Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 09/07/2015

Les industries automobile et pétrolière appellent à cesser le Diesel-bashing

Les véhicules Diesel modernes ne peuvent plus être qualifiés de "pollueurs" rappellent constructeurs, équipementiers et entreprises de raffinage du pétrole dans une lettre ouverte adressée aux décideurs de l’Union Européenne. Ils les appellent donc à  cesser ce "Diesel-bashing" et à travailler sur les moyens d’accélérer le renouvellement du parc.

La récente décision de la France d’exclure les Diesel Euro 6 de la catégorie 1 de son éco-vignette a véritablement heurté l’industrie automobile européenne. D’autant que le message envoyé par le gouvernement français commence à se propager comme une traînée de poudre ; le Royaume-Uni  désigne à son tour les véhicules Diesel comme principaux coupables de la mauvaise qualité de l’air dans le pays et réfléchit à leur éradication.
Avant que cela ne se transforme en un rejet radical du Diesel en Europe, les représentants européens des constructeurs (ACEA), des équipementiers (Clepa et AECC pour les fabricants de catalyseurs) et de l’industrie de raffinage du pétrole (FuelsEurope) ont décidé de faire entendre d’une seule voix leur ras-le-bol du diesel-bashing et de l’aveuglement des décideurs sur les efforts fournis par les industriels pour commercialiser aujourd’hui des Diesel "propres".  Les quatre associations ont publié une lettre ouverte à l’adresse des décideurs européens dans laquelle elles rappellent que leurs industries ont lourdement investi pour mettre au point des véhicules Diesel qui n’émettent quasiment plus de particules à l'échappement et qui restent la solution la plus abordable pour les clients dans la lutte contre les émissions de CO2. " La toute dernière génération de la technologie Diesel combine carburant propre, moteurs avancés et mécanismes de contrôle des émissions efficaces", écrivent-elles.
"Les véhicules Diesel modernes sont le résultat d’efforts combinés de la part de nos différentes industries et ils ne peuvent plus être assimilés aux Diesel anciens. Il faut que les décideurs prennent conscience qu’il y a derrière cela toute une industrie qui a déjà beaucoup investi et qui s’est engagée à continuer à repousser les limites techniques pour trouver la meilleure façon de combiner économies de carburants pour les clients, faibles émissions de CO2 et réduction des émissions de polluants", explique la porte-parole de l’ACEA.

Puissance réglementaire
A compter du 1er septembre, tous les véhicules neufs Diesel devront répondre à la norme Euro 6 b qui les place au même niveau d’émissions que les véhicules essence. Ils sont même plus propres que les véhicules essence à injection directe qui émettent des particules. A partir de septembre 2017, ils devront en outre être équipés d’un système de dépollution des Nox pour respecter une nouvelle norme d’émissions de Nox en conditions réelles de conduite (en cours de définition). Selon une récente étude de l'ICCT (International Council on Clean Transportation) effectuée sur une quinzaine de véhicules, les véhicules Diesel Euro 6 émettent en moyenne  7 fois plus de Nox que la norme pour laquelle ils ont été homologués (soit 80mg/km de Nox). Avec les systèmes de dépollution existant, selon le calibrage, ce coefficiient passe de 7 à 1,5 voire 1. Or, selon un relevé effectué par l’ACEA, plus de 250 modèles seraient déjà équipés de ce système de dépollution.
Enfin, "entre 1990 et 2012, le niveau de polluants contenu dans le carburant Diesel a fortement diminué", souligne Alain Mathuren, directeur de la communication de FuelsEurope.com.  Les entreprises de raffinage ont réduit de 80% son contenu en oxydes de souffre (SOx) et composés organiques volatiles (type benzène…), de 50% en Nox  et ont divisé par 7 le niveau de monoxyde de carbone. 

Encourager le renouvellement du parc
"Les voitures diesel, ayant des émissions de CO2 les plus faibles par kilomètre, sont essentielles aux constructeurs  pour atteindre les objectifs 2021 de l'UE et réduire les émissions de CO2 du transport routier" et "le diesel continuera d'être essentiel pour atteindre les objectifs post-2021", soulignent les associations dans leur courrier. "Les mesures politiques restreignant le déploiement de la nouvelle génération des Diesel sapent les efforts pour réduire les émissions de CO2. Ces mesures ne font pas de sens d'un point de vue environnemental", ajoutent-elles.
Elles préconisent par conséquent d’encourager plutôt le renouvellement du parc circulant pour en faire sortir les véhicules les plus anciens et les plus polluants. "Il faut environ 10 – 15 ans pour renouveler le parc, ce qui signifie qu’il faudra attendre 2025 pour avoir un parc Euro 6. Les décideurs politiques ont donc tout intérêt à travailler sur ce sujet pour améliorer la qualité de l’air", explique Dirk Bosteels, directeur général de l’AECC. "Avec un cadre européen de politiques qui encouragent l'adoption plus rapide des dernières technologies à faibles émissions, tout en tenant compte des délais industriels,  nous pouvons aider à l’amélioration de la qualité de l'air en conditions réelles de conduite, tout en continuant à répondre aux objectifs de réduction des émissions de CO2", écrivent encore les associations. Aujourd’hui, les véhicules de moins d’un an ne représentent que 5% du parc européen.
Emilie Binois

Partagez cet article :

Réactions

L'écologie et escrologistes,le pire parti Europeen,pret à démolir des pans entiers de notre société au nom de leur idéologie .
A force de les laisser envahir les médias sans réagir voilà ce qui arrive,il faut exiger des droits de réponse apres chaque attaque.
Le Diesel est avec nos centrales nucléaire leur raison de vivre,ils deviennent anti tout et taxent à tour de bras.
Faut dire qu'avec Royal air farce on est pas gâtés,apres le Nutela,le round up,les autoroutes gratuites pour les VE,l'heure d'été ,le barrage de Sivens,etc etc...
Le rendement du moteur à Rudolf est toujours le meilleur un siècle apres son invention,couple à bas régime,résistance,voir les taxis Marocains de chez l'oncle Benz increvables.
300 000 Français de plus tt les ans,ferait mieux de s'intéresser a l'augmentation de la salinité de nos océans ,la terre ne se réchauffe plus depuis 1998 et c'est leurs experts du GIEC qui le disent,il est plus facile d'être historien que previsioniste.
Quant aux Anglais ils n'ont jamais été des partisans du mazout,chez eux le gazole est plus cher que l'essence,enfin heureusement que Maman est là et elle veillera à defendre son industrie et de son illustre inventeur du moteur à auto compression.
alain boise, Le jeudi 09 juillet 2015

M.Boise,

Troll tous azimuts d'un statu quo mortifère. Vous nous contraignez à des arguments ad hominem tellement votre raisonnement ad rem ne tient pas la route...quelle personne sensée et un tant soit peu éclairée oserait ainsi se présenter aujourd'hui en défendeur de l'industrie nucléaire (consultons donc les Ukrainiens voisins de Tchernobyl, les Japonais voisins de Fukushima, et...les contribuables français qui ont vu passer le budget de l'EPR de 3 à 9Milliards d'€, le délai de 5 à 12 ans sans pour autant que ne soient résolues les failles de sécurité capitales et que cette centrale de l'avenir que vous prônez encore ne soit en route...), qui oserait défendre la spoliation permise par un gouvernement que vous semblez appeler de vos vœux des bénéfices dégagés par les autoroutes et dont le prix a explosé depuis leur privatisation sans que les investissements ne soient au rendez-vous, qui oserait cautionner le désherbant que vous citez alors que les plus hautes instances le désignent comme cancérigène probable et que personne ne contrôle les doses utilisées par les jardiniers du dimanche pour "nettoyer" leur jardin avant de faire pousser leur laitues, qui oserait défendre la vingtaine de céréaliers qui se font payer un barrage par la collectivité...M.Boise, ne serez-vous pas le premier à pousser des cris d’orfraie voyant vos impôts augmenter? J'espère en tout cas que le lien entre les cas que vous présentez à notre réflexion et ceux-ci ne manquera pas de ne pas échapper à votre sagacité.
Michel Troidé, Le jeudi 09 juillet 2015

mTroidé
Je vous rappelle que le sujet de l'article était La Défense de nos industries et de lutter contre les fausses idées du moteur Diesel
Pour revenir à notre industrie nucleaire,je vous rappelle que nous payons le jus le moins cher d'Europe et le plus décarboné ,nos 58 réacteurs sont sous la surveillance d'un organisme d'Etat de sûreté.
Vous citez les morts d'Ukraine et Du Japon ,pour Tcherno je crois que l'OMS en a reconnus 16 et Fukushima zéro,mais la peur fait vendre...
Vous ne me parlez pas des coups de grisous des mines de charbon Chinoises et Ukrainienne du début d'annee je crois que c'est déjà plus de trois cent,je ne vous parle pas des générations silicosés du Nord de la France ou d'Allamagne et sa terrible Lignite.
Vous semblez defendre les Zadistes du barrage de Sivens ,quand je dis barrage ,c'est à dire grand comme le lac du bois de Boulogne,c'est dire que a valait le coup qu'un de nos gosses y laisse sa vie.....
Nos autoroutes en Bretagne sont gratuites et plus propres que dans le reste du pays,voyez c'est possible.
Comment faites vous pour désherber vos allées,à la main ,a l'eau chaude?peut être ne désherbez vous pas?
Pour les liens désolé je ne sais pas faire ,mon petit fils m'aide en tout cas longue vie au Diesel,ouvrez vos fenêtres et bonne journée malgré tout au militants d'Europe œnologie les verres et autres zadistes ,j'espère que votre RSA a été payé pour acheter des bonnes bières Allamandes a 18 chevaux
alain boise, Le jeudi 09 juillet 2015

@Alain
Vous mélangez beaucoup de choses des faits véridiques et des interpretations. C'est dommage.

Pour ce qui est de l'article en lui-même je note que in fine dès que l'on touche à un secteur économique les lobbyistes de tous poils sortent du bois. Toujours la même rengaine, toujours la même marotte, et toujours la même solution: renouvellement du parc. Mais avec quel argent??? Celui des ménages, des contribuables etc...
Pas celui des profitables "industries automobiles et pétrolières (qui) appellent à cesser le diesel-bashing"
Jeremie, Le jeudi 09 juillet 2015

Personnellement, je suis prêt à écouter les arguments de l'industrie auto ou des lobbies aux conditions simplissimes suivantes :
- on fait passer le cycle d'homologation à des voitures neuves lambda prises en sortie de chaîne ou en concession, autant essence que diesel
- on fait passer le même cycle à des voitures qui ont 1, 2, 3 ... 10 ans à des voitures lambda de particuliers

Et on compare ces chiffres avec ceux des "prototypes" qui passent le cycle d'homologation en version optimizator
Que les constructeurs automobiles osent faire ça (ou mieux un organisme indépendant) et là on aura de la matière à débattre. Là, on parle sur de la théorie.

En outre et puisqu'il est plus facile d'être historien que prévisionniste (je suis assez d'accord et concerné tous les jours ou presque par cette double casquette... et sans aucun rapport avec le monde de l'auto), je rappelle que les diesels qui sont mis au pilori aujourd'hui sont les diesels qui à l'orée de l'an 2000 étaient vus comme la panacée avec les rampes communes et autres injecteurs pompes : -20% de conso, -20% de CO2. Miracle, merveilleux !! Et si je relis le présent article, l'industrie auto et pétrolière est parfaitement d'accord avec ce constat que le pb, ce sont les vieux diesels. Alors si on refait l'histoire, pourquoi en employant les mêmes arguments qu'il y a 15 ans (baisse de CO2), faudrait-il faire confiance une seconde fois à l'industrie quand elle nous vante les mérites de ses (ou ces) usines à gaz que sont devenus les mazouts d'aujourd'hui ? comment ces bijoux de technologie vont évoluer dans le temps ?

PS pour Boise :
- primo, puisque vous ne croyez pas au changement (réchauffement) climatique, vous vous en battez l'oeuf des émissions de CO2, donc pourquoi défendre le diesel, moindre émetteur de ce gaz ?
- deuzio, il n'y a pas d'autoroutes en Bretagne, seulement des voies rapides limitées à 110 km/h, dont la construction, l'aménagement et l'entretien ont été et sont encore payés par TOUS les contribuables français (et dégradés à chaque manifestation par qq BRETONS dégénérés). Les autoroutes à péage sont financées par les utilisateurs. Deux philosophies (et 2 limites de vitesse)... Quant à la propreté des 4 voies bretonnes par rapport au reste du réseau autoroutier, les touristes en Bretagne pourront comparer en cette période estivale puisque pour la plupart ils enchaînent les 2 réseaux.
JLS, Le jeudi 09 juillet 2015

en son temps, le Diesel a eu 2 avantages : une plus faible consommation au litre et un carburant (étatiquement) moins cher. Bien que les pollutions les plus graves ne soient pas nécessairement visible ni odorante (cf. le nucléaire...), je suis effaré que des véhicules +/- "anciens" puissent émettre autant de fumées noires (visibles + odorantes) à la moindre reprise sur nos routes au quotidien, sans que quiconque de l' "autorité publique" n'intervienne immédiatement ... Nous ne sommes pas en Grèce, mais l'état de nos finances publiques semble limiter les contre-visites techniques au seul Contrôle Technique bi-annuel, alors que ces véhicules très "sales" (dont beaucoup de VUL aux diesels épuisés !) continuent à circuler dans des états manifestement incompatibles avec la norme Euro1 !
FrancoisX, Le jeudi 09 juillet 2015

Un bien bel article....je soutiens les défenseurs du diesel !
Le diesel sert de bouc émissaire dans une pré-campagne électorale présidentielle. Il faut absolument récupérer les voix des verts...
En bannissant le diesel, cela va dans le sens d'un rapprochement avec les verts... peu importe l'impact sur les emplois direct et indirect que cela peut avoir...le pouvoir avant tout.
BRUNO SURGET, Le jeudi 09 juillet 2015

JLS: des voitures clients sont régulièrement prises sur chaîne pour passer les tests de pollu.

Les diesels anciens, ce sont ceux d'avant 2000, pas ceux d'après.
Vincent , Le jeudi 09 juillet 2015

@JLS
"Personnellement, je suis prêt à écouter les arguments de l'industrie auto ou des lobbies aux conditions simplissimes suivantes :
- on fait passer le cycle d'homologation à des voitures neuves lambda prises en sortie de chaîne ou en concession, autant essence que diesel"

-> Ces tests existent déjà et sont imposés par la législation, ce sont les essais COP.
Sebastien L, Le jeudi 09 juillet 2015

Les lobbyistes de tout poil (et ceux qui nous interessent ici aujourd'hui) faisant partie du CAC 40 nous prennent pour des cons. Même un politicien débile sait que le carburant diesel coute plus cher à la France que l’essence.
C'est pathétique de voir un pétrolier pleurer.
INÉLUCTABLEMENT ils vont perdre dans le futur un peu de leurs privilèges et rentes (les agonies sont lentes) et spécialement ceux qui n'ont pas prévu une manière de se recycler.
La crise économique profonde depuis 2008 qui connait la planète (voir la dégringolade actuelle de la bourse chinoise, et la crise grecque est une rigolade à coté) provoque de la part du consommateur automobiliste européen un comportement de retrait vis a vis de l'achat de biens chers à L'ACHAT ET ENTRETIEN.
C'est mort les mecs, les lobbyistes peuvent faire tout ce qu'ils veulent, l'automobiliste (tant de fois il s'est fait arnaquer dans l'entretien) N'Y CROIT PLUS DANS LE DIESEL c'est mort de mort.
C'est inéluctable. Il faut être aveugle pour ne pas voir la tendance.
Évidement que les adeptes du diesel à tout crin ne sont pas masos et ne vont pas faire le sondage qui va les tuer, à savoir, demander aux sept millions de gens qui ont acheté dans le monde une hybride essence,par exemple, s'ils vont revenir au diesel ou a une thermique pure.
Vous voulez un sondage avec moi et pourtant j'ai vécu le nez dans le diesel vingt ans je vous le donne:
C'est ma quatrième hybride depuis quatorze ans et je m’apprête à acheter une cinquième. C'est comme demander à un gars qui est passé à la boite auto il y a dix ans, s'il veut passer à la boite manuelle.
Un diesel et en plus avec une boite manuelle est la pire merde, emmerdes comprises, qu'un gars peut acheter pour perdre de l'argent à l'achat et a la revente.
Industriellement seulement les constructeurs européens peuvent encore faire passer une telle idée d'arnaque. Avec les prothèses merdiques pas fiables qu'ils ont affublé le diesel ils sont morts en réputation.
Tous les autres constructeurs non européens font du diesel uniquement pour piquer nos marchés.
Putaing il faut être le dernier des demeurés pour ne pas comprendre ce que c'est un marché mondial en compétition. S'il y des parts de marché a prendre on les prend et il suffit d'être un poil mieux en fiabilité pour gagner ces parts.
Même Renault est en train de devenir plus intelligent dans sa stratégie, que les blaireaux nationaux qui les soutiennent, c'est dire, car, par exemple,les boites auto et moteurs essence vont devenir majoritaires dans ses gammes.
Nos industriels automobile européens font de la merde bien envelloppé (depuis peu chez nous avec la DS) avec leurs diesel, mais on a beau apprendre dans les écoles d'ingénieurs de chez nous les bonnes pratiques de fabrication, nonobstant les parkings de voitures a retoucher après montage sont encore pleins sur les sites d'assemblage. Dans les pays du Nord de l'Europe TOUS les petits garagistes ont systématiquement disparus..et pour qu'ils ne disparaissent pas de chez nous, il FAUT MAINTENIR un bas niveau d'instruction et éducation chez nous. Notre ministre de l'éducation y travail activement. Voilà la recette politique miracle.
Tiens, je suis pour que l'allemand soit la deuxième langue à l'école pour les tous petits...on comprendra très raidement pourquoi les allemands nous vendent leurs caisses merdiques à tableau de bord bien ajusté, à prix d'or. On verra tout de suite que "das qualität" est au fait une "das sheisse" ruineuse à l'achat et entretien et au design démodé au bout de deux ans et déjà sans garantie.
Jo Duchene, Le jeudi 09 juillet 2015

Jo, une petite remise à niveau sur les moteurs essence et diesel modernes me paraît nécessaire.
Vincent , Le jeudi 09 juillet 2015

On ne fera jamais boire un âne qui n'a pas soif...
Tiens, rappelle moi qui sont ces gars qui donnent une garantie d'un million de km pour leur moteur diesel, et qui se foutent de notre gueule par pub interposé. On dirait qu'on aime pas beaucoup cet humour jaune!
Je n'ai pas vu beaucoup les applaudir non plus ...et en plus qu'est-ce que foutent toutes ces hybrides à la pelle sur les flottes de taxi sur toute la France?
Les chéris qui construisent en France des moteurs diesels ne serait-ils pas les bienvenues auprès des chauffeurs de taxis? Merde les ingrats.
Encore une petite question poil à gratter. Pourquoi et pour rassurer le client que nos merveilles diesel ne sont-elles pas garanties cinq ans minimum P/MO?
Même sachant que les hybrides sont super fiables pourquoi que leurs fabricants s'emmerdent a donner de larges garanties?
La mienne est venue sur contrat avec 6 ans de garantie P/MO et 200.000 km moteur essence.
Vincent, question, comment fait-on pour gagner ou perdre des parts de marché dans notre monde de bisousnours!
Jo Duchene, Le jeudi 09 juillet 2015

ps JLS ce n,est pas moi qui doute du réchaffement climatique ,mais les experts du GIEC?PAS DE RECHAUFFEMENT NOTABLE DEPUIS 1998 !vérifiez sur leur site...
pour les autoroutes Bretonnes ou voies express ,c'est le conseil régional et départemental qui est chargé de l{entretien et du financement,donc au dela du Couesnon c'est gratos pour vous...pas d'octroi avait décrété notre Duchesse.
quant a notre dégénérésence je laisse les lecteurs juger vos insultes,avez vous le courage de dire non?
Pour Jo vous avez raison les taxis Parisiens passent au soleil levant,dingue le nombre d'hybride un raz de marée,pas venu depuis un an,ca crève les yeux..
alain boise, Le jeudi 09 juillet 2015

Un moteur essence récent est la même usine à gaz que son équivalent diesel. La conso annoncée est plus faible en diesel, et même si vous vous moquez du CO2, tous semblent s'accorder sur l'équation économique. Mon expérience personnelle est en outre que le différentiel conso annoncée vs réelle est aussi plus faible pour un diesel.
Je ne roule pas allemand, je ne trouve pas leur rapport prix/prestations convaincant. Mais il existe d'autres constructeurs qui savent faire de bons moteurs.
Pour finir, je trouve certains commentaires fort vulgaires, ce qui à mes yeux est très nuisible à leur propos.
Arnaud C., Le jeudi 09 juillet 2015

Jo, je vous parle de technique, pas de garantie.

Vu que la garantie 1 million de km posera problème très rapidement, Honda perdra plus de client qu'il n'en a gagné.
Vincent , Le vendredi 10 juillet 2015

@ A Boise

On n'a pas la même lecture des rapports du GIEC. 2014 année la plus chaude, 3 des 5 dernières années les plus chaudes, non ça se réchauffe pas...

Les voies express bretonnes font partie du réseau routier national et à ce titre, sont entretenues par la Direction Inter régionale des Routes Ouest, émanation ou réorganisation des ex-DDE, qui dépend du ministère de l'écologie (le ministère de l'équipement ayant été absorbé par ce dernier). C'est donc bien l'Etat et le contribuable français qui finance l'exploitation de ces voies express bretonnes.

qq = quelques => oui quelques bretons sont des abrutis, comme dans toutes les régions de France et du monde. Dégrader les biens publics (et privés) n'est pas acceptable. D'autant que ce sont rarement ceux qui sont le plus à plaindre qui dégradent mais les actions de destruction en groupe permettent une certaine impunité (je n'ai pas suivi jusqu'au bout mais il me semble que quelques bonnets rouges destructeurs de portique écotaxe devant les caméras ont pris de la prison ferme). Si tous ceux qui sont contre X ou Y cause cassaient, ils ne resteraient pas grand chose.

Pour revenir au sujet des vieux diesels, les rampes communes et injecteurs pompe sont sortis en 1997/1998. Donc fixer à 2000 la date pour séparer les bons et mauvais diesels est absurde. L'Euro 3 est entrée en service en octobre 2001, l'euro 4 en 2006 et l'euro 5 imposant les FAP en 2011 seulement. Je rejoins FrançoisX sur les panaches noirs de très nombreux diesel du milieu des années 2000 (euro 3 et euro4) de toute marque. C'est quoi leurs émissions aujourd'hui par rapport à la norme de l'époque ?
Sur le papier, l'industrie auto peut se gargariser de sortir des véhicules diesel (et essence) à très faibles émissions. Mais si ce beau tableau ne tient pas sur la durée de vie de la voiture ET que le cycle d'homologation est totalement déconnecté de l'usage du véhicule (le 0 à 50 km/h en 25 s trop drôle), ça s'appelle... de l'enfumage !
Que tout le monde arrête de jouer les vierges effarouchées ou les faux-culs sur ce dossier des émissions des véhicules, on ne s'en portera que mieux.

JLS, Le vendredi 10 juillet 2015

A JLS je vous conseille la lecture de la chaîne meteo ,2015 début du refroidissement,cherchez vous tomberez dessus....je sais cela va à contre courant,mais imaginez si dans dix ans on découvre le scandale du soit disant réchauffement,Luppulus le professeur fou dans Tintin qui prédit la fin du monde un soir de canicule.....
Vous avez raison des bonnets rouges ont pris de la prison,est ce que les portiques vous manquent?vous ne pensez pas que nous payons assez de taxes?l'histoire de France est friande de jacqueries.vous citez le mouvement paysan mais que pensez vous des parachutistes de Greenpisse ,des zadistes c'est pas des abrutis ceux là?
Concernant les financements de l'état pour l'entretien de nos routes il y a belle lurette que tout cela a fondu,êtes vous au courant des manques de dotations?
Concernant l'enfumage de ma mazout elle ne lâche son panache qu au dessus de 4000trmns,c'est toujours ma fidèle CX 2,5 TRD break ou mon chien se prélasse,pas de vanne EGR,pas de microparticules que de la mega,un peu longue à monter mais moi aussi et je l'aime!
alain boise, Le vendredi 10 juillet 2015



articles connexes

Marchés24/08/2015|Diesel : les sénateurs demandent au gouvernement de mettre fin "à l’anomalie française" Constructeurs01/07/2015|Le ministère de l'Ecologie préparerait une "réglementation" pour lutter contre les émissions de particules de freins Constructeurs12/06/2015|Un objectif européen de 68g de CO2/km en 2025 représenterait un surcoût de 4 000 euros par véhicule Marchés26/11/2014|Emissions de polluants dans le malus : l’amendement écologiste n’est pas adopté Marchés25/11/2014|Emissions de polluants dans le malus : le groupe écologiste du Sénat tente la loi de finances Marchés20/11/2014|Le Sénat rejette la proposition écologiste d’intégrer les polluants dans les critères du bonus malus Marchés18/11/2014|Les sénateurs écologistes demandent d’intégrer les émissions de polluants dans les critères du bonus-malus Marchés17/06/2014|Des députés UMP demandent la déductibilité de la TVA sur l’essence pour les entreprises Autour de l'auto16/06/2014|Taxe à l’immatriculation des Diesel : la proposition de loi écologiste ne séduit pas au Sénat Autour de l'auto16/05/2014|La Ville de Paris relance l’idée des Zapa Marchés15/05/2014|L’association Diéseliste de France demande un crédit d’impôts pour rajeunir le parc Diesel Autour de l'auto14/05/2014|A peine 5% des particules des véhicules Diesel récents sont émises à l’échappement Marchés09/05/2014|Des sénateurs écologistes proposent de taxer l’immatriculation des véhicules Diesel Autour de l'auto11/04/2014|Les émissions de polluants des véhicules dépendent plus des types de combustion que des carburants Autour de l'auto05/03/2013|Delphine Batho souhaite une aide au remplacement de véhicules Diesel Autour de l'auto14/06/2012|Les gaz d’échappements des moteurs Diesel reconnus comme cancérogènes par l'OMS Autour de l'auto23/04/2012|Le Parlement européen s’oppose à la perte de l’avantage fiscal sur le Diesel Marchés28/02/2012|"Le déclin du Diesel en Europe est inéluctable", affirme le Bipe Constructeurs23/09/2011|Les constructeurs européens s'opposent au projet de taxe carbone européenne
Opel lance son bouquet de services embarqués OnStar en Europe
A -36% au premier semestre, le marché russe a atteint un plancher



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017