Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 07/02/2019

PSA va fermer l’usine historique d’Hérimoncourt

Le reconditionnement des pièces de moteurs réalisé dans l’usine d’Hérimoncourt va être transféré sur le site de Vesoul en Haute-Saône.

Sochaux est souvent présenté comme le berceau de l’histoire des Peugeot. Erreur ! C’est à Hérimoncourt, à dix kilomètres de l’usine phare du groupe, que la famille Peugeot a forgé sa légende à partir de 1810, d’abord dans l’outillage, ensuite dans l’automobile. Jusqu’alors spécialisée dans le reconditionnement des pièces de moteurs, l’usine d’Hérimoncourt, qui demeurait le plus ancien site d’activité automobile de PSA, fermera ses portes prochainement.
L’annonce en a été faite, ce mercredi, aux représentants du personnel au cours d’un comité d’établissement. L’activité de recyclage de pièces de moteurs va être regroupée sur le site de Vesoul. Dans la préfecture de Haute-Saône, PSA dispose d’un centre logistique mondial de pièces de rechanges qui emploie 2 300 personnes. Selon la direction de PSA, des propositions de départs volontaires ou de reclassement sur les sites de Sochaux, Mulhouse (à 70 km) et Vesoul (86 km) seront faites aux salariés d’Hérimoncourt. Le constructeur indique également rechercher une nouvelle activité pour le site d’Hérimoncourt qui accueille aussi les archives de l’histoire industrielle du groupe PSA et de la famille Peugeot. Le centre de Terre-Blanche, qui accueille chercheurs et étudiants et s’étend sur huit kilomètres de rayonnage, n’est pas concerné par l’annonce de l’arrêt de l’activité de recyclage du site d’Hérimoncourt.
Dénoncée par les syndicats, cette décision d’arrêter la production à Hérimoncourt est justifiée, en interne, par la création à Vesoul d’une "activité dans l’économie circulaire après-vente" qui doit permettre de tripler le chiffre d’affaires en cinq ans. Jusqu’alors, les pièces à recycler arrivaient à Vesoul pour être expédiées à Hérimoncourt avant de faire le trajet en sens inverse.
Spécialisé dans la préparation des pièces de rechange à l’échelle mondiale, le site PSA de Vesoul bénéficie de 20 millions d'euros d’investissement sur trois ans, dont 9 millions en 2019 et 8 millions en 2020, pour réorganiser l'activité "picking" (préparation des commandes) dans un seul bâtiment. Un nouvel accord du temps de travail a été renégocié en cours d’année 2018. Depuis le 1er septembre dernier, la durée hebdomadaire de travail est passée de 35 heures à 37 heures et 45 minutes. Une hausse de 7,8% qui s’est traduite par une augmentation de 3,1% des rémunérations et l’embauche de 30 personnes, soit 10% des 300 intérimaires que compte le site qui emploie, au total, 2 300 personnes. Par ailleurs, PSA a prévu d’investir 10 millions d'euros supplémentaires à Vesoul pour fabriquer des pièces destinées aux véhicules hybrides rechargeables du site de Sochaux. Ce projet devrait se traduire par le recrutement de 100 personnes supplémentaires en 2019. Cette montée en charge de Vesoul est aussi destinée à compenser l’arrêt des activités du constructeur automobile en Iran. Toutes les pièces pour les véhicules fabriqués dans ce pays avant le rétablissement de l’embargo américain transitaient, en effet, par le site de Vesoul.
Laurent Bodin

 

 

Partagez cet article :

Réactions

"Depuis le 1er septembre dernier, la durée hebdomadaire de travail est passée de 35 heures à 37 heures et 45 minutes. Une hausse de 7,8% qui s’est traduite par une augmentation de 3,1% des rémunérations(...).

Et ça continue, tranquillement, doucement mais sûrement on continue à écraser les plus pauvres.
Mais sans déconner après ces WE en jaune fluo les mecs n'ont toujours pas compris ?
Depuis quand les cadres dirigeants de Peugeot qui fait des bénéfices, acceptent de travailler plus pour gagner moins ?

Ce monde est malade :(
Grumly Ours, Le jeudi 07 février 2019

+ 3,1 % ça ne fait pas moins ...
;0)
Lucos, Le jeudi 07 février 2019



Le petit SUV électrique de Renault à la conquête du marché chinois
Le marché russe progresse en janvier malgré la hausse de TVA



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017