Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 12/04/2017

Mercedes mise sur son site de production hongrois pour développer sa gamme compacte

Mercedes va augmenter sa gamme compacte de trois nouveaux modèles, pour en compter 8 au total, et son usine hongroise aura un rôle majeur à jouer dans ce projet.

Créée en mars 2012, l’usine de Kecskemét, en Hongrie, est la première usine de Mercedes en Europe ouverte hors d’Allemagne. La marque y a consacré un investissement de 800 millions d’euros au départ pour produire la Classe B (en complément du site allemand de Rastatt) puis, en exclusivité pour 180 pays dans le monde, le CLA, à partir de 2013, et sa version break à partir de 2015.
L’année dernière, un nouveau concept logistique a été mis en œuvre au sein de l'usine. Désormais, Des robots "caddy" apportent au fur et à mesure, depuis la zone de stockage jusqu’à la ligne de montage, les pièces disposées dans l’ordre du séquençage de la production.
Depuis son ouverture, le site a produit plus de 600 000 véhicules, dont 180 000 en 2015, et ce n’est pas fini. 580 autres millions d’euros ont été investis pour agrandir l’usine actuelle et un autre investissement est programmé pour créer une autre usine sur le terrain de 160 ha occupé actuellement par les 84 ha de la première usine. Sa construction doit commencer en 2018 pour un début de production en 2020-2021. L’usine emploiera 2 500 salariés qui s’ajouteront aux 4 000 actuels, dont 1 300 à l’assemblage finale. Elle disposera d’un atelier de ferrage, d’une unité de peinture et  d’une ligne d’assemblage, tout aussi flexible que la première, grâce à l’utilisation d’une plateforme unique pour tous les modèles compacts de la marque. Le porte-parole de Mercedes a expliqué que sa "nouvelle génération de voitures compactes serait largement produite sur ce site". Mercedes ambitionne d’augmenter sa gamme compacte de trois nouveaux modèles, pour en compter 8 au total, et Kecskemét aura donc un rôle majeur à jouer dans ce programme. Le constructeur n’a pas donné davantage d’information mais prévoit de dévoiler un aperçu d’un des futurs modèles au prochain Salon de Shanghai.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Je ne sais pas pour vous, mais je ne trouve vraiment pas les noms des véhicules Mercedes très sexy avec les divers GLA, CLA, GLE, CLS, GLE, GLS.. (Ce dernier me rappelant plutôt la Simca 1100 qu'avait Papa !)
De plus à part pour les spécialistes de la spécialité c'est carrément illisible.
Est-ce une conception marketing très pointue qui m'échappe ?
Ou le culte du club privé pour connaisseurs ?
Etonnant non ?
;0)
Lucos, Le mercredi 12 avril 2017

Après la République tchèque puis la Slovaquie, la Hongrie devient LE pays producteur de VL européen.

Pourquoi ne pas avoir privilégié le site de Hambach ( Fr-57 ) qui est en sous activité et appartient à Daimler ? Une décision en sa faveur aurait pérennisé le site après 2019......

L'usine principale de MERCEDES produisant les petits véhicules n'est pourtant qu'à 100 km de là, à Rastatt en Allemagne, au bord du Rhin et de la frontière française.

Allons, allons, ne nous voilons pas la réalité. Les coûts de MO et la qualité des produits fabriqués sont les deux éléments qui ont orienté les décisions. Malgré les coûts de logistique temporairement un peu plus élevés. C'est comme cela que se détruit notre industrie.
Joran Namet, Le mercredi 12 avril 2017

Eh Lucos... cela fait longtemps que la blonde Mercedes cherche sont point G, mais elle a du mal a le trouver.
Les Herr Doktor cela fait longtemps qu'ils refusent de se prononcer, car au fait trouver le point (mort) cela a toujours été ruineux pour le client.
La Mercedes fait semblant de pas comprendre quand elle est prise en défaut.
La Mercedes hongroise est élevée au coup de trique de droite et la Mercedes turque (ce que Joran ignore) fait dans le poids lourd et semi lourd à peine voilé.
J'ai eu l'occasion de passer devant sa tanière quand j'ai parcouru la Turquie des ottomans.
Jo Duchene, Le mercredi 12 avril 2017



Près de 250 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2017
Michel de Rosen nouveau président du conseil d’administration de Faurecia



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017