Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 14/09/2018

DS révèle son DS3 Crossback et sa version électrique

La marque DS a révélé hier dans son centre de style de Vélizy son nouveau modèle, le DS3 Crossback, dont l’ambition est de prendre le leadership du segment des SUV-B premium.

La marque DS a mis fin à la commercialisation des DS4 et des DS5 et ne propose plus qu’une motorisation pour sa DS3, le 1.2 PureTech 110 en boîte automatique.
En revanche, la jeune marque poursuit, comme prévu, le déploiement de sa nouvelle génération de produits, au rythme d'une nouveauté par an jusqu'en 2022 au moins. Après le navire amiral DS7 Crossback en 2017, la marque ouvrira les commandes de son deuxième nouveau modèle, le DS3 Crossback, à l’occasion du Mondial de Paris, pour les clients français (en décembre pour les autres). Les livraisons dans le réseau débuteront en avril 2019 pour les versions thermiques puis en fin d’année 2019 pour la version électrique.
Les tarifs des versions thermiques ne seront révélés qu’au Mondial mais ils se situeront dans une fourchette proche de son concurrent principal, l’Audi Q2, nous a dit Arnaud Ribault, le directeur marketing de la marque, soit entre 25 000 et 35 000 euros, selon les finitions.
En avant-première, nous avons pu assister hier à la révélation de ce nouveau modèle au sein du centre de design de la marque de Vélizy (78). Comme la DS7, le DS3 Crossback se veut innovante en termes de technologie tout en incarnant le luxe à la française, un luxe qui transparaît notamment dans le choix et le traitement des cuirs. "Nous sommes la seule marque à disposer d’une sellerie au sein même de notre centre de design", souligne d’ailleurs le directeur du design de la marque, Thierry Métroz.

Premier modèle de la nouvelle plateforme CMP
Avec ses 4,12 m de long, le DS3 Crossback est particulièrement compact (plus court de 1 cm qu’un Captur et de 7 cm qu’un Q2) mais, avec ses "roues dans les coins", il offre un espace intérieur inattendu, notamment pour les passagers arrière. Sa taille et le positionnement des roues correspondent à la structure de la nouvelle plateforme CMP (*) du groupe PSA que le DS3 Crossback inaugure. Plus courte de 4 cm que la précédente, la PF1, cette nouvelle plateforme est aussi «plus rigide de 30%, plus légère de 30 kg avec son berceau en aluminium et elle est adaptable aux motorisations thermiques comme électriques", souligne Eric Behr, le responsable du projet CMP. C’est ainsi que les batteries (fournies par le chinois CATL) ont pu être intégrées sous le plancher sans empiéter sur l’espace intérieur.
La largeur du DS3 Crossback, 1,80 m, est en revanche 1 cm plus grande que le Q2. L’impression de largeur est renforcée, à l’extérieur, par ses triples feux de jour placés aux extrêmités du bloc optique et, à l’intérieur, par l’intégration des aérateurs d’air dans les portes, pour dégager la planche de bord.

Gestion dynamique de l’éclairage et poignées auto-rétractables
Le DS3 Crossback intègre de nombreuses technologies inédites sur le segment B. Pour l’éclairage notamment, il adopte un système de gestion dynamique des faisceaux : pour chaque phare, 15 leds agissent indépendants pour éclairer la route sans éblouir les autres automobilistes détectés par laser et caméra.
Le DS3 Crossback a aussi misé sur des poignées de portes rétractables, comme sur la Tesla 3, pour se distinguer. Elles se déploient dès que le conducteur équipé de sa clé s’approche et elles disparaissent dans la carrosserie dès qu’il roule ou au bout de 3 minutes. Par sécurité, elles fonctionnent mécaniquement en cas de panne de batterie ou d’accident. Outre le style et la praticité, elles offrent un gain d’aérodynamisme mais chacun des 4 modules de porte, fabriqués en Chine, pèsent 900 g au lieu de 200 g pour des poignées classiques.
Autre détail que la marque a particulièrement soigné, les "lêcheurs" qui habituellement affleurent entre la carrosserie et les vitres ont été cachés pour donner du relief à la partie de carrosserie dite "aileron de requin inversé" situé entre les deux portières. Cet aileron est un élément de carrosserie caractéristique de la famille DS3 et se veut un clin d’œil aux 480 000 possesseurs d’une DS3 dans le monde et potentiels futurs clients du DS3 Crossback.

300 km d'autonomie réelle et récupération d'énergie au freinage pour la verison électrique
La version électrique du DS3 Crossback constitue une grande nouveauté pour la marque DS mais aussi pour l’ensemble du groupe PSA. Elle sera dotée d’une batterie de 50 kWh pour une autonomie de 300 km (WLTP) et une capacité à recharger 20% de cette autonomie en ville grâce à son système de récupération d’énergie au freinage. Elle bénéficiera d’un couple de 260 Nm et d’une accélération de 0 à 100 km/h en 8,6 s. La pompe à chaleur qui équipera de série cette version électrique permettra d’optimiser son fonctionnement, en refroidissant les batteries pendant leur recharge, en les chauffant en phase de démarrage et en les maintenant à leur température idéale de fonctionnement. La recharge pourra s’effectuer en cinq heures sur une Wallbox que proposera la marque. Des applications smartphone permettront aussi d'agir à distance sur les fonctions du véhicules (recharge, chauffage) et même d'autoriser l'ouverture et le démarrage du véhicule à d'autres personnes (dans le cadre de l'autopartage du véhicule).
Assemblé à Poissy, comme la DS3, le DS3 Crossback sera proposé au lancement uniquement en version thermique : trois moteurs essence PureTech 1.2  de 100, 130 et 155 ch, en boite manuelle ou automatique, et deux Diesel 1.5 en 100 et 130 ch.
Xavier Champagne
(*) Cette nouvelle plateforme sera aussi utilisée pour les prochaines 208 et Corsa en 2019..

Partagez cet article :

Réactions

C'est quoi une autonomie réelle ?
alain boise, Le vendredi 14 septembre 2018

L'intérieur en losange (très sympa) me rappelle une marque automobile ...
;0)
Lucos, Le vendredi 14 septembre 2018

Marque au Losange..., marque au losange dis-vous ? .......... Non, je ne vois pas à quelle marque vous pensez.
Bruno HAAS, Le vendredi 14 septembre 2018

Alain a dit Lesieur mais c'est pas ça !
Bruno vous le connaissez bien evidemment !
Vélosolex....
;0°
Lucos, Le vendredi 14 septembre 2018

Cela promets du PureTech électrique...
Cela va être électrisant aux bornes, mais il va falloir peut-être prendre un Taser pour calmer les survoltés à la queue qui dépassent les bornes...
Jo Duchene, Le vendredi 14 septembre 2018

Si Jo se met à faire du Clérion maintenant...
;0)
Lucos, Le vendredi 14 septembre 2018

C'est un peu plus design qu'une CH-R...et surement plus confort...que Citroën fasse un PHEV avec..et on pourra peut-être narguer les Toyboys si la longue garantie et la fiabilité est là !
Jo Duchene, Le dimanche 16 septembre 2018



Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
Matt Vella nommé responsable des relations presse monde de Polestar



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017