Equipementiers - 01/07/2019

Navette autonome : Navya s’associe à l’équipementier coréen Esmo

Pour financer sa R&D et son développement commercial en Asie du Sud-Est, Navya va céder 20% de son capital à l'équipementier coréen Esmo qui va apporter 20 millions d'euros ainsi que sa puissance commerciale et industrielle en Corée du Sud.

Partagez cet article     

L’équipementier coréen Esmo (ex-Nexen Tech), qui fabrique notamment des faisceaux de câbles pour GM Corée et Renault Samsung Motors, va souscrire pour 20 millions d’euros d’obligations auprès de Navya avant de les convertir en actions pour acquérir environ 20% du capital du leader français des navettes autonomes. Le coréen deviendrait ainsi son second actionnaire, derrière Robolution Capital, fonds d’investissement géré par 360 Capital Partners, qui en détient 37,6% (Valeo et Keolis, filiale de la SNCF, en détiennent chacun 14,3%).    
L’argent récolté servira à renforcer la R&D et à déployer des ressources commerciales et marketing, en particulier en Corée du Sud, où Esmo sera le bras armé exclusif de Navya ainsi qu’un partenaire industriel pour la fabrication des navettes autonomes. "Nous connaissons Navya et la qualité de sa technologie depuis plusieurs années et sommes convaincus que ses véhicules autonomes disposent d’atouts déterminants pour devenir un acteur majeur sur son marché", souligne dans un communiqué Jeong Hun Kim, PDG d’Esmo.
Comptant plus de 270 collaborateurs en France (Paris et Lyon) et aux Etats-Unis (Michigan), Navya développe deux véhicules autonomes, la navette "Autonom Shuttle", dont plus de 115 exemplaires ont déjà été commercialisés à fin 2018, et le robot-cab "Autonom Cab", dont les premiers essais routiers vont démarrer prochainement.
Xavier Champagne

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Il faut espérer qu'il s'agit de trouver tout à la fois des fonds et une plateforme de développement vers le sud est asiatique … Car 20 M€ est un enjeu financier qui aurait pu s'accommoder d'un tour de table des actuels actionnaires, sinon

ADEAIRIX, Le 01/07/2019 à 19:47

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 01/07/2019

Le GPL pèse désormais 10 fois moins que l'électrique en France

Dacia réalise plus de 90% des ventes de véhicules GPL en France, confortant son statut de marque économique. Méconnu et non soutenu, le marché du GPL s'est toutefois effondré, pesant dix fois moins que l'électrique. Le CFBP milite pour une aide au post-équipement de kit GPL pour les ménages les plus défavorisés pour qui la prime à la conversion n'est pas une solution.

Marchés

Le gouvernement fait supprimer de la loi Energie et Climat l’obligation de proposer des véhicules au Superéthanol-E85

Lors des débats en commission, les députés avaient adopté un amendement obligeant les constructeurs qui commercialisent des véhicules "à motorisation hybride essence" à commercialiser au moins un modèle "au Superéthanol-E85". Le gouvernement a fait supprimer cette obligation au nom de la "neutralité technologique" et promis des aides supplémentaires pour cette énergie.

Marchés

Catégorie Equipementiers

Plastic Omnium dit pouvoir tenir sans activité au moins jusqu’à fin juin

Alors que l’équipementier redémarre son activité en Chine, il met ses usines européennes et américaines à l’arrêt, faute de demande de la part de ses donneurs d’ordre. Il dispose d’une trésorerie suffisante pour faire face à un arrêt total de production "au moins jusqu’à la fin du premier semestre", dit-il.

25/03/2020

Coronavirus : Bosch va fortement réduire son activité en Allemagne

(AFP) - Le premier équipementier automobile mondial Bosch a annoncé vendredi qu'il allait "fortement réduire" ses activités en Allemagne et fermer des usines pour réagir à la chute de la demande mondiale dans l'automobile provoquée par la pandémie de coronavirus.

23/03/2020

La Fiev crée un fonds pour soutenir les nouvelles mobilités

La Fiev a créé le fonds Keyros, présidé par Bernard Streit et doté de près de 33 millions d'euros, destiné à soutenir et promouvoir les nouvelles mobilités en France. Le syndicat des équipementiers s'est aussi doté d'une nouvelle organisation pour confier à ses adhérents la direction et le management de ses services.

11/03/2020

A Strasbourg, des chercheurs en quête des plastiques de demain

(AFP) - De pansements "intelligents" à base de carapaces de crevettes à des matériaux d'isolation issus de micro-algues, des chercheurs planchent sur les bioplastiques de demain dans des laboratoires de Strasbourg, la "Mecque des polymères" aujourd'hui en pointe sur ces matériaux qui ont le vent en poupe.

09/03/2020

Airbus des batteries : l'indispensable graphite bientôt fabriqué en Europe ?

(AFP) Partie à la reconquête du marché des batteries automobiles, l'Europe va devoir sécuriser ses approvisionnements pour cinq matériaux clefs : nickel, lithium, manganèse, cobalt et graphite. Seul le dernier peut être fabriqué. Mais là, petit problème : toute sa production est aujourd'hui concentrée en Asie.

24/02/2020

Valeo mise sur l'électrification pour poursuivre sa croissance

"Avec Valeo Siemens eAutomotive, nous avons créé un leader de la chaine de traction électrique dont le chiffre d’affaires va progresser dans les années à venir", affirme Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo. En perte, la co-entreprise sera à l'équilibre en 2022, prévoit-il.

24/02/2020

Plastic Omnium : activité en hausse mais rentabilité dégradée en 2019

Plastic Omnium a vu son activité progresser de 1,1%, à périmètre et change constants, l'année dernière. Sa rentabilité opérationnelle s'est dégradée en raison de l'intégration de HBPO, de la hausse significative de ses amortissements et des pertes de son usine de Caroline du Sud.

20/02/2020