Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 06/11/2018

Les constructeurs dans les clous de la réglementation RDE pour les NOx

Selon les données des autorités homologatrices européennes, les véhicules Diesel d’un nouveau type sont largement en dessous des limites d’émissions de NOx en conditions réelles (RDE) imposées par la réglementation. En octobre, 270 véhicules avaient été testés.

C’est un communiqué de l’ACEA qui le dit. Sur les 270 véhicules d’un nouveau type qui ont passé l’homologation RDE depuis le 1er septembre 2017, tous affichent des émissions de NOx inférieures à 168 mg/km. Jusqu’ici, rien d’exceptionnel puisque c’est le seuil fixé par la réglementation. En effet, depuis le 1er septembre 2017, les véhicules d’un nouveau type doivent respecter les normes concernant les NOx et les particules fines en laboratoire et aussi en conditions réelles. Ce sera le cas pour l’ensemble des véhicules commercialisés à partir du 1er septembre 2019.
Pour le moment, les constructeurs bénéficient cependant d’un temps d’adaptation puisque la norme en laboratoire pour les NOx c’est 80 mg/km avec en conditions réelles une tolérence via un "facteur de conformité" : il est actuellement de 2,1 (ce qui donne une limite à 168 mn/km) et passera à 1,5 au 1er janvier 2020 (soit 120 mg/km).
Ces données qui ne viennent pas des constructeurs mais des centres d’homologations des différents pays de l’Union européenne (elles ont été "mesurées en conditions réelles par les conducteurs des différentes autorités nationales de réception", tient à souligner l’ACEA) montrent que la majorité des modèles se situent déjà en-deçà de 80 mg/km qui sera exigée entre 2021 et 2023.
"Le RDE mesure les polluants clés, tels que les NOx et les particules, émis par les voitures conduisant sur les routes publiques dans une large gamme de conditions. RDE s'assure donc que les niveaux d'émissions de polluants mesurés lors des essais en laboratoire (WLTP) sont confirmés sur la route et que les seuils légaux ne sont pas dépassés lors de la conduite quotidienne", rappelle l’ACEA.
Ces 270 véhicules représentent chacun une "famille" si l’on tient compte des variantes et cela représente aujourd'hui "plus de 1 200 voitures différentes compatibles RDE1" selon l’ACEA qui s'appuie sur les données de l’Adac pour le dire.

Les Diesel interdits au moment où les normes seront respectées en conditions réelles
Le paradoxe de la situation est bien que c'est au moment où les constructeurs vont enfin respecter les normes d’émissions en conditions réelles sur les véhicules Diesel qu’ils seront totalement interdits ! On en a un bel exemple avec le Grand Paris (pourtant dirigé par un élu supposé proche de l’industrie, Patrick Ollier, maire de Rueil Malmaison et ex-député LR) qui planifie une interdiction de tous les véhicules Diesel en 2024, année où les exigences des normes devront être respectés en conditions réelles sur tous les véhicules Diesel mis sur le marché.
"Les constructeurs automobiles ont réalisé des investissements majeurs pour parvenir rapidement à ces réductions massives des émissions de NOx. Il est important que nous arrêtions de diaboliser la technologie diesel dans son ensemble. Au lieu de cela, nous devons différencier l’ancien parc diesel et la dernière génération de véhicules", a dit Erik Jonnaert, secrétaire général de l'ACEA
Outre les investissements passés que les constructeurs aimeraient bien pouvoir amortir, il y a aussi ceux qui sont à venir pour la réduction des émissions de CO2. Et sans la contribution des véhicules Diesel, les constructeurs risquent en plus de payer des amendes importantes.
Alors que la défiance des autorités a conduit à des séries de planifications d’interdictions de circuler des véhicules Diesel quels qu’ils soient, l’ACEA essaye de renverser le courant en mettant en avant les résultats obtenus. Pas sûr cependant que ce ne soit pas irrémédiablement trop tard…
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

C'est le Diesel gate pride...
;0)
Lucos, Le mardi 06 novembre 2018

C'est regrettable en effet mais les constructeurs ont une (large ?) part dans la politique anti diesel actuelle. Il ne restera qu'à regarder les émissions au fil de la vie du véhicule pour s'assurer que les excellents chiffres à la sortie de l'usine ne soient pas un feu de paille.
JL S, Le mardi 06 novembre 2018

… Un beau gâchis qui va coûter très cher à la communauté des Européens … C’est la double peine …
Comme le souligne la Directrice en chef, avec beaucoup de malice s’agissant de « l’excellent » Patrick OLLIER, faire machine arrière sera très difficile pour différentes raisons … Au mieux ce sera une inflexion sous l’effet du principe de réalité, et encore ce n’est guère certain même si le pire n’est jamais sûr …

Si l’on parle de Diesel Gate, n’oublions pas qu’à la base après avoir triché, VW a très mal (c’est peu dire…) géré la crise US sur tous les plans … « Merci les gars ».

Le mouvement anti Diesel est devenu irréversible, les « escrolos et tous leurs amis » n’attendant que semblable aubaine… Où l’on voit que des profils très éloignés de ce cadre apporte leur « petite contribution » à la curée … Le président de la SGP est plus prêt à dégainer sa mesure « vertueuse » que de gérer efficacement le grand mâchin (voir le scandale de « Champigny ») …
Maigre consolation le BTP francilien se porte pas trop mal …
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 06 novembre 2018

Le Diesel meilleur ami du porte monnaie, du peuple, de la planète..... Sauf pour JLS.
Gonflée la copine de Lucos qui tape sur les taxes alors que c'est elle et son ex qui ont contribués à cette fiscalité.
alain boise, Le mardi 06 novembre 2018

Chez les politiciens sur le retour il fleure toujours un relent de populisme nauséabond..
;0)
Lucos, Le mardi 06 novembre 2018

Nauséabond....cela me paraît faible concernant votre EX Madone.....plus jamais cela.
Demain résultats des Midterms aux US.....America is back?
alain boise, Le mardi 06 novembre 2018

Vous qui êtes fan De Notre Dame de Paris vous devriez pourtant apprécier...
;0)
Lucos, Le mardi 06 novembre 2018

JLS, et si on faisait la même chose pour les essence, histoire de rire
Vincent , Le mardi 06 novembre 2018

A part les petites phrases je ne voit rien de nouveau sous le soleil ou la pluie c'est selon !
Le petit diesel est encore là et bien là...et toujours cher à l'achat comme à l'entretient et un énorme risque à l'achat en neuf...car les vieux petits diesel ne valent pas un clou en occasion...et une fois qu'on a achetè un (par manque d'argent et désespoir) il sera invendable par la suite...et plus ça va plus ce sera pire !
Pour les riches particuliers et constructeurs je verse de plus en plus de chaudes larmes pour eux...car il n'est pas question à ce qu'on voit comme annonces d'arrêter le gros diesel (qu'on nous annonce déjà super propres et pas besoin d'attendre 2024) et les bouffeuses à essences de 4/5 litres de cylindrée. Vive le face lifting et les mêmes éternelles calandres à la mors moi la noix devant !!
X7, X8, X9 X10 et nous seront là pour les X20 de plus de dix mètres de longueur !
Dans les gammes pour pauvres et en dessous de 12.000 euros nous voyons de moins en moins de constructeurs européens ou le petit diesel disparaît complétement...
L'article brillant sur la conjoncture et le cirque médiatique des pollutions auto n'y changera rien...offre auto est là avec tous ses avatars.
Un concessionnaire allemand d'occasion presque neuves et super nickel
(Brass.com) avec son service super performant vient en ce moment carrément chier sur les bottes de tous les concessionnaires du même genre en France.
Pourquoi on est arrivé là...les plus méchants auront tendance à dire.
Bien fait pour vos gueules...continuer de roupiller !
Moins j'aime les cousins teutons plus ils s'adaptent.
Jo Duchene, Le mardi 06 novembre 2018

Bonjour à tous,
La RDE précise le max à ne pas dépasser pour un véhicule en particulier. Il y a un autre axe à prendre en compte : le nombre de véhicules transitant une région dans un intervalle de temps et encore plus, le nombre d’heures de pollution multiplié par le nombre de véhicules sur l’intervalle de temps. « Grâce » aux embouteillages, l’impact de la pollution même conforme à la norme RDE peut être un facteur allant vers la restriction du diesel dans la région concernée (donc Grand Paris).
De plus, le facteur humain comme le manque de patience fait que le démarrages / arrêts répétés en embouteillages soient un peu cholériques, ce qui n’est pas mesuré par la RDE…
Il reste à vérifier la conformité en termes d’émissions lors du Contrôle Technique afin de suivre la voiture tout au long de sa vie.
Valica, Le mardi 06 novembre 2018

Bonjour à tous,
La RDE précise le max à ne pas dépasser pour un véhicule en particulier. Il y a un autre axe à prendre en compte : le nombre de véhicules transitant une région dans un intervalle de temps et encore plus, le nombre d’heures de pollution multiplié par le nombre de véhicules sur l’intervalle de temps. « Grâce » aux embouteillages, l’impact de la pollution même conforme à la norme RDE peut être un facteur allant vers la restriction du diesel dans la région concernée (donc Grand Paris).
De plus, le facteur humain comme le manque de patience fait que le démarrages / arrêts répétés en embouteillages soient un peu cholériques, ce qui n’est pas mesuré par la RDE…
Il reste à vérifier la conformité en termes d’émissions lors du Contrôle Technique afin de suivre la voiture tout au long de sa vie.
Valica, Le mardi 06 novembre 2018

Bonjour ami Valica, concernant votre commentaire et il doit ce traiter d'observations personnels sûrement...que la RDE devrait prendre en compte.
Dites nous si vous parlez de votre rue, du Grand Paris, de la France de l'Europe ou de la planète Terre. Oubliez la Lune.
Dans l'équation c'est vrai que la variable "cholérique" j'y avait pas pensé, quoique si la BVA dans une voiture était aussi utilisée en France qu'aux US la RDE aurait toute une autre gueule.
Nous compensons par contre en Europe le fait que les armes sont interdites en tout lieu, alors que tout conducteur américain peut en avoir une dans son véhicule.
N’hésitez pas à nous donner vos impressions sur tout sujet et c'est vrai que nous avons besoin d'un sang nouveau.
N'y voyez aucune allusion de ma part concernant les armes ou la colère.
Jo Duchene, Le mardi 06 novembre 2018

Havé Khrisna Valinca, en effet si tous les livreurs de Pizzas et autres Sushis arrêtaient d’accelerer Rageusement cela faciliterait le travail de Notre Drame de Paris, Sainte parmi les Saintes et patronne des bouchons.
Bienvenue à toi et honte à Jo et son pistolet à bouchon posé sur le siège passager et on retrouve à mettre en joue le mec qui démarre pas au vert!
alain boise, Le mardi 06 novembre 2018

Ah l'ami Valica j'avais oublié un détail que je ne peux pas passer sous silence (et renseigner la communauté des auutoactuliens que par millions nous lisent) et détail que j'ai piqué au plus grand hebdomadaire auto de référence qui parait tous les vendredi ou il "détail" l'outil absolument révolutionnaire mise à disposition par l’État et gratuitement pour nous pauvres automobilistes (vous voyez qu'ils sont au travail) que c'est une base de données sur tout véhicule en France dès la première heure de son immatriculation.
Il était temps que tous les margoulins (professionnels ou amateurs) cessent de nous tromper sur le "pedigree" d'une voiture, car maintenant nous allons tout savoir, avant de l'acheter en occasion.
Il serait vachement intéressant d'y mettre un dispositif de mesure du degré de colère à chaque fois que le conducteur est au volant et durant tout la vie de la voiture.
Jo Duchene, Le mardi 06 novembre 2018

Bonjour Jo,
C'est quoi cet outil mis à disposition gratuitement par l'Etat?
Je connais le SIV mais ce n'est pas libre d'accès.
Vlad Valica, Le mardi 06 novembre 2018

Le site HistoVec
;0)
Lucos, Le mardi 06 novembre 2018

Ah les hommes avez vous une idée du piratage des compteurs et clefs des Taxis....c’est nouveau et invisible.....pour 10kms parcourus .....on en compte qu’un et ......invisible, même pour histoire, c’était pas dans Autoplus Jo
alain boise, Le mardi 06 novembre 2018

Nous passons notre vie à piocher à droite et à gauche... et je vois que les spécialistes en connaissent un rayon mais gardent tout pour eux !
Ceci dit si vous posez les bonnes question aux mecs que vous avez en face de vous quand vous achetez une caisse neuve ou d’occasion vous evitez les fesses de bouc ( en anglais Face book) puants et autres en instant de grammes ( instagram) d’alcool et vous gardez le pognon que vous avez du mal à gagner. L’HistoVec dont parle savament Lucos ne vous montre pas les copies de factures indispensables à consulter par vous... et ceci est dommage... mais enfin, si c’est votre maîtresse qui a payé cela peu faire des dégâts dans le ménage!
Jo Duchene, Le mardi 06 novembre 2018

invisible jo
alain boise, Le mardi 06 novembre 2018



Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
Italie : encore sous l'effet du WLTP, le marché reste en retrait en octobre



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017