Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Salons - 08/01/2020

Sony présente un concept-car au CES de Las Vegas

A l’occasion du salon CES de Las Vegas, le géant de l’électronique grand public Sony a révélé un concept de véhicule électrique, la Vision-S.

Le salon des nouvelles technologies de grande consommation a ouvert ses portes lundi à Las Vegas. L’occasion pour les géants de l'électronique de révéler leurs nouveaux smartphones mais aussi leurs dernières innovations dans divers domaines. Sony, l’inventeur du Walkman et de la Playstation, a surpris tous les visiteurs en révélant cette année un prototype de berline électrique, la Vision-S.
Stylistiquement assez proche d’une Tesla Model 3, la Vision-S a été développée avec de grands équipementiers (Bosch, Continental, Magna…) et de grands noms de la technologie (Nvidia, Qualcomm, Here…) pour être au plus haut niveau en matière d’aide à la conduite, d’écran communicant (avec la technologie 8K de Sony) et de technologie électrique.
Ce véhicule, doté de deux moteurs de 200 kW chacun (536 ch au total), serait capable d'atteindre les 100 km/h en moins de cinq secondes et une vitesse maximale de 240 km/h, annonce le groupe japonais qui n’évoque pas son niveau d’autonomie. Reste à savoir si Sony compte aller plus loin, seul ou en partenariat, ou s’il s’agit seulement de montrer son savoir-faire en tant qu’intégrateur et fournisseur de technologies pour l’industrie automobile.
Plusieurs constructeurs automobiles présentent aussi des concept-cars sur ce salon, à l’image d’Audi et son AI:ME (en photo), berline compacte électrique à haut niveau d’autonomie, ou de Mercedes et son concept Vision AVTR (en photo) inspiré de l’univers du film Avatar, capable de reconnaître le conducteur à son rythme cardiaque et à sa respiration.

Hyundai va produire des taxis volants pour Uber

Le groupe Hyundai a annoncé pour sa part qu'il allait produire des appareils volants pour Uber, qui prévoit de lancer un réseau de taxis aériens en 2023. Jaiwon Shin, le patron de la division mobilité aérienne urbaine de Hyundai, a dit s'attendre à ce que les coûts restent raisonnables grâce à la fabrication à grande échelle de ces véhicules électriques pouvant transporter quatre personnes.

Toyota va créer sa ville du futur
Toyota a pour sa part annoncer vouloir créer une ville prototype (baptisée "Woven City", ou "ville tissée" en français) de 70 hectares au pied du Mont Fuji, alimentée par des piles à hydrogène, pour tester la conduite autonome et d'autres technologies du futur. "Construire une ville à partir de rien, même petite, représente une occasion unique de développer des technologies, comme un système numérique de gestion des infrastructures", a déclaré le président du groupe, Akio Toyoda.
Environ 2 000 personnes vivront dans cette commune, y compris des employés de Toyota et des chercheurs. Les habitations seront truffées d'appareils connectés et de robots, et incluront aussi des capteurs pour vérifier la bonne santé des habitants qui auront le choix pour se déplacer entre différents types de véhicules autonomes mais aussi des trottinettes et des vélos.
Xavier Champagne (avec AFP)

Partagez cet article :

Réactions

536 ch, pour aller acheter le pain.
L'innovation n'est pas là dans la mobilité.
Bof !
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 08 janvier 2020

… Tandis que Sony présente sa "vision" (jolie vitrine) de la Tesla 3 ..
Toyota présente lui sa "vision" de la ville du futur (joli manège) …
Une sorte de "Truman Show" sans Jim CARREY …
;0)
ADEAIRIX , Le mercredi 08 janvier 2020

Le point pour Lucos !
Ces puissances démoniaques sont stupidissimes.
Mais merde à la fin, plus personne ne s'amuse à faire le 0 à 100 en 3 secondes !
Je le redis, quand est-ce qu'un constructeur va nous sortir une batterie énormément puissante, voire monstrueuse pour alimenter un tout petit moteur électrique pour que la bagnole fasse le 0 à 100 km/h en 15 secondes avec une Vmax de 150 km/h ?
Bruno HAAS, Le mercredi 08 janvier 2020

Cher Bruno …
Me semble-t-il … Y avait pas de chalenge avec Lucos ? ... Mais bon

Cela dit je souscris à votre remarque à tous les deux …
Le vrai challenge c'est bien de présenter la chignole électrique à 15K maxi avec une bonne polyvalence d'utilisation … Le 0 à 100, c'est pour la "galerie" et y a déjà Tesla sur le créneau !…
Par ailleurs ...
Vous noterez qu'aucune information n'est révélée par Sony sur l'autonomie ou l'ingénierie des batteries de sa "vision" … S
;0)
ADEAIRIX , Le mercredi 08 janvier 2020

Bruno a une excellente idée...en 15 secondes, pour traverser rapidement les rideaux de flammes en Australie !!!
Pourquoi des amuseurs de jeux vidéo et appareils de photo, gaspillent leur argent pour nous montrer une médiocre copie de Tesla 3...et en plus sans grand écran dedans pour s'amuser avec leurs jeux !!
Pourquoi on ne fait pas une maison de retraite dorée au pied du mont Fuji pleine de joujoux automatiques pour le vieux gaga Toyoda ?
On peut voir déjà sur le net un gars qui a fait une moto qui marche avec de l'eau sous pression dans un réservoir (comme un jet) et qui fait déjà du 0 à 100 km/h en 15 secondes.
Je cherche sur Youtube et je vous tiens au courant !
Le monde va crever sous (pas de panique, cela va mettre vachement de temps) le pognon fou et débridé !


Jo Duchene, Le mercredi 08 janvier 2020

Exemple au hasard, prenez le Solex de Bruno (sans plaque, bouhouhou..) de la dernière série 3800, la plus puissante avec 0,8 ch à 3800 tr/mn et une Vmax sans vent et sur le plat de 33 km/h,
la baguette de pain dans la sacoche et va-z-y Paulette que tu rentres pour le déjeuner.
Où est le PB ? Qu'apporteraient à Bruno 535,2 ch de plus à cet instant ?
Soyons sérieux un peu dans la R&D.
Un VE de 40 KW avec des petites batteries, une autonomie de 200 km Debeliou et le tout à moins de 15 000 balles, c'est possible et il suffit juste de le vouloir, d'y croire et de le produire en masse.
D'autres pays vont nous le faire et ça ne m'étonnerai pas qu'on repale de l'Inde à ce sujet dans le futur..
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 08 janvier 2020

Hé Lucos, avec la plaque d'immat, la Vmax tomberait sans doute à 23 km/h (prise au vent).
En revanche, avec le casque, meilleur Cx même si j'ai les oreilles bien collées, et là on devrait flirter avec les 26 km/h.
Soyons honnête, je dis tout ça sans avoir fait le test, alors sujet à caution.
Bruno HAAS, Le mercredi 08 janvier 2020

A caution ?
Faites gaffe Bruno ..."Y a" des mots qui fâchent, particulièrement, en ce jour ...

Après le "travail" sur le Cx ...faut passer au travail d'allégement du 3800 car " y doit pas y avoir" de références Michelin " green profile" pour la bête...
Et pourtant, la planète le vaut bien !
;0)
ADEAIRIX, Le mercredi 08 janvier 2020

Encore faudrait-il qu'il y ait assez d'air, et epsilon au carré ça fait toujours presque epsilon, pour que tous ces facteurs deviennent vraiment significatifs sur un engin dont le papillon des gaz ne connaitra que 2 positions pendant toute sa carrière. A ce sujet et avant l'apparition heureuse de la poignée de gaz en 1968, on ne mettait pas les gaz sur un Solex, on les enlevaient en freinant à fond en butée avec la poignée de frein avant. La synchro des câbles de freins avant et de décélération devenant de fait le Nirvana des ténors des ateliers de la marque; Pour les autres la très grande élasticité de tous les éléments consécutifs de ces systèmes faisaient office de compensation naturelle de synchro à condition d'avoir une poigne de bucheron et pendant la minute du feu rouge tendiniteux. Concernant le Bib d'origine, (ou Hutchinson pour les snobs de la marque) il était principalement conçu pour absorber et retransmettre le couple fabuleux de la traction générée par le galet, le principe étant que perdre 30% d'epsilon ça ne faisait quand même de nouveau pas grand chose mais forcément un peu désordre, ne serait-ce que pour le principe et la fierté technologique de l'ingénieur de Ladoux. Donc profil slick retaillé plat façon pneu de camion qui offrait le grand avantage de devenir rond quand il s'usait ! Quel autre engins tenait mieux la route en courbe quand les pneus était morts ?
Voyez finalement quand on en parle, 536 ch...rebof !
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mercredi 08 janvier 2020



Comme un avion sans ailes
Style and Design devient actionnaire majoritaire de Sedepa



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017