Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 23/05/2019

Renault/Nissan : France et Japon réitèrent leur "volonté de renforcer l'alliance"

(AFP) - Les gouvernements français et japonais ont réitéré mercredi leur volonté de "consolider l'alliance" entre Renault et Nissan, au terme d'une rencontre entre les ministres de l'Economie des deux pays à Paris.

"J'ai eu un long entretien avec le ministre de l'économie du Japon Hiroshige Seko et nous avons confirmé l'un comme l'autre notre volonté de renforcer l'alliance entre Renault et Nissan", a déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, lors d'un point presse en marge de la réunion annuelle de l'OCDE à Paris.
"Nous sommes l'un comme l'autre déterminés à marcher dans cette direction", a-t-il ajouté après avoir rencontré son homologue japonais. "L'important c'est de consolider cette alliance".
Pour sa part, Hiroshige Seko a assuré que les deux ministres avaient "exprimé leur soutien" à l'alliance, dans un communiqué diffusé après la réunion. "Les deux ministres ont partagé leur volonté de maintenir et de renforcer cette coopération gagnante". 
La relation entre les deux groupes a viré au dialogue de sourds depuis l'éviction de Carlos Ghosn, bâtisseur et ciment de l'alliance franco-japonaise née en 1999.
Après une accalmie de quelques semaines, les tensions sont reparties de plus belle en avril du fait de la réouverture par Renault d'un dossier d'intégration, dont ne veut pas Nissan. Des fuites dans la presse ont provoqué la colère des dirigeants de Renault, pour qui ces discussions informelles se voulaient amicales.
En parallèle, la gouvernance de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a été modifiée en mars et est désormais pilotée par un conseil opérationnel, avec à sa tête le président de Renault, Jean-Dominique Senard.
Sous le coup de quatre inculpations par la justice japonaise, M. Ghosn est actuellement assigné à résidence à Tokyo dans l'attente d'un procès qui ne devrait pas débuter avant début 2020.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

... c'est "mignon" tout plein ces declarations de bonnes intentions ...
Un peu plus ils se fendaient d'un : " Ouh ouh honte au vilain Mr Ghosn " pour resserer les liens ...
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 23 mai 2019

Ça va mal finir,comment se faire confiance.
alain boise, Le jeudi 23 mai 2019

comme dans toute bonne entreprise qui travaille avec le Soleil Levant, monsieur Le Maire et ses acolytes ont-ils suivi une formation "working with Japanese" pour ne pas se faire rouler dans la farine ?
Jean-Louis Duffour, Le jeudi 23 mai 2019

ceci dit, Carlos Ghosn lui-même avait du suivre une telle formation ?...
Jean-Louis Duffour, Le jeudi 23 mai 2019

Pas difficile de travailler avec les Japonais voyons !
Un problème, un tableau excel, plus de problème…
;0)
Lucos, Le jeudi 23 mai 2019

Volonté de renforcer l'Alliance ?

Pas un mot sur le mode opératoire … Il est permis d'être septique !
Bla bla bla
ADEAIRIX , Le jeudi 23 mai 2019

Quand on est au fond de la fosse il est préférable d'être sceptique !
;0)
Lucos, Le jeudi 23 mai 2019



L'UE et les USA ont besoin de "plus de temps" pour négocier un accord commercial
Carlos Ghosn interdit de voir sa femme : "une situation inhumaine" selon son avocat



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017