Marchés - 13/05/2019

Royaume-Uni : fort ralentissement des ventes à particuliers en avril

Alors que les ventes à particuliers avaient plutôt bien résisté sur le trimestre, elles se sont effondrées (-10,3%) en avril, faisant chuter le marché global de 4,1%. Même les ventes de modèles essence ont reculé en avril (-3%) alors qu'elles progressent depuis le début de l'année (+4,2%).

Partagez cet article     

Après avoir réalisé son plus mauvais mois de mars depuis 2014, le marché britannique a enregistré en avril un nouveau recul de 4,1%, à 161 064 VP immatriculés.
Alors que les ventes à particuliers avaient plutôt bien résisté sur le trimestre, elles se sont effondrées (-10,3%) en avril, ne pesant plus que 42,1% du total (-3 points). Sur 4 mois, elles sont désormais en retrait de 2,5%, à 46,2% d’un marché global en recul de 2,7%, à 862 100 unités.
Les segments B (-14,1%) et C (-10,6%) ont été particulièrement touchés en avril, faisant baisser les ventes de voitures essence (-3%) alors qu’elles sont en hausse sur le quadrimestre (+4,2%), à 66,4% du mix. En comparaison, les ventes de modèles Diesel n’ont baissé que de 9% en avril, alors qu’elles chutent de 18% sur le quadrimestre, à 27,7% du mix. Les voitures électriques, en hausse de 63% en avril, ont pesé 0,9% du marché. En revanche, les hybrides rechargeables ont baissé de 34% en avril et de 20% depuis le début de l'année, en raison de la suppression des incitations à l'achat sur ces motorisations.
Leader du marché, Ford continue de perdre du terrain (-10%) en avril même si sa part de marché (11,2%) est bien meilleure que sur le quadrimestre (10%). Fiesta et Focus sont en tête des ventes en avril et Kuga pointe à la 6e place. 
Volkswagen (+3,8%) fait un solide second, avec 9,4% du marché en avril, avec trois modèles dans le top 10 : Golf, Polo et Tiguan. 
Troisième du marché en avril, Audi prend la tête des trois marques premium mais reste dernier sur le quadrimestre (avec un recul de 11%).
Troisième du marché sur 4 mois, Vauxhall est tombée à la 6e place en avril (avec seulement 6,6% de parts de marché), derrière les trois premium.
Kia, Land Rover, Volvo et Jaguar réalisent un bon mois, à la différence de la plupart des autres marques, dont Nissan (-15%), sous les 4% du marché ; Renault (-27%) qui tombe à 2% ; et Mini (-35%) à 1,5%.
Xavier Champagne et Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque au Royaume-Uni avril 2019 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article     

Articles connexes :

Les ventes de motorisations essence progressent de 11% sur le marché VO en avril Marchés - 03/05/2019
Mauvais mois d’avril pour le marché automobile français et les ventes aux particuliers Marchés - 02/05/2019
Yaris, C5 Aircross, Panda : trois modèles qui se distinguent en avril Marchés - 06/05/2019
Etats-Unis : le ralentissement du marché en avril inquiète les analystes Marchés - 06/05/2019
Le marché allemand vire dans le rouge à fin avril Marchés - 06/05/2019
Espagne : les ventes à particuliers en fort recul (-17,3%) en avril Marchés - 06/05/2019
Italie : prévision de marché 2019 revue à la baisse en avril Marchés - 07/05/2019
La baisse du Diesel en France toujours sur le même rythme Marchés - 17/05/2019
Nouveau repli (-2,7%) du marché automobile russe en avril Marchés - 14/05/2019
Marché moto : excellent premier quadrimestre ! Marchés - 17/05/2019
Le Royaume-Uni (-4,1%) plombe le marché automobile européen en avril Marchés - 20/05/2019
Les formules de location, accélérateur du rajeunissement des clients VN, révèle Autoways Marchés - 29/05/2019

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Le BREXIT ?
C'est d'abord la redistribution des parts de marché entre les constructeurs : les plus pénalisés sont RENAULT-Nissan qui atteint un plus bas historique, malgré des usines de fabrications locales et PSA qui a de forte inquiétudes sur ce marché.

Daimler, BMW et Audi baissent sensiblement moins, à noter que la situation de MINI est facilement explicable: de nombreux transferts de fabrications ont eu lieu fin 2018 d'Angleterre vers Born (NL) pour cause de Brexit....car la demande existe sur le continent.

Je relève que VW qui était considéré comme mort il y a trois ans par certains, relève la tête et s'installe solidement en première place.

Dataceodeux, Le 13/05/2019 à 09:04

Rule Britannia…
;0)

Lucos, Le 13/05/2019 à 14:51

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 13/05/2019

L’Ademe va accompagner 11 projets en faveur de la mobilité hydrogène

L'Ademe a dévoilé les 11 projets d'écosystèmes de mobilité hydrogène qu'elle va soutenir financièrement, avec l'enveloppe de 100 millions d'euros dont elle dispose. L'appel à projets reste toutefois ouvert jusqu'en novembre prochain. Un autre appel à projets, dédié à la production d’hydrogène décarboné, est également ouvert jusqu'en juin prochain et doté d'un budget de 50 millions d'euros.

Marchés

S&P s’attend désormais à une baisse du marché automobile en 2019

L’agence de cotation S&P a revu à la baisse ses prévisions du marché automobile en 2019. Elle ne croit plus à une croissance de 1 à 2% en Chine mais désormais à une baisse de 3%. Le marché américain pourrait perdre 3,6% tandis que l’Europe devrait pour sa part stagner (contre une croissance de 1 à 2% auparavant).

Marchés

Catégorie Marchés

L’Etat aide les entreprises à se fournir en masques avec la plateforme StopCOVID19.fr

La direction générale des entreprises au ministère de l’Economie a lancé la place de marché Stopcovid19.fr avec l’entreprise française Mirakl pour la mise en relation de fabricants et acheteurs de gels hydro-alcooliques et masques de protection. Son accès est réservé à certaines catégories d’entreprises dont celles "dont les activités demeurent autorisées".

09/04/2020

Royaume-Uni : le pire mois de mars depuis la fin des années 90

Le marché automobile au Royaume-Uni n’avait pas connu un niveau aussi bas en mars (-44,4%, à 254.684 unités), depuis l’instauration du changement de plaque semestriel à la fin des années 90. Ainsi, le marché a perdu 203.370 immatriculations par rapport à la même période en 2019.

07/04/2020

Le marché allemand a perdu 38% en mars

Confiné plus tardivement, le marché allemand n’a perdu "que" 38% de son activité en mars, avec des motorisations alternatives qui bondissent et des marques premium qui souffrent moins.

06/04/2020