Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 01/07/2015

Le ministère de l'Ecologie préparerait une "réglementation" pour lutter contre les émissions de particules de freins

Selon nos informations, le ministère de l'Ecologie plancherait sur la rédaction d'une réglementation visant à lutter contre les émissions de particules issues du freinage qui accompagnera la définition de véhicules "à très faibles émissions".

Lors de l'examen du projet de loi sur la transition énergétique en mai dernier, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, avait déclaré devant les députés que s'il "n’y a pas de mesure finalisée des particules issues du freinage, et encore moins de classement des véhicules selon ce critère (...), il est prévu de fixer ces critères par la voie réglementaire". Cette déclaration assez énigmatique était en fait un engagement de la part de la ministre de réglementer ces particules. En effet, selon une source proche du dossier, le ministère travaillerait à la rédaction d'un texte visant à lutter contre ces particules d'abrasion qui sont six fois plus importantes que les particules à l'échappement d'un véhicule répondant aux normes Euro 6 (5mg/km contre 30mg/km en moyenne). Les services du ministère n'étaient pas joignables dans l'immédiat pour confirmer cette information et nous donner davantage d'informations sur les pistes explorées pour lutter contre ces émissions.
Une réglementation serait toutefois cohérente avec la décision de la ministre de remplacer la dénomination de "véhicules propres" par celle de "véhicules à faibles ou très faibles émissions". En effet, dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique, les députés ont introduit cette dénomination à la demande du gouvernement pour ne plus distinguer les véhicules selon leur motorisation mais selon leurs niveaux d'émissions de CO2 et de polluants. C'est d'ailleurs à partir de cette décision qu'a été construit le découpage des éco-vignettes (qui exclut les Diesel Euro 6 de la catégorie 1). Reste donc à savoir si ce découpage sera revu en prenant en compte le niveau d'émissions des particules issues du freinage (à condition qu'on sache les mesurer).

Quatre constructeurs vont équiper des modèles d'un aspirateur à particules de freins
Aujourd'hui, il existe une solution pour éliminer ces particules créée par la jeune société d'ingénierie Tallano Technologie. Il s'agit d'un système d'aspiration de particules. Lorsqu’on appuie sur la pédale de frein, un galet vient frotter contre le disque, un peu comme une dynamo de vélo. Cela entraîne une turbine installée en sortie des plaquettes qui aspire les particules. Sa puissance permet de diriger ensuite les particules dans un carter de stockage équipé de filtres. Ce carter doit ensuite être vidé et les filtres remplacés lors de la révision du véhicule. Ce système qui représente aujourd'hui un surcoût d'environ 50 euros par véhicule, équipera les modèles de quatre constructeurs entre 2016 et 2019. Christophe Rocca-Serra, fondateur de Tallano Technologie, n'a pas souhaité nous indiquer le nom de ces constructeurs mais il nous a précisé qu'il s'agissait de marques premium. Il n'a pas non plus révélé sur quel(s) marché(s) ces véhicules seront lancés. En toute vraisemblance, c’est le marché américain qui pourrait profiter le premier de cet ingénieux système car six Etats ont déjà légiféré – du moins partiellement- sur la question de ces particules de freinage. Dans ces Etats (avec la Californie en chef de file), les plaquettes de frein ne pourront plus contenir de cuivre (très toxique lorsqu'il est inspiré) à compter de 2025. Les constructeurs devront donc trouver un remplaçant au cuivre. La législation accordera sinon une dérogation aux véhicules qui n’émettent pas de particules au freinage. Et pour cela, la solution de Tallano Technologie est aujourd’hui la seule réponse disponible sur le marché. Mais au-delà de la question réglementaire, la motivation des constructeurs qui ont signé un accord avec Tallano serait également "esthétique". "Il est clair que pour les constructeurs premium, offrir une solution qui permette de conserver des jantes – éléments essentiels du design – propres, est un véritable argument de vente", note M. Rocca-Serra.
Emilie Binois

Partagez cet article :

Réactions

Du moment qu'on pourra toujours manger du Nutella ....
Sirius, Le mercredi 01 juillet 2015

Si tu freines t'es plus seulement un lâche, mais un pollueur...
La freinitude, c'est particulier...
;0)
Luc os, Le mercredi 01 juillet 2015

Le Ministère de l'écologie avoue donc que les véhicules électriques sont presqu'aussi polluants que les autres au niveau particules.
Vincent , Le mercredi 01 juillet 2015

Si tu ne produits plus de particules, comment veux tu... que je... freine ? ;-)
clerion, Le mercredi 01 juillet 2015

Ce serait tout de même plus simple de supprimer les freins...

et faudrait plancher aussi sur le particules émises par les pneus et les revêtements routiers...on les supprime aussi ?
jean-marie méchin, Le mercredi 01 juillet 2015

Blague à part, est-ce que les freins dits "carbone ou céramique" sont équipées de plaquettes qui émettent moins de particules que celles des disques ?
Ça pourrait être un début de solution ?
Bruno HAAS, Le mercredi 01 juillet 2015

Vivement la méthode de calcul du rejet de particules de freinage. Vu l'aberration du nouveau cycle européen de conduite, je parie qu'on va fortement se marrer.
Maxence M., Le mercredi 01 juillet 2015

Bruno, les disques carbone céramique durent beaucoup plus longtemps que les disques acier/fonte. Même chose pour les plaquettes donc à priori, moins d'émissions de particules.
Vu la fragilité de ses disques et leur prix, je ne pense que celà soit une solution pour la voiture de M tout le monde.
Vincent , Le mercredi 01 juillet 2015

Il y émission de particules dans le cas de l'utilisation d'un frein mécanique type disque plaquettes ou tambour, tout les systèmes de freinage n'émettent pas de particules.
@ Vincent, pour un même freinage un véhicule électrique émettra moins de particule qu'un véhicule thermique, une partie du freinage est assuré par la machine électrique de traction. moins de particules, moins d'usure des freins et récupération d'énergie.
La réglementation autorise t elle un freinage purement électrique ?

Alexandre Stoehr, Le mercredi 01 juillet 2015

Est-ce qu'ils ont pensé aussi aux BUS, TRAMWAY, METRO, RER, TRAIN.... Vélo ? bref tout ce qui roule...
Eco, Le mercredi 01 juillet 2015

Il suffit de mettre des bâtons dans les roues.
N ipour ni contre,bien au contraire, Le mercredi 01 juillet 2015

Alexandre, sur une conduite voie rapide oui. En vile, je ne suis convaincu qu'il y ai une différence si flagrante.
Vincent , Le mercredi 01 juillet 2015

Alors, un jeu de plaquettes AV et AR + disques que je viens de changer pour la 1ère fois à 100 000 km. 30 mg/ km de particules => 3 000 000 mg de particules de freinage envoyées dans la nature pour 100 000 km . Je ne savais pas que mes 8 plaquettes et mes quatre disques pesaient 3 tonnes à l'origine !
JLS, Le mercredi 01 juillet 2015

Horriblissime erreur de conversion. ça fait 3 kg ! c'est moins astronomique mais ça me semble bcp quand même.
JLS, Le mercredi 01 juillet 2015

4 mm de disques sur la circonférence de la piste de freinage par disque plus pas loin d'1 cm de garnitures par plaquette, on ne doit pas être loin des 3 kg
Vincent , Le mercredi 01 juillet 2015

A l'attention de JLS.
Il me semble que vous faites une erreur de raisonnement. En effet, vos 100 000 km ne se sont pas fait freins serrés, ce qui confinerait à l'immobilisme..
L'émission à 30 mg/km de particules n'est effective qu'au freinage. La question est donc de savoir combien un véhicule ayant parcouru 100 000 km à parcouru de Km freins serrés, ce qui dépend, bien évidemment des conditions de circulation et du mode de conduite du conducteur. A vous en croire, vous devez avoir une conduite souple et fortement anticipatrice au freinage, ce que semble attester un primo-changement de plaquettes à 100 000 km.
Sylva, Le mercredi 01 juillet 2015

Vous me faites tous bien marrer...et comme j'ai la pêche ce matin (je viens de faire un tour d'Italie, pas moins de 6000 km dans les Pouilles, région super tendance à venir et a visiter car l'Italie est devenu moins chère que la France, on mange mieux et même si l'essence est plus chère, à moins que vous rouliez au GPL). Le réseaux de routes secondaire italiennes laissent beaucoup à désirer par rapport aux nôtres même sur des routes de vacances très fréquentées sur la cote adriatique et méditerranéenne. Même les autoroutes sollicitent beaucoup les suspensions des voitures.
Je vais taper à bras raccourcis sur l'industrie automobile européenne, car la seule chose que notre industrie européenne cherche à faire est a se concurrencer est dans les tableaux de bord bien ajustés. Donc on vend a prix d'or du caca bien emballé. N'attendez pas que cette industrie s'occupe du problème des freins, et là je vois qu'elle se prépare à nouveau des coup de pieds au cul de la part d'une administration (la nôtre) qui en plus n'y connait souvent rien (et qui y va pour nous faire chier à chaque fois au doigt mouillé).
Voilà pour résumer, le client final va encore payer un prothèse anti pollution qui va être rajouté aux différentes prothèses PAS FIABLES qu'on a déjà ajouté par exemple au moteur diesel.
Alors pour les industriels ce sera coup de pied au cul de l'administration et en plus la mauvaise tête des clients finaux (ils vont acheter japonais ou coréen) qui en on marre des produits caca, mais bien emballés, pas fiables.
Donnez moi le nom de la marque européenne qui a une gamme qui peut faire 50/70000 km sans avoir des pannes non justifiés.
Quand tout le monde fera des tableaux de bord bien ajustés (les coréens et japonais commencent a savoir les faire) le client pauvre va se rendre compte et exiger qu'il lui faut çà mais AUSSI des caisse qui ne cassent pas et qui n'ont pas des merdes qui lui vident le portefeuille régulièrement.
Moi qui traverse régulièrement pour des raisons familiales l'Atlantique je me rend compte que d'autres constructeurs que les nôtres mettent un point fondamental à bien faire DU PREMIER COUP et donc a fiabiliser leurs gammes.
Pour revenir à la pollution, on a de la chance que Ségolène ne s'est encore attaquer aux pétroliers pour les obliger à mettre sur tout pistolet de pompe à essence un aspirateur à benzène, dispositif qui existe depuis de longues années aux States. S'il y a des rappels en quantité, au moins le client ne se voit pas remettre une facture à payer en sortie.
Finalement quand ont se sera attaqué à toutes les pollutions...il y aura beaucoup plus de clients qui ne vont pas mourir prématurément et qui vont acheter plus de voitures...et ce sera bon pour notre industrie automobile.
Sainte Ségolène priez pour nous!
Jo Duchene, Le mercredi 01 juillet 2015

Je m'en veux d'avoir oublié les gars qui travaillez avec application (même si c'est totalement inutile) pour notre industrie automobile dans le "nouveau" secteur inventé par les "faux copains" du marketing et de la "communication branché des réseaux sociaux bla-bla", sans compter les caisses qui doivent rouler sans que vous touchiez le volant..
Ces faux copains ont persuadé les directions générales des constructeurs qu'il faut dépenser des milliards la dessus..
Tout ce merdier pas fiable et démodé tous les six mois et qui coutera des fortunes à upgrader permet de se détourner de la production d'un véhicule qui doit durer un tant soit peu.
Attendez les gars du marketing que le client final bave et se bouscule pour avoir et acheter au prix fort vos merveilles technologiques.
Docteur c'est quoi le syndrome du "Premium"?
Allongez-vous c'est 500 euros la consultation.
Jo Duchene, Le mercredi 01 juillet 2015

Je viens de faire un rêve qui a viré au cauchemar : un lanceur de disque qui avait des problèmes de santé car il n'avait pas assez de plaquettes...Heureusement : ce rêve a fini en poussières... ;-)
clerion, Le mercredi 01 juillet 2015

Donnez moi le nom de la marque européenne qui a une gamme qui peut faire 50/70000 km sans avoir des pannes non justifiés

Quasiment toutes
Vincent , Le mercredi 01 juillet 2015

J'ai oublié de rajouter ...une gamme en diesel!
Jo Duchene, Le dimanche 05 juillet 2015

Les écologistes ont été informés que les particules des freins des véhicules EURO 6 étaient plus abondantes que celle issues de la combustion....Ils veulent donc prendre des mesures, sans analyser auparavant si celles-ci sont produites en quantité avec les véhicules actuels. Et bien sûr sans comparer avec les véhicules du parc actuel ( de plus de 8 ans d'age moyen )!

Il est vraiment devenu impossible de faire confiance à ce type d'individus plus imprégnés d'idéologie que des intérêts communs.


Pour nettoyer le périphérique parisien, il existe une solution silmple:
Faire circuler en continu les Peugeot et Citroen qui polluent moins que l'air aspiré grâce à leur FAP.....

Nous marchons vraiment sur la tête dans notre pays, il est temps que cela cesse.

Une info à l'intention des écolos: l'hybridation et la récupération d'énergie ( comme le fait BMW ) permet de réduire de 50 à 90 % les regets par usure des freins.
Smarter, Le dimanche 05 juillet 2015

Smarter n'a pas tort du tout...
Jo Duchene, Le lundi 06 juillet 2015



articles connexes

Marchés24/08/2015|Diesel : les sénateurs demandent au gouvernement de mettre fin "à l’anomalie française" Autour de l'auto24/08/2015|Eco-vignette : la discutable exclusion des Diesel Euro 6 de la catégorie 1 Constructeurs09/07/2015|Les industries automobile et pétrolière appellent à cesser le Diesel-bashing Constructeurs12/06/2015|Un objectif européen de 68g de CO2/km en 2025 représenterait un surcoût de 4 000 euros par véhicule Autour de l'auto03/06/2015|Le dispositif d’éco-vignette opérationnel pour 2016 Marchés22/05/2015|L’expression "véhicules propres" disparaît au profit de "véhicules à faibles émissions" Marchés26/11/2014|Emissions de polluants dans le malus : l’amendement écologiste n’est pas adopté Marchés25/11/2014|Emissions de polluants dans le malus : le groupe écologiste du Sénat tente la loi de finances Marchés20/11/2014|Le Sénat rejette la proposition écologiste d’intégrer les polluants dans les critères du bonus malus Marchés18/11/2014|Les sénateurs écologistes demandent d’intégrer les émissions de polluants dans les critères du bonus-malus Marchés17/06/2014|Des députés UMP demandent la déductibilité de la TVA sur l’essence pour les entreprises Autour de l'auto16/06/2014|Taxe à l’immatriculation des Diesel : la proposition de loi écologiste ne séduit pas au Sénat Autour de l'auto16/05/2014|La Ville de Paris relance l’idée des Zapa Marchés15/05/2014|L’association Diéseliste de France demande un crédit d’impôts pour rajeunir le parc Diesel Autour de l'auto14/05/2014|A peine 5% des particules des véhicules Diesel récents sont émises à l’échappement Marchés09/05/2014|Des sénateurs écologistes proposent de taxer l’immatriculation des véhicules Diesel Autour de l'auto11/04/2014|Les émissions de polluants des véhicules dépendent plus des types de combustion que des carburants Autour de l'auto05/03/2013|Delphine Batho souhaite une aide au remplacement de véhicules Diesel Autour de l'auto14/06/2012|Les gaz d’échappements des moteurs Diesel reconnus comme cancérogènes par l'OMS
Alfa Romeo muscle son image premium avec une Giulia de 510 ch
Bosch ouvre un centre de R&D à Sophia Antipolis



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017