Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 09/04/2019

Volkswagen sécurise ses approvisionnements en lithium

Après avoir signé des contrats de long terme avec des fournisseurs de cellules de batterie, Volkswagen sécurise également ses approvisionnements en lithium, à travers un contrat de 10 ans avec le chinois Ganfeng.

Avec 70 véhicules électriques qui vont peser environ un quart de ses ventes en 2025, le groupe Volkswagen va avoir besoin d’une quantité de batteries de plus de 150 GWh  par an. Pour sécuriser ses approvisionnements en cellules de batterie, le groupe a signé des accords de long terme avec un panel de fournisseurs que sont SK Innovation, LG Chem, Samsung et CATL. Mais il souhaite également sécuriser son approvisionnement en matière première, dans un contexte de forte demande et de hausse des prix. Il a tenté de le faire en 2017 pour son approvisionnement en cobalt mais n’a pas réussi à trouver un fournisseur prêt à signer un contrat de long terme à prix fixe, comme il le souhaitait. Aujourd’hui, le constructeur semble avoir trouvé la solution : "Volkswagen travaille au développement de batteries sans cobalt", explique-t-il. Avant d’en arriver là, il estime que le pourcentage de cobalt dans la cathode, «sera ramené de ses 12 à 14% actuels à 5% dans les trois à cinq prochaines années".
Le lithium en revanche est un élément clé : "le lithium est actuellement considéré comme irremplaçable dans un avenir prévisible, car aucun autre élément n'offre des propriétés comparables pour les applications de batteries automobiles", estime le constructeur. Il est par conséquent essentiel de sécuriser son approvisionnement, d’autant plus que la demande mondiale de lithium devrait plus que doubler d’ici 2023, selon les prévisions des experts.
A cette fin, Volkswagen vient de signer un accord d’approvisionnement de 10 ans en lithium avec le chinois Ganfeng, sécurisant ainsi "une part significative" de ses besoins. Ganfeng extrait notamment du minerai de plusieurs mines situées en Australie, "un pays doté d'un système politique stable, d'un degré élevé de transparence et de normes environnementales ambitieuses, souligne Volkswagen. Ainsi, en achetant directement la matière première de ses batteries, Volkswagen veut aussi s’assurer que la production se fait en minimisant l'impact écologique et en contribuant à un développement social positif, explique-t-il.
Le groupe travaille également sur la fin de vie des batteries. D'ici fin 2019, il prévoit de créer un centre de recyclage à Salzgitter, son usine de batteries, dans lequel des procédés de recyclage innovants seront développés. Cependant, il ne s’attend pas à ce que les batteries soient recyclées en quantité significative avant 2030. Il travaille donc aussi sur des applications de seconde vie pour les batteries à travers du stockage fixe d’énergie.
Il travaillera avec Ganfeng sur le recyclage mais aussi sur les batteries à électrolyte solide. Volkswagen a investi l’année dernière 100 millions d’euros en prenant le contrôle de la start-up californienne QuantumScape, spécialisée dans le développement de ces batteries solides. VW et QuantumScape envisagent de lancer une production pilote en 2022-2023 puis une production en série en 2025.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Et si et si ....les clients ne les achètent pas?
Il faut voire le désastre écologique de l’extraction du Lithium,l’Allemagne n’est pas prête d'arrêter de nous polluer les poumons avec sa lignite .
Recyclage bidon car on invente la fin de vie dans le garage avec le pseudo soutien au réseau électrique ( qui n’en a pas besoin).
Surveillons l’arrivée de cette marée électrique sur le site électricity map.com.....sortez vos masques.
alain boise, Le mardi 09 avril 2019

Arrêtez votre hypocrisie notoire, votre téléphone, votre ordinateur,...etc vous êtes déjà un consommateur de lithium depuis longtemps !

Le recyclage n'a rien de bidon je vous ai déjà envoyé des liens avec des vidéos explicatives.

L'extraction du lithium est à comparer à celle du pétrole et de la récente pollution de Grande America.

C'est navrant de lire chaque jour vos post anti-VE et fake news.

Alors que vous même vous roulez en PHV...

Comme je vous l'ai déjà dit RDV ds quelques années qd vous aurez retourner votre veste.

Bonne journée.

boisONS UN PEU, Le mardi 09 avril 2019

Entièrement d'accord avec Boisons un peu !
Les commentaires quotidiens toujours identiques, anti VE, fake, anti modernité, anti futur, anti progrès et anti-tout du sieur Boise sont bien navrants et désolant.
Ils n'ont rien à faire sur ce site PRO.
;0)
Lucos, Le mardi 09 avril 2019

Tiens voilà les Dupont.
Anti tout ,moi qui ne veut que le bien des ateliers,usines commerces,j’ai une autre vision que vous en effet.
Pour ma part je vit de la bagnole ....vous aussi?
Vous êtes aveuglés par votre haine incapables de développer une thèse ,rabâchant toujours les mêmes choses.
Et si les clients n’en veulent pas de vos batteries à Bobos on fait quoi ?on donne vingt mille € de primes ?on interdit tout déplacement ?
La bave du crapaud...........
alain boise, Le mardi 09 avril 2019

Oui je vis de la bagnole bien sur,relisez l’interview du numéro deux de Toyota ,lui aussi vous allez chercher à l’abattre!
Boisons vous je sais que vous un pur Vegan du VE ,mais l’autre criant avec la foule on aura sa peau,pleurnichant et signant ses post avec le symbole de l’humour comme tout faux jeton de la pire espèces.
Et les commentaires sur M Tavares roule dans la boue car défendant le Diesel.
Je vous tiens pour coupable de la fermeture d’usines tout les deux et de perte d’indépendance nationale ,vous êtes des fossoyeurs !!!
alain boise, Le mardi 09 avril 2019



Un tiers des ventes de Kia sera électrifié en 2020
Saft revient dans la batterie lithium-ion automobile avec un partenaire chinois



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017