Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Equipementiers - 06/06/2019

Symbio annonce l'objectif de production de 200 000 piles à hydrogène en 2030

Symbio produit des piles à combustible qui équipent depuis plusieurs années des Kangoo ZE. L’entreprise, filiale de Michelin, a annoncé lors du sommet Movin’On le passage d’une production artisanale à une production industrielle pour être capable de répondre à l’accélération de la demande.

Correction à 16 h : L'objectif de production de 2030 est 200 000 unités et non 1 million.

Actuellement, les piles à hydrogène Symbio (Renault Kangoo ZE, Renault Trucks Maxity, une pelleteuse et un bateau) sont fabriquées de manière artisanale dans une usine Michelin (IMECA) spécialisée dans la fabrication des machines utilisées au sein du groupe et l’accompagnement de start-up.
"Le marché est en train de basculer avec le décollage soudain en Asie", explique Fabio Ferrari, CEO de Symbio. Précurseur sur ce marché, l’entreprise créée en 2010, devenue filiale de Michelin en 2014 et au centre du projet de coentreprise entre Faurecia et Michelin annoncé en mars dernier sur les systèmes hydrogène veut capitaliser sur son savoir-faire pour devenir un leader de ce marché naissant.

En France, les projections font état de près de 2 000 camions et plus de 20 000 véhicules utilitaires légers d’ici 2028. En Asie, les volumes annoncés seront considérables : plus d’un million de véhicules en Chine, près de 2 millions en Corée d’ici à 2030. Pour y répondre, l’entreprise doit changer d’échelle et passer à un processus de fabrication industrielle. "Nous faisons actuellement des lignes de production pilotes pour démontrer notre capacité de monter en cadence pour un début de production industrielle à partir de 2020. Nous voulons atteindre 200 000 par an en 2030", nous a dit Fabio Ferrari.
Ce passage en 10 ans d’une capacité de l’ordre de 150 unités par an à 200 000 est un challenge considérable. "Il s’agit en effet de maîtriser la chaîne d’approvisionnement de chaque composant en matière de coût et de délai, à un niveau de qualité automobile. Un système hydrogène comprend plusieurs centaines de cellules identiques et le moindre défaut sur l’une d’elles demande une réparation. Produire dix mille systèmes sans réparation suppose donc de produire plus d’un million de pièces identiques et sans défaut", précise Fabio Ferrari.

Cette ambition affichée permet à l’entreprise de donner une visibilité à ses fournisseurs et des perspectives de baisse de coûts. "En même temps que nous augmentons les capacités de production nous baissons les coûts de production avec un objectif de diviser les prix par 20", nous a dit Fabio Ferrari.
Cette division des prix par 20 permet de ramener le prix d’un véhicule hydrogène à celui d’un véhicule électrique à batterie. Concrètement, l’option facturée aujourd’hui entre 15 000 et 17 000 euros sur un Kangoo ZE serait ramenée entre 750 et 850 euros.
Pour les constructeurs qui doivent respecter des échéances avec des objectifs de plus en plus sévères en termes de réduction des émissions de CO2, Symbio propose une solution qui pourrait leur faire gagner un temps considérable avec une gamme de produits sur étagère et des développements sur mesure. "Nous avons beaucoup travaillé pour descendre le temps de développement de 3 ans à 9 mois", explique Fabio Ferrari. Ce temps de développement est celui de l’architecture du véhicule pour intégration les différents éléments dans le cadre d’un processus conjoint avec le constructeur.
L’entreprise vise aujourd’hui une couverture de l’ensemble des gammes VUL, camion et bus. "Nous regardons également les véhicules particuliers car nous croyons à cette solution pour permettre aux constructeurs de passer l’échéance de 2025 sur les SUV. L’hydrogène redonne une légitimité pour les silhouettes gourmandes en énergie", analyse Fabio Ferrari.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Il va falloir commencer à parler durée de vie des PAC comme il en est le cas pour les batteries car pour l'instant c'est 5 à 6 ans maxi en moyenne.
;0)
Lucos, Le jeudi 06 juin 2019

Pour les batteries(Lithium) Nissan parle d’une durée de vie de 22 ans avec 10% de pertes de capacités.....impressionnant.
Pour ma Prius 2000( mais c’est du NI) ça marche toujours....mais moins loin
alain boise, Le jeudi 06 juin 2019



articles connexes

Marchés05/12/2019|L’hydrogène, nouveau cheval de bataille pour le gouvernement Marchés20/11/2019|L’Allemagne veut accélérer sur l’électrique et l’hydrogène Marchés19/11/2019|Hydrogène : Les fourgons et les bus sur la bonne voie, pas encore les camions Constructeurs23/09/2019|Pile à combustible : quelques nouveautés tout de même à Francfort Marchés05/08/2019|Symbio annonce l'objectif de production de 200 000 piles à hydrogène en 2030 Marchés16/07/2019|Le plan "1 000 bus hydrogène" rejoint par l’Ugap Marchés12/07/2019|L’Afhypac diffuse une carte des stations-service hydrogène en fonction ou en projet Constructeurs24/06/2019|Safra livre le premier bus hydrogène 100% français conçu avec Symbio/Michelin Marchés13/05/2019|L’Ademe va accompagner 11 projets en faveur de la mobilité hydrogène Autour de l'auto12/04/2019|Zero Emission Valley : une cinquième station hydrogène prévue à Riom Autour de l'auto03/04/2019|La Zero Emission Valley a bouclé son tour de table de 70 millions d’euros Autour de l'auto03/04/2019|La filière hydrogène demande à l'Etat de s'engager davantage Equipementiers12/03/2019|Michelin et Faurecia unissent leurs forces dans la pile à combustible Marchés22/02/2019|Hydrogène : Toyota va livrer plus de 500 Mirai à la société de taxis Hype Constructeurs29/10/2013|Air Liquide s’associe à Toyota Tsusho pour créer des stations à hydrogène au Japon Constructeurs29/01/2013|Daimler, Ford et Nissan vont développer un système de pile à combustible commun Constructeurs10/10/2012|Honda, Toyota, Nissan et Hyundai moteurs du marché de l’hydrogène dans les pays scandinaves
Les gains d'émissions de CO2 en cycle de vie des véhicules électriques selon RTE
FCA retire son offre sur Renault, met en cause le contexte politique français



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017