Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Autour de l'auto - 14/06/2012

Les gaz d’échappements des moteurs Diesel reconnus comme cancérogènes par l'OMS

Les gaz d’échappements des moteurs Diesel ont désormais été classés par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) rattaché à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme cancérogènes pour l’homme.

Si de nombreux rapports publiés ces dernières années ont déjà alerté l’opinion sur le caractère cancérigène des particules Diesel, le communiqué du CIRC rattachée à l’OMS devrait, lui, faire l’objet d’une bombe pour les motorisations Diesel. "Les preuves scientifiques sont irréfutables et les conclusions du groupe de travail ont été unanimes: les émanations des moteurs diesel causent des cancers du poumon", écrit-il. Le groupe de travail, qui a néanmoins fondé ses études sur une population très exposée au Diesel (mineurs, travailleurs dans les parkings…), a également noté un risque accru de cancer de la vessie lié aux émanations Diesel.
Les gaz d'échappements de moteurs Diesel jusqu’ici classés parmi les cancérogènes "probables" pour l'homme (groupe 2A), ont donc été reclassés dans le groupe des cancérogènes "certains" pour les humains (groupe1).
En outre, malgré les efforts fournis par les constructeurs pour réduire les émissions et respecter ainsi les normes environnementales, le CIRC souligne qu’ils ne peuvent pas encore se traduire par une "amélioration des effets sur la santé". D’autant, que "de nombreuses années sont nécessaires pour remplacer les véhicules existants, notamment dans les pays les moins développés".
L'Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) ne s'est pas encore prononcée sur ce sujet, elle souhaite d'abord "étudier attentivement le rapport". Sa porte-parole rappelle toutefois que "les véhicules Diesel modernes ont réduit de 99% leurs émissions de particules et que leurs technologies de pointe accompagnent les politiques de mobilité propre et durable". Elle souligne par ailleurs qu'"il serait important d'utiliser les solutions disponibles non seulement dans les économies développées, mais également dans le reste du monde".
Favorisées en France et dans de nombreux pays européens par une politique fiscale avantageuse sur le Diesel, les motorisations Diesel se sont fortement développées en Europe de l’Ouest. En 2011, le Diesel représentait environ 60% des immatriculations de véhicules neufs en Europe de l'Ouest et même 72% des immatriculations en France.
Si la France est d’ailleurs exportatrice nette d’essence, elle importe en revanche 50% de ses besoins annuels en gazole pour répondre à la demande, nous a précisé l’Union Française de l’industrie Pétrolière (UFIP). La France est même le pays dans lequel le gazole est proportionnellement le plus consommé. Le gazole représente 80% de sa consommation annuelle de carburants, contre 32% aux Etats-Unis, 38% au Japon ou 60% en Allemagne. 

Le Diesel en sursis?
Les conclusions du CIRC pourraient-elles conduire à une interdiction des moteurs Diesel en Europe et plus particulièrement en France ? A court terme, vraisemblablement pas. "Les questions de santé - environnement seront une priorité de la ministre de l'Ecologie Nicole Bricq et la question du Diesel en fait partie; néanmoins les constructeurs ont renforcé leur offre dans ce domaine et il n'est pas question de mettre à mal toute une filière par des mesures d'urgence et des effets d'annonce. Nous allons donc conduire un travail de fonds sur ce dossier avec les ministres de la Santé et du Redressement productif", a déclaré à Autoactu.com une porte-parole du ministère de l'Ecologie. 
Néanmoins, les études du CIRC pourraient accélérer ou durcir les projets de réglementations qui pèsent aujourd’hui comme une épée de Damoclès sur le Diesel. En France, les Zapa pourraient notamment se traduire par une exclusion des véhicules Diesel dans les centres-villes. En Europe, un projet de directive sur l’énergie conduirait à renchérir le Diesel en lui faisant perdre son avantage fiscal. Le Parlement européen s’est récemment farouchement opposé à ce projet en rappelant que les constructeurs européens avaient investi lourdement dans les motorisations Diesel. Les travaux des experts de l’OMS risquent néanmoins de  rendre désormais insuffisant cet argument.
Emilie Binois

Partagez cet article :

Réactions

Quand on pense que tout le système de bonus / malus actuel, basé uniquement sur le CO2 met clairement en avant les motorisations diesel en évitant bien de parler de ce qui fâche (NOx, suies, particules fines, ...). Ca laisse pas mal de marge de progrès au Ministre de l'écologie !!!
XX, Le jeudi 14 juin 2012

La décision a été prise après étude d'une population de mineurs de fond américains exposés pendant 15 ans à des concentrations inimaginable de gaz d'échappement de diesel ! C'est aussi significatif que les souris avalant 3 fois leur poids d'aspartame... Les gaz d'échappement des diesels prennent ainsi place dans une longue liste qui comprend en n°1 le soleil, mais aussi l'alcool, le tabac, et bien d'autres produits en usage tous les jours. Comme d'habitude, la précipitation des grands médias - télés en tête - a fichu la panique. Comme d'habitude aussi tout est dans la dose : il suffit de ne pas s'exposer idiotement aux UV du soleil - source de toute vie et donc incontournable - pour éviter les cancers de la peau, etc. La diminution drastique des émissions diesel, par un facteur 100 depuis l'arrivée des règlements anti-pollution va dans le bon sens. Certes les derniers pouillèmes de particules ne pourront sans doute être éliminés, mais rien n'est gratuit dans ce bas monde, on a trop tendance à l'oublier. En attendant une autre énergie aussi pratique mais parfaite au plan de la santé - le nucléaire et l'électricité (d'où qu'elle vienne) ne le sont pas, et de loin - faisons avec ce que nous avons en réduisant au maximum les nuisances. Mais qu'on cesse de semer la panique avec des nouvelles alarmantes qui ne le sont pas réellement...
JPEG, Le jeudi 14 juin 2012

Si c'est les ultra-fines et les NOx qui posent problème, le moteur essence n'est pas une alternative. Investissons dans le vélo.
Arnaud C., Le jeudi 14 juin 2012

Faisant partie de ceux qui ont reçu -gracieusement- des "Troupes" dans le paquetage de leur Service Militaire, je me souviens que l'on considérait alors l'usage du tabac comme la normalité, si ce n'est un attribut d'une certaine "virilité"... voir les films de l'époque !

L'amiante était elle aussi largement utilisée dans les sous-sols de la Fac de Sciences à Jussieu, où étaient situées un certain nombre de salle de T.D....

On sait ce qu'il est advenu du tabac et de l'amiante depuis. Je ne sais pas si nous sommes à ce niveau de dangerosité, mais ce que je sais, c'est:
- que les alertes sont arrivées de la même manière
- que les "lobbys" ont TOUT fait pour minimiser le problème

L'absence de risque n'existe pas, nous sommes d'accord. Tout est dans le niveau de nocivité du toxique. L'OMS est un organisme international responsable qui a mis plus de 20 ans à faire passer le diesel de cancérogène "probable" à cancérogène "certain". Personnellement, je leur fais plus confiance qu'à Mr Calvet en son temps, aux lobbies d'aujourd'hui où à nos gouvernants qui - c'est bien normal- feront tout pour décharger leur responsabilité tout en essayant de réduire les conséquences industrielles de cette annonce de l'Organisation MONDIALE de la Santé.
Rappelons tout de même qu'il n'y a qu'en Europe que les VP roulent au gazole, du moins dans ces proportions. ! Les "autres" seraient-il plus bêtes que nous ?
albert, Le jeudi 14 juin 2012

J'ai le choix de ne pas boire d'alcool, j'ai le choix de ne pas fumer, je peux faire le choix de me protéger au mieux du soleil. Malheureusement, c'est beaucoup moins vrai à propos de la qualité de l'air que je respire : la pollution diesel est malheureusement plus subie que les autres dangers mis en évidence par cette étude.
Laurent L, Le jeudi 14 juin 2012

Le diesel est donc reconnu comme cancérogène. Doit-on arrêter pour autant de l'utiliser ?
Si l'on regarde le silicium, aussi cancérigène, utilisé dans les panneaux solaires, on déploie fortement sa consommation et son usage. Mais on n'en parle parle pas car il n'y a pas de production de gaz d'échappement ou d'émission de particules...et ca fait donc propre...Mais dans 20 ans, quand il va falloir changer et recycler les panneaux usés qui à ce moment deviendront dangereux....On le sait déjà aujourd'hui...mais on n'en parle pas car on a besoin d'énergie......
Le constructeurs et avant tout les équipementiers automobiles qui conçoivent et produisent les systèmes d'injection seraient les premiers touchés par une mesure d'interdiction. Et pourtant ils travaillent d'arrache pied pour apporter des solutions diesel de plus en plus propre et sont souvent en avnce sur les niveaux de normes réclamées !
Un détail...En allemagne un vehicule Diesel est au moins 3 fois plus taxé (impôt à payer par an) qu'un véhicule essence.
BS, Le jeudi 14 juin 2012

On a aussi commencé par mettre des filtres aux cigarettes....même si c'est un peu caricatural !
Au moins faudrait-il ne pas promouvoir le diesel par des primes calculées sur les SEULES émissions de CO2 ou une fiscalité avantageuse à la pompe.

Évidemment cela arrive au plus mauvais moment pour nos constructeurs.... mais on peut toujours essayer de faire d'une pierre 2 coup en avantageant encore plus l'électrique, qui est justement en France un des plus propre en CO2 !
albert, Le jeudi 14 juin 2012

Cela fait des années que les Diesel polluent. Et à grand renfort de mensonges, ces mazout d'un autre age ont été imposés sur la territoire alors même qu eces notions de particules étaient connues.
Pire encore avec l'arrivée des FAP (Filtre à particules), honteusement présentés comme "écologiques". Lamentables que ces affirmations qui visent simplement à axer les ventes sur une marché juteux.
Aujourd'hui, on se retrouve avec une majorité de Diesel pollueur (au grosses particules que nos poumons filtrent en partie), au sein de laquelle une grande proportion de FAP au rejet de particule ultrafine cette fois (que nos poumons laissent passer et qui se fixent pour toujours...
et bien sûr, comme par hasard, la France avait raison toute seule, car le reste de l'Europe voire du Monde n'a pas suivi dans les même proportion, heureusement !
Autre détail, outre l'Allemagne, la Finlande a toujours taxé le Diesel bien plus justement à cause de la pollution...
Laurent RICHARD, Le jeudi 14 juin 2012

Les motorisations Diesel polluent HORRIBLEMENT et les motorisations essence polluent AFFREUSEMENT.
Les saloperies rejetées par l'un sont quelque peu différentes des saloperies rejetées par l'autre. Voila tout.
Comme le disait le P-DG de Total, les humains bruleront jusqu'à la dernière goutte de pétrole ! Les taxes rapportées par "le pétrole" sous toutes ses formes sont précieuses. L'expression "or noir" a été inventée dès le début du 20ème siècle.
Au cours des années 90, le professeur Schwarzenberg affirmait déjà qu'un Français sur quatre avait eu, avait ou aura un cancer... Réjouissant...
Bonne journée quand même !
Bruno HAAS, Le jeudi 14 juin 2012

le japon avec toyota et lexus a bien compris l'enjeu de demain avec une réponse hybride essence depuis longtemps au catalogue prius rx gs ls ct 200 etc
nos pauvres constructeur francais avec leur hybride diesel ont encore rien compris toujours en temps de retard
chamarnat, Le jeudi 14 juin 2012

combien d'articles où on a vu écrit, combien de fois a-t-on entendu véhicules propres à propos de véhicules à faibles émissions d CO2 (à savoir les diesel).
lors de son passage au gouvernement en 1997, la gauche instaurait l'inutil(isé)e pastille verte et n'osait pas appliquer son programme d'alignement de la TIPP gazole sur celle du SP. A l'époque PSA et Rino avait investi dans leur H!di et Dci. La question des investissements dans des moteurs à mazout par nos constructeurs est une forfanterie. Combien de Hdi chez PSA ? le 1.4, le 1.6 et le 2.0. ça fait 3 moteurs. Le nouveau 1.0e, les 2 VTI 1.4 et 1.6, ça fait 3 moteurs essence.

Dans le parc de Véhicule Diesel, combien sont FAPés ?
et à côté de ça, on tue le GPL qui est le carburant le moins "pire" et on pousse à la roue pour acheter du diesel.
JLS, Le jeudi 14 juin 2012

Cancérigène est devenu cancérogène...
C'est plus sexy ?
;0)

PS : je hais les Mazout...l'impression de conduire ma chaudière...
Lucos, Le jeudi 14 juin 2012

Et le benzène, généreusement rejeté par les voitures essence, il est pas cancérigène peut être?
Vincent , Le jeudi 14 juin 2012

L'information tombe à point. Le CCFA va pouvoir faire l'éloge de l'EuroVI, les constructeurs le lobbying sur le SCR, le gouvernement augmenter sa marge sur le gasoil, et l'environnement interdire l'accès aux ZAPA pour les vehicules Hybrides-Diesel. Quand au consommateur il va vite comprendre pourquoi il doit payer plus cher,lol. Une pensée pour les milliards de chinois qui respirent tous les jours les particules fines issues du chauffage au charbon (NDLR Bruno)
Mapaulo, Le jeudi 14 juin 2012

Bien entendu, beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour les prises de décisions (qui n'auront d'éffet qu'à long terme, et alors que l'on n'a encore bénéficié que très partiellement les résultats des efforts technologiques et réglementaires des 10 dernières années ...). Mais pour gagner du temps, respecter le politiquement correct et poursuivre dans les positions de cuistres (à l'image des radars et détecteurs de "zones à risques") on choisira la taxation rapide du GO. Ca ne mange pas de pain, on ne changera les choses qu'à la marge, et tout pourra continuer à tourner pour le mieux dans le meilleur des mondes...
Les Etats Européens ont besoin d'argent, l'essentiel est qu'ils en trouvent, et la justification est imparable: c'est pour notre santé !!... Puisqu'on vous le dit ......

FBv, Le jeudi 14 juin 2012



articles connexes

Marchés24/08/2015|Diesel : les sénateurs demandent au gouvernement de mettre fin "à l’anomalie française" Constructeurs09/07/2015|Les industries automobile et pétrolière appellent à cesser le Diesel-bashing Constructeurs01/07/2015|Le ministère de l'Ecologie préparerait une "réglementation" pour lutter contre les émissions de particules de freins Constructeurs12/06/2015|Un objectif européen de 68g de CO2/km en 2025 représenterait un surcoût de 4 000 euros par véhicule Marchés26/11/2014|Emissions de polluants dans le malus : l’amendement écologiste n’est pas adopté Marchés25/11/2014|Emissions de polluants dans le malus : le groupe écologiste du Sénat tente la loi de finances Marchés20/11/2014|Le Sénat rejette la proposition écologiste d’intégrer les polluants dans les critères du bonus malus Marchés18/11/2014|Les sénateurs écologistes demandent d’intégrer les émissions de polluants dans les critères du bonus-malus Marchés17/06/2014|Des députés UMP demandent la déductibilité de la TVA sur l’essence pour les entreprises Autour de l'auto16/06/2014|Taxe à l’immatriculation des Diesel : la proposition de loi écologiste ne séduit pas au Sénat Autour de l'auto16/05/2014|La Ville de Paris relance l’idée des Zapa Marchés15/05/2014|L’association Diéseliste de France demande un crédit d’impôts pour rajeunir le parc Diesel Autour de l'auto14/05/2014|A peine 5% des particules des véhicules Diesel récents sont émises à l’échappement Marchés09/05/2014|Des sénateurs écologistes proposent de taxer l’immatriculation des véhicules Diesel Autour de l'auto11/04/2014|Les émissions de polluants des véhicules dépendent plus des types de combustion que des carburants Autour de l'auto05/03/2013|Delphine Batho souhaite une aide au remplacement de véhicules Diesel Equipementiers19/06/2012|Le Clepa prend la défense des moteurs Diesel modernes Autour de l'auto23/04/2012|Le Parlement européen s’oppose à la perte de l’avantage fiscal sur le Diesel Marchés28/02/2012|"Le déclin du Diesel en Europe est inéluctable", affirme le Bipe
ContiTech réalise le meilleur résultat de l’histoire de l'entreprise
Les actifs de Saab repris par le groupe d’investissement NEVS



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017