Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

VALEO : Technicien(ne) Banc et Essai (H/F) - La Verriere 78VALEO : Ingénieur Essais Mécaniques (H/F) - La Verriere 78VALEO : Ingénieur Expert en Intelligence Artificielle H/F CRETEIL 94VALEO : Architecte Logiciel (H/F) - CRETEIL 94VALEO : Ingénieur Qualité Fournisseur H/F - Cergy Pontoise 95GROUPE SCHUMACHER : Mécanicien Service Rapide (h/f) VERNOUILLET 78GROUPE SCHUMACHER : Conseiller Service Mécanique (H/F) Mantes-La-Ville (78),GROUPE SCHUMACHER : MÉCANICIENS (h/f) Nanterre (92)BRIDGESTONE : RESPONSABLE DE SECTEUR ? SECTEUR NORD OUESTGROUPE PAROT : Un(e) Responsable Après-Vente (H/F) Châteauroux 36GROUPE PAROT : Comptable Fournisseur (H/F) basé(e) à Orléans 45Renault-Nissan Consulting : Consultant (F/H) 92 Boulogne BillancourtRenault-Nissan Consulting : Manager (F/H) 92 Boulogne BillancourtMICHELIN : Manager de Production France H/F (La Roche sur Yon, Cholet, Montceau les Mines, Troyes, Bourges, Epinal, Le Puy en Velay, Clermont-Ferrand, Bassens près de Bordeaux...).GROUPE COMO : Responsable RH Groupe ? HRBP H/F - PARIS 12PSA RETAIL - Conseiller Commercial Services (CCS) (H/F)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) AUBIERE et CLERMONT-FERRAND (63)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) Montrouge (92)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) La Teste de Buch (33)VOLKSWAGEN : Responsable assistance client et support réseau (H/F) Villers-Cotterêts (02)EUROMASTER : Responsable centre de services Véhicules légers H/F en CDI à Salaise-sur-Sanne.EUROMASTER : Mécanicien Poids Lourds H/F en CDI à Le Blanc Mesnil.BRIDGESTONE : COORDINATEUR(-TRICE) DES VENTESBRIDGESTONE : ASSISTANT(E) MARKETING : Produit / Communication / EvènementielGroupe COMO : Comptable H/FGROUPE COMO : Magasinier Vendeur Pièces de Rechanges H/FPSA RETAIL - Conseiller Commercial Véhicule d?occasions (H/F)VOLKSWAGEN - Contrôleur de gestion consolidation et reporting (H/F)Conseiller Commercial VNDirecteur des Ventes (Field Sales Manager) CitNOW Video France
Voir toutes les offres

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 11/01/2018

Voitures autonomes : leur déploiement sur la route s’éloigne

Après une première phase d’annonces, plus mirobolantes les unes que les autres, sur la voiture autonome, l’industrie automobile entre dans une phase plus réfléchie. Les premiers millions de kilomètres réalisés sont loin de suffire pour mettre une voiture dotée de fonctionnalités sûres et efficaces. Les mises sur le marché de voitures du Level 4 s’éloignent.

Alors que le CES 2018, qui se tient actuellement à Las Vegas, fait briller les technologies avancées et les concepts les plus futuristes liés à la voiture autonome, la plupart des acteurs, équipementiers et certains constructeurs, plaident pour une phase de réflexion et de mises au point plus fine des véhicules, tout en ramenant la communication à un niveau plus conforme à la réalité. Médiatiquement, l’accident de la Tesla Model S aux Etats-Unis l’an dernier et les petits couacs des voitures semi-autonomes testées par Uber ont incité à plus de prudence.

Toute la filière automobile s’est rendue compte l’an dernier que les développements prendront plus de temps que prévu et seront plus coûteux. En juin dernier, Peter Lake, membre du directoire de ZF, l’indiquait : "Nous connaissons la direction, mais le chemin exact n’est pas encore très clair. D’ailleurs, il ne l’est pour personne".  En fait, au fil des développements et des roulages de prototypes, les constructeurs et les équipementiers ont certes résolu certains cas d’usage, mais ils ont aussi découvert de nouvelles situations de conduite qui n’ont pas entrainé de réponse suffisante du véhicule et de ses systèmes. Et la somme des kilométrages à réaliser pour obtenir une conduite totalement automatisée dans tous les cas de figure laisse rêveur : La Rand Corporation parle de 14 milliards de kilomètres alors que le Toyota Research Institute évoque le "Trillon Mile Challenge", soit 1000 milliards de miles !

D’où, un avancement moins rapide que prévu des développements et cet appel à la prudence, comme le confirme Peter Lake : "De plus en plus de décideurs dans l’ensemble de la filière automobile estiment que la mise sur le marché de ces voitures prendra plus de temps que prévu".

Il s’agit là d’une remarque qui concerne les véritables voitures telles que nous les connaissons actuellement et non les navettes autonomes, aussi dénommées robot-taxis, qui seront les premiers véhicules entièrement capables de se mouvoir de manière indépendante. Ces véhicules qui ont appris un tracé par cœur, s’y déplacent à faible vitesse et, sont tout juste capables de réaliser l’évitement d’un obstacle sur leur trajectoire. Le chemin est encore long pour atteindre la voiture d’usage courant à 25 000 euros !

Et ce d’autant plus que les investissements nécessaires pour arriver à une voiture du Level 4 de la classification SAE sont importants. Ainsi, pour répondre à ce Level 4, ZF présente un  prototype au CES doté de six radars, de six Lidar et de quatre caméras à 360 degrés. Cela fait beaucoup d’équipements coûteux à intégrer. Outre ce point, les équipementiers estiment que l’intelligence artificielle, c’est-à-dire la capacité à modifier les stratégies de fonctionnement en temps réel, constitue désormais un élément majeur pour traiter les informations venant des différents capteurs.  Et là aussi, les coûts sont importants. Ainsi, Bosch investira 300 millions d’euros dans le Bosch Center for Artificial Intelligence au cours des cinq prochaines années.

Comme pour d’autres sujets, Toyota aborde la question de la conduite autonome avec une démarche pragmatique. Il s’agit pour la marque d’une question de sécurité des occupants du véhicule.  Voici pourquoi le groupe nippon est plus attaché à la prestation et à la fonction que peut réaliser le véhicule, qu’à l’affichage de prétentions. D’ailleurs, le constructeur estime que la gradation des fonctions, les Level 1 à Level 5 définis par la SAE, ne répond que partiellement  à la question.
Seigo Kuzumaki, Ingénieur en chef en charge de la sécurité chez Toyota souligne que la classification des différents niveaux d’automatisation de la conduite définie par la SAE est intéressante mais soulève des interrogations : "Nous acceptons cette classification mais elle comprend des défis. Nous en avons identifiés deux principaux ; le moment au cours duquel le système demande au conducteur de reprendre la main ainsi les conditions météo." 
Par ailleurs, Gill Pratt, directeur du Toyota Research Institute, estime que le périmètre du Level 3, tout comme celui du Level 4, n’est pas clair : "Nous développons les produits et les fonctions, c’est le plus important. Les étiquettes, Level 3, Level 4, viennent après."

Les défis techniques et sociétaux sont donc nombreux et semblent avoir été sous-estimés. Et même des experts de la sécurité, tel Volvo sont tombés dans ce piège. Le constructeur suédois a donc revu son objectif ambitieux exprimé dans le programme Drive Me. Celui-ci porte désormais sur 100 personnes et non plus sur 100 véhicules proposant une conduite du Level 4 en 2021. A fin 2017, le programme Drive Me ne comprenait que deux XC90 prêtés à deux familles de la région de Göteborg.
Qu’il s’agisse de questions techniques, liées à l’évolution rapide des capteurs ou sociétales, avec la quasi-certitude de mettre sur la route une voiture capable de réaliser ce qu’elle annonce, le mouvement vers la voiture autonome demandera plus de temps que prévu il y a quelques années. Ce ralentissement trouve également sa source dans les questions légales : qui sera responsable en cas d’accident lors des phases de conduite autonome ? Volvo avait annoncé qu’il endosserait la responsabilité dans ces cas-là. Il est donc urgent de prendre un peu de temps pour amener cette éventualité au plus proche de 0 !
Bertrand Gay

Partagez cet article :

Réactions

Il est urgent d'attendre
alain boise, Le jeudi 11 janvier 2018

N'est-il pas plutôt urgent de s'y mettre sérieusement et d'arrêter de ne parler que de la technologie qui est globalement maitrisée.
Je redis que le problème majeur, comme le précise un peu la fin de l'article est philosophique et législatif.
Que demanderons nous à la voiture de faire par exemple quand il y aura accident et de la casse humaine inévitable ?
Quelles seront les options choisies ?
Privilégier les occupants du véhicule parce qu'ils ont payé la bagnole et la sécurité vendue avec ou plus humainement limiter les dégâts généraux au mini en tenant compte des autres véhicules et des piétons alentour au risque de ne plus protéger aussi bien les occupants du véhicule ?
Vaste sujet, mais il faut commencer ce débat très rapidement car c'est son résultat qui conditionnera le cahier des charges du vehicule autonome.
Psst, en passant, je rappelle que le meilleur véhicule autonome pour faire Paris Strasbourg (en 2H) est quand même la TGV... en voiture 4...
;0)
Lucos, Le jeudi 11 janvier 2018

... L'officialisation d'une impression ou d'une intuition partagée par beaucoup de monde ici ... pas de quoi déprimer ...

Les constructeurs et/ou équipementiers feront sans doute (beaucoup) plus dans les années qui viennent pour l'amélioration de la sécurité routière que le simple abaissement inconditionnel de la vitesse sur le réseau des routes secondaires...
Foule sentimentale y faut voir comment on vous parle ...
ADEAIRIX, Le jeudi 11 janvier 2018

99% des accidents ont des causes humaines,a quand le contrôle tec des conducteurs,alors oui remplaçons le chauffeur par un robot au moins lui il ne franchira pas lâ ligne blanche oû grillera le stop,et deja commençons comme pour les bus pas de demarrage avec 2 grammes dans le sang.
alain boise, Le jeudi 11 janvier 2018

Merci Berrtand Gay pour cet article très intéressant !!!
emmanuel taillardat, Le jeudi 11 janvier 2018

les bus ont déjà l'éthylotest..
De toute façon quand le chauffeur est rentré un peu tard du Papagayo, il file 50 centimes à un gosse de l'école pour souffler dedans..
;0)
Luc os, Le jeudi 11 janvier 2018

Z'avez deja vu un gosse a un dépôt de cars,moi non et aucun collègue n'acceptera de souffler pour vous,ya deja assez de problème comme cela n'en rajoutez pas
alain boise, Le jeudi 11 janvier 2018

A dépôt c'est sèche cheveux et brumisateur...
;0)
Lucos, Le jeudi 11 janvier 2018

Ca roule bourré les bus au Lucosland?
alain boise, Le jeudi 11 janvier 2018

C'est moi ou bien ?
La plupart des accidents graves ont lieu sur des départementales et non sur autoroute.
Or quand on parle Véhiule connecté et autonome on pense: aller au travail dans sa voiture en lisant un livre.
Mais la plupart des trajets domicile/travail n'ont pas lieu sur autoroute (Paris et sa "Région" ne sont pas la France).
La majorité des accidents sont sur le trajet domicile/travail.

Donc au final le véhicule autonome et connecté etc... ne vas pas révolutionner la mortalité sur les routes, pas plus que ce n'est une solution aux embouteillages quotidien.

La solution elle est connue: développer encore et encore les transports en commun.
Qu'ils soient privatif (bus privés pour les grandes entreprises) ou bien qu'ils soient public.
Des bus, des trains, des tramway; fréquents; propres et à l'heure et tout le monde lâchera son moyen de transport personnel dont il ne veut plus (il suffit de voir l'explosion des offres de LLD, LOA etc...).
Et que l'on ne me dise pas que c'est impossible à faire; c'est juste une question de volonté. Ou bien on admet une bonne fois pour toute que les Japonais sont meilleurs que nous et l'on se concentre sur les french fries :D
Grumly Ours, Le jeudi 11 janvier 2018

Et l'abruti qui roulait à contresens sur l'A6 ,et le bus sur le passage à niveau,et l'anglais qui s'est rabattu a gauche on les mets dans le bus?
Oui a la conduite assistée ,le radar Tesla est FABULEUX.
alain boise, Le jeudi 11 janvier 2018

Vous êtes bizarre ce matin..
Zauriez pas déjà commencé l'apéro avec le Gros Marcel des fois ?
;0)
Lucos, Le jeudi 11 janvier 2018

Cela fait plaisir a voir comment ils sont tous mignons et plein de bon sens ce matin ...santa madonna !
Voila les nouvelles de mon quartier pour ceux que ça intéresse:
J'avais remarqué dans mon quartier qu'un chauffeur de taxi asiatique (et je ne sais pas avec quel argent) roule avec une Tesla et cette fois-ci je l'ai chopé pour lui poser une question...eh mon frère (on est multiculturel chez nous) comment tu fais pour charger...et avec un large sourire il me dit je charge la nuit (avec un bon chargeur je suppose) et cela me suffit pour toutes les courses de la journée, je roule pas très vite.
Il a déjà plus de 100.000 km au compteur et a payé sa Tesla 65.000 euros qu'il me dit...Il me donne sa carte de visite et me dit que jamais il n'en a donné autant et que les gens sont gentils avec lui ! Il m'a montré sur sont portable les photos de sa nouvelle maison au Cambodge!
Deuxième nouvelle et qui fait réfléchir...il m'arrive de marcher à pied dans mon quartier et de descendre à pied de mon ghetto de riche...et une avenue (Avenue de Flandre) qui va de la Porte de la Villette jusqu’à la Place de Stalingrad fait au moins plus de 3 km et avec une densité énorme de stationnements...et juste sur une allée et sur une matinée j'ai eu le "frisson" de constater l’efficacité redoutable de l'entreprise privée qui travaille (tous les jours de la semaine) pour la mairie de Paris dans le nombre de contraventions à la minute!
J'ai compté au moins 60 contravention à 35 euros et d'autres qui varient de 17 à 26 euros pour ceux qui mis quand même une petite pièce et toutes à payer vite sinon elles doublent e prix!
Les pauvres de mon quartier n'ont jamais été aussi sous pression et au bout d'un moment j'ai arrêté de compter et cela dans la mâtinée et ils passent l'après-midi aussi...Putaing le jackpot !
Je suis sûr qu'un de ces jours il va y avoir un de ces contractuels qui va se faire agresser...cela est inévitable au vu de la pauvreté dans le quartier!
Comme les pauvres sont des analphabètes ils ne savent pas qu'avec un malabar à 60 centimes ils peuvent se garer au parking souterrain de Casino pour 2:30 heures...et recommencer...mais ils sont en plus feignants... !!
Comment peuvent-ils aller chercher du boulot s'il faut venir tous les 2:30 heures sortir et rentrer du Casino avec leur ticket de malabar!
Le Macron et le Philippe sont dans la contradiction comme tout politique incompétent...car se garer à 80 km/h au lieu de 90 km/h c'est aussi perdre du temps!
Ah mais le sujet c'était la voiture autonome...voilà les gestionnaires et comptables feignants tirent finalement la sonnette d’alarme...IL FAUT ARRÊTER DE PERDRE DE L'ARGENT ! La plaisanterie a assez durée!!
La voiture autonome est finalement une vaste farce industrielle. C'est sûr et certain.
Nous le savions déjà tous...et si même AIRBUS se met a faire pour nous les riches des taxis volants, on s'en fout que ce soit tous les jours MADMAX sur les boulevards parisiens!
Encore un effort les pauvres...dans quatre ans vous allez voter...de manière intelligente ce n'est pas sûr! C'est comme la coupe du monde de foot !
Jo Duchene, Le jeudi 11 janvier 2018

Jo, je reviens du cinéma. 10 euros our deux, + 4,5 euros de parking (= une nappe de goudron sur un terrain désaffecté). C'est l'exception culturelle.
Pierre l'Alpin, Le jeudi 11 janvier 2018

Le problème, c'est d'expliquer ça au petit personnel politique. Ils comprennent rien à rien.
Pierre l'Alpin, Le jeudi 11 janvier 2018

A propos des voitures autonomes... parlons des velos "autonomes" ou tous seuls sur les trotoirs de la Start-up Gobee de Hong Kong qui croyait venir faire fortune en France...et elle avais mis en novembre rien qu'a Reims 400 velos a louer... les loulous de Reims n'ont laissé actuellement que 20 ( vous lisez bien) en état de fonctionement !!
Tout le reste á étè volé et vandalisé !
Voyez ce qui va arriver aux voitures autonomes et cela va être un veritable feux d'artifice!
Le monde est peuplé de start-up de naïfs!
Non, qui dit mon con gentil de voisin, elles vont appeler les flics direct!
Sur le front des contraventions de mon quartier, j'en ai découvert un qui a quatre amendes en deux jours à 35 euros à payer sur un delai de quatre jours s'il veut une remise!
Encore des plein d'essence qu'il fera en moins!
Jo Duchene, Le jeudi 11 janvier 2018

@Alain
L'abruti qui roule à contre sens...et autres exemples sont des cas particuliers qui ne sont pas représentatifs de l'accidentologie.
Si je vais dans votre sens, alors arrêtons tout risque aggravant.

Le premier l'alcool au volant; tolérance 0...à non il est en cause dans 1/3 des accidents, 1000 morts par an. Ah, le VA est la solution, soyons bourrés dans nos voitures.

Ensuite le téléphone. Pas de chance c'est déjà interdit.
Là encore le VA est la solution, on pourra regarder des films bourrés.

Ensuite la vitesse. Moi je suis pour le risque 0.
Limitation de la vitesse à 10km/h.
On va se faire chier dans nos VA. Heureusement on pourra picoler et regarder des films pour passer le temps.

Et puis enuite? Il nous restera l'humour :)
Grumly Ours, Le jeudi 11 janvier 2018

Vous prenez tout cela à la rigolade ,bien combien parmi vous on deja eu un accident causé par un abruti ,les Tesla jamais c'est tout.
alain boise, Le jeudi 11 janvier 2018

@Alain
Alors soyons sérieux ok...
J'ai à déplorer 2 décès et 1 handicapé lié à des accidents de la route dans ma famille ; je vous retourne donc votre question ?
Suis je donc assez engagé personnellement sur le sujet pour avoir un avis qui diffère du votre ?
Tesla on parle de la voiture envoyée dans un camion ou bien on en fait abstraction ?
On parle des futurs problèmes avec les usagers de voitures non autonomes; les motos en particuliers ou bien on en fait abstraction ?

Bref je garde mon humour car vos propos sont tout simplement abscons. Mais ça avec vous on en a l'habitude ici.

Bonne journée quand même et gardez le sourire; au volant et dans la vie :)
Grumly Ours, Le vendredi 12 janvier 2018

Article très intéressant. Depuis que l'on parle de la voiture autonome, je suis dubitatif sur le timing annoncé pour la mise au point des systèmes. Outre les sujets legislatifs et psychologiques pour lesquels toutes les réponses n'ont pas étés apportées, je pense souvent à certaines circonstances de conduite que tous les professionnels de la route connaissent. La ville ou l'autoroute sont les lieux les plus "simple" pour une voiture autonome. Mais sur départementales ? Comment réagira la voiture autonome sans ligne blanche ? Une largeur de route qui se réduit soudain lorsque une autre voiture arrive en face ? (pas de bol) Notre cerveau et notre expérience nous permettent de réagir en conséquence, mais la machine ? Le nombre de situation différentes est tellement nombreux que je souhaite bien du courage aux ingénieurs pour les programmer. La voiture autonome n'est pas une chose simple. L'état de certaines de nos routes voir de certaines configurations de carrefour par exemple me semblent un futur casse tête.
Emmanuel S., Le mercredi 17 janvier 2018



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Paul Baldassari reprend Hyundai à Fréjus et Draguignan



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017