Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Equipementiers - 04/01/2018

Un fonds d’investissement chinois entre au capital de Flexfuel Energy Development

Agricultural Fund of China Investments Limited et trois investisseurs privés (Olivier Duha, Christophe Karvelis-Senn et  Jean-Christian Kipp) entrent au capital de Flexfuel Energy Development. Son fondateur, Sébastien Le Pollès, reste l’actionnaire majoritaire avec 46% du capital.

Spécialiste du désencrassement des moteurs (*) avec sa technologie de décalaminage (70% de son chiffre d’affaires), l’entreprise française Flexfuel Energy Development (FFED) créée par Sébastien Le Pollès réorganise son capital en prévision d’une forte croissance de son chiffre d’affaires.

L’entreprise vise à la fois une expansion à l’international de son activité de dépollution moteurs et le déploiement en France de son offre de boitiers de conversion des véhicules essence au bioéthanol E85 suite à la parution du décret (le 15 décembre dernier) définissant leurs conditions d’homologation et d’installation.
L’entreprise qui dit avoir doublé son chiffre d’affaires en 2017 (mais ne nous l’a pas communiqué) vise encore un doublement de son activité en 2018.
FFED a annoncé une recomposition de son actionnariat avec la sortie prévue de A Plus Finance qui accompagnait l’entreprise depuis 3 ans et en possédait 25% du capital. A l’issue de cette cession, Sébastien Le Pollès a acquis 5% supplémentaires (et passe de 41% à 46%), quatre nouveaux actionnaires faisant leur entrée pour les 20% du capital restant. Il s’agit d’une part d’Agricultural Fund of China Investments Limited déjà partenaire de l’entreprise en Asie et d'autre part de trois investisseurs qui entrent à titre privé : Olivier Duha, co-fondateur et co-président de Webhelp (leader européen de l’expérience client et de l’externalisation de processus métier), Christophe Karvelis-Senn, président-cofondateur de Capzanine (fonds d’investissement indépendant spécialiste de l’investissement mixte "capital et dette privée" qui accompagne les entreprises dans leur projet de croissance) et Jean-Christian Kipp, co-fondateur et président de Direct Medica (leader de la relation client dans le secteur de la santé).
Ses nouveaux actionnaires doivent aider FFED dans son expansion internationale. Grâce à Agricultural Fund of China Investments Limited, FFED déjà présent à Hong Kong, au Vietnam et en Malaisie vise désormais la Chine. "C’est avec fierté que nous rejoignons FFED, convaincus par le potentiel de la société, son savoir-faire, sa technologie innovante, le professionnalisme de ses équipes. Nous formons de grands espoirs quant au développement de son business en Asie pour le bien de l’environnement et des générations futures", a dit Steven Fong, président-fondateur du fonds d'investissement chinois.
L’entreprise vise également la Belgique, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Actuellement, la France représente encore 90% de son chiffre d’affaires.
Florence Lagarde

(*) FFED a développé et breveté une technologie de désencrassement des moteurs, dite de décalaminage, par hydrogène. La technologie consiste à dissocier les molécules d'eau déminéralisée en oxygène et en hydrogène. Elles vont être injectées dans le moteur (via l'admission d'air) et jouer le rôle d’un puissant solvant en éliminant les résidus de suie qui encrassent les pistons ou les injecteurs, qui bloquent la vanne EGR ou qui colmatent le filtre à particules. Cette technologie permet d'éviter le remplacement de pièces comme la vanne EGR explique l'entreprise. C’est aussi  une solution pour réduire les émissions nocives (de 40% en moyenne) et la consommation (jusqu'à 15%).

Partagez cet article :

Réactions

Autrefois on balançait un peu d'eau à l'entrée du collecteur d'admission tout en donnant quelques coups d'accélérateurs et cela connait le même résultat
Didier RECORD, Le jeudi 04 janvier 2018

Diminution des émissions de 40%, diminution de la consommation de 15%...
C'est du charlatanisme.
Si c'était si facile pourquoi avoir mis des logiciels dans les boitiers alors ??
;0)
Lucos, Le jeudi 04 janvier 2018

Il ne faut pas venir nous bourrer le mou (??) mais ce qui est le plus génial par les temps qui courent c'est que bien enveloppées les charlatanismes peuvent être vendables dans n'importe quel pays du monde!
Exemple déjà vu a la télé:
Pourquoi payer un détartrage chez le dentiste s'il suffit d'un bain de bouche bidon ?
Jo Duchene, Le jeudi 04 janvier 2018



La 2e édition des Organigrammes des Constructeurs Automobiles est parue
Pierre-Michel Erard quitte Renault pour PGA Motors



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017