Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 07/06/2018

Les navettes autonomes Navya préparent leur entrée en Bourse

Pour se développer rapidement et conserver son avance sur ses concurrents, le fabricant lyonnais de navettes électriques autonomes Navya prépare son introduction en Bourse.

Malgré une levée de fonds de 4,1 millions d’euros réalisée en janvier 2016, la société française Navya, première société à mettre sur le marché une navette électrique autonome, a besoin de davantage de fonds pour financer sa croissance et s’apprête donc à faire son introduction en Bourse, sur le marché Euronext Paris.
En raison d’investissements élevés en R&D qui ne sont pas encore couverts par ses ventes, l’entreprise a perdu près de 11,5 millions d’euros l’année dernière, pour un chiffre d’affaires de 10 millions d'euros, réalisé grâce à la vente de 67 navettes autonomes dans 16 pays.
Le groupe se fixe un objectif de 30 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année, puis 480 millions d’euros en 2021, ce qui correspondraient, selon ses estimations, à une part de marché de 40% sur un marché des navettes autonomes de 1 milliard d'euros. Il table sur un résultat opérationnel (Ebitda) à l'équilibre en 2019.
La société vient tout juste de sortir de son usine de montage de Vénissieux, près de Lyon, sa centième navette autonome électrique, pouvant transporter 15 passagers. Navya s'apprête également à lancer à la fin de l'année, un robot-taxi, équipé de dix capteurs lidars, six caméras et deux radars, qui sera lancé en phase expérimentale dans le quartier de la Confluence à Lyon avec cinq véhicules, ainsi qu’en Australie et aux Etats-Unis.
Navya est actuellement détenu à 50% par le fonds de Bruno Bonnell, Robolution, et compte parmi ses actionnaires Valeo et Keolis (à 15% chacun), ainsi que Gravitation (Charles Beigbeder) et Cap Décisif Management (Région Ile-de-France), pour près de 5% chacun.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2136 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017