Sport - 14/11/2019

Peugeot de retour aux 24H du Mans en 2022 avec une hypercar hybride

Il faudra être patient mais l'engagement est pris : Peugeot reviendra en championnat du monde d’endurance FIA pour la saison 2022-2023. Au sein de PSA Motorsport, Olivier Jansonnie sera responsable du développement de l'hypercar hybride qui participera à la compétition.

Partagez cet article     

Dix ans après avoir quitté la compétition, Peugeot a annoncé hier son retour dans le championnat du monde d’endurance FIA, comptant 8 courses dont les mythiques 24 H du Mans. Peugeot participera à la saison 2022-2023 dans la catégorie reine, les hypercars qui remplacent les prototypes LMP1. La Peugeot de course sera hybride et ressemblera, comme le veut la réglementation, à un modèle de série
Olivier Jansonnie est nommé chef de ce programme, sous la responsabilité de Jean-Marc Finot, directeur de PSA Motorsport.
Par le passé, Olivier Jansonnie a participé au développement de la 908 LMP1 et, plus récemment, à la création du concept 508 Peugeot Sport Engineered, dévoilé au dernier salon de Genève. La version commerciale de cette 508 hybride haute performance (*) devrait être lancée fin 2020 mais rien ne dit que ce sera sa silhouette qui inspirera l’hypercar de 2022. PSA promet d’en dire davantage en début d'année prochaine.
Xavier Champagne
(*) 400 ch, 0 à 100 km/h en 4,3 s, pour des émissions de 49 g/km de CO2.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Super bonne nouvelle,bravo

alain boise, Le 14/11/2019 à 06:48

Définir un hybride avec un thermique de 730 ch, il y a quelquechose qui cloche ? La FIA et l'ACO ne sont-ils pas en train de rater le train ?
;0)

Luc Os, Le 14/11/2019 à 08:55

@Lucos, je ne crois pas que la FIA et l'ACO rate le train.
Elles prennent au contraire que le train qui circule en ce moment. Il sera temps de prendre un autre train, c-à-d électrique pur comme le TGV, en sorte, au risque de voir disparaître cette course mythique - je vais voir le film cet apm - à cause des ayatollahs verts qui sévissent à tort et à travers.

La FIA a d'ailleurs déjà commencé avec son championnat de "F1 électrique" qui n'attire pas (encore) les foules.

On peut donc s'attendre à ce que le plateau des 24 H soit un jour composé exclusivement de VE. Il suffira de mettre une centrale électrique dans les paddocks pour assurer la recharge des batteries de 1 MW ! 0 à 100 en 1 s et 500 km/h en pointe en n'entendant que les pneus et l'air (sérieusement) bousculé.
Ca peut avoir de la gueule, même si on n'entendra plus les borborygmes des V8 de la Corvette de Marie-Claude Beaumont. My God!

En attendant, bravo Peugeot, courageux, excitant, sympa.
Décidément ce Carlos là, je l'adore.

Bruno HAAS, Le 14/11/2019 à 11:07

Correction :
FIA et l'ACO ratent le train
Elles prennent au contraire le train

Bruno HAAS, Le 14/11/2019 à 11:33

On a toujours dit que la compétition était l'antichambre de nos futures technologies automobiles et c'est dans ce sens que je faisais ce commentaire.
Je pense que le règlement aurait dû aller plus loin dans la partie propulsion électrique pour forcer, voire bousculer la recherche et l'innovation vers l'excellence en assurant du downsizing inévitable sur nos futurs véhicules et aussi bien en thermique qu'en VE.
Le règlement permet une puissance de 740 kW…(540 TH et 200 VE) et je trouve cela délirant car nous sommes à 1000 ch !
Ce n'est absolument pas dans l'air du temps et que les voitures tournent en 3'25" ou en 3'35" au Mans ne fait aucune différence au niveau sportif.
De toutes façons ça n'est pas nouveau et il a bien fallut dans le passé mettre des chicanes dans les Hunaudières parce que ça allait trop vite.
Je pense que 450kW/600ch au total à 50/50 aurait été très largement suffisants et plus contraignants sur la partie VE.
Il est vrai que tout peut être revu dans le futur mais les écuries aiment évidemment la stabilité technique.
;0)

Luc Os, Le 14/11/2019 à 11:34

Non Bruno et si vous me permettez...le truc absolument à voir, je ne sais pas si la même chose passe en province, c'est à Paris, sur les grands boulevards, et au cinéma Max Linder et en format PANORAMA, le fameux film qui vient de sortir...LE MANS 66...
Même le Canard du mercredi dans sa critique cinéma est dithyrambique !!
J'ai vu cela hier après-midi...c'est un VRAI SPECTACLE...
Qui ne rêverait pas d'avoir une Shelby en boite manuelle...et une Ford GT40 pour faire les 24 heures du Mans et battre Ferrari...
N'oubliez pas qu'a la fin il y a le couplet historique final...Ford a gagné Le Mans en 66,67,68,69...
Malgré toutes les dérives de l'histoire de l'auto et les trucs romancés dans le film...la conclusion et la vérité c'est que les Ferrari n'étaient pas fiables et manquaient de puissance.
Dans la vie réelle, n’achetez pas une Ferrari si vous faites plus de 10000 km par an et si vous ne faites pas chauffer la gamelle de 8 litres au plus d'huile..tous les matins.
Ceci dit vous êtes riche, vous avez trois ou quatre garages, et vous achetez du neuf...avoir sept ans d'entretien compris pour votre Ferrari c'est quand même tentant.
Moi je prend une quatre places Lusso, mais de votre coté vous faites ce que vous voulez avec votre pognon !
.

Jo Duchene, Le 14/11/2019 à 12:26

... Un retour au Mans annoncé qui se concrétise... Chouette !
Un certain panache ?
Ce qui interroge c'est le moment et çà signifie forcément quelque chose (?)
Car cette annonce intervient alors que les "juristes" mettent au point les termes de l'accord du rapprochement à " 50 /50 " ... peut être des diligences financieres sont elles menées , apparemment l'AFP ne le sait pas ...
2022/2023 c'est à la fois proche et loin encore ...Le moment est singulier ... Subliminalement, c'est qui le chef là dedans ? Y en a qui seraient plus égaux que d'autres (?). Semble étrange ..
Quant à l'hypothèse d'une silhouette de 508, c'est curieux mais c'est pas l'idée que je me faisais d'une hypercar ... Enfin bon qu'importe le flacon ... Le choix du maître d'oeuvre semble lui assez opportun ...!
Attendons la suite en décembre d'abord puis en janvier 2020 ...
;0)

ADEAIRIX, Le 14/11/2019 à 16:12

Et l'objectif pour PSAFCA ?
Battre Ferrari ?
;0)

Luc Os, Le 14/11/2019 à 16:16

@Jo : je sors à l'instant du ciné. J'ai évidemment adoré ce film où Matt Damon joue très bien.
Un seul reproche : le bruit des pneus qui crissent........ sur une route détrempée ! N'importe quel "expert" aurait dû relever cette faute, mais bon, très bon film.

@Lucos : du coup je révise mon jugement car votre raisonnement tient la route.

@Adeairix : la prochaine hypercar Peugeot adoptera la silhouette de la 508, un peu comme la ZX Dakar de Lartigue ressemblait à la ZX de feu mon père. A part le chevron sur le capot, pas grand chose de commun (idem pour les 405 Dakar qui n'avait même peut-être pas le Lion sur le capot (?))

Bruno HAAS, Le 14/11/2019 à 17:45

Bruno, un autre truc à se tordre de rire...le moment ou les conducteurs de la GT40 et de la Ferrari se tirent la bourrent cote à cote à 250 à l'heure et se regardent par la fenêtre sans regarder la route...

Jo Duchene, Le 14/11/2019 à 20:13

Ya mieux dans les vieux films de guerre américains où les pneus des Jeep crissent dans le sable..
;0)

Luc Os, Le 15/11/2019 à 08:48

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/11/2019

Nissan poursuit la restructuration de ses directions

A compter du 1er décembre 2019, Shohei Yamazaki prendra les fonctions de Senior Vice President de Nissan Motor et Président du comité de direction de Nissan Chine. Hiroki Hasegawa lui succèdera au poste de Corporate Vice-President des achats de Nissan et Vice-President des achats au niveau mondial de l'Alliance.

Mouvements

Groupes en fusion, la suite !

La chronique de Jean-Philippe Thery, consultant, fort d’une expérience automobile aussi bien dans le domaine du produit que de l’Intelligence de marché, avec des expériences chez Renault, Nissan et PSA. Installé depuis 2008 au Brésil, Jean-Philippe Thery est spécialiste des marchés automobiles en Amérique Latine.

Analyse

Catégorie Sport

Coronavirus : en F1, faire au mieux avec moins en 2020 et après

(AFP) - Après l'annulation ou le report des sept premiers Grands Prix pour cause de pandémie de coronavirus, la Formule 1 se prépare à une saison 2020 plus courte, plus dense et économiquement rude, ce qui aura des conséquences en 2021.

20/03/2020

La F1 décale et rallonge sa trêve estivale en réponse au coronavirus

(AFP) - La Formule 1 a décidé de décaler et rallonger sa trêve estivale, pendant laquelle les écuries ne travaillent pas, afin de garantir l'équité sportive et réorganiser le calendrier suite à la pandémie de coronavirus, a annoncé mercredi la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

19/03/2020

La FIA crée une cellule de crise sur le coronavirus

(AFP) - La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a annoncé vendredi la création d'une cellule de crise sur le coronavirus alors que plusieurs épreuves de sport automobile ont déjà été annulées ou reportées en raison de cette épidémie.  

09/03/2020