Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Réseaux - 17/01/2012

Le groupe Pautric entre 3% et 3,5% de rentabilité en 2011

Premier distributeur BMW et groupe le plus rentable de France en 2010, le groupe Pautric a maintenu un très bon niveau de profitabilité en 2011 malgré la reprise d'un pôle Mercedes en forte perte. Avec d'importantes nouveautés produit en 2012, il prévoit une croissance de son activité et n'exclut pas de nouvelles acquisitions dans le premium.

Premier distributeur BMW de France avec 10 points de vente, le groupe Pautric a réalisé des résultats commerciaux 2011 en ligne avec ceux de son constructeur : des ventes BMW stables, à 2 800 unités, et des ventes Mini en hausse de 29%, à 1420 unités. "Nous avons souffert au troisième trimestre. Ensuite la situation s’est améliorée, soutenue par les salons de Lyon et de Toulouse et le lancement de la Série 1, même si les volumes n’ont pas décollé immédiatement", indique Francis Pautric, président du groupe.
Les 4 sites Mercedes du groupe (*), repris au groupe Montanari en février 2010, ont commercialisé 750 VN "alors que le potentiel est de 1 000 VN", précise le dirigeant. "Avec la Classe B qui démarre fort, nous visons 900 VN en 2012", dit-il.
Au total, en 2011, le groupe a vendu 5 200 VN et 4 150 VO, pour un CA compris entre 275 et 280 millions d’euros.
L’année a globalement été bonne pour le réseau BMW en après-vente grâce aux opérations marketing du constructeur. "Pour notre part, l’après-vente fait partie depuis toujours de nos priorités. Elle couvre 75% de nos frais fixes sur Rennes, Nantes ou Caen, et jusqu’à 90% à Bourgoin-Jallieu. L’activité a progressé de l’ordre de 8% sur nos sites BMW et de 25% pour Mini (site de Nantes)", explique-t-il.

Entre 3 et 3,5% de rentabilité

Le groupe Pautric, le plus rentable de France en 2010 (*) avec un taux de 3,5%, a conservé une forte profitabilité en 2011, entre 3 et 3,5%, alors que celle du réseau BMW devrait se dégrader d’au moins 0,2 point par rapport au 1,6% de 2010.
"Notre rentabilité globale a toutefois été grevée par le pôle Mercedes, qui devrait  terminer entre - 300 000 euros et l’équilibre, ce qui sera déjà une performance après la perte d’un million d’euros de 2010", explique le dirigeant. La société reprise a été recapitalisée et restructurée, avec la suppression de 25 postes et la mise en place des process du groupe au niveau de l’atelier. Sur Toulouse, l’outil informatique obsolète sera remplacé au printemps, avec Sage, et des travaux vont être réalisés pour agrandir et accroître la visibilité du show-room.

Croissance des volumes et investissement en 2012
En 2011, le groupe est parvenu à placer BMW en tête des marques premium sur Rennes et Nantes (hors LCD). "Nous avons profité des X1 et X3 mais nous pensons faire mieux en 2012, avec la Série 1 en année pleine et la Série 3 qui sera lancée en février", prévoit le dirigeant. Après avoir tout juste réalisé son objectif de 2 800 VN pour BMW en 2011, le groupe devra atteindre 3 200 VN en 2012. "Pour développer notre activité VN, nous avons encore des parts de marché à gagner auprès des PME", estime-t-il.
Côté investissements, après le rachat des 4 sites Mercedes en 2011, "nous sommes en mesure de faire d’autres opérations de croissance externe en 2012, avec BMW-Mini, si le constructeur le veut bien, ou avec d’autres marques premium. En revanche, je ne souhaite pas élargir mon activité avec des marques  généralistes", explique Francis Pautric.
En juillet 2011, le groupe a déménagé et agrandi sa concession BMW de la Baule. Cette année, il cherche un terrain sur Lyon pour offrir davantage d’espace à  sa concession de Vénissieux. Propriétaire d’un terrain d’un hectare sur Nantes Sud, il prévoit d’y déménager sa carrosserie et d’y installer un point après-vente BMW d’ici 2013.
D'autres investissements sont à prévoir : lors de la convention de début d’année, le constructeur a demandé au réseau de déployer le système ICS  (Internal Communications System), comprenant du mobilier, de la signalétique intérieure et des écrans de présentation de la gamme. "A l’approche de la fin de nos contrats de 5 ans, en septembre 2013, il devrait également devenir plus pressant sur le respect des normes esthétiques extérieures", prévoit le dirigeant.
Xavier Champagne

(*) Toulouse, Muret Castres, Albi
(**) Selon l’enquête annuelle de PriceWaterhouseCoopers

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017