Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 04/06/2014

Les législations, principal obstacle au développement du véhicule autonome, selon Ghosn

Lors d’une intervention à l’Automobile Club de France, le patron du groupe Renault Nissan a assuré que la France sera un des pays pionniers pour les véhicules autonomes qui seront sur les routes dès 2018.

Chef de file du programme véhicule à pilotage automatique, l'un des 34 chantiers de la "nouvelle France industrielle" lancés fin 2013 par le ministre Arnaud Montebourg (alors au Redressement productif), Carlos Ghosn a assuré qu’il y en aurait sur les routes dès 2018.
"Les bénéfices sont tels que c’est inévitable. Il n’y a aucun doute", a dit Carlos Ghosn lors d’une intervention à l’ACF.
Les bénéfices dont parle le PDG de Renault sont liés à la sécurité routière pour laquelle la voiture autonome sera "une étape décisive" qui permettra, at-t-il dit, "de rendre les routes beaucoup plus sûres en moins d’une génération".
Il y a également, du côté des avantages, selon lui, "l’amélioration de la qualité de vie" puisque la voiture autonome peut permettre de rendre plus de temps disponible et de le rendre plus agréable. Ainsi, la voiture autonome se conçoit simultanément avec la voiture connectée, a-t-il souligné. Il y a aussi la possibilité de la rendre accessible à des gens qui n'ont plus (justement) suffisamment d'autonomie.
La voiture autonome, ce n’est donc pas un problème de faisabilité et les technologies qui permettent l’analyse de l’environnement du véhicule existent, pour la plupart issues de l’industrie aéronautique et des drones. Ainsi, Renault a sorti au début de cette année son prototype Next Two, Nissan en ayant également un en test aux Etats-Unis.
"Plus que la faisabilité technique, c’est la résolution des problèmes législatifs qui va prendre du temps", a souligné Carlos Ghosn. "Nous avons besoin du soutien volontariste des pouvoirs publics pour un changement de règlementation."
Pour le PDG de Renault, les premiers véhicules autonomes seront en circulation sur les routes dès 2018 dans les pays pionniers parmi lesquels il a cité les Etats-Unis, le Japon et la France avec un début de commercialisation en Europe en 2020.
Le véhicule autonome, tel que l’entend le PDG de Renault dans sa feuille de route, est celui où le conducteur délége la conduite. Le cas où le véhicule est totalement autonome, sans personne à bord, "je le vois beaucoup plus loin", a-il-dit.
D’ici là, les Etats sont invités à plancher sur la législation et surtout à définir "qui est responsable de ce véhicule à partir du moment où il n’y a personne dedans", a dit le dirigeant de Renault.
Pour le président de Renault, la voiture autonome devrait également "ramener la jeunesse vers l’automobile".
Alors que Google a présenté un prototype de véhicule autonome aux Etats-Unis la semaine dernière, Carlos Ghosn ne les voit pas se transformer en concurrent de l’industrie automobile. "Quand on regarde les capitalisations boursières, s’ils veulent devenir constructeur automobile ils peuvent le devenir en achetant un constructeur. Quand on voit les marges de ces entreprises et celles de l’industrie automobile, nous aimerions bien faire des marges à la Google. Ils veulent trouver les moyens de travailler avec nous pour que nous mettions leurs applications dans nos véhicules", a dit Carlos Ghosn.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

MDR !
bip-bip, Le mercredi 04 juin 2014

Ah les prévisions du Sieur Ghosn ! 20% du parc automobile sera électrique en 2020...
Et j'aime bien quand il nous dit que les voitures avec personne à bord, c'est dans bien plus longtemps. Tant mieux ! Parce que faire rouler des bagnoles avec personnes à bord, ça doit être une idée d'un énarque à ne pas trop mettre en pratique. Déjà qu'on s'énerve en voyant que la très grosse majorité des bagnoles ne transportent que son conducteur, personne, c'est couillon !
Bruno HAAS, Le mercredi 04 juin 2014

Amazon avait annoncé des livraisons de paquets à ses clients par drones.

Quelle entreprise de VPC annoncera la première des livraisons par véhicules autonomes? La Poste?, la Redoute? Il leur suffit de signer un accord de partenariat avec RENAULT comme l´a fait Better Place.
--------
Des véhicules sans conducteur? Pourquoi ne pas commencer par des locos sans cheminot? Ce serait quand même plus simple.
Smarter, Le mercredi 04 juin 2014

Franchement, on prend les gens pour des c...
Renault (et les autres) a déjà bien du mal à vendre des voitures électriques, alors des voitures complètement autonomes... De toutes façons, l'origine éthymologique du mot automobile, c'est qui peut se mouvoir toute seule, à la différence de autodérision, autosuffisant, autophobe, autojubilatoire... ce à quoi me fait penser ce genre de discours. De toutes façons, quand je le peux et que je suis tout seul, pour ne pas prendre de risque sur une longue distance, je prend le train pas la voiture !
Et comment organiser les infrastructures routières avec des voitures autonomes, les véhicules non autonomes, les voies réservées pour les bus, les taxis, les vélos, les piétons.
Non, franchement, remettons les pieds sur terre et arrêtons le délire !
clerion, Le mercredi 04 juin 2014

Le cerveau de monsieur Carlos G. chauffe tellement que j'ai peur pour lui. Il y aura-t-il le moyen pour que quelqu'un lui dise qu'il arrête un peu?
Quand il reçoit une claque, pour s'être mis dans la panade tout seul en sortant la ZOE qui lui coute les yeux de la tête il essaie de faire des alliance, comme ces jours derniers avec le fabricant de batteries CHEM (en désespoir de cause) .car il se rend compte que c'est l'autonomie de la batterie actuelle de la ZOE qui empêche sa large diffusion.
Faire un VE, il suffisait comme l'a fait Mercedes, VW ou FIAT de le faire sur un véhicule existant (Smart, Golf ou 500 Fiat)...mais non Monsieur Carlos fait dans la grandeur et a partir d'une feuille blanche sans consulter l'automobiliste de base. Attention ce n'est pas sa faute mais celle de l'administration qui traine des pieds, et de la mauvaise tête de l'automobiliste qui ne veut pas de son bonheur sur roues et refuse de passer à la caisse.
Finalement avez-vous capté le plus intéressant dans le discours (au cerveau ramolli) ) de M. le PDG?
Il y a un petit message subliminal de M.Goshn en direction de Google: Je suis à vendre si vous voulez.
Jo Duchene, Le mercredi 04 juin 2014

Si peu de clair voyance dans les commentaires... J'espère que ce ne sont pas des professionnels de l'auto car ça en dit long sur la capacité de projection dans l'avenir et d'innovation des français...

Que Ghosn laisse Nissan vendre des voitures autonomes aux US et en Asie plutôt qu'à Renault en France.
Les français suivront ce qui a fait ses preuves avec 10 ans de retard.
HRS, Le mercredi 04 juin 2014

Et pis oubliez pas le bar en voiture 4...
;0)
Lucos, Le jeudi 05 juin 2014

Totalement d'accord avec HRS.
Aucun doute, la voiture autonome est l'avenir de l'automobile.
En revanche, M. Ghosn ne devrait pas douter du pouvoir de Google. Eux ont la connaissance du client, alors que les constructeurs...
Ce ne sont pas les vendeurs de bougies qui ont pas inventé l'ampoule électrique ;-)
Dernier point, la voiture qui roule toute seule n'est une aberration. quelques exemples. Plus de chaufeurs de taxi avec les voitures qui viennent vous chercher à la maison. Plus besoin de parking devant chez vous. La voiture vous dépose et va se garer toute seule...
Franchement, la voiture autonome, moi je l'attends avec impatience.

Stéphane, Le vendredi 06 juin 2014



articles connexes

Les dernières évolutions dans les réseaux de distribution
Italie : les immatriculations en baisse de 3,8% en mai



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017