Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 13/09/2019

Le cap des 100 millions de ventes annuelles ne sera pas atteint avant 2026, selon Euler Hermes

AFP - Le cap des 100 millions de nouveaux véhicules vendus en un an (dans le monde) ne sera pas atteint avant 2026, a estimé jeudi Euler Hermes, qui a revu en baisse ses prévisions de moyen terme pour le marché automobile.

Maxime Lemerle, expert automobile du groupe d'assurance-crédit, a annoncé qu'il tablait désormais sur un recul de 4,5 % des immatriculations mondiales de véhicules neufs (voitures particulières et utilitaires) en 2019, "soit une deuxième année consécutive" de baisse (après -0,6 % en 2018), lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.
Pour l'an prochain, une "quasi-stabilisation" du marché (+0,5 %) est attendue, avec un total de 91,2 millions de nouveaux véhicules immatriculés.
Après la crise financière de 2008-2009, le marché automobile mondial avait connu une période de huit années consécutives de croissance qui s'est achevée en 2017 par un record de 95,7 millions de véhicules neufs immatriculés dans le monde.
Cet essor, tiré par la Chine, devenu le premier marché mondial, laissait alors penser que le seuil symbolique des 100 millions de véhicules serait rapidement atteint.
Mais selon Euler Hermes, le marché souffre cette année des contre-performances enregistrées simultanément par les trois principaux marchés: Chine, Etats-Unis, Europe.
Le repli s'avère particulièrement brutal en Chine (prévision de -9 % pour 2019). "Les consommateurs chinois ont adopté un comportement attentiste", en raison des "tensions commerciales avec les Etats-Unis, des anticipations de mesures publiques de soutien à l'achat de véhicules neufs et de la mise en oeuvre de normes anti-pollution plus drastiques", estime M. Lemerle.
Dans ce pays, Euler Hermes prévoit toutefois une reprise modérée en 2020 (+2 %).
Aux Etats-Unis, les immatriculations devraient reculer cette année de 2,5 % à cause d'un "retournement du cycle conjoncturel".
En Europe, elles sont attendues en baisse de 3 % alors que "le marché peine à se remettre des perturbations liées au changement de norme entré en vigueur en 2018". Le recul devrait se poursuivre l'année prochaine (-1 %) alors que des règles durcies sur les émissions de CO2 des véhicules entrent en vigueur au 1er janvier.
Pour la France, Euler Hermes table sur une baisse de 1 % des immatriculations en 2019 et sur une stabilisation en 2020.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

... J'aime bien le "selon Euler Hermes le marché souffre ..."
0;)
ADEAIRIX, Le vendredi 13 septembre 2019

J'ai toujours vu la Bagnole et les Bagnolards souffrir le martyr en permanence et en râlant sur tout depuis que je suis tombé dans ce métier.
Alors : Bof ! Nous sommes toujours là à vendre nos caisses et le Gros Marcel vous salue bien…
;0)
Lucos, Le vendredi 13 septembre 2019

Et même si "elle" nous fait vivre - nous a fait vivre en ce qui me concerne - ce n'est sans doute pas si mal.
100 millions par an, soit 450 000 par jour ouvrable, 57 000 par heure travaillée, 950 par minute, 16 bagnoles toutes les secondes.
Au secours !
Bruno HAAS, Le vendredi 13 septembre 2019

Et le nombre de Gros Marcel et de Alain dans le monde pour liquider tout cela…
;0))
Lucos, Le vendredi 13 septembre 2019



Michael Lohscheller, DG Opel-Vauxhall : "Nos fondations reposent désormais sur de la pierre, plus sur du sable"
Voiture électrique : la révolution ou la réforme



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017