Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 02/02/2017

Le nombre de véhicules mis à la route par les loueurs longue durée a augmenté de 11% en 2016

Sur un marché automobile français en progression de 5,6% en 2016 (VP+VUL), les ventes dédiées à la location longue durée ont progressé de 11%. Ce mode de financement qui commence doucement à convaincre les particuliers représente désormais 21% du marché des véhicules neufs.

En 2016, la croissance du marché automobile français a été tirée par les ventes aux entreprises et notamment par les ventes faites en location longue durée. Et cela bien au-delà de ce que montraient les données des AAA Data en fin d’année. Quand elles indiquaient 274 603 immatriculations effectuées en LLD en 2016, le syndicat des loueurs longue durée, le SNLVD,  a annoncé hier que les loueurs ont mis l’an dernier sur la route 494 219 véhicules particuliers et utilitaires (+11%). "C’est vrai qu’il existe un écart entre les immatriculations et les mises effectives à la route mais il ne peut pas être de 200 000 véhicules. Les loueurs ont bien acheté 494 219 véhicules l’an dernier, il y a donc un problème d’affectation des immatriculations.  Cela vient notamment de la façon dont les réseaux immatriculent les véhicules. Nous avons d’ailleurs décidé de clarifier cela en travaillant avec DataNeo sur une analyse plus fine des cartes grises", indique Fabrice Denoual, directeur général délégué d’ALD Automotive et membre de la commission communication du SNLVLD.
Ces volumes prouvent en tout cas  l’engouement des entreprises pour ce mode de financement. La location de longue durée représente désormais 62,5% de leurs acquisitions (contre 61% l’an dernier).
"Plusieurs loueurs longue durée font également des tests auprès des particuliers. Cela reste encore embryonnaire mais nous pensons que cette clientèle représente à terme un relai de croissance important", note François-Xavier Castille, président du SNLVLD et directeur général d’Arval France. 

Un acteur poids lourds
Avec ces nouvelles mises à la route, les loueurs gèrent désormais un parc financé de 1,29 million de véhicules (+5,5%). En ajoutant les 360 491 véhicules en gestion de flotte (fleet management), les loueurs gèrent donc au total un parc de 1,65 million de véhicules (+7,1%) , soit un peu plus de 4% du parc automobile français.
Ces acteurs pèsent donc de plus en plus lourd. L’an dernier ils ont dépensé 10 milliards d’euros dans l’achat de véhicules neufs et 1,3 milliard d’euros dans l’après-vente.
C’est également un grand fournisseur de véhicules d’occasion. En 2016, les membres du SNLVLD ont écoulé 192 000 véhicules sur le marché VO, dont un tiers à l’export. "C’est un chiffre assez stable, comme le sont l’âge et le kilométrage moyen, c'est-à-dire 40 mois et 95 000 km pour un VP par exemple.  En revanche, nous constatons une hausse des prix de cession en lien avec la hausse des prix d’acquisition", indique Stéphane Copie, président de la commission opérations du SNLVLD.
Si la flotte des loueurs est actuellement composée à 90% de véhicules Diesel, le syndicat n’a pas exprimé d’inquiétudes quant à une possible dévalorisation de ces véhicules à terme sur le marché de l’occasion.
Emilie Binois 

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017