Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 18/09/2019

Ce qu’il ne fallait pas manquer au salon de Francfort

Ce salon de Francfort 2019 a été marqué par l’imminente approche du lancement d’une nouvelle vague de voitures électriques, dont les plus éminents représentants sont la Volkswagen ID3, la Honda e et l’Opel e-Corsa. Pour la génération suivante de voitures électriques, les équipementiers préparent également les technologies qui permettront d’obtenir de meilleures performances tout en abaissant les coûts. Objectif : une meilleure autonomie et des temps de charge abaissés. 

Boudé par de nombreux constructeurs, environ 40 % du marché européen, ce salon de Francfort offrait tout de même de nombreux points d’intérêts pour le curieux ou l’amateur d’innovations.

Commençons par un concept technique dont le principe n’est pas nouveau mais dont la réalisation est innovante. La jeune entreprise israélienne REE présentait sa version du "châssis roulant" comprenant les batteries, la direction, la suspension et un moteur électrique pour chaque roue. Chacune d’entre elle accueille sa suspension, son frein et son moteur électrique, soit un principe qui évoque l’Active Wheel de Michelin ou les concepts de planchers motorisés de Schaeffler.

L’innovation de REE repose sur le positionnement du moteur électrique qui est accroché au châssis et ne constitue donc pas une masse non suspendue. Moteur compris, l’ensemble pèse 30 kg, dont 15 kg pour la roue, le freinage et la suspension. La géométrie de celle-ci est  décrite comme "particulièrement innovante" par Ahishai Sardes, directeur technique de REE, mais difficile d’en savoir plus. Cette plateforme est suffisamment modulaire et évolutive pour servir de base à de plusieurs types de véhicules aux tailles différentes, deux ou quatre roues motrices et directrices. Les principaux partenaires de REE sont Mitsubishi Corporation, American Axle, Musashi Corporation, NSK et d’autres entreprises que REE ne nomme pas.

Delphi Technologies a présenté un onduleur, au silicium et carbure de silicium, capable de fonctionner sous une tension de 800 V. Fonctionner sous une tension élevée permet de réduire les temps de charge et d’optimiser la performance de la batterie. Rappelons que, dans un véhicule électrifié, l’onduleur transforme le courant continu de la batterie en courant alternatif capable d’alimenter le moteur électrique.

Cette technologie, qui supporte les plates-formes multi-tension, est une évolution de l’onduleur haute tension éprouvé de l’entreprise et s’appuie sur 25 ans d’expérience en électrification des véhicules. L'onduleur Delphi Technologies 800 volts utilise des semi-conducteurs MOSFETs de carbure de silicium dotés d’une technologie de transistor à large bande. D’ailleurs, Delphi Technologies a récemment remporté un contrat historique de 2,7 milliards de dollars pour la production en série de cette technologie sur huit ans avec un constructeur automobile mondial de premier plan. Le lancement est prévu en 2022, initialement pour un véhicule performant fonctionnant sous une tension de 800 volts.

Automobili Pininfarina, Bosch et Benteler, le spécialiste des composants pour châssis, ont présenté un concept de châssis destiné aux véhicules électriques. Les deux équipementiers développent un ensemble complet comprenant, outre la structure du plancher, les suspensions, la direction et les moteurs électriques. Pininfarina, acquis en 2015 par le groupe Mahindra, sera le premier constructeur à développer un véhicule sur cette architecture. Et les deux équipementiers allemands espèrent que celle-ci, par sa technologie et sa modularité, saura séduire les opérateurs de mobilité qui désirent disposer de leurs propres navettes automatisées, voire autonomes. En 2025, plus de 2,5 millions de navettes seront en circulation dans le monde. Bosch, qui a déjà initié des contacts avec Didi, Lyft et Uber estime que ce marché est loin d’être anecdotique.

Valeo a présenté un prototype de véhicule hybride rechargeable du segment C en 48 volts et non en moyenne ou haute tension. "Pour une utilisation urbaine et péri-urbaine, notre concept offre 95 % de la performance d’une hybride rechargeable actuelle pour 60 % du coût", précise Guillaume Devauchelle, directeur de l’innovation de Valeo. Le véhicule comprend un alterno-démarreur en 48 volts sur la face avant du moteur, un chargeur embarqué, un onduleur et un moteur électrique, fonctionnant également sous 48 volts, sur le train arrière. Le véhicule offre ainsi le meilleur des deux mondes : en milieu urbain, on peut parcourir 40 km en mode 100 % électrique avec une vitesse maximale de 50 km/h. Pour des distances plus longues, le moteur thermique entre en action.

Un nouveau radar courte portée Continental pour détecter les deux roues. De nouveaux scénarios de tests EuroNCAP pour détecter les piétons et les cyclistes dans certaines conditions urbaines seront mis en place en 2020. Leur réussite déterminera l’attribution de points. Intégré dans un système d’assistance au changement de direction, ce radar courte portée à angle large permet d’identifier plus rapidement un danger potentiel. Il est alors possible d’alerter le conducteur d’un danger imminent et de déclencher un freinage d’urgence.

Bien implanté sur le segment des hybrides rechargeables, ZF entend conforter ce positionnement en offrant une autonomie électrique supérieure à 100 km. Le concept EVPlus est développé sur la base d’un véhicule de série doté de l’actuelle boîte automatique hybride à 8 rapports. EVPlus comprend une batterie d’une capacité de 35 kWh. L’autonomie de 100 km est obtenue en conditions réelles quelle que soit la saison, avec le fonctionnement du chauffage ou de la climatisation. Il est possible de réaliser le trajet quotidien domicile-travail sans avoir recours au moteur thermique. ZF indique qu’en Allemagne, plus de 88 % des automobilistes qui se rendent au travail parcourent des distances quotidiennes inférieures à 100 kilomètres. Le concept EVPlus offre une autonomie de 155 km sur le cycle WLTP et l’hebdomadaire AutoBild a même réussi à parcourir 181 km avec une seule charge.

Parmi les quelques nouveaux véhicules, la Ford Puma a attiré notre attention, et pas uniquement par son style ou sa motorisation hybride 48 volts. Son coffre est particulièrement innovant. D’un volume total, et record dans son segment, de 456 litres, il comprend un compartiment inférieur d’une profondeur de 30 cm, aménagé sous le plancher de coffre. En positionnant ce plancher au dos de la banquette arrière, la hauteur totale disponible permet de transporter des plantes ou deux sacs de golf en position verticale. De plus, ce volume inférieur de 80 litres se nettoie aisément d’un jet d’eau grâce à un bouchon de vidange.

Après l’Audi e-tron et la Volkswagen ID3, la Porsche Taycan est le troisième véhicule électrique du groupe Volkswagen. Il s’agit de la première voiture électrique fonctionnant sous une tension de 800 volts. Porsche indique qu’un tel voltage permet de recharger la batterie en un temps record : passer de 5 % à 80 % de charge prendrait 22 minutes et 30 secondes dans des conditions idéales et avec une puissance de charge de 270 kW. La capacité de la batterie dite "Performance" est de 93,4 kW.

Par ailleurs, la Taycan n’oublie pas d’être une Porsche, et pas uniquement par l’appellation de ses deux versions, Turbo et Turbo S : Porsche assure une vitesse maximale de 260 km/h et un 0 à 200 km/h en 9,8 secondes pour la Turbo S. Avec une telle vivacité, l’on comprend mieux pourquoi elle a besoin de se recharge aussi vite !

Le concept avait étonné il y a deux ans, la voiture de série est à peine moins innovante. La Honda e est désormais disponible et dispose d’une planche de bord composée de cinq écrans juxtaposés. Les deux écrans, 6 pouces, de gauche et de droite proposent les images issues des caméras de rétrovision. Celles-ci sont implantées en lieu et place des rétroviseurs traditionnels. Il s’agit d’une première dans le segment des citadines. Justement, le mot est lâché. Avec une autonomie annoncée de 220 km, Honda a clairement conçu une voiture électrique pour un usage urbain, voire péri-urbain. Sa batterie de 35,5 kWh peut se recharger à 80 % en 30 minutes.
Bertrand Gay

Partagez cet article :

Réactions

De toutes ces nouveautés je retiendrais le châssis REE qui semble très prometteur et la petite Honda qui est mignonne à croquer - et à craquer - et qui représente ce que DOIT être une voiture électrique : une citadine.
Bruno HAAS, Le mercredi 18 septembre 2019

Entièrement d'accord, Honda va droit où il faut, frugalité sur les caractéristiques, innovation et design, modernité d'un tableau de bord en écran intégral (Quand je vous disais que les clients veulent 4 roues sur un Smartphone !) et mon top personnel, des portes sans montants..
Seul hic pour la campagne profonde ou la chasse neige ne passe jamais, la propulsion..
Néanmoins il y ici tout pour une réussite, reste à voir le financement et la commercialisation.
C'est en quelque sorte un IPhone de la route…
;0)
Lucos, Le mercredi 18 septembre 2019

Pas d'accord, REE n'apporte rien de neuf.
Ca fait des lustres que l'industrie planche sur les chassis type skate-board.
Et les moteurs aux 4 coins, c'est déjà en série chez les Croates de RIMAC depuis des années, avec le torque-vectoring en prime pour 1940 CV ; 2300 N.m et 1950kg....
D'ailleurs les Tesla S/X et Coupé modèles 2020/21 auront aussi 2 moteurs à l'arrière , en plus du moteur avant.
Chr$, Le mercredi 18 septembre 2019

Cher Chr$, ça n'apporte peut-être rien de neuf, je vous l'accorde, mais pour l'instant personne n'a exploité, conçu, fabriqué, commercialisé une bagnole "type skate-board", pour reprendre vos termes.
Alors si REE permet de le faire, je trouve ça prometteur ; mais les promesses n'engagent que ceux qui les croient.
Bruno HAAS, Le mercredi 18 septembre 2019

Je ne comprends pas pourquoi toujours l’anecdote et le truc folklorique qui sont mis en avant et pourquoi ne pas parler de ce qui est possible INDUSTRIELLEMENT parlant pour l'avenir et deviendra presque STANDARD.
On se masturbe (aidé par la presse magazine) en disant que je suis le constructeur le plus "innovant" et mon truc a un design d'enfer.
Le grand public qu'on prend toujours pour des demeurés et qui est supposé applaudir les stars de l'industrie auto, voit tous ces gadgets froidement et se pose toujours la même question. Est-ce que je me voit acheter ça et au volant de cela dans mon quartier ?
Eh ben, non et non messieurs les experts de tout poil.
Déjà une question simple de fric: Pourquoi acheter un VE avec une batterie riquiqui au même prix qu'une autre avec une batterie qui a le double de la capacité ?
Donc toutes ces citadines pour les riches à fric (la Honda est génial mais je prends une Fiat 500 électrique qui sera moins chère et plus classe) très peu pour moi.
Eh voilà, moi pour frimer ce matin, je donne aussi mon opinion et je vous dit du haut de ma "science", que ce qui va devenir "standard" ce sera le truc à Delphy de 800V, car tous les constructeurs sont en train de faire les cons, en oubliant furieusement et de manière perverse que le propriétaire distrait d'un VE (bien fait aussi pour sa gueule de s'être précipité) sera dans la merde s'il sort de sa zone de confort pour charger en dehors des villes ou même sur distances moyennes.
.Que ceux qui nous prennent pour des imbéciles et nous disent qu'il y a suffisamment de bornes, je leur souhaite d'avoir un seul VE pour ce déplacer partout.
Sont ceux-ci et bien d'autres qui vont foutre les ventes en l'air de tout VE qui est mis en production actuellement. Cela commence à ce savoir que c'est le bordel pour charger aux bornes de toute forme et normes merdiques sans parler du payement et accès hasardeux. Beaucoup aux emplacements abscons et sous les intempéries.
Les normes électriques,les câbles, les puissances, les batteries , les châssis, chacun fait sa crotte dans son coin !
Deuxième "prévision" de ma science pour le futur, au vue du bordel ambiante:
L’hybride rechargeable va GAGNER la partie contre le VE pur.
C'est déjà dans le texte, pouvoir faire 150 ou 180 km avec un PHEV voilà la solution n'en déplaise à beaucoup.
C'est évident que quand beaucoup de constructeurs vont boire le bouillon, il va il avoir beaucoup de malins que pour 2/3000 euros vont profiter de récupérer tous ces "épaves neuves de VE" pour rouler à peu de frais, et a ce prix ils vont nous dire que le VE est génial. Ils auront raison.
Vite que j’hérite de ma tante riche et que je courre acheter une Tesla et du haut de mon super chargeur je vous regarde avec beaucoup de complaisance vous voir camper devant votre borne de recharge en panne et au tarif arnaque tout en vous chamaillant. Sport national disons au passage.
Jo Duchene, Le mercredi 18 septembre 2019

Chr$,
Le Rover lunaire de la Nasa avait déjà cette techno dans les années 70...
Rien de nouveau.
;0)
Lucos, Le mercredi 18 septembre 2019

Jo,
combat d'arrière garde que tout ceci.
Les Hollandais viennent en vacances en Vendée en Tesla…
Les hybride n'auront été qu'une période de transition…
;0)
Lucos, Le mercredi 18 septembre 2019

Nous pouvons faire un pari...les hybrides sont là pour rester longtemps exactement comme une BVA sur les boites manuelles.
Maintenant tous les constructeurs mondiaux font des hybrides...
Même si les prises de courant électriques sont universelles dans le monde entier...les classes moyennes mondiales n'accepteront JAMAIS de perdre leur temps à une borne de charge et psychologiquement la PEUR d'être en panne de jus est et sera insurmontable.
Le prix d'un VE est un obstacle majeur et le prix est le critère numéro un de choix.
Dites vous bien...le GARS qui a essayé une hybride qui consomme peu, n'a pas de pannes, et n'est pas si chère en occasion même avec beaucoup de km...ne reviens JAMAIS en arrière et n'achète plus autre chose. Ce n'est qu'une question de temps pour que les hybrides s'imposent.
Les pauvres n'achèteront pas des hybrides rechargeables...mais les classes moyennes ne vont pas hésiter...les différences de prix ne seront pas un obstacle.
Dans l'achat d'une d'une hybride d'occasion je ne regarderai que les rechargeables. Parions.
Jo Duchene, Le mercredi 18 septembre 2019

Ce sont ceux qui n'ont jamais eu de VE qui ont peur !
;0)
Luc os, Le mercredi 18 septembre 2019

C’est rigolo, comme il est facile de parler quand on ne paye pas de sa poche une voiture et avec un argent qu’on a eu du mal à gagner et même à ne pas gagner!
Un sondage très clair sur le site d’Auto Plus ( je sais c’est aussi méprisable que Carasidiac) donne 67% des gens qui disent que le marché du VE ne va pas décoller. (Je sais les sondages ne valent rien) !
Et c’est ceux curieusement que par un effet de claquement des doigts du marketing vont acheter les millions de VE demain matin! 30/45000 euros une paille. Moi je trépigne d’impatience !
La France c’est comme la ménagère américaine qui dans son pavillon a trois voitures dans sont garage!
Moi qui suis riche façon Hollande, je ne vois que des pauvres toute la journée, contrairement à beaucoup qui sont hors sol.
Lucos vous n’avez pas tort si on regarde l’Europe et ses 550 millions de consommateurs.
Si je suis demain au volant d’une Tesla, je ne vois que des VE partout... et ils ont gagné... et je regarderai avec commisération tous les autres que je vais considérer comme des attardés et des pollueurs dangereux pour la planète !
Ce seront des empêcheurs de tourner en rond... et la Greta va me regarder avec son charmant regard spécial de son bateau écolo à quatre millions d’euros en carbone!
Je vous parie 1000 contre 1 qu’on ne la prendra plus, elle aura réfléchi pendant deux semaines sur sa bannette étriqué de bateau écolo en chiant et pissant dans un sceau et en bouffant des produits lyophilisées !
J’ai fait une traversée du Golf de Gascogne dans les mêmes conditions.
Posez-moi des questions, on va se marrer.
Jo Duchene, Le mercredi 18 septembre 2019

Jo,
Vous savez bien que tout ceci est de la com et du buzz pour provoquer et faire réagir.
Et visiblement vous tombez dedans come Alain..
Greta est très forte, mais maintenant place à Lilly son homologue thailandaise !
Les jeunes sont en train de nous faire payer la planète pourrie qu'on leur laisse...
;0)
Lucos, Le mercredi 18 septembre 2019

Non pas du tout...impossible de tomber dedans pour moi. je me documente trop pour être dupe, je ne roule pour personne et je suis totalement indépendant.L'argent et la richesse ne m’impressionnent absolument pas.
En plus d'ingénieur dans l'industrie j'ai fait à Paris I de l'économie et à Paris V de la sociologie, et on ne peut par faire de la sociologie sans un acharnement en documentation.

Jo Duchene, Le mercredi 18 septembre 2019



Franck Benedetti rejoint le groupe Guez
Orianne Tamburini nommée chef produit du département presse de Renault



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017