Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Analyse - 20/08/2018

Assouplissement des normes d’émission : l’Europe doit-elle emboiter le pas des Etats- Unis ?

La chronique de Bernard Jullien, Maître de Conférence à l'Université de Bordeaux et conseiller scientifique de la Chaire de Management des Réseaux du Groupe Essca.

Article paru le 9 avril 2018

Scott Pruitt, patron de l’E.P.A. et ancien Procureur Général de l’Oklahoma nommé par Trump en 2016 à la tête de l’Agence dont il avait combattu comme Procureur bien des décisions, a annoncé le lundi 2 avril que les normes d’émission – le fameux CAFE pour Corporate Average Fuel Economy c’est à dire moyenne des économies de carburant réalisées par entreprise - qui avaient été fixées à l’industrie automobile opérant sur le marché américain en 2011 pour 2025 seraient réexaminées. Plus précisément, il a fait valoir que l’accord initial incluait une procédure d’évaluation de la pertinence des normes appliquées à mi-parcours et argué que l’évaluation conduite par l’administration Obama avait été conduite trop tôt et trop hâtivement (1). Son administration a donc refait, en 2018, ce travail et conclut que l’administration Obama “avait fait des hypothèses pour définir les normes qui ne cadrent pas avec la réalité et qui l’ont amenée à choisir des normes excessivement exigeantes ” (2).

De fait, comme l’explique Detroit News, l’industrie américaine semble peu à même de respecter les dits standards : en 2025, la moyenne des véhicules immatriculés mis en marché par un constructeur aux Etats-Unis est censée parcourir plus de 50 miles avec un gallon de carburant ; le chiffre pour 2016 est de 24,7 miles et n’a progressé en 2017 que de 0,5 miles. Les efforts faits par les constructeurs pour progresser semblent stérilisés largement par les évolutions du marché : alors qu’en 2012 les "cars" représentaient approximativement la moitié du marché américain, elles ne représentent plus qu’un tiers en 2017 ; "les gros SUVs et les ‘light trucks’ dominent le marché aujourd’hui dans presque tous les Etats sauf en Californie". C’est cette évolution qui fonde Pruitt à dire que les hypothèses faites en 2011 ne sont plus réalistes et imposent une révision.

Ceci signifie que les consommateurs adhèrent assez modérément aux ambitions écologiques promues par  l’administration Obama : Donald Trump fait le pari politique qu’il peut être l’allié dans cette affaire à la fois de la population et des salariés de Detroit. Les SUVs et light trucks sont effet plus profitables et plus volontiers assemblés aux Etats-Unis que les "cars". Detroit news se place sur cette ligne en indiquant : "Les consommateurs ne devraient pas être obligés à acheter des voitures dont ils ne veulent pas parce qu’une bizarre politique héritée d’année 70 marquées par la crainte d’une insuffisance des ressources pétrolière. Ils ne devraient pas être obligés de subventionner les petites voitures et les véhicules électriques pour que les constructeurs et les politiciens puissent prétendre qu’ils prennent garde à l’environnement." (3) On ne saurait être plus clair.

Politiquement, cette dimension populiste se double d’une opposition entre Etats que symbolise la question de la faculté qu’a la Californie de définir des normes plus exigeantes que celles fédérales (gérées par l’EPA). En effet, depuis les années 70, en raison de la taille de l’Etat et des effets de smog que les pollutions impliquent localement, les autorités ont le droit de définir des exigences spécifiques à conditions qu’elles ne soient pas en deçà de celles fixées par l’EPA. D’autres Etats – de plus en plus nombreux – suivent la Californie et ce sont ainsi 12 Etats représentant plus de 40% du marché qui obligent les constructeurs à faire mieux que ce que l’EPA exige . Dans la mesure où il ne serait pas très gérable pour les constructeurs de concevoir des véhicules spécifiques, c’est de facto, la norme californienne qui devient la norme américaine. Logiquement, Pruitt entend également remettre ce mode de fonctionnement en cause : en déclarant le 2 avril que "la Californie n’est pas l’arbitre concernant ces questions" et qu’un Etat seul "ne doit ni ne peut dicter au reste du pays ce que doivent être les niveaux d’émission tolérés" (5). Il a ainsi laissé entendre qu’il pourrait s’attaquer au droit de la Californie de définir ses propres exigences (c’est la question dite du "waiver").

Comme on peut l’imaginer, les annonces du patron de l’EPA ont suscité, aux Etats-Unis même, un flot de protestations non seulement des organisations écologistes mais encore des démocrates et des responsables californiens. Elle a obligé les constructeurs à tout faire pour indiquer qu’ils n’avaient pas été particulièrement actifs pour obtenir une telle évolution pour apparaître comme respectueux de leurs engagements d’après la crise et réellement engagés dans le développement de technologies et de mobilité alternative (6). Ils ont en règle générale choisi de s’exprimer individuellement sur ce mode tout en laissant les portes paroles de leur organisation, l’AAM (Association of American Manufacturers), soutenir beaucoup plus franchement l’inflexion prise. Les plus avisés n’ont pas manqué de pointer le caractère très schizophrène –voire hypocrite (7)- de ce double jeu et/ou d’indiquer combien le soutien explicite au revirement de l’EPA était politiquement et –peut-être- commercialement risqué (8).

Sans se placer explicitement sur la ligne de Trump et Pruitt, Carlos Tavares, à la fois patron de PSA (PCD-OV dit-on maintenant) et de l’ACEA actuellement, a prolongé les expressions de son scepticisme sur les orientations prises ces derniers mois dans l’UE sur ces questions par une sortie très remarquée et commentée sur le risque collectif qu’encourrait les constructeurs européens si les niveaux d’exigence en matière d’émission s’avéraient hors d’atteinte pour tout ou partie d’entre eux (9) : l’effet des amendes sur la profitabilité des constructeurs concernés et les réactions que cela déclencherait immanquablement sur les marchés mettraient alors, a-t-il argué, les constructeurs concernés dans une position de vulnérabilité qui permettraient à un constructeur chinois d’en prendre le contrôle (10).

On peut railler le propos en évoquant – comme certains n’ont pas manqué de le faire – une espèce de réactualisation un peu "limite" du "péril jaune" (11) ou en reconnaissant dans les propos de Carlos Tavares des accents très proches de ceux que l’on avait entendus il y a une trentaine d’années chez Jacques Calvet au moment de la transformation du Comité des Constructeurs du Marché Commun en ACEA. Il n’en demeure pas moins que, pour peu audible que soit le propos sur un plan politique, il soulève de vraies questions que l’hystérisation du débat intervenu depuis l’affaire Volkswagen ne permettent plus de poser. Bien évidemment, il ne faut pas être grand clerc pour saisir que les constructeurs ont tout intérêt à exagérer la difficulté – et le surcoût – que représente l’atteinte des objectifs qu’on leur assigne. Il est tout aussi évident que, en Europe comme aux Etats-Unis, ils n’ont surtout pas envie de devoir lutter contre la folie des SUV qui, combinée à la dé-diésélisation, leur complique la tâche.

Il n’en demeure pas moins que, sans même parler de rachats chinois possibles, pour une industrie globalisée, les contraintes imposées à chacun dans une région ne peuvent pas se penser indépendamment des avantages compétitifs qui en résultent pour les uns et les autres. De ce point de vue, si tout est fait aux Etats-Unis pour préserver la profitabilité des constructeurs, ceux-ci disposeront d’une puissance de feu à l’international qui pourrait bien compenser le relâchement des efforts de R&D qui pourrait en résulter. Le crédo européen qui voudrait que les très fortes exigences commerciales et légales auxquelles sont soumis les constructeurs dont la base est européennes leur assurent une "excellence" technologique qui fait leurs succès mondiaux ne peut être répété à l’infini comme un mantra : il doit être évalué et discuté aussi écologiquement incorrect que cela puisse paraître, les marchés automobiles et les marchés financiers qui règlent la vie de bien des constructeurs ne sont pas écologiques.
Bernard Jullien

(1) https://www.washingtonpost.com/business/why-trump-and-california-may-face-off-over-fuel-rules-quicktake/2018/04/03/1be103d2-3766-11e8-af3c-2123715f78df_
(2) https://www.reuters.com/article/us-usa-epa-autos/epa-to-relax-fuel-efficiency-standards-for-autos-idUSKCN1H91OD story.html?utm_term=.ad17d38ea87f
(3) https://www.detroitnews.com/story/opinion/editorials/2018/04/05/editorial-hit-brakes-epa-mileage-rules/33587511/
(4) https://insideclimatenews.org/news/02042018/climate-change-car-fuel-efficiency-cafe-standards-epa-pruitt-auto-pollution-gas-mileage-california-global-warming
(5) https://www.greencarreports.com/news/1115739_pruitt-wont-let-california-set-emission-standards-epa-not-looking-at-post-2025-rules
(6) http://blogs.edf.org/climate411/2018/04/06/an-outpouring-of-support-for-clean-car-standards-in-the-face-of-pruitts-attempted-rollback/
(7) https://insideclimatenews.org/news/02042018/climate-change-car-fuel-efficiency-cafe-standards-epa-pruitt-auto-pollution-gas-mileage-california-global-warming
(8) http://www.autonews.com/article/20180330/BLOG06/180339992/how-a-win-on-cafe-could-be-a-black-eye
(9) https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/le-billet-economique-du-vendredi-06-avril-2018
(10) https://toulon.maville.com/actu/actudet_-europe.-tavares-le-patron-de-psa-met-en-garde-contre-un-cheval-de-troie-chinois_54135-3416904_actu.Htm
(11) https://www.leblogauto.com/2018/04/psa-cheval-de-troie-electrique-chinois-grace-au-co2.html

Partagez cet article :

Réactions

Quelle sagesse de l'administration Trump! A quand une administration Européenne et Française débarrassée des Khmers Verts?
Fin de la dictature Californienne?
alain boise, Le lundi 09 avril 2018

Non. C'est une erreur.
L'expérience du bonus malus est le meilleur exemple qu'il est assez simple d'orienter les choix des acheteurs.
Cette décision de relaxer ces normes, bien que peu surprenante pour un administrateur qui ne croit pas au changement climatique, c'est juste de la fainéantise. Nos enfants et petits-enfants ne nous remercieront pas.
Arnaud C., Le lundi 09 avril 2018

... La réalité mérite un peu plus de nuances cher Arnaud C.

D’abord, Bernard JULLIEN pose la question …
J’oserai un intrépide « c’est déjà presque y répondre » (dit on) … !

Sans doute tenter d’obtenir un assouplissement des normes et des échéances auprès des autorités politiques européennes est une voie à ne pas mésestimer … Europe et USA sont assez différents (vous l’aurez remarqué) notamment quand il s’agit de parler d’une seule et même voix (hélas ?).
Pour l’instant, à part Carlos TAVARES, il n’y a pas beaucoup de voix qui se sont exprimés sur les interrogations sans réponse posées par la traction électrique …
« seules sont perdues d’avance, les batailles qui ne sont pas livrées »
Cependant, nous sommes dans un environnement globalisé comme le rappelle justement le distingué universitaire … Il y a la puissance de feu en termes de cash des prédateurs (qu’ils soient Américains, Chinois ou autres, peu importe !) et il y a l’apprentissage des technologies des véhicules électrifiés qu’il ne faut pas « laisser tomber » non plus …
D’autre part, concernant le « thermique », si en tous cas pour l’instant vue l’hystérisation dont il est question dans la chronique, « les carottes semblent un peu cuites » pour continuer de progresser sur les motorisations Diesel, il y a encore des marges de progression concernant les motorisations essence (beaucoup d’internautes ont argumenté à raison sur ce sujet, récemment) …
Pour les constructeurs européens, la difficulté, essentiellement financière mais pas seulement, est de conserver simultanément plusieurs fers au feu … C’est la logique qui prévaut actuellement. Trop de lièvres à la fois ?
Une situation probablement moins confortable que la position de Toyota qui fait des choix stratégiques …
Au fait, sur ces sujets, que fait « l’excellent » président Luc CHATEL après avoir déclaré crânement : « l’automobile est de retour » lors d’un récent événement de « France Industrie » …
A part le Mondial 4.0 que se passe-t-il de ce côté-là …
Avoir choisi un ex politique devrait servir à quelque chose ?

ADEAIRIX, Le lundi 09 avril 2018

Vous allez vite en besogne cher Alain.
@Arnaud : il n'y a pas que nos enfants et nos petits-enfants qui sont (seront ?) concernés, nous le sommes déjà, et depuis fort longtemps.
L'automobile a bon dos ; inutile de rappeler la pollution dégagée par la marine marchande et commerciale, par les avions, par les centrales, etc.
On parle maintenant sans arrêt des Américains, des Chinois et des Européens, oubliant ainsi deux pays majeur que sont le Japon et la Corée du Sud. Intéressons-nous de près à leurs normes et réglementations. Après avoir été outrageusement traités de copieurs pendant des décennies, ne sont-ils pas des précurseurs depuis longtemps ?
Bruno HAAS, Le lundi 09 avril 2018

En effet il va un peu vite not' Khmer noir alors qu'il n'y a que de la politique et de la démagogie dans les actes de Trump qui a déjà commencé sa campagne pour la prochaine...
;0)
Lucos, Le lundi 09 avril 2018

Si si Bruno, rappelons le encore une fois à la méthode marteautherapie: chaque année, les 15 plus gros bateaux polluent autant que l'ensemble du parc automobile mondial.
Le premier geste écologique reste plus que jamais de privilégier "le cycle court" pour la plus grande partie de nos achats
LD, Le lundi 09 avril 2018

... Euh ...Limiter les comportements et actions de Donald T. à la seule démagogie et au populisme est probablement simplificateur ... ?
Cà arrange beaucoup de nos "bien pensants", ici, certes ...
Au delà des outrances du personnage précité, voyons un peu les résultats pour le peuple américain, notamment,
"celui qui n'est pas du bon côté du manche" ...
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 09 avril 2018

Je viens de faire une carte grise d'une Nissan GTR a 11456€, c'est pas de la politique Khmer ça ,merci qui ?
Lucos vous aviez promis......
alain boise, Le lundi 09 avril 2018

Toute cette discussion me fait marrer...quand on sait qu’a Singapour ( tiens c’est à quel endroit Bruno?) un contribuable de là bas s’il veut une Mercedes importé d’Europe et qui coute ici 70.000 euros... le client finale l’a paye 170.000 euros dont entre 25.000 et 36.000 euros de carte grise selon les enchères!
Pourquoi nous ne leurs faisons pas la guerre sur l’OMC pour discrimination commercial?
Ils doivent bien rigoler de nos malus! Le riche chez eux à intérêt à être vraiment riche ( au vu de ce qu’il crache au bassinet pour pouvoir pouvoir polluer au diesel et ceci en roulant au maxi à 120 km/h et une bouteille d’alcool ouverte dans l’habitacle donne droit a de la prison).
Avec ce genre de taxes Trump est un enfant de chœur !
Pire que des Kmers verts la bas! Vous voyez bien que c’est compliqué et ce n’est pas la gueguerre de Trump qui va faire l’avenir de l’automobile. La Californie va finir par gagner et Tesla ne pourrait pas être ailleurs. Réchauffement climatique inéluctable !
Jo Duchene, Le lundi 09 avril 2018

Il n’y a que la dissuasion et taper au portefeuille qui rend ce monde raisonnable !
Jo Duchene, Le lundi 09 avril 2018

Cher Jo, vous me demandez à quel endroit est Singapour. Je vous réponds, de mémoire, c'est soit la capitale du Japon, ou celle de la Corée du Sud ? Ou peut-être en Australie ?
Je ne sais plus très bien...
Bruno HAAS, Le lundi 09 avril 2018

Soutenons la création du nouveau parti du Colonel Jean Vincent Placé,Europe œnologie les verres,dire que c'est cette bande qui faisait les lois ya pas ùn an.........
alain boise, Le lundi 09 avril 2018

@ Alain ... Plaignez vous !
Devrait être vot' pote maintenant l'émule de Lellouche
Boire, fumer et conduire vite ! (notamment)
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 09 avril 2018

Voulez vous parler du film Ùn rendez vous tourné par Claude Lelouch à Paris a 5hdu Mat avec Lâ Daytona et Pironi?
alain boise, Le lundi 09 avril 2018

C'était un RDV en Mercedes pilotée par Lelouch...
;0)
Lucos, Le lundi 09 avril 2018

En réalité Alain et Lucos vous avez tous les deux raisons ..comme quoi
Le film avec la merco ... La bande son avec la GTB (ou l'inverse ?)

Sinon
"Chuis vachement déçu"… par la remarque de personne disposant à priori d’une culture économique étendue …

Taper aux portefeuilles… Soit …
Encore faut-il qu’ils soient encore garnis …. A force de pressurer la classe moyenne (parce que pour les ultra riches, hein, c’est de l’ordre de l’incantation vaudou) Et au train où « on » laisse filer les emplois industriels, ils le seront le de moins en moins (les portefeuilles) … « L’Elythre » selon Coluche, elle peut (devrait ?) pas tout miser sur les services financiers (c’est pas notre culture…), informatiques ou autres …

Quant au réchauffement climatique (donc émission de gaz à effet de serre ?), le Diesel faut-il le répéter émet moins de CO2 (comparo RAV4 Diesel/Hybride oblige) … Cà part mal l’histoire …

Voire aussi sur le sujet, le « revirement de jurisprudence » du Japon Bruno y fait allusion d’ailleurs...

ADEAIRIX, Le lundi 09 avril 2018

Boire, fumer et conduire vite ! ... J'y reviens ....
Faudrait pas confondre les zenfants de Claude LELOUCH qui est loin d'être le bon dieu avec les "canards sauvages "de Philippe LELLOUCHE et sa troupe ... jparle de Taupe Gear France là ...
ADEAIRIX, Le lundi 09 avril 2018

Admettons que le « bashing » contre le diesel soit le plus grand complot qu’on a vu dans l’industrie de ces derniers temps, mais posons la question ( orientée) à tout le monde automobiliste si le diesel pollue et si les gens sont prêts a en acheter une et voyez les réponses... Quel formidable intoxication, n’est-ce pas?
Faites leur lâchet leur pognon à ces mécréants !
Vous n’êtes pas ridicules n’est-ce pas?
Vous êtes près a donner combien de milliards pour éliminer les particules ultra fines du diesel?
Les fines c’est déjà fait! Courage et vous aurez le prix Nobel!
Jo Duchene, Le lundi 09 avril 2018

Je vais faire une grosse campagne de pub international pour prouver que le SUV est la plus grande stupidité mondial et que si on achète une Ferrari Portofino et on la garde trente ans que celle-ci est l’idéal car elle a quatre places et la place pour deux valises avion...
Pas cher en plus au vu de la durée. Donc je vais convaincre la terre entière. Pour le petit diesel c’est pareil mais c’est vous qui faites la campagne!
Jo Duchene, Le lundi 09 avril 2018

Duchene ... Argument contre argument et pis c'est tout ...
...Si vous écrivez comme vous l'avez fait "réchauffement climatique" vous faites référence, forcément, aux gaz à effet de serre ....
Et pas aux particules fines ou ultrra fines ... Na !
C'était juste pour galéjer (...).
*Le 2 ou le 3ème degré, c'est quand çà vous arrange vous !
;0)
Pas la peine de faire de mauvais procès à l'emporte pièce ...
...à propos de prix Nobel !
ADEAIRIX , Le lundi 09 avril 2018

Mercedes 450 SEL 6.9 du sieur Lelouch..
On est jamais mieux servi que par soi-même..
;0)
Lucos, Le lundi 09 avril 2018

Eh Bruno vous imaginez mettre dans un container une Ferrari neuve (4000 euros chez CCM pour le transport) et débarquer à Singapour avec et après revendre...
Facile, produit venant de Paris, mettre un sac Vuitton dedans, et le tour est joué!
Business d’enfer en pépettes ! Prendre une carte de crédit chez HSBC à Hongkong!
Jo Duchene, Le lundi 09 avril 2018

Pas si sûr quand on voit les invendus chez Artcurial ce WE...
;0)
Lucos, Le lundi 09 avril 2018

Oui Lucos ... Oui c'était bien avé la 450 SEL 6.9 du "camarade" Lelouch ce travelling d'anthologie ...
Sauf que si vous écoutez bien la bande son, difficile d'entendre un V8 Mercedes ... Ou alors "on" m'aurait ment à votre propos ...(?)
On reconnaît les montées en régime métalliques d'un V12 et les rétrogradages au talon pointe (encore faut il savoir le faire, hein) sont un pur régal pour l'oreille... Enfin je trouve !
Sinon c'était très très chaud ... comme RDV ....
Pour la bande son, c'est bien une Ferrari (probablement une Daytona, je crois qu'il en a eu une dans ces années là) ...
C'est pas moi qui le dit mais le "sieur" Lelouch" ..
Sur le net, vous trouverez bien, hein ...
ADEAIRIX , Le lundi 09 avril 2018

Pironi au volant.....ya prescription pour Lâ Daytona il peut avouer Lelouch Ahh les film 13 suite à 13 jours en France
alain boise, Le lundi 09 avril 2018

Un véhicule diesel émet moins de CO2 que l'équivalent essence. Ok mais uniquement ce qui sort du pot. Du puits à la roue, à démontrer. Il faut déjà plus d'énergie pour produire un litre de gazole qu'un litre d'essence...
JL S, Le mardi 10 avril 2018



PSA passe à la phase opérationnelle sur le véhicule "électrifié" avec la création d’une nouvelle BU
Le marché automobile russe réalise son douzième mois de croissance consécutif



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017