Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 01/06/2017

Vers une indemnité kilométrique sur le covoiturage ?

Pour inciter les entreprises à verser des indemnités kilométriques aux salariés qui pratiquent le covoiturage, l'Etat doit les exonérer de charges sociales, comme elle le fait pour les IK versées sur les trajets en vélo, estime Julien Honnart, président de WayZup. 

Le 1er janvier 2018, les entreprises situées en territoire urbain et comptant plus de 100 salariés devront avoir établi "un plan de mobilité pour améliorer la mobilité de leur personnel et encourager l’utilisation des transports en commun et le recours au covoiturage" (*). Cette incitation au covoiturage est une opportunité de croissance pour la start-up WayZup qui propose une application spécialisée sur les trajets domicile-travail.
Toutefois, estime Julien Honnart, président et fondateur, "pour convertir au covoiturage un nombre significatif de salariés, il faut que les entreprises puissent les y inciter financièrement et il faut que l’Etat y mette du sien, dans l’intérêt de tous. Depuis 2016, les entreprises sont exonérées de charges sociales sur les indemnités kilométriques (IK) versées pour l’usage du vélo (dans la limite de 200 euros/an par salarié, à raison de 0,25 ct/km). Nous militons pour qu’une même exonération soit mise en place pour inciter les entreprises qui le souhaitent à payer des IK aux salariés qui se rendraient à leur travail en covoiturage".

WayzUp offre le covoiturage pendant 3 mois à 65 000 salariés
En attendant ce geste de l’Etat, WayzUp prend les devants : jusqu’au 30 août, la start-up offre les trajets en covoiturage domicile-travail aux 65 000 salariés des 60 entreprises qui utilisent son application. Elle a fixé une limite budgétaire à l’opération, en se référant à l’usage actuel du service chez le plus actif de ses clients (le siège de Boulanger au sud de Lille), à savoir une utilisation par un tiers des salariés à raison de 3 jours par semaine sur une distance moyenne de 30 km/jour. WayzUp paiera ainsi de sa poche les trajets aux conducteurs, à raison de 0,10 ct/km, le tarif fixe défini sur son site.
Créé en 2004, WayzUp a reçu en 2015 le soutien financier de Mobivia Groupe (Midas, Norauto), devenu actionnaire minoritaire. Son application, gratuite pour les salariés, est financée par un abonnement annuel des entreprises adhérentes, parmi lesquelles Renault, La Poste, Crédit Agricole, Carrefour, Vinci, Engie et Veolia. Elle propose chaque jour plus de 70 000 trajets domicile-travail sur son application mobile, ce qui, affirme Julien Honnart, représente une masse critique suffisante, à savoir la garantie pour 80% des salariés de trouver un "covoitureur" sur son trajet à l’heure souhaitée.
Xavier Champagne

(*) Selon la Loi  n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017