tous faire de l'Hybride rechargeable.
Il vous aura sans doute échappé que certains pays de l'UE vont interdire les moteurs thermiques y compris les Hybrides rechargeables ! L'Irlande démarre l'interdiction dès 2035. Les autres suivront.
Donc, si le client irlandais refuse d'acheter un VE comme vous l'affirmez, il n'aura pas d'autre choix que de ne plus acheter de bagnole.
Pas crédible.
Bruno HAAS, Le mercredi 05 février 2020

A noter que proposer à titre temporaire de conserver le NEDC corrélé pour les imports sous prétexte qu'il n'auraient pas de WLTP est une affirmation totalement fausse puisque le NEDC corrélé est calculé à partir du WLTP...
Corellé ! Non mais corrélé quoi !
;0)

Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 05 février 2020

Merci à tous pour votre compréhension partagée de ce lamentable folklore de l'ECoC lié au WLTP "administratif français" et aux critères (manquants) définissant ce qu'est un "vrai" VN (Véhicule Neuf)...

Une chose m'énerve particulièrement est la non-mise à disposition "facile" auprès du grand public des valeurs WLTP (entrées en vigueur la 1ère fois en 09-2017 !) des VN, au moins sous le forme d'une fourchette de valeurs (mini/maxi) pour un modèle, une motorisation et une transmission données, ceci hors options pouvant encore (légèrement ?) influencer +/- le WLTP "final" d'un modèle alors parfaitement précis en eCoC. Ce serait déjà un minimum respectant les consommateurs désirant minorer leur Malus-CO2 au moment du choix de leur futur VN !
FrancoisX, Le mercredi 05 février 2020

François,
cet affichage est obligatoire sur la fiche à coté de chaque véhicule, sur le poster de la gamme qui est obligatoire dans toutes les concessions, sur les sites des constructeurs, de l'Ademe, et finalement en tapant malus sur le net...non ?
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 05 février 2020

Et en quant aux valeurs "RDE" ??? = celles mesurées sur parcours routiers, si quelqu'un d'entre vous peut me fournir des exemples publiés = accessibles librement au niveau du grand public, là je lui tire mon chapeau, alors que les valeurs "RDE" devraient être celles les plus réalistes vis à vis d'un usage (modéré tout de même !) au quotidien !
Aux USA, compte-tenu de la puissance de leurs avocats sur les sujets consuméristes, les valeurs moyennes de consommations automobiles annoncées par l'EPA sont, de ce fait, extrêmement proches de la (vraie) réalité. Certains constructeurs ayant voulu tricher aux USA sur leurs valeurs de consommations (= directement proportionnelles aux émissions de CO2) s'en sont mordu les doigts face aux lourdes pénalités qu'ils ont eu à régler tant à l'administration américaines qu'aux consommateurs nord-américains floués !
FrancoisX, Le mercredi 05 février 2020

Bruno, vous jouez les naïfs en nous faisant croire que des politiques imbéciles seront encore là dans quinze ans pour nous dire que les véhicules thermiques c’est fini, mais où au fait... dans les centre villes... et toute une industrie va à vaut l’eau avec une telle ineptie, alors que toutes les banques mondiales sont encore à 100% en train d’investir dans le  
«  fossile » encore !!!
Les producteurs de pétrole réduisent leur extraction pour sauver leur cul.. avec l’approbation des politiques, mais même avec l’effondrement des prix à la pompe... des gains seront en hausse quand même !!!
Qui ce soucie de l’effondrement de l’économie chinoise?
Fermetures des frontières et gestion des pénuries, voilà ce qui reste aux politiques!
Bruno, les peuples ne seront obligés à rien... ils vont s’adapter,
PSA et les autres auront leurs stocks sur les bras... et seront obligés de gérer ou périr !
La voiture est un bien de consommation qui ne vaut rien en cas de grosse crise !
Jo Duchene, Le mercredi 05 février 2020

François,
3 clics sur le net et hop…
https://www.acea.be/publications/article/access-to-euro-6-rde-monitoring-data
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 05 février 2020

@Lucos-WLTP : ce sont les valeurs "NEDC corrélé" qui sont obligatoirement affichées. Celles du WLTP, je regarderai chez un concessionnaire, mais elles ne me semblent que seulement "recommandées" = non-obligatoires = pour ne pas affoler le chaland !...
Pour rappel, la grille du Bonus-Malus français est décalée de +38 gCO2/km au passage NEDC-corrélé -> WLTP ce qui correspond très grossièrement à env. + 1,5 litre/100km de "surconsommation reconnue", alors plus représentative d'une "conduite réelle" tout en restant toujours très très modérée en accélérations/vitesse/freinages !
FrancoisX, Le mercredi 05 février 2020

@Lucos-WLTP : Ok et merci pour votre info sur la disponibilité des valeurs "RDE". J'ai essayé le site de Renault avec un magnifique tableur Excel avec je ne sais combien de fenêtres à consulter... C'est vrai, ça c'est effectivement de la "communication grand public".
Personnellement retraité, j'ai oublié que les tests "RDE" étaient strictement orientés sur la mesure des polluants... Or le CO2 n'est pas un polluant (sauf à très fortes doses) et comment se fait-il qu'aucune maigre colonne des valeurs de consommations (L/100 km) mesurées au cours du parcours "RDE" n'ait pas été exigée "pour information" par la Commission européenne ?
Encore une parfaite démonstration de la puissance des lobbies en tous genres nuisant à la meilleure information du grand public ! Les L/100km et les gCO2/km : n'est-ce pas l'essentiel pour les consommateurs ?
FrancoisX, Le mercredi 05 février 2020

François ,
Les deux valeurs NEDC et WLTP ont obligatoires sur les fiches
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 05 février 2020

@Lucos-WLTP : exigences et réalité :
recopié du site internet : gocar.be (Belgique) du 17.06.2019 = "pour le fun !"

Sur les 44 showrooms contrôlés, seuls 10 d’entre eux n’étaient pas en infraction en matière d’affichage de la nouvelle étiquette CO2, qui évalue la consommation et les émissions des véhicules. Les 34 marques automobiles inspectées par le SPF ne font pas mieux puisque 68% des infractions constatées portaient sur l’étiquette et 97% sur l’affiche.

L’étiquette CO2 permet aux acheteurs de choisir une voiture en tenant compte des niveaux de consommation de carburant et des émissions de CO2, via une échelle de valeurs allant du vert (pour les émissions les plus basses) au rouge (pour les valeurs les plus élevées). C’est dans la foulée du Dieselgate (09.2015) et des défaillances liées aux tests utilisés à l’époque que l’Europe a décidé d’imposer un nouveau test, dénommé le “Worldwide Harmonised Light vehicle Test Procedure” (WLTP). La nouvelle procédure mesure les valeurs de consommation des carburants et des émissions de CO2 ainsi que celles de polluants comme le monoxyde carbone (CO), les hydrocarbures (HC), les oxydes d’azote (NOx) et les particules fines dans des conditions de conduite plus réalistes.

Concrètement, depuis le 1er septembre 2017, la procédure de test utilisée doit être précisée sur l’étiquette CO2 et depuis le 1er septembre 2019, seules les valeurs du test WLTP doivent apparaître sur l’étiquette. De surcroît, la Belgique va plus loin que les exigences européennes puisqu’elle exige que soient affichées les valeurs des émissions NOx sur l’étiquette.

“Cette nouvelle obligation répond à une préoccupation de santé publique car les NOx peuvent entrainer une diminution de la fonction pulmonaire, augmenter le risque de maladies respiratoires et de réactions aux allergènes”, souligne le SPF Santé publique. A la suite des différents contrôles menés, les inspecteurs du SPF, accompagnés d’experts, ont rencontré les représentants des fédérations automobiles Febiac et Traxio afin d’améliorer l’information donnée aux consommateurs dans les show-rooms.

De FrancoisX : Quant au test "RDE" .... c'est réservé aux ultra-spécialistes techniques; 99,9% des vendeurs n'y comprennent strictement rien ! Leurs voitures vendues sont parfaites = CQFD !
FrancoisX, Le mercredi 05 février 2020

Jo, je n'essaie plus de vous convaincre, à quoi bon d'ailleurs, vous avez vos certitudes, heureux homme.
En attendant, il y a déjà 15 ZFE en France et les interdictions de circuler pour certaines voitures et à certaines heures vont drôlement modifier le marché.

Juste un seul exemple parmi les 15, la ZFE Paris-Grand-Paris interdit les Diesel dans moins de 4 ans ! Normalement je devrais encore être de ce fichu monde pour le voir. Les Essence, c'est 6 ans après 2024. Donc plus du tout de "thermique pur" dès 2030 dans la métropole du Grand Paris.
Bruno HAAS, Le mercredi 05 février 2020

Bruno, encore une petite couche svp... qui sont les pays... au fait le pays qui sera assez riche pour relancer les économies qui ce cassent la gueule en ce moment?
Sûrement pas la Chine... et la Chine ne viendra pas au secours de personne... et qui peut espérer quelque chose de bon d’un parti et d’un leader qui ce déclare empereur à vie ??
Choisissez être vassal des américains ou vassal des chinois, vaste blague ... les ânes ( les pires ceux qui ont été à l’école) n’ont pas soif en aucun cas !
Placez-vous dans le camp des voitures, une fois que les ânes savent qu’elles sont chères et de la merde obsolète.. qui en veut et qui sera obligé de les acheter?
Jo Duchene, Le mercredi 05 février 2020

... Oui Bruno c'est vrai à la fin ... placez vous donc dans le " camp des ouatures" ..
comme vous y invite Duchene ! ...Allez un ptit effort (je galèje... )

"Ce qui se conçoit bien ...s'énonce clairement" ...Oui enfin pas toujours, pas tout le temps faut voir ...!
;0)

Ps : "tout le monde se fout" de ce qui se passe en Chine (?) ....pour l'instant peut-être...mais quand ça va atteindre des cycles de production, de distribution et de business en OCDE çà va plus du tout être la même partition ...Nous saurons bientôt ce qu'il en est !
ADEAIRIX, Le mercredi 05 février 2020

François,
Vous avez beaucoup de mal avec tout cela visiblement.
1. La grille va changer de 28g et pas de 38g.
2. Vous découvrez que les vendeurs de bagnoles ne sont pas tous sérieux ??
3. De quand date votre étude ? Le double affichage n'est obligatoire que depuis plus d'un an seulement.
4. Ce n'est pas parce qu' une voiture passe de NEDC en WLTP qu'elle consomme plus.
5. Les consos normalisées n'ont toujours été que indication comparative.
6. Les vendeurs se foutent du RDE car cela ne concerne que les constructeurs
7. C'est vous qui faites votre conso réelle quand vous êtes au volant et pas votre bagnole..
8. Pour une fois qu'il n'y a doit pas Boise...
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 05 février 2020

@Lucos-WLTP :
votre 1/ Vous avez raison... ma mémoire déraille un peu, excusez-moi !
Votre 2/ Je ne découvre certainement pas (à 70 ans) que les vendeurs de bagnoles ne sont pas tous sérieux, mais autant aujourd'hui et demain les consommations (L/100km) et émissions CO2/GES sont devenus ultra-sérieux et ne devraient plus être manipulés et (mal)traités à la légère !
Votre 3/ L'article date du 17.06.2019. A priori cette étude doit dater du 1er semestre 2019 ?
Votre 4/ C'est évident que selon la sévérité du test (NEDC/WLTP/RDE) que la consommation mesurée sur un même véhicule ne sera pas la même et encore davantage si le véhicule est pris parfaitement "au hasard" en non pas sciemment choisi/préparé/conditionné/décrassé/reprogrammé parmi les meilleurs des meilleurs...
Votre 5/ Aux USA et malgré Trump, on ne parle pas d'indications mais d'engagements de la part des constructeurs ! VAG en sait quelque chose rien que pour 600.000 voitures (dont 500.000 purement rachetées par VAG !) là-bas concernées sur 11 millions produites et majoritairement vendues en Europe auprès de clients européens aux cervelles pré-ramollies par les pub, les mensonges et un total manque de combativité...
6/ Ok, mais alors pourquoi ni consommations ni émissions CO2 n'ont été (très facilement) incluses dans les résultats "strictement" antipollutions du circuit routier RDE, a priori, le plus proche du celui d'un conducteur lambda très modéré au quotidien ?
7/ Ok, d'où l'idée du "conducteur moyen" = ni "façon NEDC pourri", ni "façon Va-Va-Wroum" = au moins concernant de la sorte directement 80% des conducteurs consciencieux = "façon bon père de famille" soucieux de son budget comme de la (sur)vie des autres !
8/ désolé, mais hors sujet ! :-)) !
Très sympa d'échanger ainsi entre nous de façon constructive car le temps et le climat nous pressent à réagir intelligemment et pas depuis le comptoir du café (pas du CAFE !) du commerce !
FrancoisX, Le mercredi 05 février 2020

Comme dit M.Adeairix... on s’en fout de ce qui ce passe en Chine justement ! Et de plus en plus...
vous n’effacerez pas la lute des classes... et en matière de VE vous êtes torchons ou serviettes?
Nous ne risquons pas de nous croiser... et les gens qui ont été à l’école auront le choix !!!
Jo Duchene, Le mercredi 05 février 2020

Ben nan Duchene … ! … Relisez mieux mon commentaire je ne soutiens absolument pas ceux qui disent ou écrivent "on s’en fout de ce qui ce passe en Chine" !!! …

Concernant les interdictions de "thermiques",
certes il y a le Brègue Zit comme aime à l'écrire Bruno mais sur ce hème justement ce brave Boris Johnson qui n'est plus à çà près vient d'annoncer :
" le Royaume-Uni a l'intention d'interdire totalement les véhicules polluants d'ici 2035, alors que l'ambition originale était 2040 (..)
Le plan du Royaume-Uni est d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Les véhicules concernés sont ceux à essence, diesels et HYBRIDES."

Difficile de croire qu'il sera le seul à faire ce type d'annonces très longtemps … D'autres démagogues (c'est pas çà qui manque) qui n'ont aucun intérêt dans l'industrie automobile prendront le relai sur le continent … Je ne parle même pas des annonces du "Mère de Paris" déjà dans les tuyaux et comme ses adversaires sont bons ….*

Donc les ânes ou autres bestioles risquent de pas avoir trop le choix avec le VE dans le meilleur des cas … (?) ne vous en déplaise, Duchene ...
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 05 février 2020

Merci cher Adeairix de venir à mon secours en expliquant à Jo qui s’emmêle les pinceaux en comprenant exactement le contraire de ce que vous écrivez, mais la mission est comme celle de Tom Cruise, impossible.
A ses yeux une seule voiture devrait exister - comme la Traban en RDA - la Toyota Hybride rechargeable.
Toutes les autres, c’est de la merde pour reprendre son vocabulaire.

Et puis tous ces verbes pronominaux écrits avec Ce au lieu de Se, ça m’énerve à un point fou. Faut que je me calme... en n’argumentant plus contre lui. Ça ne sert à rien, mission impossible !
Encore merci pour votre ténacité.
Bruno HAAS, Le mercredi 05 février 2020

Chacun son énervement, c’est drôle !!
Allez on en parle plus et une note d’optimisme pour vous deux... faisons des paris... les hybrides et les rechargeables vont être tellement tendance... que Renault et PSA vont être dépassés... et puisque vous êtes des intellectuels, je vais vous parler du soft après le hard!
Ne ratez surtout pas la grande expo de l’année à Gand ... dans le pays flamand... à 55 km de Bruxelles. Gand était une ville plus grande que Paris en 1450 !!
l’extraordinaire, l’incomparable Van Eyck, le peintre de l’œil optique, à son exposition du siècle la bas jusqu’en mai prochain. Grand article sur lui dans Le Monde daté du 6/2 courant ! Bonne nuit !

Jo Duchene, Le mercredi 05 février 2020

Effectivement, Jo est une insulte permanente à notre école primaire doublé d'un psychopate bipolaire convulsif qui se fout des sujets des articles.
Devons nous encore converser avec cette buse ?
Et avec son double breton !
La question reste posée...
;0(
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 05 février 2020



270 groupes référencés dans l'Annuaire des groupes de distribution
Hyundai interrompt sa production en Corée à cause du coronavirus



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017