Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 19/06/2017

"Tesla c’est un allié, ce n’est pas un concurrent", a dit Carlos Ghosn

Saluant les qualités de vendeur d’Elon Musk, le PDG de Renault estime que les constructeurs traditionnels profitent de la médiatisation des véhicules électriques par le fondateur de Tesla. Ils pourraient aussi bientôt en voir les bénéfices sur leur capitalisation boursière, a-t-il dit à ses actionnaires.

Lorsque la valorisation boursière de Tesla (50,9 milliards de dollars début avril) a dépassé celle de Ford, une nouvelle étape à été franchie montrant un niveau de confiance impressionnant des investisseurs sur l’avenir du véhicule électrique, validant le pari d'Elon Musk. Or, ce pari, Carlos Ghosn, lui aussi l’a fait avant les autres en décidant en 2008 de positionner Renault et Nissan en tant que leaders de ce segment de marché avec le lancement d’une gamme complète à partir de 2012.
Si ses prévisions de ventes initiales ne se sont pas concrétisées et que le véhicule 100% électrique reste marginal encore aujourd’hui à moins de 0,5% du marché mondial, l’Alliance Renault Nissan en est le leader avec 50% de part de marché et 450 000 véhicules électriques Alliance en circulation.
Certes, la capitalisation boursière de Renault a plus de doublé depuis 2012 (avec un cours de Bourse autour de 30€ à l’époque contre plus de 80€ aujourd’hui après une pointe à près de 100€ en mai 2015), mais ceci est sans commune mesure avec le parcours boursier de Tesla.

Une capitalisation boursière axée sur le présent
"Quand vous voyez une entreprise de 100 000 voitures électriques par an, pour l’instant pratiquement sans profit, qui vaut plus qu’un General Motors qui en vend 9 millions, qu’un Ford qui en vend 8 millions, tous les deux extrêmement profitables, puisque les profits de Ford et de General Motors se montent à 9 milliards de dollars, il y a une interrogation sur finalement comment le marché voit ces entreprises'", a relevé Carlos Ghosn, la semaine dernière lors de l’assemblée générale en réponse à la question d'un actionnaire qui s'inquiétait du succès de Tesla. "Tesla subit des jugements sur son avenir, pas sur son présent. Alors que notre capitalisation boursière ainsi que celle de tous les autres constructeurs automobile est plutôt axée sur le présent et pas sur l’avenir. Cela veut dire qu’au moindre doute sur l’avenir de Tesla vous allez avoir des évolutions très fortes sur sa capitalisation boursière et par contre le moindre espoir sur les constructeurs automobile actuels qui vont être très compétitifs sur les voitures électriques autonomes connectées et bien vous aller voir une capitalisation boursière qui va s’améliorer", a dit le PDG de Renault.
"Le marché américain est capable de s’envoler de temps en temps pour des entreprises et des start-up indépendamment de la profitabilité de ces entreprises sur la base d’un concept."
Cette situation qui n’enlève rien aux constructeurs traditionnels montre au contraire le potentiel du véhicule électrique. Le PDG de Renault a cité une étude qui donne le marché du véhicule électrique à 10% du marché mondial en 2025 et prévoit qu’en 2030 dans les mégapoles densément peuplées dans les pays développés, deux véhicules sur trois seront électriques.
"Et je dois aussi tirer mon chapeau aux qualités d’Elon Musk qui est un super vendeur. C’est quelqu’un qui travaille très bien, qui vend très bien la vision de son entreprise. Tant mieux pour lui. Nous n’en sommes pas du tout jaloux au contraire. Je considère que plus Tesla avance, plus Tesla se développe plus cela nous aide. Personne  ne conteste que nous sommes les plus gros joueurs dans le domaine. D’une certaine manière il nous aide à marketer cette technologie et à la rendre plus désirable", a dit Ghosn.

"Pour l'instant vous n'avez vu que les coûts"
Il a également rappelé les succès de Renault en Formula E : "Les succès en Formule électrique où nous avons remportés 5 courses sur 6 cette saison sont une autre preuve de notre leadership."
Le PDG de Renault reconnaît cependant que les actionnaires n’ont pas encore vu les résultats de cette stratégie : "Pour l’instant en tant qu’actionnaire, ce que vous avez vu c’est le coût de cette option stratégique vous n’en avez pas encore vu les dividendes. Mais je vous garanti que quand les dividendes vont venir vous serez très contents. Quand la voiture électrique va représenter 2%, 3%, 4% du marché mondial et que nous seront leader de la voiture électrique, vous serez les premiers à en bénéficier. Vous pourrez vous dire, 'ils ont bien préparé l’avenir'."
"En matière de véhicule électrique nous sommes aujourd’hui leader mondial et comptons le rester", a dit Ghosn.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Effectivement les actionnaires ont vus les couts et pas le benef promis,je comprends la jalousie de notre Carlos,certes notre action est passée de 30 à 80 € en 8 ans mais que dire de celle de Tesla oû en ayant placé,quel 3000$ au depart vous pouvez vous en acheter une (Tesla) en revendant votre portif ,quel Casino.
Comment expliquer la politique Zoé oû la location est dissuadive et celle de Zoé VO avec location gratuite.
Comme le dit souvent Bruno c'est la recharge qui est contraignante,je roule souvent en Prius rechargeable ( Plug in pour la rédaction) et sortir la rallonge tt les jours est chiant.
J'aimerais avoir un vendeur comme Elon Musk capable de vendre du sable et des parapluies a des Bedoins du Wadi Roum ,oû des maillots de bains a des esquimaux,mais aussi capable de faire revenir ses fusées comme un Boomerang( non prof pas Daho).
Allez bonne semaine à tous placée sous le soleil ( et l'absence de vent 11 m/s en moyenne ,il en faut 25 pour faire tourner une éolienne)
alain boise, Le lundi 19 juin 2017

En déclarant ne pas être jaloux d'Elon Musk il fait preuve au contraire d'une jalousie indicible.
Ah ça fait mal au "surmoi" d'être moins célèbre qu'un patron d'une boîte ne vendant que 100 000 bagnoles...
Je pense qu'une petite cellule de soutien psychologique ne ferait pas de mal.
Pauvre Carlos, se faire voler la vedette est insupportable.
Bruno HAAS, Le lundi 19 juin 2017

Ou Carlos se met le doigt dans l'œil c'est que les villes ferment de plus en plus (helas) l'accès a la bagnole qu'elle soit elec ou fumante ca ne change rien et un VE c'est urbain c'est tout.
On ne va pas en vacances en VE ,les premieres Tesla (Lotus) partent à la casse ou ne s'éloignent plus de la prise salvatrice,leurs batteries valant 30 oû 400000€ pas question de les changer.
Mon portable équipé de la meme tecno ne quitte plus la prise 220 V du sale courant EDF ,comme la batterie vaut plus cher qu'un nouveau Chinois alors on benne à la déchetterie ,c'est ça l'écologie .
La sagesse et le respect de la nature c'est de fabriquer des objets simples ,économes et durable et non pas jetable,la preuve les Dacias sont dans cet optique et ça marche .
En tout cas j'espère que le 21ieme siecle sera elec et verra la fin du charbon responsable de la mort de plus de 20000 personnes en Europe (OMS).
Carlos avait vù le marché à 10% dans trois ans.......,il est est temps de se prendre la tête entre les mains et de poser le sac sur la table calmement.
Les ecolos(1 député ) nous ont imposés les déchetteries obligatoires gérées par Veolia et véritable manne financière,c'est eux qui vont gérer le recyclage batteries et panneaux solaires
Au prix de tres juteuses subventions.......
alain boise, Le lundi 19 juin 2017

Rien de tel que la lecture des commentaires AutoActu mode bar du coin pour se replonger dans le bon vieux 20ème siècle quelques minutes !!

Ah les déchetteries et les éoliennes, c'était quand même mieux, la petite décharge de forêt de mon enfance et la fumée noire de la vieille Alfa de mon père ...
Jerome Lavergne, Le lundi 19 juin 2017

Non Jérôme le bar c'est le soir et c'est pire c'est le 19 ieme(siècle)
alain boise, Le lundi 19 juin 2017

Les 10 % du marché mondial pour le VE, c'était pour 2020 - d'après Ghosn, il y a sept ans. On pouvait en douter. Comme de ses économistes.
Comme de l'avenir des "visionnaires" qui ont investi dans Tesla. Leurs 50 milliards vont partir en fumée, il eut mieux valu qu'ils aillent chez GM ou VAG, ou PSA...
Pierre l'Alpin, Le lundi 19 juin 2017

Alain cessez SVP d'inventer et de raconter n'importe quoi comme d'habitude.
25 m/s ça fait juste 90 km/h...

Lucos, Le lundi 19 juin 2017

Autant pour moi je voulais parler de KM/h au fait elle tourne?
Pour les décharges sauvages yen a jamais eues autant depuis l'invention de la dechettrie
alain boise, Le lundi 19 juin 2017

A cette heure Prof 19000 Mega/ Watt installé ,production 1183 MW soit rien de rien,pouvez vous me donner la position de la votre à comparer avec la carte des vents,merci de votre gentillesse
alain boise, Le lundi 19 juin 2017

"D’une certaine manière il nous aide à marketer cette technologie et à la rendre plus désirable", a dit Ghosn." ...A la marge (sans jeu de mot) alors ?

Euh, dommage que le package technique de la Zoé soit si éloigné de celui des Tesla ... Boxent pas dans la même catégorie non plus ...

"Quand les Zoé s'éveilleront" avec des batteries à forte densité et recharge rapide, probablement, la prédiction du l'évangélisateur Ghosn s'avèrera-t-elle vraisemblable ... D'ici là ...
ADEAIRIX, Le lundi 19 juin 2017

si je comprend bien, d'après Alain, les Zoé proposent des locations de batterie à des prix dissuasifs, mais il est clair qu'une batterie coûte très cher et pas seulement chez Tesla, il ne faut donc pas l'acheter. c'est quoi la bonne solution ?
les batteries ont en effet une durée de vie plus courte que la voiture. la location semble donc plus adaptée. ça explique pourquoi la leaf s'y est mis.
reste que la Zoé représente un défis, proposer un VE abordable et ça, ça pose un problème chez Tesla avec son modèle 3 qui pourrait se faire attendre.
je sais, ya les aides de l'état qui faussent la donne mais ces subventions fonctionnent aussi pour les ions et C-zéro et là, ya pas grand chose à comparer.
gilles maestro, Le lundi 19 juin 2017



Optimiser le développement VO des concessions
Le retour de Carrefour dans l’automobile : publicitaire ou prestataire ?



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017