Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Analyse - 01/10/2019

Chine : La baisse du marché atteint maintenant les véhicules électrifiés

La chronique de Matt Gasnier, spécialiste du marché chinois et créateur du site Bestsellingcarsblog.com, le site de référence globale concernant l’analyse des statistiques de ventes de voitures, couvrant plus de 200 pays.

Les ventes de véhicules en Chine ont subi leur quatorzième mois consécutif de baisse en août à -6,9% et 1,958 million d'unités, une chute moins conséquente que celle observée sur les huit premiers mois de l’année à -11% et 16,104 millions de livraisons d’usine, l’unité de mesure des ventes en Chine. Le segment des SUV, qui était à l’origine de la hausse effrénée du marché durant cette dernière décennie et ce jusqu'en 2018, mais aussi responsable du début du contexte baissier actuel, a même repris des couleurs : à +1,5% en août, il fête son deuxième mois consécutif de hausse et menace même le segment phare, les berlines, avec 747 000 contre 777 000 ventes.

Mais le chiffre qui fait mal est la chute de -15,8% des ventes de véhicules électrifiés à seulement 85 000 unités sur le mois d’août, dont 69 000 électriques (-6%) et 16 000 hybrides rechargeables (-41,3%). Ce segment était en effet jusqu’alors le seul épargné par la baisse du marché chinois avec des ventes en hausse de 47,1% sur les sept premiers mois de 2019 mais déjà en baisse de 4,7% en juillet. Nous avions néanmoins prévu ce choc lors de notre chronique d’avril dernier qui annonçait la baisse significative des aides accordées par le gouvernement chinois à ce type de véhicule. Car loin de faire l’unanimité chez les acheteurs privés, les véhicules électrifiés sont encore en majorité prisés par les flottes telles celles de Didi (qui a racheté Uber en Chine), et donc très sensibles à toute hausse de prix.

Au vu des résultats d’août, le Comité des Constructeurs Automobiles Chinois (le CAAM) s’est finalement résolu à revoir à la baisse ses prévisions pour l’année pleine 2019 à -5% et 26,68 millions de ventes au lieu des 28 millions prévus auparavant, dont 1,5 million de véhicules électrifiés (+19.4%) au lieu de 1,6 millions d'unités. Ceci reste encore très optimiste car cette prévision sous-entend une hausse du marché total de 5,2% sur les quatre derniers mois de l’année alors que l’on n’a pas vu de mois positif depuis juin 2018. 

Il est très intéressant de noter que malgré ce contexte turbulent, le gouvernement chinois s’est décidé à ne pas injecter de mesures d’aides pour revitaliser le marché automobile, préférant le voir s’assainir naturellement. Il a tout juste annoncé "qu'il serait bon que certaines grandes villes relaxent leurs restrictions concernant les ventes d’automobiles’’ sans aller plus loin dans le détail et en laissant toute liberté aux dites villes d’agir selon leur guise. Ces restrictions donnent la priorité aux véhicules électrifiés et réduisent de façon drastique le nombre d’immatriculations annuelles afin de limiter la pollution. 

La relaxe de ces restrictions ne pourra qu’handicaper encore davantage les ventes de véhicules électrifiés et pourrait vitaliser celles des véhicules à combustion, mais les villes concernées rechignent à suivre cet ’’encouragement’’ : en juin dernier, Guangzhou et Shenzhen ont accepté d’autoriser respectivement 100 000 et 80 000 immatriculations en plus de leurs quotas d’ici à la fin 2020, tandis que le 12 septembre dernier Guiyang a supprimé sa limitation à 2 000 immatriculations mensuelles. Les cinq autres villes limitant actuellement leurs immatriculations – Pékin, Shanghai, Tianjin, Hangzhou et Shijiazhuang – campent pour l’instant sur leurs positions.

Faut-il s’alarmer pour autant ? Les constructeurs chinois qui ont tout misé ces dernières années sur le passage à l’électrique se trouvent en effet en fort mauvaise posture et deviennent rapidement des proies faciles pour de potentiels acheteurs. Renault a déjà fait son marché en achetant des parts chez JMEV dont les ventes chutent de 51% sur les huit premiers mois de l’année. JAC (-25,9% sur 2019 mais -64,6% en août) est un des pionniers de l’électrique en Chine et souffre terriblement de même que Zhi Dou (-84,5% sur 2019), un spécialiste de minis électriques lié au constructeur Zotye et même BYD (-13,4% en août), un des leaders mondiaux sur le segment électrifié. Nio, le "Tesla chinois", vient d’annoncer des pertes de 5 milliards de dollars en seulement quatre ans, soit plus de 3 millions par jour… Haima (-85,2%), Bisu (-80,4%), Karry (-77,3%), Lite (-73,7%), Brilliance (-68,7%), Soueast (-68,4%), Leopaard (-52%), Yudo (-49%), Changhe (-41,4%) et Weichai (-40,9%) sont également en grande difficulté cette année et pourraient disparaître ou être rachetés par la concurrence d’ici peu.

Un grand ménage qui pourrait pointer à l’horizon du marché chinois.
Matt Gasnier

Partagez cet article :

Réactions

Premier signe visible de l'évolution du marché VE.

Dans le pays qui dispose des technologies, des batteries, du marché, et qui récemment proposait des avantages conséquents pour l'achat d'un VE, ce marché s'effondre.

Si nous extrapolons dans nos pays d'Europe, ceci n'est pas un bon présage.

Peut-être que Greta et ses sbires vont sauver la planète en favorisant encore un peut ce type de véhicules ?
Smarter, Le mardi 01 octobre 2019

Si vous extrapolez la chute des ventes de viande de porc en Chine allez vous dire que tout va mal pour les éleveurs français ?
Un peu de rigueur SVP, ça ne fera pas de mal ici…
;0)
Lucos, Le mardi 01 octobre 2019

Lucos en ce moment est atteint par une vague de lucidité.
Je me suis toujours demandé où sont les millions de bornes de recharge pour charger tant de VE chinois?
Dans les campagnes chinoises elles vont être toutes à coté des auges de cochons et il y a pas longtemps leurs toilettes étaient juste au-dessus de ces mêmes auges...en ville elles sont aux normes. Je suis allé plusieurs fois en Chine pour le constater.
Ne soyez pas dégoutés, la meilleur cuisine chinoise est celle de Canton !
On mange surtout tout ce qui bouge mais avec un art culinaire consommé!
Pour l'instant le pognon coule à flots chez les constructeurs pour qu'ils se permettent de "bricoler" à perte dans les VE !
Merde que fait Toyota, ils vont être en retard, ou ils se doutent de quelque chose ?
Jo Duchene, Le mardi 01 octobre 2019

Le véhicule électrique est une impasse ,Toyota y va sur la pointe des pieds et par obligations Chinoise,regardez ce qu'il se passe aujourd’hui devant la cité interdite
alain boise, Le mardi 01 octobre 2019

Jo,
pour le VE ne soyez pas aussi extrémiste, nous jugerons sur les résultats de ventes futures.
Une chose est sure en tout cas , quand les clients auront gouté au plaisir de conduire une électrique...ils vont en vouloir une !
Donc nous tournons en rond et en revenons toujours à la règle de base enseignée aux vendeurs stagiaires : pour faire signer le bon de commande à ton client, tu lui mets le cul dans la bagnole !
(En Gros Marcel dans le texte)
;0)
Lucos, Le mardi 01 octobre 2019

Et ils vont aller en vacances comment?et ils vont tirer la remorque comment pour aller à la déchèterie ?et ils vont prendre quel abonnement pour charger le VE et faire la lessive et le chauffe eau en même temps?et ils vont la revendre à qui dans cinq ans?
Ahhh c’est vrai on achète plus Monsieur on loue,curieux le client veut être propriétaire de son logement mais locataires de sa caisse ....et on change tt les trois ans comme l’a ail phone,c’est cela l’écologie Selon Saint Lucos
alain boise, Le mardi 01 octobre 2019

Néanmoins le fond de l'air reste un peu frais pour cette saison.
;0)
Lucos, Le mardi 01 octobre 2019

Ok, jugeons sur les résultats. Mercedes a pu se permettre de perdre de l’argent pendant des années sur la Smart... et nous voyons le résultats!
Nous savons déjà que nos deux constructeurs n’on pas les moyens de perdre de l’argent longtemps!
A part les entreprises et les loueurs, nos VE vont avoir du mal à se vendre à l’export ... et si la ZOE se vends bien en Norvège, hélas il y a un choix d’enfer maintenant!
Quand on est devant un commercial, un type normal, sait comme il va s’organiser, ce qu’il va faire avec, ou il va la garer, comment il va charger, s’il a les moyens de la payer. ou il signe et c’est inshallah et on verra après?
Le cul dans la bagnole suffit ! Vous êtes très fort je vois!
Jo Duchene, Le mardi 01 octobre 2019

Comme au début de l'automobile avec les moteurs thermiques il a bien fallu commencer à installer des pompes à essence un peu partout c'est pareil pour le VE tout ça ça se met en place tranquillement.
;0(
Lucos, Le mardi 01 octobre 2019



Jérôme Conrad prend la présidence de LeasePlan France
Richard Drevet : "je mise tout sur Suzuki"



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017