Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 17/07/2019

Les véhicules flexfuel E85 mieux traités par l'Union européenne dans le reporting CO2 de cette année

Les "guidelines" que vient de publier la Commission européenne pour le reporting CO2 des constructeurs permettent d’abaisser les émissions de CO2 des véhicules flexfuel par rapport aux années précédentes.

En matière de mesure des émissions de CO2 des constructeurs en Europe, chaque gramme va compter. Le changement de doctrine de l’Union européenne concernant les véhicules flexfuel pourrait redonner de l’intérêt à cette motorisation.
Dans la version 2019 des "guidelines" pour le reporting des immatriculations de 2018, les constructeurs pourront indiquer "la valeur de CO2 la plus faible entre toutes les combinaisons possibles de deux carburants". Cela signifie que pour les véhicules à bicarburation essence/E85, la valeur des émissions de CO2 qui fera référence sera celle mesurée avec l’utilisation de superéthanol E85.
"En pratique, on sait que la valeur CO2 à l’E85 selon les modèles est 3% à 5% plus faible qu’à l’E10", nous a dit Nicolas Kurtsoglou, ingénieur responsable carburants du Syndicat national des producteurs d’alcool agricole (SNPAA).
Les lignes directrices dans la version 2018, ne permettaient pas de communiquer la valeur E85 puisque dans le cas d’une bicarburation petrol-E85 il fallait utiliser pour le reporting la valeur "petrol". Obligation qui a disparue.
Cette nouvelle approche pourrait permettre le développement d’une offre de véhicule compatibles E85 quasiment inexistante aujourd’hui malgré l’intérêt que cette motorisation représente en économie à l’usage pour les consommateurs. En France, outre l’abattement sur le malus (-40% sur les émissions de CO2) et sur la gratuité de la carte grise dans la plupart des régions, l’E85 est surtout nettement moins cher à la pompe. En moyenne à 0,68 euro/l contre 1,51 euro/l pour le SP95/E10, soit même en tenant compte d’une surconsommation de 25% un gain net de 0,66 euro/l.
A ce jour, Volkswagen a une offre avec la Golf et Ford vient de lancer une version flexfuel du Kuga (100 euros plus cher que la version essence). 

La possibilité de retenir les émissions CO2 mesurées en E85, pourrait permettre aux constructeurs de faire transiter un peu du report des ventes de Diesel vers cette bicartburation.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

La surconsommation est de 50% pour les Flexfuel par rapport à un Diesel de même gabarit et puissance (Kuga flex conso mixte 8,9 l/100km).
Comment peut-on donc affirmer que l'on produit moins de CO² avec le E85 ?
;0)
Lucos, Le mercredi 17 juillet 2019

Très bonne nouvelle, il est temps de (re)développer une offre digne de l'intérêt que mérite ce carburant.

@Lucos vous êtes HS qui parle de diesel ici? D'autre part le 50% est sur-estimé puisqu'il faut bien prendre en compte des motorisations équivalentes, donc des gros diesel.
Grumly Ours, Le mercredi 17 juillet 2019

L'article ne dit pas qu'on produit moins de CO² avec l'E85 par rapport au Diesel. La comparaison est faite avec l'E10.
Yaa, Le mercredi 17 juillet 2019

Rilax Grumly, il fait beau, on discute..
1. Nous parlons ici d'émissions de CO², pourquoi devrions-nous nous restreindre à ne comparer que les mêmes technologies ?
C'est le résultat qui compte uniquement !
Comparez un Kuga flex avec un C4 Spacetourer 2.0 HDi 160 ch boite auto 8 :
Kuga flex 150 ch : conso mixte 8,9 l/100 km et 202 g/km
C4 Space 160 ch : conso mixte 4,7l/100 km et 124 g/km
En conso cela fait +90% de conso en plus en volume et 1 € de moins tous les 100 km pour le Kuga.
Le CO² du Kuga est corrigé à 121 g/km donc idem bonus/malus
2. Et qu'on ne nous parle pas d'un carburant écologique puisque qu'on consomme des milliers de tonnes de Diesel dans nos tracteurs et moiss-batts pour produire de l'alcool. (Allez juste voir pour le fun la conso d'un tracteur en labour plein badin avec simplement 7 corps... )
3. Le Diesel hybride restait sur le papier la meilleure solution intermédiaire avant les VE pour diminuer le CO² hormis les PB particules et fiabilité à améliorer.
4. Alain doit déjà être en train d'applaudir et je l'en remercie par avance…
;0)
Lucos, Le mercredi 17 juillet 2019

Sans compter la fermentation après récolte pour produire de l'éthanol.
La fermentation pour obtenir 51 Kg d'éthanol produit déjà elle-même 49 Kg de CO².
Bilan carbone du soc à la roue…..
;0)
Lucos, Le mercredi 17 juillet 2019

Chez nous c’est oreilles au lieu de corps.
Bien entendu j’applaudis à vos propos le Diesel est le meilleur pour la planète.
Ce que j’aime Le plus dans l’ethanol....c’est son prix,20 balles le plein pour la vieille Prius.
Toujours pas d’accord pour la fiabilité à part l’Atkinson y’a pas mieux
alain boise, Le mercredi 17 juillet 2019

Je ne savais pas qu'on ramassait les betteraves à sucre avec une moissonneuse batteuse.
Pousser les flex fuel n'est pas plus idiot que pousser le VE dans des pays dont la majorité de l'électricité est produite à partir de charbon fioul ou gaz
JL S, Le jeudi 18 juillet 2019



Renault résiste en Europe, l’international est plus compliqué
Jean-François Debrosse nommé vice-président de la business unit rechange automobile de NTN-SNR



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017